Tesla lance la commercialisation de la Model 3 à 35 000 $

Mickaël Bazoge |

Au lancement de la Model 3 en 2016, Elon Musk avait promis une Tesla électrique à 35 000 $… mais cette version d’entrée de gamme a dû prendre son mal en patience, car il a fallu auparavant augmenter la capacité de fabrication du constructeur automobile et adapter l’outil de production afin de réaliser les économies d’échelle nécessaires pour atteindre ce prix plancher.

Après quelques heures d’une attente insoutenable, le site de Tesla a craché sa Valda1 : le constructeur lance donc la commercialisation de la Model 3 à 35 000 $. En prenant en compte les différents bonus et les économies réalisées sur le carburant, le véhicule est affiché à 26 950 $.

Au Canada, la Model 3 la moins chère est désormais à 32 900 $CA en prenant en compte toutes les économies possibles. Sinon, la voiture coûte 47 600 $.

Pour ce prix, la voiture est équipée d’une batterie d’une autonomie de 350 km et un intérieur « standard ». Une nouvelle option à 2 500 $ fait son apparition pour un intérieur « haut de gamme partiel ». Le constructeur promet une livraison sous deux à quatre semaines.

Les ventes de la Model 3 et de l’ensemble de sa gamme se limiteront désormais au seul site web de Tesla : le réseau de boutiques du constructeur automobile va se réduire comme peau de chagrin. Seuls quelques showrooms resteront en place.

La Model 3 est commercialisée sur le sol européen depuis une poignée de semaines. Le véhicule y était alors proposé à partir de 53 500 €. On verra comment tout cela se traduira en France et ailleurs en Europe.


  1. Pour l’Europe, Elon Musk a indiqué que le nouveau modèle de base de la Model 3 sera disponible dans six mois (et d’ici huit mois en Asie). Le patron de Tesla précise que les prix pourraient être de plus ou moins 25% plus élevés par chez nous en raison des taxes spécifiques à chaque pays.

Tags
avatar reborn | 

Du coup à 35 000 $ on a la clim et les vitres électriques ?

avatar Florian Innocente | 

@reborn

Pour perdre 50km d’autonomie en les utilisant.

avatar macbook60 | 

@innocente

Loool

avatar legimly | 

la blague, j'ai une ionic et j'en perds 10/15 maximum, quand on n'a pas essayé on critique

avatar Mécréant | 

Pour la perte d'autonomie, tout dépendra de la température extérieure si l'on en croit une étude faite sur le sujet dont vous trouverez un compte-rendu ici: https://www.chosesasavoir.com/froid-affecte-t-voitures-electriques/

L'étude portait sur "une BMW i3s, Chevrolet Bolt, Nissan Leaf, Tesla Model S 75D et Volkswagen e-Golf. Elles ont toutes été testées alors qu’il faisait à l’extérieur -6 °C. Le chauffage activé à l’intérieur, leur autonomie a baissé en moyenne de 41 %, réduisant d’autant le nombre de kilomètres pouvant être effectués. (...) s’il fait au contraire très chaud, c’est guère mieux. Ainsi s’il fait 35 degrés, et que la clim est activée, une voiture électrique perd 17 % de son autonomie."

avatar Jacalbert | 

@Mécréant
Bon pour le commerce des habits chauds ?? doudounes, bonnets en laine etc …

avatar Dgamax | 

@Mécréant

Ca ne m’étonne pas, déjà de base une batterie ne se comporte pas bien en basse et haute température donc si on en plus on doit tirer encore plus dessus :<
C’est le problème en effet du tout électrique, le chauffage consomme énormément ainsi que la clim.
Si vous roulez plusieurs centaines de kilomètres par jour il faut oublier l’électrique pour le moment mais pour une daily, elle est très bien.
Qui a une moyenne de 400km par jour (hors taff) ?

avatar Mécréant | 

Disons qu'entre la production des batteries, la production de l'électricité et le fait que ces batteries soient conçues pour des régions tempérées (en attendant les batteries à électrolyte solide, qui n'auront pas de perte entre -20 °C à +100 °C), les avantages de la voiture électrique sont limités...

Il y a clairement délocalisation de la pollution, que ce soit pour la production des batteries (nouvelle pollution pour obtenir les matières premières) ou pour celles de l'énergie (pollution centralisée lors de la production d'électricité (1) vs pollution locale lors de l'utilisation d'un moteur thermique), mais pour ce qui est de l'écologie, je me demande combien d'années une voiture électrique doit être utilisée avant de prendre l'avantage sur une voiture thermique.

_____
(1) quand elle n'est pas renouvelable, c'est à dire 84% de l'électricité française

avatar oomu | 

"Il y a clairement délocalisation de la pollution"

hein ? on peut délocaliser une pollution de plus chez les pau.. nos amis indiens ? mais je signe !

avatar Mécréant | 

Je me doutais bien qu'il y aurait du monde pour signer...

Il y a effectivement une double délocalisation:
- On pollue à l'étranger en fabriquant les batteries
- On pollue à la campagne (près des centrales) plutôt que dans les villes

mais malgré tout un gain au niveau climatique:
- les batteries polluent à la production, mais ce n'est pas en gaz à effets de serre
- la pollution atmosphérique due à la production d'électricité ne disparaît pas, mais elle diminue cependant (pour le cas de la France, on remplace - principalement- la pollution de l'atmosphère par des déchets nucléaires ; dans d'autres pays - USA, Chine, etc - il faudrait se renseigner sur l'efficience comparée d'une centrale et de centaines de moteurs)

avatar Moumou92 | 

@Mécréant

Qu’on ne se méprenne pas: j’adore Tesla et ses voitures de rêves, mais affirmer que c’est une solution écologique, c’est au mieux de la naïveté au pire de la bêtise... la voiture électrique pollue bien plus que la voiture thermique c’est avéré et de nombreuses publications scientifiques le démontrent...

La voiture électrique, si promu par nos politiques, et la catastrophe écologique de demain...

C’est une techno qui a beaucoup d’avantages mais pas celui d’être propre...

avatar lepoulpebaleine | 

@Mécréant

Et là il faudrait se lancer dans un débat raisonné sur l’énergie nucléaire. Mais j’ai un peu la flemme et beaucoup peur des gros trolls poilus !

avatar simnico971 | 

@Mécréant

Ce qu'on oublie souvent de préciser c'est que plus de 60% de l'essence qu'on met dans le réservoir est gaspillée en chaleur perdue, qu'il fasse chaud ou froid ! Et que ce chiffre ne passera peut-être jamais sous les 50% d'après les chercheurs dans le domaine.

Sans même compter le coût en énergie du forage/pompage, de la transformation et de la distribution. C'est d'une aberration totale. On ne s'en rend simplement pas compte car les carburants fossiles sont extrêmement denses en énergie (J/kg). C'est pour cela qu'il sera impossible des les remplacer dans l'aviation telle qu'on la connaît aujourd'hui.

Pour comparaison, seule 25% de l'électricité produite est perdue entre les centrales et les roues de la voiture, dont seulement 6% par la recharge et 5% par la motorisation.

avatar Moumou92 | 

@simnico971

"Pour comparaison, seule 25% de l'électricité produite est perdue entre les centrales et les roues de la voiture, dont seulement 6% par la recharge et 5% par la motorisation."

Je ne sais pas d’où tut sort ces chiffres mais ils sont râtellent faux...

Pour travailler sur les moteurs électriques, je peux te dire qu’un moteur a 95% de rendement c’est possible mais dans des conditions très spécifiques (moteurs à aimants permanent, paquet des tôles à tôles fines types NO20, optimisation du design pour limiter les pertes par couple d’accrochage, paliers magnétiques à la place des roulements).

Un moteur à courant continue est plutôt à 60% de rendement, un moteur asynchrone à peine plus...

Certe un moteur électrique chauffe moins qu’un moteur thermique (cela dépend en fait de son design...), mais on est loin des 95% de rendement que tu affirmes...

avatar simnico971 | 

@Moumou92

30 secondes de recherche sur Google et pour un moteur à courant continu c'est 80-85% qui revient, sans compter la récupération d'énergie par freinage regénératif.

avatar Moumou92 | 

@simnico971

C’est pratique Google... ça permet d’affirmer des conneries sans vérifier...

Je travaille tous les jours sur des moteurs électriques, c’est mon métier de les développer et les fabriquer... nous avons encore beaucoup de moteurs à courants continus sur de vieilles applications aéronautiques, et je peux te dire que 60% de rendement c’est déjà un très beau rendement... oui en théorie tu peux être proche de 85%, si tu oublies les efforts de frottements au collecteurs qui sont la majeurs parti des pertes d’un moteur à courant continu, surtout si tu y met des ressorts de balais un peu costaud pour éviter les sauts entre lames... je t’invite à faire la mesure sur un banc d’essai et à revenir m’en parler après...

avatar simnico971 | 

@Moumou92

Ah bah de toute façon Tesla utilise des moteurs à courant alternatif en fait ¯\_(ツ)_/¯

avatar Moumou92 | 

@simnico971

Effectivement et heureusement, le rendement d’un moteur synchrone est bien meilleur... mais pas parfait! Loin de la... si tu considères uniquement le moteur le rendement est proche de 90, 95% si ultra optimisé sur PMA et à son point de fonctionnement optimum (fixe). Par contre les pertes sont dans l’électronique de pilotage (pour le découpage de la tension d’alimentation), surtout qu’en général pour des questions de puissances massiques il faut un nombre de paires de pôles supérieurs à 1... avec l’augmentation de la fréquence électrique qui va avec...

Mais sans parler de ça, le niveau de « greenitude » d’une voiture électrique dépend fortement du parc électrique du pays... avec la France ça se discute, mais en Allemagne ou en chine, les centrales au charbons font perdre tout l’intérêt potentiel de l’électrique, avec des dégâts bien plus importants que les voitures thermiques...

Le pétrole n’est pas si polluants qu’on veut bien le présenter... le gaz encore moins! Le GPL est une solution bien plus écologique que l’électrique, bizarre que personne ne pousse cette solution!

Ne parlez pas d’hydrogène ou vous allez me fâcher! L’hydrogène est une voiture électrique sur laquelle on a greffer la fonction génération, ajoutant encore tout un tas de pertes d’energie...

avatar simnico971 | 

@Moumou92

L'hydrogène ne marchera jamais, sur ce point au moins nous sommes d'accord.

avatar Moumou92 | 

@simnico971

Techniquement ça fonctionne, c’est très à la mode en Norvège qui développe cette solution... mais ça n’est pas plus écologique!

avatar marc_os | 

« j'en perds 10/15 maximum »

Ça veut dire quoi ?

avatar Mécréant | 

@marc_os: je suppose que @legimly parle de 10/15 km d'autonomie pour la clim et les vitres électriques... oubliant juste de préciser "en hiver"!
;-)

@lepoulpebaleine: effectivement, je doute qu'on résolve le problème du nucléaire dans les commentaires d'un site dédié à l'informatique pommée...

avatar corben | 

@innocente

Ou prévoir en plus une batterie portable Anker pour recharger l’iPhone 1 fois, baisser les vitres 2-3 fois et 5 minutes de clim ?

avatar jazz678 | 

@innocente

« Pour perdre 50km d’autonomie en les utilisant. »

En plus c’est exactement çà

avatar Toinouco | 

@innocente

Ah ! Ah !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR