Intel change de patron et débauche celui de VMware

Florian Innocente |

Intel doit se réorganiser en profondeur, avait prévenu récemment un fonds d'investissement présent à son capital, en listant plusieurs actions à entreprendre vite et bien. Message reçu 5 sur 5 et ça démarre par le sommet de la pyramide du fondeur, avec le départ de son directeur exécutif Robert Swan.

Robert Swan

Swan va diriger le groupe jusqu'au 15 février, après quoi il sera remplacé par son homologue chez VMWare depuis 2012, Pat Gelsinger. Robert Sawn a pris les rênes d'Intel il y a exactement deux ans, après quelques mois d'interim. Son profil pour diriger Intel était atypique puisqu'il en était le directeur financier et n'avait pas de bagage spécialisé dans les technologies de ce milieu, à l'inverse de plusieurs autres responsables avant lui.

Pat Gelsinger. Image : VMware

Son successeur est familier de la maison, Pat Gelsinger a travaillé chez Intel pendant 30 ans, où il a occupé le premier poste de directeur de la technologie et a notamment œuvré sur l'USB et le Wi-Fi. Il a dirigé la création du 80486, supervisé 14 programmes de développements de processeurs, précise le communiqué, et contribué activement à la mise au point des gammes Core et Xeon.

Intel a subi plusieurs revers ces derniers temps, entre la lutte face à AMD, la perte symbolique d'Apple, l'échec à développer une puce 5G face à Qualcomm, son absence dans les processeurs pour smartphones ainsi que son retard face à des acteurs comme TSMC ou Samsung dans les méthodes de gravures toujours plus fines.

Sur ce dernier point, le cabinet TrendForce affirme qu'Intel a déjà décidé de sous-traiter auprès du taïwanais TSMC la fabrication de 15 à 20 % de processeurs qui n'appartiennent pas à ses gammes de puces pour ordinateurs.

Au second semestre 2021, ce serait au tour d'un gros volume de processeurs Core i3 (en 5 nm) de sortir des usines TSMC puis de puces plus moyen et haut de gamme (en 3 nm) à l'horizon du second semestre 2022. Intel de son côté a toujours des problèmes pour généraliser une gravure à 10 nm mais il a déclaré avoir progressé sur le front des 7 nm, déjà maitrisés en face.

avatar Furious Angel | 

Et y’en a encore ici pour dire que tout va bien chez Intel... tous les signaux sont ultra négatifs.

avatar YetOneOtherGit | 

@Furious Angel

"Et y’en a encore ici pour dire que tout va bien chez Intel... tous les signaux sont ultra négatifs."

D’une part pas grand monde il me semble ne porte le message “rout va bien chez Intel”, en fait il me semble bien que personne ne porte ce message ici.

Par contre nous sommes quelques uns à vous rappeler

- qu’il ne faut pas enterrer trop vite Intel
- qu’il ne faut pas sous-estimer la puissance d’Intel (financière, commerciale et R&D)
- qu’il ne faut pas sous-estimer le niveau actuel de domination d’Intel
- qu’il ne faut pas fantasmer un impact de la transition d’Apple vers ARM changeant rapidement la donne sur le marché
- qu’il ne faut pas surestimer le remarquable redressement d’AMD en terme de conquête de PDM
...

Et la nomination d’une nouvelle direction est bien souvent la première condition de la mise en place d’une nouvelle vision pour retourner une situation de perte de momentum.

Bref nous sommes quelques un, et bien souvent pas des thuriféraires d’Intel loin s’en faut, à recommander de fuir : le manichéisme, la caricature, les conclusions hâtives reposant sur une méconnaissance du marché, les caricature, les jugement à l’emporte-pièce reposant sur ces goûts et dégoûts...

Intel a de grandes chances de rester un acteur majeur de l’industrie pour longtemps, pour le meilleur ou pour le pire, là n’est pas le pb 😉

avatar occam | 

@YetOneOtherGit

Comme simultanéité, difficile de mieux faire :) 🖖

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Comme simultanéité, difficile de mieux faire :) 🖖"

Me retrouver à défendre Intel pour défendre la raison est surprenant tant c’est loin d’être l’acteur de l’industrie incarnant le mieux certaines de mes valeurs techniques. 😂😉🖖

Par goût j’espère de tout mon cœur que nous vivons les prémisse de la domination sans partage de « l’accident industriel » de l’IBM 5150 qui fît de l’immonde ISA x32 un standard petit à petit monopolistique 😉

avatar occam | 

@YetOneOtherGit

"Me retrouver à défendre Intel pour défendre la raison est surprenant"

Comme vous le savez fort bien, Intel est tout aussi éloigné de mes conceptions de fond que des vôtres.
J’ai eu l’occasion de dire ici que certains des choix fondamentaux d’Intel en matière d’architecture me répugnent, carrément. Ses pratiques commerciales, n’en parlons même pas.

Mais il ne faut même pas défendre Intel pour avoir la mesure de ce qu’il pèse dans l’industrie. Je suis toujours ébahi de constater à quel point ceux qui ne suivent que les nouvelles spectaculaires du jour mésestiment ou ignorent l’inertie d’une telle masse, son enracinement, les ramifications de ces racines.

« L’accident industriel IBM 5150 » : 👍😉.
J’ai eu l’occasion de demander à une ancienne pointure d’IBM si le projet aurait continué, dans l’hypothèse — macabre, je vous l’accorde — de l’accident aérien où périt Don Estridge ayant eu lieu 6 ou 12 mois plus tôt.
« Maybe not. Not as such. Not in Boca. And I’m not sure we wouldn’t be in a much better shape now, if it had been a Yorktown Heights project. »
(C’était à l’époque de la vente de la division PC à Lenovo.)

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"« L’accident industriel IBM 5150 » : 👍😉."

Un cas d’école, largement documenté et analysé, de victoire à la Pyrrhus dans le business.

La major absolue de l’industrie conquérant un marché mais créant les conditions de l’émergence de deux futurs majors (MS et Intel) et de la perte de contrôle à moyen terme de l’écosystème qu’elle avait créée.

avatar Furious Angel | 

@YetOneOtherGit

Sauf qu’Intel n’a aucune perspective positive, ils sont largués dans tous les domaines. Le bateau tient encore mais il y a des fuites de partout.

avatar YetOneOtherGit | 

@Furious Angel

"Sauf qu’Intel n’a aucune perspective positive, ils sont largués dans tous les domaines."

Vision primaire et caricaturale du business, désolé d’être aussi péremptoire. 😉

Les éléments de perspectives positives restent nombreux, je t’en ai exposé beaucoup, tu restes à la surface des choses en te focalisant sur les difficultés réelles que rencontre Intel et en ne voyant qu’elles.

Ton “sauf que” n’a aucune valeur, il n’amène aucun élément de contradiction autre qu’une réduction du champ se vision peu propice à la compréhension.

avatar occam | 

@Furious Angel

"tous les signaux sont ultra négatifs."

Un peu de perspective ne vous ferait pas de mal.

Il y a 25 ans, presque jour pour jour, Apple étant au plus mal, avec juste quelques mois de trésorerie en réserve, Gil Amelio rejetait l’offre de reprise du CEO de Sun, Scott McNealy.

Sun était alors au zénith, le symbole de la nouvelle économie. Apple, un has-been agonisant. Pratiquement personne dans l’industrie n’aurait parié sur Apple finissant ne serait-ce que l’année.

⏭ Tout le monde sait ce qu’Il en est d’Apple aujourd’hui.
Mais où est Sun aujourd’hui ?
Où est Scott McNealy (qui eut tout de même, il serait juste de le rappeler, de très réels mérites) ?

Il ne faut pas confondre l’événementiel et le structurel, l’impasse et le potentiel, la conjoncture et le fond.
Êtes-vous prêt à parier, en ce jour, sur la situation respective d’Intel et d’Apple dans un quart de siècle ?

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Mais où est Sun aujourd’hui ? "

Chez Oracle pour une infime partie de ce que fût sa splendeur. 😫

De l’héritage de Sun il ne reste réellement que Java en caricaturant à peine.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Êtes-vous prêt à parier, en ce jour, sur la situation respective d’Intel et d’Apple dans un quart de siècle ?"

Pas aussi loin mais je prendrais sans souci le pari qu’Intel restera un acteur essentiel à l’horizon d’une lustre avec des PDM supérieurs à 50% sur ses marchés historiques.

avatar YetOneOtherGit | 

@Furious Angel

"tous les signaux sont ultra négatifs."

A vider les termes de leur sens que te restera-t-il pour qualifier les situation réellement ultra-negative?

Nous sommes à des années lumières de ce qu’était la situation d’Apple au mitant des années 90,par exemple.

Nous avons une entreprise qui détient plus de 80% de PMD sur une grande partie de ses marchés, qui à une trésorerie stratosphérique, une puissance commerciale unique, une notoriété incomparable dans son secteur, une R&D sans vision ni direction mais toujours puissante...

Je n’ai trouvé aucun cabinet d’analyse pour inférer un Intel à un niveau de 50% de PDM à un horizon d’une lustre.

Le marché ne va pas basculer rapidement vers AMD ou les solutions ARM même si le mouvement est fort.

avatar Fanoo | 

Il ne faut pas attendre de l’innovation d’un directeur financier

avatar marenostrum | 

même les autres ne le font pas. l'innovation vient par un créateur (il fond sa boite celui-la) pas par un salarié.

avatar BordelInside | 

@marenostrum
"l'innovation vient par un créateur (il fond sa boite celui-la) pas par un salarié."

Oh le joli cliché à deux balles que voilà !
Au moins, ça m'a bien fait rire.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR