Intel : des usines en Allemagne et en Italie, de la R&D en France

Mickaël Bazoge |

La France ne sera pas la terre d'accueil de l'énorme usine de production de semi-conducteurs qu'Intel projette de construire en Europe. Selon Le Figaro et Bloomberg, le fondeur américain va s'installer en Allemagne, probablement du côté de Dresde, capitale de la Saxe. Mais la France, tout comme l'Italie, auront droit à des lots de consolation.

Une usine Intel à Hillsboro, dans l'Oregon. Crédit : Intel.

Intel devrait faire l'annonce dès les premières semaines de 2022, avec un lancement de la production d'ici 2024. Le choix de Dresde repose sur plusieurs atouts de la région : il y a là de l'espace pour bâtir l'usine, les infrastructures qui vont bien, et les clients ne sont pas très loin. Cette usine doit en effet approvisionner les constructeurs automobiles et l'industrie, deux secteurs très implantés en Allemagne bien sûr, et qui souffrent énormément de la pénurie actuelle de semi-conducteurs.

Et pour ce qui concerne la main d'œuvre — qu'il s'agisse des ingénieurs ou des travailleurs qualifiés —, la région est bien lotie puisqu'elle abrite aussi des sites d'Infineon, de Bosch, de Global Foundries… Plus globalement, l'Allemagne est de toute manière le pays de destination des groupes électroniques, TSMC ayant l'intention d'ouvrir une ligne outre-Rhin. Et Apple y a un labo de recherche et développement spécialisé dans les semi-conducteurs, basé à Munich.

TSMC envisage de produire des puces en Allemagne

TSMC envisage de produire des puces en Allemagne

Semi-conducteurs : Apple va investir plus d

Semi-conducteurs : Apple va investir plus d'un milliard d'euros à Munich

Il s'agit pour Intel d'un gros investissement. Le CEO Pat Gelsinger a évoqué 10 milliards de dollars pour cette usine allemande, mais c'est loin d'être terminé. L'entreprise voudrait investir une centaine de milliards pour muscler ses capacités de production en Europe — une Europe qui veut opérer un rééquilibrage vis à vis de l'Asie, comme le veut Thierry Breton, le commissaire au marché intérieur.

Le vieux continent n'est pas complètement désarmé dans cette bataille mondiale. Plusieurs groupes européens produisent des semi-conducteurs sur le territoire, comme NXP, STMicroelectronics, Soitec… Ensemble, ils représentent environ 10% de la production mondiale. L'objectif est de doubler cette part de marché, et Intel va permettre de passer la surmultipliée. Le fondeur a de toute manière besoin de renforcer ses capacités de production puisque l'objectif est de fournir un maximum de clients, y compris Apple.

Intel Foundry Service aimerait bien produire des processeurs pour Apple 🆕

Intel Foundry Service aimerait bien produire des processeurs pour Apple 🆕

Dans ce contexte, on peut facilement imaginer que l'Europe déroulera le tapis rouge sous les pieds d'Intel. Et l'Allemagne ne sera pas la seule bénéficiaire des largesses de l'entreprise. L'Italie, et Milan en particulier, pourrait ainsi accueillir une usine d'assemblage de semi-conducteurs pour créer des systèmes au complet.

Quant à la France, c'est un centre R&D qui pourrait sortir de terre à Paris ou à Grenoble. Le groupe en avait installé un à Sophia Antipolis de 2011 à 2017. Il s'est par ailleurs rapproché récemment du CEA-Leti à Grenoble.


Tags
avatar raoolito | 

comment expliquer que l'industrie c'est clairement pas ce qui attire en france ?
bon ben s'il fallait encore une preuve...

avatar Bigdidou | 

@raoolito

Ben non.
On attire la finance.
Un choix qui m’échappe aussi.

avatar onclebobby | 

@ raoolito
Je me souviens des lavages de cranes subis en cours d'histoire géographie: "Le tertiaire c'est l'avenir, l'industrie c'est bon pour les pays en développement, un pays fort a un secteur tertiaire fort/le secteur tertiaire constitue la principale source d'emplois. Ne vous en faites pas pour les délocalisations d'usines l'étranger, la R&D, les emplois de dirigeants, cadres, ingénieurs...seront de toute façons en France". J'avais 10 ans sous mitterand...

avatar Fredouille14 | 

@raoolito

eh, oui

suffit de voir que tous nos politiciens (sauf Giscard, Nathalie Kosciucio) sont des littéraires
Merkel était une grande chimiste

d’un côté des blabla et même des convictions, et de l’autre du pragmatisme et une ligne claire.

avatar davypi | 

Tesla => Allemagne
Intel => Allemagne
Etc…
La faute à nos syndicats / nos droits de grève permanent ou nos dirigeants incompétents….
Je serai un grand patron , je ferai pareil . La France si tu veux faire travailler les gens c’est une galère .
Les patrons ont besoin de personnes compétentes , efficaces avec des machines outils , des robots . Pas vraiment ce que l’école enseigne en France ( comme c’est rare il faut pas de 35 h mais pouvoir travailler 45-50h par semaine pour ces personnes compétentes ) Le salaire est un faut problème .

avatar raoolito | 

@davypi

sans etre specialiste, je ne tirerais pas sur les syndicats. ils sont aussi virulents en italie qui est bien plus industrielle que la france. Le tissu industriel est TRES important et intel s'installe à coté de là ou on va avoir besoin d'eux et ou ils trouveront tout ce qu'ils cherchent. c'est la meme chose que de fabriquer un mac pro en chine que de le fabriquer aux usa. Là-bas on va avoir des blocages tout con à cause d'un manque de vis, alors qu'en chine, c'est la rue d'en face pour l'usine qui les fabrique

avatar Paul Position | 

@davypi

Si vous pouviez nous éviter vos analyses du zinc de bar du commerce...

avatar Dimemas | 

désolé polo, mais il a raison ...
bienvenue en france !

signé un mec qui bosse 60h par semaine

avatar Gerrer | 

@Dimemas

Non. Les discussions de bar PMU , c’est bon quoi…ça saoul , surtout quand c’est faux…

avatar Paul Position | 

@Dimemas

Alors, primo, si vous voulez utiliser un diminutif de Paul, c'est pas Polo, mais Paulo... en voulant me blesser vous vous êtes auto-décrédibilisé !
Deuzio, le fait que vous travaillez 60 heures par semaine, ne fait pas de vous un héros, et je ne vous respecterai pas plus que si vous travailliez 35 heures.
Et tertio, les enjeux industriels de notre pays sont certainement plus complexes que les 3 lignes d'un commentaire...
Bref, je me dois de confirmer : le bar du commerce et ses ragots peuvent être sympathiques autour d'un verre mais quand ils deviennent une vérité assénée, c'est beaucoup plus glauque.
PS : j'adorerai également que l'implantation de cette usine soit en France, mais je n'ai pas la prétention d'en expliquer la décision, et dans ce cas... je la ferme.

avatar rua negundo | 

@davypi

"comme c’est rare il faut pas de 35 h mais pouvoir travailler 45-50h par semaine"

En France, la grande majorité des cadres et ingénieurs ne sont pas aux 35h mais travaillent beaucoup plus. Il y a des forfaits heures, des forfaits jours, etc. Sans compter qu’il n’y a pas forcément de pointage du temps travaillé et que l’on peut en pratique travailler plus que le nombre d’heures théorique indiqué dans le contrat de travail

avatar onclebobby | 

@ davypi
A ceci près que:
-j'aurai interdit à Tesla de déboiser une forêt pour construire une usine;
-j'aurai obligé Tesla (donc son patron milliardaire) à ouvrir son usine dans une zone ayant besoin d'emplois ou un ancien site industriel ou une ancienne centrale nucléaire
Champion de l'écologie l'Allemagne qu'ils disaient?

avatar jb07 | 

Je confirme les affirmations dignes du café du commerce : hors secteur public, on fait moins grève en France qu'aux Etats-Unis (j'ai plus la source, mais ça doit se trouver assez facilement). Par ailleurs, les syndicats dans les entreprises n'ont que très peu de pouvoir, contrairement à l'Allemagne, où il y a la co-gestion (et ça ne marche pas si mal, soit dit en passant). A titre personnel, cadre au forfait jour, j'ai fait grève une fois dans toute ma carrière (j'ai 54 ans), pendant ... 1 heure. Attention toutefois, on loue souvent la productivité française, pour moi, c'est du pipo au moins pour les cadres : compter le travail abattu en 35H quand on en a fait 50, c'est de la triche.

avatar Gwynpl@ine | 

@jb07

Grève d'une heure, c'est une pause café dans le secteur privé ! ;-) Sans déconner, une grève, c'est une retenue sur salaire, les gens font pas grève pour le plaisir.

avatar Gwynpl@ine | 

@davypi

Tu racontes n'imp, il y a aussi des syndicats en Allemagne, simplement il n'ont pas la même culture, et n'ont pas eu de conquis sociaux aussi essentiels que nous (de mémoire tu n'as même pas de salaire minimum ou depuis peu).

Ayant dirigé mon entreprise pendant presque 10 ans, je peux te dire qu'en France tu as largement de quoi te lancer, et au niveau financier suffisamment de dispositifs pour aider l'entreprise. Pour l'emploi, avec les lois Macron qui ont cassé le code du travail, tu peux embaucher tranquillement, faut arrêter de déconner. Il suffit de voir les CDI chantier ou d'opération, un scandale ses trucs.

Personnellement heureux de payer des impôts, pour le chômage, la santé, l'éducation, mais un peu moins pour filer des aides à des industries qui abusent du crédit impôt recherche et la liste en France peut être longue. C'est surtout ses merdes qui vont nous tuer.

avatar horatius | 

Il me semble qu’on paye encore les très nombreuses erreurs faites dans ce domaine depuis le lâchage de Bull au début des années 60 jusqu’à la pseudo politique informatique des années 80.

avatar cosmoboy34 | 

@horatius

Aussi beaucoup les mauvais choix politiques sous l’ère Chirac de desindustrialiser la france au profit du service et de l’industrialisation des voisins. Le système protectionniste des salariés français par dessus ne doit pas aider non plus

avatar albert13 | 

Juste pour rigoler et pour détendre l’atmosphère 😉
sur la photo (déformation pro au niveau photo) le mec à droite à les gants coupés normal ou pas normal ? 😁
si ce n’est pas normal, tant mieux qu’intel ne mette pas son usine en France sinon on risque d’avoir des puces avec de la poussière ou qui sait des bactéries ou virus 😉😁😂

avatar Timmy | 

@albert13

« sur la photo (déformation pro au niveau photo) le mec à droite à les gants coupés normal ou pas normal ? 😁 »
En fait ce sont des gants spéciaux dont la matière des dernières phalanges est différente du reste du gant. 😜

avatar albert13 | 

@Timmy

Oups !
Au temps pour moi 😉

avatar Beaubarre | 

@Bigdidou

Les français produisent des dettes et il faut la finance pour gérer cette dette ...

On veut une industrie forte? Alors il faut des ouvriers intelligents et donc bien payés autant que les cadres en France - ce qui est le cas en Allemagne.

avatar Nielp | 

En allemagne et en Italie ? Comme c'est bizzare ça coïncinde les des pays qui voudraient faire bande à part en créant une UE réduite et composé de pays qui ne sont pas quasiment en faillite. Manquerait plus qu'intel nous annonce son implatation aux pays-bas et aux luxembourg et on aurait un tiercé gagnant. :)

avatar Gerrer | 

@Nielp

C’est drôle ce que tu dit là car aucun pays de l’UE n’es en faillite. Une dette ne pousse pas forcément as la faillite car si on suit y as logique ,les usa ,le Japon ,le Brésil etc…sont en faillite ?

avatar blogostef | 

Français vivant à l‘étranger, je suis toujours un peu fasciné et aussi attristé par le pessimisme ambiant. Et beaucoup de commentaires trahissent ce sentiment. Ce n‘est pas en ce comparant aux autres (à l‘Allemagne en l‘occurance) que l‘on se convaincra de ses propres atouts.
La France a de nombreuses qualités et fait bien mieux que beaucoup de pays sur bien des plans. Rejouissons-nous d‘avoir un partenaire fort comme l‘Allemagne (qui voudrait avoir des partenaires faibles ?) et aussi l’Italie, qui ont leurs qualités. Et saisissons les opportunités quand elles se présentent plutôt que de ressasser les « échecs ».
Bon aller, c’est un sport national que de se plaindre sur notre sort (et je suis français donc j’en prends ma part). Mais parfois un peu d’optimisme ne nuit pas.

avatar JOHN³ | 

Au Canada on se fait des salaires sympa, mais c’est pour compenser l’absence de système social 😉

CONNEXION UTILISATEUR