Pourquoi les ventes de Mac baissent-elles ?

Anthony Nelzin-Santos |

Pour le troisième trimestre consécutif, les ventes de Mac sont dans le rouge. Pour la première fois en cinq ans, elles tombent sous la barre des 4 millions d’unités trimestrielles. Pourquoi ? « Nos performances d’une année sur l’autre ont été affectées par le calendrier de lancement du MacBook Pro, qui n’est pas intervenu avant le début du quatrième trimestre [fiscal] cette année, au lieu de juin l’an passé », explique Luca Maestri, le directeur financier d’Apple. Une explication largement insuffisante.

Les ventes de Mac baissent depuis neuf mois, et n’ont pas retrouvé leur niveau de 2015, où Apple avait franchi pour la première fois la barre des 20 millions de machines vendues dans l’année.

Le keynote d’ouverture de la WWDC 2017 a été riche en nouveautés : une mise à jour majeure des iMac 4K et 5K, une petite révision des MacBook Pro avec un ajustement de la grille tarifaire, et un speed bump du MacBook Air. Mais ces machines n’ont pas été livrées avant la fin du mois de juin, donc la fin du T3 2017. Il apparaît bien difficile de baser toute une analyse sur deux semaines d’un trimestre qui en compte douze — de fait, le Mac avait fait du surplace au T3 2017.

Luca Maestri invite à la comparaison ? Très bien ! Les ventes de Mac ont donc baissé de 13,33 % au T3 2018, un chiffre qui se compare au T3 2017 où les ventes avaient augmenté de moins d’un pourcent, par rapport au niveau du T3 2016 où elles avaient baissé de plus de 11 %. Le décalage des calendriers ne suffit pas à expliquer pourquoi Apple, qui semblait capable de vendre plus de 6 millions de Mac par trimestre, peine aujourd’hui à vendre plus d’un million de machines par mois.

La moyenne glissante sur quatre trimestres permet de lisser les variations saisonnières et de reprendre un peu de hauteur, surtout avec cette échelle logarithmique. De la même manière qu’elle fait ressortir l’anomalie du « super cycle » des ventes d’iPhone, cette bosse en 2015, elle montre que le Mac plafonne plutôt qu’il ne baisse franchement, mais que la courbe n’est clairement pas orientée vers le haut.

La clef réside dans le panier moyen, autrement dit le prix moyen d’achat, obtenu en divisant le chiffre d’affaires par le nombre de machines vendues. Jugez plutôt : alors que les ventes ont baissé de plus de 13 % ce trimestre, la baisse du chiffre d’affaires est inférieure à 5 %. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires était même en (très) légère progression alors que les ventes chutaient de près de 3 % ! Cela signifie que si les achats sont plus rares, ils portent sur des machines plus chères.

Le panier moyen, qui a longtemps évolué entre 1 200 et 1 300 dollars, a franchi la barre des 1 430 dollars ces six derniers mois. Alors même que les ventes ne cessent de baisser, le panier moyen ne cesse d’augmenter : 5,8 % en moyenne en 2017, plus de 3 % au deuxième trimestre, et près de 10 % au troisième trimestre. La phrase de Luca Maestri est comme l’arbre qui cache la forêt : les clients achètent toujours des MacBook Pro (et des iMac).

Comme celui de l’iPhone sous l’effet de l’iPhone X, et contrairement à celui de l’iPad qui s’est stabilisé autour des 450 dollars malgré la commercialisation de l’iPad Pro, le panier moyen du Mac s’est envolé ces neuf derniers mois. Un paradoxe ? Non, un indice.

Disons que le Mac semble souffrir d’un certain attentisme. L’entrée de gamme a été poussée vers le haut de la grille tarifaire par l’iPad, et n’a jamais été aussi confuse, avec le MacBook Air qui s’intercale entre le MacBook et le MacBook Pro sans Touch Bar. Les nouveaux MacBook Pro feront sans doute bouger l’aiguille au quatrième trimestre, mais ne résolvent pas tous les problèmes de la clientèle professionnelle dont les doutes n’ont pas été levés par la table ronde organisée l’an passé.

Les fluctuations trimestrielles masquent une tendance de fond : sans être encore franchement orientée vers le bas, la courbe n’est plus orientée vers le haut, et le Mac fait du surplace dans un marché qui montre des signes de frémissement. Oh, tout n’est pas noir, et il faut souligner la capacité d’Apple à attirer de nouveaux clients (60 % des ventes de Mac) et se développer sur de nouveaux marchés (l’Amérique latine, l’Inde, l’Europe de l’Est). Le Mac n’est clairement pas à la fête, mais il ne faut pas encore l’enterrer.


Source
Image Marvin Meyer (libre de droits).
avatar anonx | 

Pour énormément de personnes l'iPad suffit..

Clairement le meilleur produit d'Apple + prix franchement étonnamment cool.

Au fait c'est quoi un ordinateur ? ☺️

avatar nykk | 

Je suis d'accord : iPad 9,7 de l'avant-dernière gamme, payé 250 € avec 32 Go, je pense que ce sera mon futur périphérique principal, quand mon portable aura rendu l'âme : c'est largement suffisant pur mon utilisation, il y a même LibreOffice dessus :)

avatar Nesus | 

J’aurais dit simplement qu’ils suivent ce que Jobs avait engagé. Un camion pour beaucoup de voitures.

avatar NicoM | 

- Parce que c est trop cher
- Parce qu’il n’y a que des ports usb C sur les MBP
- Parce que la fiabilité ne semble plus être présente (cf pb de clavier)
- Parce que les autres proposent du matériel plus puissant pour moins cher
- Parce que Windows 10 fonctionne pas si mal
- Parce que le design ne fait pas tout

A vous de choisir

avatar Ralph_ | 

@NicoM

Plus puissant pour moins cher? Il y a des pc avec un bon form factor mais en plastique à 2k€.
Il faut comparer ce qui est comparable. Ce sont de belles machines. Mais qui correspondent à très peu de besoins.

avatar Pintaf | 

Moins de possibilités, moins de fiabilité, moins d'identité.
Les nouveaux mac me désintéressent au possible, et pourtant ça ne fait pas longtemps que je suis dans ce monde (10 ans).
La stratégie du "moins pour plus cher" ne semble pas porter ses fruits. Étonnant dîtes-donc...

avatar pocketalex | 

@Pintaf

"moins de possibilités"

Looool

Genre

Toi, tu fais plus de choses avec un MBP core i7 de 2012, disque SATA et 16Go de RAM, et TB2, qu'avec un MBP core i9, SSDnVme, 32Go de RAm et TB3 ???? Et je parle pas des CG qui ont pris de la bête...

Il te faut quoi pour "faire des choses" ? Remplacer le logo AMD par un nVidia ? Rigolo...

avatar anonx | 

Ajoutez à cela.. la position de monopole de iOS ne fonctionnant pas avec macOS..

Hackintosh et W10 pas si mauvais apparemment

avatar philiipe | 

1/ on garde son Mac plus longtemps
2/ ils sont si chers (qu’on les garde plus longtemps)

avatar dtb06 | 

Oui mais non. On les gardait longtemps parce qu'ils étaient bien construits et évolutifs.
Maintenant ils sont juste bien construits (je passe les pb de clavier).

Mon MBP2009, s'il était resté soudé avec 2Go de RAM et son DD pourri de 160Go, il serait déjà dans un tiroir. Alors que là avec 8Go et 1To de SSD, il sert tous les jours.

Je te défie d'avoir les mêmes usages que j'ai actuellement avec mon MBP qui a 9 ans avec un Mac neuf 8Go/256Go en 2027.

avatar tytram | 

Les Mac sont des machines que l'on garde longtemps. Si le premier investissement est élevé, le coût d'usage [(achat-revente)/années d'utilisation] est loin d'être prohibitif :
- environ 450 €/an pour mon MacBook 12' de début 2017 que je garderai entre 2 et 3 ans
- moins de 250 €/an pour mon iMac 21.5' Retina 4K FusionDrive de 2016 que je garderai entre 4 et 5 ans
- moins de 150 €/an pour les 2 MacBook Air increvables de 2012, utilisés par mon épouse et ma fille. Ce ne sera pas facile de les convaincre qu'il est bientôt temps de les remplacer !

avatar marenostrum | 

mon iMac 5K je l'avais acheté 3500 € en fin 2015, ça fait 1166 par an pour le moment. un iPhone haut de gamme donc par an.
j'ai encore un MacPro de 2008 fonctionnel mais que je n'allume plus, il n'est plus rapide. iMac le dépasse largement.

avatar dtb06 | 

MBP 2009 : 1200 euros environ, 100 euros de RAM, 200 euros de SSD, 100 euros de batteries (2 batteries).
Total 1600 euros en 9 ans : 177euros par ans.

Et je regarde tes chiffres : on est donc bien d'accord que c'était vachement plus rentable d'acheter du Apple en 2012 qu'en 2017 ?

avatar powergeek | 

Début 2013 j’avais acheté la plus grosse config disponible pour un MBP 15 pouces. J’avais payé 3500€ de mémoire. Aujourd’hui la plus grosse config est à 8000€. Apple veut devenir le Porsche de l’informatique. Volumes raisonnables, beau design et marges démentielles. En attendant mon Mbp fait encore le job.

avatar IPICH | 

Pour moi il y a deux raisons: le prix et les scandales autour

avatar Lightman | 

Pourquoi les ventes de Mac baissent-elles ?

Pour moi c'est simple : je souhaiterais remplacer mon MacBook Pro 15" unibody mid-2010 (acheté 2100 € ) mais je ne trouve pas de modèle qui puisse le remplacer dans la gamme actuelle.

- stockage soudé : il me faut donc 8 To en interne dès aujourd'hui ! Ce sont mes besoins estimés pour 2026. Comment ça pas possible ?
note : j'ai acquis ma machine avec 500 Go (le max) et j'en suis à 2 To

- J'utilise TOUS les ports existants sur ma machine : il me faut donc une palanquée d'adaptateurs, de nouveaux appareils (lecteurs de cartes)… et le sac qui va avec bien sûr !

Sérieusement, j'ai fait une estimation financière : une nouvelle machine me coûterait 4500 € pour une durée de vie de deux ans seulement (cause SSD soudé) contre 2100 € en huit ans. Avec de grosses pertes en fonctionnalités : écran anti reflets, témoin de charge batterie, mobilité à cause des adaptateurs, etc.

Ça, c'est pour la partie matérielle. Pour le logiciel, on rajoute quelques milliers d'euros puisque le dernier macOS ne permettra pas de faire tourner mes logiciels. On rajoute également de nombreux utilitaires pour tenter de combler toutes les suppressions de fonctionnalités dans macOS (indication d'autonomie dans la barre des menus…).

Voilà le bilan ?

avatar perlaurent | 

@Lightman

8To de stockage, il arrive un moment ou il faut se poser la question du NAS ou du moins d’opter pour du stockage externe; il y’a des tas de façons d’externaliser les données aujourd’hui avec de bonnes performances et un peu d’organisation..

avatar Lightman | 

@perlaurent

Je m'y attendais à celle-là. J'ai bien parlé de mobilité. Donc on rajoute un onduleur et un sac beaucoup plus gros. Et au moindre RDV avec son conseiller bancaire, on sort tout son attirail ! Pfff

Je gère 2 systèmes d'exploitation (Snow Leopard et High Sierra), 2 ou 3 millions de fichiers et je ne sais jamais à quel moment je vais avoir besoin de quoi.

avatar perlaurent | 

@Lightman

Désolé si je vous ai un peu taquiné... mais regardez le problème : plus vous aurez de données stockées localement , plus vous paierez le prix fort et c’est exponentiel avec le SSD, du moins à ce jour.

avatar pocketalex | 

@Lightman

Mac comme PC, les laptops performants utilisent aujourd'hui des SSD. Ce ne sont pas des HDD, le support est éminemment plus rapide, mais aussi plus restreint.

Les performance contre la quantité de stockage, c'est l'un ou l'autre, et comme personne aujourd'hui ne se sert plus de son stockage de laptop comme point central réunissant tout (c'était usage d'il y a 10/20 ans, à une époque sans NAS, sans cloud), et que ces machines sont destinées à des créatifs ayant besoin de performances de la part du stockage, avoir des To à gogo est impensable, et vous ne trouverez aucun modèle proposant 8To. Déja 4To c'est très rare et réservé à une cible d'utilisateurs ayant de gros besoins, comme les monteurs, bref vous délirez sur place

Ce qu'il vous faudrait, c'est un laptop PC avec encore un SSD ou SHH SATA, et vous le remplacez par un HDD le plus gros possible, mais je ne sais même pas si un modèle 2.5" proposant 8To existe...

Bref, vous critiquez Apple en affichant des besoins totalement ubuesques.

Achetez vous une cervelle, à la rigueur.

avatar YSO | 

@Lightman

Bien résumé ?

C’est là où on voit que Cook and Co tuent le Mac (et surtout le portable qui était leur fer de lance) en en ayant fait une machine à Bobo, mal positionnée à l’emploi puisque trop chère et mal configurée (perf, puissance , ports utiles) pour le monde de la photo, du son ou de la vidéo et où on trouve « en face » mieux et moins cher avec des logiciels qui existent aussi sur Windows.
Pour l’emploi d’étudiants (là où le MacBook blanc ou MBAir étaient presque sans égal), les mêmes poussent à devoir apprendre à utiliser l’iPad.

Ils ont cassé la dynamique progressive d’évolution et de renouvellement où les nouveaux acquéreurs revendaient à des moins fortunés ou nouveaux entrants (le marché « gris »-l’occasion) et en imposant la ram et le SSD soudés et à un tarif prohibitif.
Et ils s’étonnent que ça ne se vende pas ?
Ils ont tué la poule aux œufs d’or et misé sur le tout IPad.

avatar occam | 

@YSO

"Ils ont tué la poule aux œufs d’or et misé sur le tout IPad."

Analyse très pertinente, sauf la dernière phrase : du point de vue d’Apple, les poules aux œufs d’or sont bien les iBidules, scellés et à date de péremption programmée.

Le Mac, par contre, ne correspondait pas à la formule magique d’extorsion, tant qu’il restait bidouillable.
Il a fallu le rendre caduque pour augmenter sa rentabilité. Bon, on finira par le tuer, mais qu’importe, le citron sera pressé.

MacTechNews, le confrère allemand de MacG, pose la même question et donne son ébauche de réponse :
Pas de Low-End viable, pas de midrange du tout.
https://www.mactechnews.de/news/article/Gruende-fuer-die-schlechtesten-Mac-Verkaeufe-seit-acht-Jahren-170119.html

Optique valable, mais qui ignore un fait élémentaire de la démographie aviaire : la somme des dindons est finie, leur taux de reproduction aussi. À partir d’un certain seuil, il en reste de moins en moins à plumer chaque année.

avatar pocketalex | 

@YSO

" mal positionnée à l’emploi puisque trop chère et mal configurée (perf, puissance , ports utiles) pour le monde de la photo, du son ou de la vidéo et où on trouve « en face » mieux et moins cher avec des logiciels qui existent aussi sur Windows."

Ton aigreur vis à vis de la disparition de l'informatique des années 2000 te fait dire n'importe quoi

Si il y a bien un domaine ou le mac est un redoutable outil de travail c'est ... pour les domaines que tu viens de citer

Après dans ces domaines, il y a 3 types de cible, et une seule est intéressée par le Mac

- il y a ceux qui sont photographes, vidéaste, etc, mais qui ne bossent pas. Ils se présentent comme tel, mais soit crèvent la dalle, soit font un autre boulot "alimentaire" à coté parce qu'ils n'arrivent pas à percer dans leur métier. Pour ceux là, le Mac est trop cher, pour des raisons de revenus. Point.

- il y a ceux qui bossent et gagne leur vie, voir la gagne très bien, et pour ces derniers on parle de personnes connues et reconnues dans leur métier, c'est principalement avec ces gens là que je bosse, et tous ceux que je côtoie, sans exception, sont sur Mac

- et il y a ceux qui naviguent dans certains métiers ultra-spécialisés, dans la post-production audiovisuelle, dans la 3D, et là il y a du Mac et du PC, mais pour certains métier vraiment ultra-spécialisés, plus de PC car les configs sont taillées sur mesure (multi GPU dans des grosses tours, etc)

Voila, je ne parle pas de bobos ou de riches qui n'ont rien à foutre de leur argent, je laisse ce discours puant à ceux qui n'ont rien compris ou ne veulent pas comprendre, je parle de mon expérience,, de professionnels "pointus", et là il y a du Mac. Ne vous en déplaise.

Le mac n'est pas un truc de riche, c'est un outil de travail, et quand on travaille, on peut vouloir apprécier un excellent outil, et donc un mac

je sais que ce discours ne plait pas ici, mais je me permet d'apporter une autre voix, et une voix qui parle d'expérience, pas un étalage de frustrations et d'aigreur

Et comme on dit pour conclure, à bon entendeur...

avatar bffpictures | 

@Lightman

Tu bosses à la NASA ou quoi ? ?

avatar apotheker | 

Apple devrait laisser tomber le Mac et miser sur l’iPad et l’écosystème iOS en vendant des accessoires dédiés comme le home Pod =
- Liseuse e ink
- Imprimante wifi
- disque dur wifi
- tv

avatar Arcetnathon | 

@apotheker

Au contraire ils devraient spécialiser le mac sur de l ultra haut de gamme. Et c est ce qu ils font !

Il n y a pas d avenir sur des machines a moins de 1000€, c est ininteressant.

avatar Florian Wallez | 

Peut être un problème de prix ?
Un macbook alléchant quant au design mais trop peu puissant pour un prix trop élevé, un macbook pro avec un SSD trop petit pour son prix, un macbook air bien rentabilisé mais au prix injustifié ? Des marges très très élevées ?

avatar marenostrum | 

ils en gagnent du fric plus que tous les autres (ils explosent les records). ils s'en foutent du nombre de machines vendu. pour eux et pour tout le monde, c'est mieux produire moins est vendre plus cher, que produire beaucoup et vendre pas cher. ça te fait travailler pour rien la deuxième option. gaspiller tant de resources et énergies pour rien.

avatar pocketalex | 

@Florian

En quoi le Macbook, qui est un ultra-portable, serait "trop peu puissant"

trop peu puissant pour quoi ?

Pour faire de la post-production, de la photo avec des RAW à gogo ? des rendus 3D ? de la CAD ?

parceque ...

1) les gens qui bossent sur ce que j'ai listé privilégient des stations de travail desktop ou mobile type MBP 15" maxé
2) Le Macbook 12" est à même de remplir de très nombreuses taches, parfois bien lourdes, en toute rapidité et fluidité, il pèche si l'on monte dans les domaines cités ci-dessus, mais d'autres modèles, comme le MBA ou le MBP13" entrée de gamme ne feront pas mieux

Bref, merci d'arrêter de raconter des connneries, ou de relayer celles des autres.

avatar marenostrum | 

une raison est le marché d'occasion aussi. ça part moins facilement les macs. les prix ont chutés, on gagne pas grande chose en revendant. ça aidait beaucoup d'utilisateurs, pas forcement des pros, à changer de gamme.

avatar NoxDiurna | 

J’ai fait inimaginable. J’ai switché et j’en vis très bien. Quand j’avais l’iPod et l’iPhone de premières générations, le Mac comme hub médiatique indispensable des appareils mobiles et domotiques avait un sens. Maintenant avec iCloud et Dropbox ainsi que tous les services en ligne, je n’ai pas besoins de Jun physique pour utiliser mes appareils iOS et pour la productivité, un Dell de guerre coute bien moins cher qu’un Mac d’entrée de gamme.

avatar Silverscreen | 

La gamme est confuse et vieillissante.

Une gamme claire serait :
- un Macbook 12 pouces retina 2 ports usb-c en 256 Go avec un petit plus le plaçant en machine premium (touchbar ? True Tone ? P3)
- un Macbook 13,3 pouces retina 2 ports USB-C en 128 Go d’entrée de gamme à 1099 € avec les anciens écrans Retina (non P3, sans Truetone), une bordure plus importante que le MBP
- MBP 13 avec Touchbar
- MBP 15 avec touchbar

MBA et MBP sans Touchbar dégagés de la gamme.

Pour les iMacs : que du retina.
- 3 modèles en 21 » : dd mécanique, fusion drive, SSD
- 3 modèles en 27 avec le haut de gamme en 16 Go

- 1 Macmini de la taille d’une AppleTV orienté MediaCenter : 2 ports usb-c 1 port USB et thats’all

avatar pocketalex | 

@ Silverscreen

pourquoi voulez vous mettre 2 ports USB-C au Macbook 12" ?

quel intérêt ?

il faudra m'expliquer, parce qu'avec 2 ans et plus d'utilisation intensive de la bête, l'unique port est parfait. Jamais un second port m'a été indispensable.

Après, je l'utilise dans le cadre pour lequel il a été conçu, je ne me trompe pas de machine

avatar Sgt. Pepper | 

Parce que ceux qui achètent les ordinateurs PRO ne sont pas ceux qui les utilisent ?

Résultat je bosse avec un laptop Dell totalement pourri avec Windows 7 ?

Corruption des acheteurs , blocage de Windows dans les infras,...?

Le jour où le BYOD sera obligatoire dans les entreprises, on pourra en reparler ?

D’ici la quoi que fasse Apple , les ventes de Mac ne changeront guère

Pour les familles, l’iPad est le nouveau Mac ?‍♂️

avatar Dimemas | 

n'importe quoi XD
arrêtez d'imposer vos visions aux autres personnes.

L'ipad ne sera JAMAIS l'ordinateur des familles tant qu'il restera verrouillé et incapable d'avoir un port usb et un vrai OS autonome

avatar Sgt. Pepper | 

@Dimemas

Whaou ? me voilà Skippy le Grand Gourou imposant mon avis à la terre entière .

Treeemblez pauvre humain : ma puissance est terrible ??

avatar Sgt. Pepper | 
avatar Sgt. Pepper | 

@Dimemas

Et pourtant la terre tourne :

Et dans certaines Familles : point de PC mais un iPad suffisant pour aller surfer / répondre aux emails / Twitter / FB/...

avatar YSO | 

@Sgt. Pepper

Sauf qu’un Mac permet(ait ?) de tout faire et tu mettais les logiciels dont tu avais besoin (bureautique, son, vidéo, image, PAO,..). Un simple connecteur permettant de brancher le périphérique nécessaire.
A sa sortie : l’iPhone était pareil. Selon nos besoin on y installe les logiciels nécessaires et la 3G, le GPS, la fonction gyroscopique, l’acquisition photo/vidéo te permet de faire. Tu mets à l’issue sur ton Mac. Tu traites et tu le mets éventuellement sur le Cloud.

L’iPad permet effectivement de naviguer (comme tu l’as décrit). Mais il ne remplacera JAMAIS un Mac, par contre il est un excellent complément du Mac.

Monter des tableaux Excel avec des liens des TCD est un supplice chinois. Idem pour un PPT ou je n’ose imaginer pour des BdDr.

Par contre, optimiser son lien au Mac comme un écran tactile complémentaire pour des applications de production et montage en lieu et place de la tentative de concept de la touch bar : oui.

avatar Ptitdoux | 

@Dimemas

L’iPad a remplacé l’ordinateur familial chez nous et ça fait plusieurs années que je n’utilise plus de clé USB.

Comme quoi...

avatar KennyB | 

En espérant que ces chiffres aient un effet sur le future de la gamme Mac dans son ensemble...

avatar Crkm | 

“Le panier moyen, qui a longtemps évolué entre 1 200 et 1 300 dollars, a franchi la barre des 1 430 dollars ces six derniers mois. ”

À comparer avec la stratégie de vente des iPhone X: l s marketeux de chez Apple, Cookie en tête, savent très bien que le marché des smartphones est mature, et que le nombre d’unités vendues ne peut progresser que faiblement. Du coup, ils ont trouvé l’astuce : on augmente les prix, de toute façon les pigeons-clients payeront, et ça permet de faire augmenter le CA. Le problème de cette stratégie, c’est que ça revient à asperger de parfum des WC à l’évacuation percée : on masque l’odeur pendant un certain temps, mais l’odeur nauséabonde vous reviendra dans les narines tôt ou tard. Le CA de l'iPhone finira par descendre aussi, quand les pigeons clients auront renouvelé leur iPhone.

avatar sebastien79 | 

Perso j'attendais avec impatience l'update 2018 pour remplacer mon MBP2013 qui devient poussif , j'ai aujourd'hui besoin d'une machine qui tienne le pavé et il faut que je mette plus de 3000€ (MBP 15" TB 16/512) pour ça !
Bah je peux pas , là franchement c'est trop. Financièrement je peux le faire mais après avoir pris un peu de recul je me dis que c'est vraiment trop.
Dans le coup je vais tenter l'aventure Windows 10 avec un Dell XPS 15 de 2018.Juste par comparaison : XPS 15" , I7-8750H , 16gb , 512ram et 3 ans de garantie constructeur H24 sur site pour un peu plus de 1700€... Quand je compare les deux tarifs je cherche vraiment ce qui justifie une telle différence , j'ai du mal là quand même...
Tous mes softs sur lesquels je bosse tournent sous Win10 (Fusion360 , Adobe CC , DXO PL etc...)
Je ne prends pas trop de risque puisque j'ai 15j pour retourner Dell si vraiment je fais une allergie à Win10 ! bon , on verra bien.
En tout cas c'est la première fois que je tente l'aventure avec du matos autre que Apple...

avatar perlaurent | 

@sebastien79

Diagnostic similaire de mon coté ... Dell a fait aussi de belles configurations XPS 15p et 13p . Le seul dilemme porte sur Macos vs Windows. Est ce suffisant ? Chacun voit midi à sa porte.

avatar marenostrum | 

les apps ont la même interface sur les deux systèmes. c'est juste que sur Windows il te faut un antivirus obligatoirement. et faire le ménage, ou payer une autre société, en dehors de ton activité pro.

je me rappelle de mon Vaio ultra portable de époque (que d'ailleurs Ive a copié pour faire des macbook air plus tard) que dès l'allumage est bloqué par un virus (tu pouvais rien faire, l'écran noir). direct est parti en cadeau. j'avais un mac aussi.

avatar alushta | 

@marenostrum
Euuh, il y a un antivirus d'origine qui est suffisant. Si tu as un mail pro ou exchange, les mails sont déjà sans virus, et c'est idem pour les grands groupe. Et pourquoi faire le ménage?

avatar FollowThisCar | 

Les Macs baissent parce que la Pomme a changé de métier, elle ne fabrique plus de Macs pour ses usagers en tant que tels, elle est devenu un Aspirateur de Profits qui scanne les marchés, déniche, identifie, détecte les poches pleines et les cartes bleues en déshérence, indépendamment de la nature du produit ou service vendu.

Mais du coup, le marché ayant horreur du vide, Apple laisse un créneau béant en jetant des hordes de clients échaudés dans les bras d'un concurrent digne, qui va bien finir par surgir. Sans doute une question de temps, rien qu'en 5 ans il peut se passer beaucoup de choses ...

avatar pagaupa | 

@FollowThisCar

+1?

avatar bengir | 

Le panier moyen augmente mais les processeurs Intel stagnent à la fois en puissance et en autonomie par rapport aux iPad, rien de nouveau côté écran depuis longtemps, une touch bar pas indispensable, et une gamme pas claire, bref pas de quoi pousser les détenteurs de Mac au renouvellement. Surtout que la concurrence fait de beaux ordis pour beaucoup moins cher. Reste macOS, et c’est à peu près tout, un comble pour une société qui se targue d’être tournée vers le hardware...

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Le Mac, c'est le seul produit qui m'intéresse chez Apple. Windows j'aime pas, et je ne peux pas travailler sur un téléphone. Taper des textes, les corriger, jongler entre plusieurs logiciels sur un téléphone, personnellement je n'y arrive pas. Et macOS c'est le seul OS qui me donne satisfaction.

Mon téléphone c'est un OnePlus et mon iPad il prend la poussière, iOS j'accroche pas du tout.

Tant qu'Apple continue de fabriquer des Mac, ça va aller. À condition que je puisse continuer à les acheter. S'ils arrêtent, je vais me reconvertir dans l'élevage de moutons. Sans ordinateur, rien, juste des moutons et un chien.

Pour ce qui est de l'image d'Apple, pour moi elle s'est dégradée. Je vois Apple comme une multinationale pourrie vendant des téléphones et des montres de luxe que les gens friqués achètent pour montrer aux autres combien d'argent ils ont sur leur compte en banque. Ce qui est devenu de nos jours la seule mesure de la valeur d'un individu.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR