Antidote 11 : un moteur neuronal pour corriger, parler, et rimer

Anthony Nelzin-Santos |

À l’occasion de son vingt-cinquième anniversaire, le correcteur orthographique Antidote s’achète un cerveau. Antidote 11 intègre un « moteur neuronal », fruit d’une collaboration avec l’équipe de Yoshua Bengio, pionnier de l’apprentissage profond enseignant à l’Université de Montréal. Ce moteur, qui « forme le socle de l’évolution future d’Antidote », apporte déjà l’insertion des mots manquants.

Cette évolution profonde est cachée par un ravalement de façade qui met Antidote au gout du jour. Icône carrée, marges généreuses, typographie plus assurée, barres d’outils réduites, l’interface est plus simple et plus flexible. Avec sa barre latérale bleutée, elle rappelle celle de la version web, qui incorpore toutes les nouveautés de la version native.

Antidote 11. Image MacGeneration.

Le moteur neuronal est probablement la plus importante, mais pas encore la plus sensible. Druide informatique en convient, elle fait ses « premiers pas » dans le domaine de l’intelligence artificielle, et ne veut pas renier « l’intelligence naturelle » de ses infolinguistes.

Tandis que la machine s’occupe de la détection des mots manquants, les humains ont encore amélioré l’analyse textuelle, notamment en matière de repérage des lourdeurs et des redondances. Antidote se permet de proposer des reformulations de la phrase, qui peuvent être appliquées d’un clic sur l’infobulle, un changement lourd de sens.

Le correcteur est très épuré. La barre latérale est escamotée par défaut, mais peut être rétablie. Image MacGeneration.

Druide informatique veut trouver un compromis entre les suggestions abreuvées à la tétine du machine learning et les préférences toutes personnelles du rédacteur. Il est désormais possible de créer des jeux de réglages personnels, qui combinent les 215 options disponibles, et modifient la mécanique du correcteur en fonction du contexte de rédaction.

L’utilisation d’un mot ou d’une expression peut déclencher une règle permettant de repérer rapidement des mots difficiles, des termes prohibés, voire de corriger automatiquement des fautes systématiques. Ces données, comme les dictionnaires personnels, sont synchronisées avec le service infonuagique Cumulix.

Connectix, le petit utilitaire qui gère les connecteurs d’Antidote, est sensiblement amélioré. L’Agent Connectix s’intègre à la plupart des applications, et n’est pas loin de restaurer l’ancien fonctionnement du correcteur, avant que les mesures de sécurité de macOS n’empêchent l’intégration profonde d’Antidote au sein des applications.

Antidote n’est pas qu’un correcteur orthographique : son dictionnaire de définitions gagne 3 000 mots, dont « écoanxiété » et « vaccinodrome », et 20 000 exemples d’utilisation des prépositions, pour distinguer « continuer à » de « continuer de » par exemple. L’abonnement Antidote+ ajoute un module de synthèse vocale prononçant les mots avec l’accent « de Paris » ou « de Montréal ».

Un dixième dictionnaire intègre d’ailleurs Antidote, celui des rimes. « Pomme » rime évidemment avec « somme », mais aussi avec « paume » en autorisant les rimes imparfaites, et « prodige » peut rimer avec « dis-je » en activant la recherche multimots. Les poètes en manque d’inspiration pourront utiliser les critères de fréquence et de longueur pour trouver mot à leur vers.

Le dictionnaire des rimes.

Le module de langue anglaise bénéficie des mêmes améliorations que le français, le moteur neuronal s’occupant cette fois de remplacer les contractions et les infinitifs clivés. Le dictionnaire gagne 5 000 mots, les mots peuvent être prononcés avec l’accent « de Londres » ou « de Toronto », et le dictionnaire de rimes tient compte des particularités de la prosodie anglaise.

L’abonnement Antidote+, qui comprend aussi la version web et l’application mobile, est proposé à 59 € par an. L’offre familiale avec cinq utilisateurs est affichée à 99 € par an, et le module de langue anglaise coute 30 € supplémentaires. Druide informatique propose une remise de 50 % pour une mise à niveau depuis une ancienne version, et conserve une licence perpétuelle de la version Mac/PC à 119 €.

En France, Antidote est commercialisé par Mysoft, qui distribue toujours une version boite avec un guide d’utilisation de plus de 200 pages. Mysoft édite aussi le Glossaire médical, un dictionnaire couvrant l’ensemble des disciplines médicales, qui dépasse cette année les 200 000 entrées. Le Glossaire médical est proposé à 219 €, ou seulement 40 € pour une mise à jour depuis l’ancienne version.


avatar Rom 1 | 

Le meilleur ! Hâte de découvrir toutes les nouveautés.

avatar Tetaroide Bleu | 

Est-ce qu'on peut de nouveau utiliser antidote avec Outlook sur Mac ?
Edit : Malheureusement non... j'espérais vraiment qu'ils se seraient adaptés pour cette nouvelle version, car attendre qu'une grosse boite comme Microsoft modifient leur logiciel pour que ça remarche, c’est illusoire !

avatar fredazou | 

@Tetaroide Bleu

C’est la réponse d’Andidote ?

avatar Tetaroide Bleu | 

@fredazou

Non, testé après achat…

avatar fredazou | 

@Tetaroide Bleu

Tu as essayé Connectix ?

avatar Tetaroide Bleu | 

@fredazou

Oui, et ça ne marche pas. Application non prise en charge…
De plus, la FAQ précise que ça ne fonctionne toujours pas.

avatar Ipadivore | 

Mise à jour effectuée ! indispensable

avatar supermars | 

Superbe appli mais jamais je ne la prendrai en abonnement, uniquement en achat « perpétuel ».

avatar juliuslechien | 

@supermars

C’est dommage que l’app mobile n’existe pas aussi en perpétuelle

avatar cortig | 

Une app exceptionnelle !! J’utilise déjà la nouvelle version et les améliorations sont évidentes…

avatar winnipeg | 

Historiquement exceptionnelle. Le seul “problème” pour ma part, c’est son positionnement tarifaire. Que ce soit sur iOS ou MacOS, clairement pas pour toutes les bourses mais travail exceptionnel de l’éditeur, ceci expliquant sûrement cela

avatar Quentin HAENSLER | 

Si au passage, ils peuvent intégrer un vrai correcteur dans l’application iOS ça serait parfait

avatar Artefact3000 | 

@qhaensler

Y a Antidote Web pour ça.

avatar alexic008 | 

Optimiser pour Mac M1 avec cette nouvelle version ?

avatar austinforest | 

@alexic008

C’était déjà une app universelle. Ils ont été exemplaires de ce point de vue.

avatar Nielle | 

Rien que pour l'amélioration de Connectix, la mise à jour vaut la peine j'ai l'impression. Avec Antidote 10, c'est une vraie plaie ce logiciel pour gérer les intégrations. J'espère un jour que Apple puisse revenir un peu en arrière...

avatar austinforest | 

@Nielle

Il fait quoi avec le nouveau Connectix? (C’est tentant)

avatar ImJustHuman | 

J’aime beaucoup Antidote pour sa simplicité d’utilisation mais je dois bien avouer qu’il a du mal à remplacer Prolexis dans mon cœur.

avatar Almux | 

"Antidote n’est pas qu’un correcteur orthographique : son dictionnaire de définitions gagne 3 000 mots, dont « écoanxiété » et « vaccinodrome », et 20 000 exemples d’utilisation des prépositions, pour distinguer « continuer à » de « continuer de » par exemple. L’abonnement Antidote+ ajoute un module de synthèse vocale prononçant les mots avec l’accent « de Paris » ou « de Montréal »."
Berk! L'accent de Paris? Quelle horreur. Je veux l'accent Vaudois et les chiffres prononcés en français... pas en celte! 👺👺👺
😇🤣🤣

avatar Spinaker | 

Certainement très bien mais service clientèle inexistant.
Ce sera donc mon premier et dernier abonnement à ce service.

Accessoirement, attention, contrairement à Cordial, le correcteur web peut être incompatible avec les configurations réseau de votre entreprise.

avatar Artefact3000 | 

@Spinaker

Chaque fois que j’ai eu un problème, on m’a répondu par courriel dans les jours suivants.

avatar Spinaker | 

@Artefact3000

Alors je n’ai pas de chance.

avatar sceptique | 

Existe t il quelque chose d’approchant en espagnol ?

avatar Patrick_C | 

@sceptique

Antidote est multilingue il me semble (au minimum l’anglais m’était proposé)

avatar Tetaroide Bleu | 

@Patrick_C

Uniquement anglais et français.

avatar ablyes | 

je l'aurais pris s'il supportant outlook ... et si le module anglais était offert.
en gros, licence perpétuelle pour 2 langues sans surcout.

avatar austinforest | 

Bon j’ai cédé comme tous les 3 ans pour la licence perpétuelle.

J’espère qu’ils profiteront des nouvelles Extensions (MailKit) de Mail sur Monterey dans les prochains mois. Si ça permet une intégration plus profonde d’Antidote dans Mail ça sera un net progrès!

avatar david66 | 

Moi j’utilise Antidote jusque parce que… j’aime notre belle langue !

Un plaisir… sans utilitarisme…

avatar Gregoryen | 

Je ne regrette pas mon abonnement, c'est THE application ! Je ne pourrai jamais m'en passer, j'aime beaucoup la fonction "Anti oups" qui te permet de corriger un mail lorsqu'on clique sur envoyer, et qui permet de corriger le tir !

Le seul point négatif, c'est qu'il n'existe pas d'app mobile mais une version web, et ce n’est pas toujours bien intégré au petit écran de mon iPhone. De plus il me redemande souvent de me connecter donc ça fait une étape de plus.

Avant,nous avions le Larousse, et/ou le Petit Robert, maintenant il y a Antidote.

avatar pim | 

Je ne peux pas faire la mise-à-jour, car je suis bloqué sur l'étape du payement : ma Mastercard est refusée, avec comme erreur « Ce type de carte de crédit n'est pas pris en charge. Veuillez utiliser une autre carte de crédit. ».

À force d'essais, comme j'avais bloqué ma carte bancaire, j'ai pu obtenir l'erreur auprès de ma banque : « Erreur de code 3D Secure ». C'est une carte Pass Carrefour, ce n'est pas la première fois que j'ai un refus avec, c'est même la deuxième fois. Ce type de carte bancaire ne fonctionne pas dans les distributeurs automatiques... de la SNCF ! Mais prendre une carte bancaire à 45 € dans une banque française juste pour ce problème, non merci !

CONNEXION UTILISATEUR