Intel doit se réorganiser vite et fort, prévient un investisseur

Florian Innocente |

Il est urgent qu'Intel se réorganise et considère l'option d'une séparation de ses activités de conception et de fabrication de ses processeurs, prévient un fonds d'investissement.

Dans une lettre vue par Reuters, Daniel Loeb, patron du fonds new-yorkais Third Point, demande à Omar Ishrak , président du conseil d'administration d'Intel, d'envisager de nouvelles et profondes options stratégiques. Third Point aurait une part dans le capital d'Intel évaluée à presque 1 milliard de dollars.

Daniel Loeb liste plusieurs dysfonctionnements au sein du fondeur. Avant toute chose, il doit régler un problème de gestion de ses ressources humaines. De nombreux designers compétents ont apparemment quitté le navire « démoralisés par le statu-quo ».

Il estime ensuite qu'Intel a perdu son leadership dans la fabrication de processeurs, au bénéfice de Samsung et du taïwanais Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC, qui réalise les puces Ax et M1 d'Apple avec des finesses de gravure hors d'atteinte pour Intel).

Intel est également débordé par AMD sur les ventes de processeurs pour PC et centres de données ainsi que par Nvidia dans le domaine du calcul pour les applications liées à l'intelligence artificielle. Un dernier secteur en pleine expansion, dont le fondeur de Santa Clara est encore trop absent, regrette Daniel Loeb. Sans parler de son échec à jouer un rôle dans le domaine des processeurs pour smartphones, de l'abandon du développement d'une puce cellulaire et de la gifle qu'a été la présentation des puces M1 d'Apple et leur démonstration de force.

En l'absence des changements rapides, l'investisseur redoute que les États-Unis se retrouvent à quémander des processeurs de pointe auprès de fabricants asiatiques, alors même que des considérations géopolitiques rendent les relations avec ces pays compliquées.

Third Point propose aussi d'étudier une séparation des activités de conception et de fabrication. Par exemple en créant une joint-venture pour les usines de production. Loeb prend Apple et Amazon en exemples de sociétés qui dessinent leurs processeurs mais les font ensuite fabriquer par des tiers en Asie.

Intel aurait tout intérêt à trouver un moyen de conserver ces clients plutôt que les laisser s'en aller voir ailleurs. Une tâche ardue dans le cas d'Apple, tant ce dernier a noué une relation étroite avec TSMC depuis des années.

Toutefois, découpler ces usines du reste d'Intel ne se ferait pas sans mal, pondère Reuters. Parce qu'elles ont l'habitude de travailler pour répondre aux besoins précis d'Intel et n'ont peut être pas la souplesse suffisante pour proposer du sur-mesure à différents clients.

Et puis il y a le risque d'un veto des autorités américaines qui pourraient voir d'un mauvais œil ces activités vendues ou séparées avec le concours de groupes étrangers.

Third Point a néanmoins fait comprendre qu'il était prêt à proposer des candidats lors de la prochaine élection du conseil d'administration d'Intel, si ces problèmes n'étaient pas pris à bras le corps par la direction actuelle.


Tags
avatar YetOneOtherGit | 

Toujours prendre avec des pincettes l’activisme de ce type de fond 😎

Ils viennent de monter récemment la participation à hauteur de 1B$ (Soit une participation très marginale de 0,5%) ils font de la com et de l’activisme pour valoriser cette participation.

Pour ceux qui veulent quelques informations sur ce que sont les fonds activistes :

https://en.wikipedia.org/wiki/Activist_shareholder

avatar wataru | 

@YetOneOtherGit

c’est super intéressant merci 🙏

avatar YetOneOtherGit | 

@wataru

Mécaniquement les spin-off (Que l’on peut assimiler au principe de la vente par appartement) créaient de la valeur pour l’actionnariat au moins de façon transitoire.

Pour autant il est loin d’être certain que ce type de démarche soit profitable pour l’entreprise à moyen terme.

avatar Timmy | 

@YetOneOtherGit

C’est toujours très intéressant de te lire.
😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Timmy

"C’est toujours très intéressant de te lire.
😉"

Merci 🙏

avatar hawker | 

Il utilise son pouvoir pour réveiller Intel, boite qui depuis ces dix dernières années, n'a pris que des decisions de merde.

A ses reposer sur leur lauriers pour nous vendre des procos x86 pourris, stagnants, totalement obsoletes, a des prix a la limite de l'insulte, et avec le culot de traiter tout concurrent comme des pauvres insignifiants, il se retrouvent aujourd'hui comme des abrutis avec 5 ans de RnD de retard, voir plus..
Et leur gros milliards reverses aux actionnaires qui peuvent partir du jour au lendemain, ne vont pas inventer de la tech miraculeuse dans le mois prochain sur un claquement de doigt. La hype de cette boite est morte et Intel est, il faut le dire, bien dans la mouise et c'est mérité.

Si j’étais actionnaire Intel, je revendrais mes parts sous peu, parce que cette boite a des dirigeants mercantiles et totalement incompétents. La direction est apparemment pourrie de l’intérieur par une politique si forte qu'elle est nauséabonde.

Bref, des grosses boite vaniteuses qui disparaissent ou qui passent au second plan, pendant que des nouvelles plus méritantes fleurissent, c'est arrive des dizaines de fois et ca continuera d'arriver...

avatar YetOneOtherGit | 

@hawker

Là je ne peux qu’adhérer au mot de Talleyrand : « Tout ce qui est excessif est insignifiant. »

avatar Paquito06 | 

@YetOneOtherGit

Comme tu dis, c’est plus du vent qu’autre chose. Daniel defend bien sur son milliard (et investir 1 milliard sur Intel quand on a un AUM de 15, faut etre un peu chaud de la caboche) mais il pese walou aupres d’Intel, 1/200 mrd de market cap, il sera pas ecouté. C’est comme Icahn qui a fait 2 coups sympa y a 30 ans et qui depuis a la SEC sur le cul et ne cesse de sortir des conneries. Mais mettons les financiers de coté et regardins Intel, fleuron US des annees 90-2000 qui s’est fait rattraper par AMD/Nvidia sur certains segments, et litteralement bouffé par les asiats (TSMC) en 10 ans, et qui perd aujourd’hui un client comme Apple qui tend a devenir independant (la claque du M1 est là pour le rappeler). A moins qu’Intel sorte une arme secrete sous peu (surprise?), separer les activites design de la fabrication ne va pas aider, qui va mettre des ronds chez Intel pour financer la R&D? C’est une mort lente et douce, comme avec Boeing (et encore que Boeing a le gov US au cul sinon ils seraient plus la depuis longtemps).

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

"il sera pas ecouté"

Il faudrait qu’il arrive par son activisme à fédérer d’autres fonds c’est clairement son objectif, mais la ficelle semble un peu grosse quand même 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

"C’est une mort lente et douce"

Pas si évident, Intel a les moyens de rebondir :
- Ses positions vont mettre du temps à être réellement attaquée tant l’inertie sur ses positions de domination est forte.
- Intel conserve une des R&D les plus sérieuse de l’industrie
- Intel est financièrement solide
- Intel a des niveaux de marge largement supérieure à ses concurrents de part la position de domination qu’ils possèdent sur bien des marchés.

Le plus grand défi sera de préserver un niveau de rentabilité très conséquent tout en se réinventant.

- On surestime très fortement l’impact de la concurrence d’AMD qui reste un acteur assez mineur
- Intel profite fortement de la croissance sur les infrastructures
- La montée en puissance des architectures ARM au delà des usages mobiles ne va pas se faire en quelques mois

Intel est fasse à un grand défis mais pas devant un précipice.

Je ne les enterrais pas trop vite et je ne suis certainement pas un fan de l’entreprise pour autant ;-)

avatar Paquito06 | 

@YetOneOtherGit

Je ne les enterre pas encore, ils ont la possibilite de rebondir, faut des changements drastiques qui se font attendre... Je suis d’avis que financierement ca va encore, ils peuvent voir venir. Mais au niveau de la R&D, ils avancent plus depuis 10 ans, ils sont a la ramasse complet. 2021 va etre un gros challenge pour eux (reponse a Apple), on verra ce qu’ils nous sortent, mais avec les tarifs qu’ils pratiquent ils ne peuvent pas se reposer sur leurs lauriers. On verra aussi ce que fait le gouvernement US pour aider, en mettant des batons dans les roues de qualcom/huawei/tsmc?, mais faut pas compter dessus non plus sur le long terme, ca donnerait seulement du repit.

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

"Mais au niveau de la R&D, ils avancent plus depuis 10 ans"

Au niveau R&D ils restent très puissant avec des équipes remarquables mêmes s’ils ont eu à souffrir de quelques départs.

C’est la vision qui a manqué pas les capacités. 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

"2021 va etre un gros challenge pour eux"

tu vas vite en besogne 😉

Le M1 ne va pas révolutionner l’industrie en quelques mois 😎

avatar Nesus | 

@YetOneOtherGit

Les M1 ne vont pas révolutionner l’industrie. Ils ne révolutionnent que l’usage des utilisateurs Mac et n’iront pas plus loin. D’ailleurs les M1 doivent encore évoluer pour être vraiment matures, il y a encore beaucoup de limitations.

Même si Nvidia se lance dans le cpu et peut rapidement avoir une offre valable (ce qui semble assez logique avec le rachat d’ARM), le gros frein, c’est Windows. C’est ce qui, a plus ou moins long terme, fait qu’intel est assez serein.
Là-dessus, je partage pleinement votre analyse.

Par contre, il y a quand même beaucoup de point noirs. Une R&D qui ne sort plus aucunes avancées depuis dix ans, dernièrement des failles de sécurité massive et un facteur temps qui joue clairement contre eux. Apple et Qualcomm ont mis beaucoup de temps avant de sortir des processeurs performants. Donc à moins qu’intel s’y attèle déjà dans le plus grand secret, la course va quand même être compliquée.

Tant que l’échiquier se joue dans un intel/windows, pas de vrai problème. La rentabilité compense largement les coûts de structure et même une potentielle fuite massive des investisseurs pourra être absorbée. Toutefois, ce cas de figure ne pourra pas durer très longtemps. Vous voyez dix ans, je vois moitié moins. D’autres choses vont forcément émerger rapidement avec la voie qu’Apple a tracé et même Microsoft ne pourra pas regarder le train passer.

avatar YetOneOtherGit | 

@Nesus

", le gros frein, c’est Windows"

Pas que, le secteur des ordinateurs individuel n’est pas le plus porteur et ne participe plus à la croissance d’Intel.

Ce qui pousse c’est l’activité infrastructures et là MS n’a pas la même position.

Le gros frein c’est avant tout la puissance économique d’Intel et l’héritage massif issue de décennies de domination.

malgré tous les relatifs échecs d’Intel les pertes de PDM sont loin d’être massive 😎😉

avatar Nesus | 

@YetOneOtherGit

Certes, mais c’est justement là qu’est le risque. Le particulier traîne toujours de la pâte à changer de matériel. Le pro non. C’est pour cela que le changement peut-être rapide.
Toutefois nous sommes d’accord, ce sont des plans tirés sur la comète et l’actuel est très solide.

avatar YetOneOtherGit | 

@Nesus

"Certes, mais c’est justement là qu’est le risque. Le particulier traîne toujours de la pâte à changer de matériel. Le pro non. C’est pour cela que le changement peut-être rapide. “

Tu plaisantes?

Il n’y a pas de plus grande inertie et aversion aux changements que dans l’IT et les infrastructures.

Et c’est heureux qu’il y est ce pragmatisme dans un cadre professionnel.

essayes donc de faire bouger rapidement une DSI 😋

avatar Nesus | 

@YetOneOtherGit

Nous ne parlons pas du même pro. La vitesse où les vendeurs de serveur type Amazon ou Ovh renouvelle les serveurs est beaucoup plus rapide que beaucoup l’imagine. Parce que c’est un calcul de rentabilité.
Oui, Total n’est pas prêt de changer ses serveurs (d’ailleurs pourquoi le ferait-ils, pas de gain. Sinon une nouvelle faille qu’ils ne sauraient résoudre). Par contre un Gemini, un Akama ou autre, dès que l’intérêt se montra, ils changeront massivement. Et c’est eux le gros de la croissance future.

avatar Paquito06 | 

@YetOneOtherGit

""2021 va etre un gros challenge pour eux"

tu vas vite en besogne 😉”

Pas seulement moi. Mes anciens coworkers a morgan stanley pensent aussi que 2021 va etre difficile. Une note publiee par leurs soins ce matin:
https://smallpdf.com/shared#st=52261984-a554-40c9-b12b-02204f2836bb&fn=f...

avatar YetOneOtherGit | 

@Paquito06

Merci pour ce doc 🙏😉

Après ils ne parlent des mêmes difficultés:
- oui 2021 va être une année difficile pour le cours de l’action
- non 2021 n’est pas l’année de la dernière chance

Le retournement éventuel de la situation prendra plusieurs années pour moi, là nous sommes sur des enjeux boursiers à moyen terme, rien de plus.

Le business va être difficile et il l’aurait été même sans les annonces d’Apple 😉

Nous sommes sur des prévisions de contraction dans le pire des cas qui n’ont rien de catastrophique pour l’avenir de l’entreprise même si elles ont un impact sur sa valorisation.

avatar Paquito06 | 

@YetOneOtherGit

"Merci pour ce doc 🙏😉”

🤓👍🏼

“Après ils ne parlent des mêmes difficultés:
- oui 2021 va être une année difficile pour le cours de l’action
- non 2021 n’est pas l’année de la dernière chance "

- L’action a deja morflé. Sur 2020, le semi conductor index est en hausse de 50%, par ex. Intel a baissé de 20%, mais AMD a doublé, +100%.
- Non, pas la derniere chance, comme chaque annees depuis 10 ans, mais s’ils n’engagent ou ne presentent rien, ils vont davantage creuser leur tombe.

avatar morpheusz63 | 

@YetOneOtherGit

As-tu pris en compte les "signe noir"? De ce que je ce comprend, il y en a qui pousse pour un grand reset, ce qui permttrir de rabattre les position des géants,actuels financièrements…mais bon 2021 sera peut-être décisif pour la planète

avatar bunam | 

@YetOneOtherGit

Le C1 à venir oui
Je prédis qu’Apple va se faire un joli xPU pour des serveurs, d’après moi elle n’a pas le choix

Tu ne peux pas utiliser des tracteurs qui bouffent du 100 litres au 100 alors que tu peu en faire un qui consomme 5 fois moins

Je vois aussi une annonce dans 2 ans : au fait iCloud tourne à 100% sur le C1, voici une présentation du C1....

avatar YetOneOtherGit | 

@bunam

"Je prédis qu’Apple va se faire un joli xPU pour des serveurs, d’après moi elle n’a pas le choix "

Apple se positionner sur les infrastructures 😳

Essayes donc d’étayer ton “pas le choix”

En terme de business cela n’a strictement aucun sens 🤑

avatar bunam | 

@YetOneOtherGit

Je pense à son propre usage principalement
Cela a du sens pour réduire la consommation
Elle va dépenser très peut pour faire ce C1 qui sera une déclinaison du P1 (xPU pour le Mac Pro) adapté à ses besoins
Elle pourra maîtriser encore plus toute la chaîne logicielle
Aussi en terme de sécurité celle-ci pourrait augmenter
Elle va avoir des puces réseau 5G elle va aussi avoir une influence sur l’avenir de la 6G et la prépondérance des serveurs va peut-être encore augmenter
On attend aussi un système pour les véhicule, voilà encore un besoin à combler
A tous les étages elle a besoin de serveurs et elle a besoin de maîtriser leur fonctions et leurs aptitudes
Elle a un défaut de confiance envers Intel autant qu’elle produise ce dont elle a besoin

Pages

CONNEXION UTILISATEUR