Tesla n’a aucune intention de freiner son autopilote

Nicolas Furno |

On a appris au début du mois que, pour la première fois, un accident mortel a impliqué une Tesla alors que l’autopilote était actif. L’accident a eu lieu le 7 mai et les autorités américaines ont ouvert une enquête depuis pour déterminer si la Model S en question avait failli à sa tâche. Les premiers résultats de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) ne sont pas concluants, mais Tesla doit maintenant répondre à un questionnaire qui permettra peut-être d’en savoir plus.

D’ici là, le PDG de Tesla a expliqué dans une interview rapportée par le Wall Street Journal que son entreprise n’allait pas revenir en arrière concernant l’autopilote. Elon Musk a rappelé que la fonction était affichée comme une bêta et qu’il fallait rester vigilant pendant la conduite. Mais il affirme à nouveau l’intérêt de la fonction : « nous savions que ce système allait sauver des vies au bout du compte ».

Depuis le départ, Tesla ne cesse de rappeler les bonnes statistiques de ses véhicules, qui ont été confrontés à un nombre très faible d’accidents aux États-Unis par rapport aux autres modèles. Une stratégie de communication rationnelle qui peut sembler bien froide quand il y a des accidents mortels. D’autant que de plus en plus de conducteurs utilisent l’autopilote et que le nombre d’accidents augmente constamment.

Depuis le début du mois de juillet, deux Model X ont été endommagées outre-Atlantique alors que le véhicule conduisait en mode automatique. Cette fois, il n’y a eu que des dommages matériels et, au moins dans l’un des deux cas, l’autopilote était utilisé dans de mauvaises conditions. Le conducteur l’avait activé sur une route sinueuse de montagne et il ne tenait pas le volant, malgré les demandes répétées du véhicule.

Tesla devrait sans doute renforcer ses messages d’avertissement et peut-être arrêter plus systématiquement les véhicules où le conducteur ne respecte pas la consigne quand c’est possible de le faire en toute sécurité. Quoi qu’il en soit, l’entreprise ne compte pas renoncer à l’autopilote et si vous comptez l’utiliser, la prudence s’impose…


avatar madaniso | 

Les révolutions sont toujours passer par une prise de risque importante, sinon ce n'est pas une révolution.

avatar NORMAN49 | 

La vraie révolution serait parfois la greffe de cerveau ;-)

avatar Rigat0n | 

J'ai quand même un peu l'impression qu'à chaque accident c'est pas "l'autopilote" qui commet une erreur mais bien le conducteur (celui qui s'est tué s'amusait quand même à se filmer en train d'éviter des camions sans toucher à son volant - certes avec la bénédiction de Tesla à l'époque - et là on tient aussi un champion qui se balade en montagne sous la neige sans les mains).
L'autopilote est pour le moment un outil d'aide avancé à la conduite qui peut éviter un accident, mais si les gens se mettent volontairement en danger en comptant sur l'autopilote pour les sauver, c'est qu'ils sont remarquablement idiots, et ça n'est pas la faute de Tesla. Son seul tort est peut-être d'avoir donné le nom "autopilote" à la fonction.
Je m'étonne de beaucoup entendre parler dans les médias de "série noire pour Tesla" et ce genre de trucs et peu du fait que les mecs essayaient de conduire sans les mains en se fiant à un autopilote en bêta. Tesla est, semble-t-il, après Apple, la nouvelle marque cool à abattre pour les médias...

avatar iVador | 

@Rigat0n :
Tout est dit !

avatar patrick86 | 

@Rigat0n :
Relater entièrement et objectivement les faits, c'est pas assez sensationnaliste pour les médias. ;-)

avatar thibaut5202 | 

Il faut se rappeler des problèmes rencontrés au début des GPS et des régulateurs de vitesse. La majorité des incidents ne venaient pas du système mais du conducteur. Tesla innove dans un nouveau domaine donc il fait respecter les consignes et être prudent, c'est tout.

avatar marc_os | 

@thibaut5202 :
Trop fort. Tu as bien saisi ce que tu as écrit ?

avatar Achylle_ | 

Je suis complètement d'accord avec mon voisin du dessus (rigat0n) :
L'autopilote est un outil d'aide à la conduite, en béta qui plus est, il faut être complètement stupide pour considérer que la voiture pourra gérer toute seule, tout ce qui peut se présenter devant ses radars....

RTFM comme on dit dans la littérature.
Et il est dit qu'il ne faut pas lâcher le volant des mains et rester attentifs à la route, même avec l'autopilote activé.

avatar lionel jospin | 

En même tant quel est l'intérêt d'un autopilot si tu dois rester les mains sur le volant ? Et l'intérêt de mettre entre toutes les mains une aide à la conduite en Beta ?

J'ai surtout l'impression que Tesla se paie un test grandeur réel sur sa technologie. Bon ok y aura quelques morts mais c'est pas grave quand on aura fait le bilan des morts et des vies sauvées ça sera positif alors c'est pas grave si ton papa est mort ! Mais arrête de pleurer c'est l'avenir qu'on te dit !!

avatar stitchbe | 

Ce que tous les utilisateurs de Tesla vous diront, c'est que l'autopilot agrandit considérablement le champ de vision. Quand on conduit, si on regarde à gauche, instinctivement on va aller à gauche. Et donc finalement on se retrouve à juste regarder devant soi, sans trop prêter attention à ce qui se passe autour.

Et en plus, ce genre d'attitude fixe crée de la somnolence, ce qui est moins le cas quand on met l'autopilot.

avatar aMac | 

Il avait qu'a tenir le volant !

avatar Pato49 | 

Non, mais il faut arrêter : même en beta, c'est plus fiable qu'un vrai conducteur. Je ne comprends pas cette polémique, ce n'est pas parce que le système est automatique qu'il y aura 0 morts. Le système n'a pas évité un mort dans ce cas, mais c'est quand même un sacré succès au final !

Je ne suis pas sûr qu'avec ses mains sur le volant il aurait fait mieux de toutes manières...

avatar JonasL | 

Enfin un commentaire pertinent

avatar Ryo Saeba | 

Le système de Tesla utilise les capteurs de l'aide au parking pour rouler sur route ouverte... C'est de la folie car les radars utilisés ne correspondent pas à ceux nécessaires pour la conduite autonome.
Les capteurs ne détectent ni les obstacles sur-élevés ni les "petits" objets comme les vélos, par exemple, qui roulent dans le même sens que la voiture.

Ce n'est franchement pas rassurant de voir que tout le monde trouve ça normal qu'un constructeur fou s'amuse à lâcher sur route ouverte des centaines de voitures avec une fonction d'aide au parking bricolée en autopilote.
Pour se couvrir en cas d'accident, comme ici, Tesla informe le conducteur que l'autopilot est en beta... Mais par contre, contrairement aux autres systèmes concurrents, Tesla n'a pas jugé bon de faire stopper la voiture si tu ne mets pas les mains sur le volant.

avatar stitchbe | 

Euh... Un peu de recherche avant de poster ce genre d'avis... Les capteurs de parking sont uniquement utilisés pour détecter s'il y a un obstacle à gauche ou à droite de la voiture. Il y a aussi un radar au niveau du sol qui détecte une voiture qui freine en face à 150 mètres, et deux caméras au niveau du pare-brise pour la détection des lignes blanches et des obstacles périphériques.

Donc, on est bien loin des simples ultrasons de parking...

avatar Ryo Saeba | 

On est encore très loin d'un vrai système d'autopilot, faut pas se voiler la face... Le système qu'utilise Tesla est un bricolage...
Des voitures avec des système de freinage d'urgence, d'anti-franchissement de ligne et d'aide au parking, il y en a des centaines de milliers en circulation. Et pourtant, aucun autre constructeur n'a eu l'idée débile d'en faire un autopilot.

avatar stitchbe | 

Des voitures qui combinent toutes ces aides à la conduite, il n'y en a que 2, la Tesla et la Mercedes classe E (qui, pour info, joue aussi à fond la carte marketing du 'autonome').

Les niveaux de conduites autonomes sont:
0 - Le conducteur fait tout
1 - une fonction est automatisée, par exemple le contrôle de vitesse (attention, avoir un volant qui vibre quand on passe une ligne blanche, ce n'est pas un contrôle, c'est une information)
2 - Au moins deux fonctions de contrôle sont automatisées, par exemple rester constamment au centre de la bande, à une allure constante, en freinant quand un obstacle est détecté
3 - Le conducteur décide, mais peut laisser le contrôle à la voiture, dans des conditions de conduites prévues à cet effet. La voiture peut gérer le changement de bande, la vitesse, la position dans le trafic, sur base des indications du conducteur. C'est le cas de Tesla et Mercedes
4 - "Full autonomy" : typiquement la voiture prend seule la décision de s'arrêter au feu rouge ou pour une priorité de droite, adapte sa vitesse à la courbure de la route, etc... Mais sans information du conducteur, elle suivra la route.
5 - "Driverless" : la voiture sait quel est sont point d'origine et de destination, et change de direction en fonction du trajet ou des conditions de circulation.

Bref, Tesla et la classe E sont à 3, les autres à 1 ou 2. Et Tesla défini son système comme "bêta" parce qu'il sera considéré comme final quand il sera à 4.

avatar thibaut5202 | 

@marc_os
Oui et je confirme, les accidents causés au début de chaque nouvelle innovation étaient dans la majorité des cas provoqués par des erreurs du conducteur plutôt que par le véhicule. C'est le cas par exemple des régulateurs de vitesse qui soit disant restaient enclenchés et empêchaient le véhicule de s'arrêter

avatar macinoe | 

Je vois au moins 2 problèmes :

La communication de Tesla qui continue de parler d'autopilot, ce qui est criminel car il s'agit d'aide à la conduite et ne dispense en aucun cas de conduire.

Les capteurs du model S qui ne sont pas conçus dans le but de faire une voiture autonome.

Les obstables en hauteur ne sont pas détectés, c'est ce qui a causé l'accident mortel et avait causé d'autres problèmes bien avant :

http://roa.h-cdn.co/assets/16/19/980x490/landscape-1462981879-13123290-10153962911310289-5265986788438345559-o.jpg

avatar Rigat0n | 

@lionel jospin :
"L'autopilote" (que je mets volontairement entre guillemets, le nom est mal choisi par Tesla) peut détecter un danger que tu n'as pas vu et t'éviter un accident. A aucune moment il conduit la bagnole à ta place, encore moins dans des conditions dangereuses.
Personne (et surtout pas Tesla) n'a dit que la mort de "papa" n'était pas grave, mais faudra expliquer au gamin que papa roulait sans les mains et en ignorant le reste des utilisateurs, eux non pourvus d'un "autopilote"...

avatar Rigat0n | 

Ce qui va surtout se passer c'est qu'un de ces 4 un de ces débiles mentaux qui prennent des risques sous prétexte qu'ils ont un autopilote va tuer quelqu'un d'autre qui n'en a pas, au hasard un piéton, et dira après que c'est leur Tesla qui a fait une embardée, incapables qu'ils seront de faire face à leur culpabilité. C'est toujours comme ça.

avatar iDav92 | 

@Rigat0n :
L'être humain n'est pas comme ça. Le français oui ;-)

avatar macinoe | 

Sauf que Tesla a tout fait pour laisser entendre que le model S est une voiture autonome.

Le nom autopilot, l'absence totale de réaction face aux centaines de vidéos de conducteurs qui faisaient n'importe quoi..

Près de 2 mois avant d'annoncer l'accident mortel.
Et une levée de fond entre temps qui d'ailleurs a déclenché une enquête du gendarme de la bourse.

Tout blanc Tesla ?

Hum business first, c'est l'impression que ça me donne.

avatar DouceProp | 

C'est surtout avec ses pieds qu'il aurait dû faire quelque chose : freiner.
Et effectivement, ce n'est pas la version beta du programme qu'il faut remettre en cause : les automobiles sont tous les jours conduites par de gros bêta !

avatar Malvik2 | 

Mettre un système auto pilote en version bêta entre les mains de particulier c'est juste irresponsable, Tesla se paie un bêta-test géant voilà la vérité, qu'importe s'il y a des morts-pardon des bugs

avatar macinoe | 

J'ai envie de comparer à ce qu'il se passe dans l'aeronautique.

Quand un nouvel automatisme est créé, il est ultra testé, doit être validé par les autorités compétentes, les pilotes sont formés pour.

Et quand un accident arrive et que l'on suspecte une cause matérielle, ce sont tous les avions du modèle concerné qui sont cloués au sol jusqu'à qu'on soit sûr de bien avoir compris le problème et la manière de le corriger.

En comparaison, c'est le laxisme total pour les voitures "autonomes"
En plus Elon Musk a annoncé que Tesla n'avait aucune assurance pour couvrir les accidents.

Autant d'inconséquence, c'est vraiment hallucinant.

avatar stitchbe | 

Et vous faites un procès au constructeur automobile parce que vous avez eu un PV (ou un accident) quand vous-même avez réglé le limiteur de vitesse à 180 sur une route de campagne ?

Non ? Pourquoi ? Parce qu'il est bien évident que c'est vous qui l'avez réglé et qu'il ne faut pas rouler à 180 ?

Ici c'est la même chose. Encore mieux, c'est écrit noir sur blanc : on ne met pas l'autopilot hors des autoroutes, on garde les mains sur le volant, on reste attentif, on réagit aux messages fournis par la voiture.

Et en plus il y a le bon sens: on ne roule pas à 180, on anticipe lorsque, à cause de travaux, il n'y a subitement plus de lignes blanches sur la route, on n'essaie pas de "voir ce que ça va donner" sur une petite route sinueuse, ou, encore pire, depuis la banquette arrière.

L'inconséquence, c'est celle des automobilistes qui ne comprennent rien à ce genre de système et qui "démissionnent" complètement, qui ne se préoccupent plus de la route et qui, comme dans le 2ème cas (Model X contre un rail de sécurité), ne réagissent pas quand la voiture leur demande de reprendre le contrôle immédiatement.

Effectivement, comme dit dans un commentaire plus haut: Please read the f$***ing manual...

avatar macinoe | 

Tesla n'a rien fait pour faire comprendre qu'il s'agissait d'un système d'aide à la conduite et non pas d'un système de conduite autonome.

Au contraire, ils tout fait, absolument tout fait pour faire croire le contraire.

je suis persuadé que l'enquète va révéler les manquements de Tesla et qu'en tant que pionnier, ils vont s'en prendre plein la tête pour faire un exemple.

avatar stitchbe | 

Le problème fondamental, c'est qu'une publicité n'est pas un manuel d'utilisation. Et comme les gens de façon générale ne veulent (savent ?) plus lire...

avatar broc_058 | 

@macinoe :
ce monsieur est comme tous les hommes d affaires. il fait rêver les grands penseurs naïfs.
il a la sec sur le dos. ce monsieur a vendu son usine de batterie à prix d or à tesla. il a communiqué avec retard sur l'accident pour faire monter ses actions à l aide de communication de ses nouvelles ventes
résultat: objectif de ventes raté une fois de plus.
pour moi, il rejoint monsieur Drahi ( altice Sfr )

avatar xDave | 

Le bêta était au volant apparemment

avatar CNNN | 

En même temps avec une si faible automobile la voiture ne doit pas être autant utilisée qu'une autre à moteur à combustion..
les statistiques, cest fait pour jongler ^^

avatar CNNN | 

@CNNN :
*autonomie

avatar Vanton | 

Je m'associe à ceux qui trouvent Tesla bien trop légère dans l'affaire.

Ok les conducteurs sont responsables de leur véhicule. Ok.

Mais Tesla a joué son image, sa médiatisation et donc son succès commercial sur cette fonction autopilote. Ça les arrange bien, soyons honnêtes, que des milliers de conducteurs utilisent ce système en bêta et le montrent ! Ils ont mis entre les mains de leurs clients ce jouet dangereux parce que c'était dans leur intérêt également !

C'est un peu facile aujourd'hui de se dédouaner de toute responsabilité...

D'autre part, est-ce qu'un système qui est mal compris ou mal maîtrisé (volontairement ou pas) par son utilisateur est un bon système ?

avatar Bigdidou | 

@Vanton :
"Je m'associe à ceux qui trouvent Tesla bien trop légère dans l'affaire. "

Tesla fait son boulot d'industriel innovant.
C'est aux États de dire ce qu'ils veulent, ou pas, sur leurs routes.
Et, je suis d'accord avec toi, il me paraît assez inconséquent avoir laissé homologuer de tels systèmes en version d'essai, aux mains de -riches- particuliers lambda, qui plus est, sans aucune obligation de formation spécifique, même si j'ose espérer que Tesla la fournit.
Pour reprendre l'analogie aéronautique évoquée plus haut, c'est un peu comme si on homologuait et autorisait à,voler n'importe où n'importe quelle machine volante sur les bons dires du constructeur, avec n'importe qui se déclarant auto-compétant comme pilote, parle qu'il a des notions de base de pilotage.
Tesla fait son boulot, ce sont les autorités régulatrices et responsables de la sécurité routière qui le font pas.

avatar macinoe | 

Je pense que le fond du problème vient de l'ambiguité entre système d'aide à la conduite et système autonome.

Les systèmes d'aide à la conduite existent chez de nombreux conducteurs et ne posent pas de problème légaux particuliers.

Je pense que la responsabilité de Tesla est engagée pour avoir tenu un double discours et avoir maintenu volontairement l'ambiguité sur ce qu'était réellement ce système.

- nom du produit trompeur
- inaction totale concernant l'usage inaproprié qu'en faisait certains conducteurs
- positionnement en tant que concurrent d'Apple et de Google qui eux travaillent sur un vrai système de conduite autonome et qui pour celà devront obtenir les autorisations nécessaires.

Tesla n'a pas bénéficié d'un flou juridique, ils ont conçu un système d'aide à la conduite et on communiqué dessus comme s'il s'agissait d'un système de pilotage autonome et n'ont pas dissuadé certains propriétaires qui l'on utilisé en tant que tel.

avatar Vanton | 

@macinoe :
Entièrement d'accord... Ça les a bien servi d'entretenir la confusion...

Notez bien que ça ne disculpe pas pour autant les conducteurs ! Mais Tesla n'est pas toute nette dans cette affaire

avatar debione | 

Moi le truc qui me turlupine, c'est comment est-ce que l'on peut mettre entre les mains de Monsieur tout le monde, une version Beta d'un... système de conduite... Pas tant pour le conducteur (si il a envie de crever, moi je m'en branle) mais parce que cela met en danger MOI, qui suis un piéton...

Allez acheter vos joujou ultra-pollueur et utilisez les sur des circuits, bordel... Vous êtes pas obligé de montrer votre égo sur la voie public avec des version beta... (ha on me dit dans l'oreillette qu'acheter une Tesla et ne pas en être fier comme un paon est antinomique)

avatar stitchbe | 

"joujou ultra-pollueur"... On sent bien le commentaire bien documenté là... Encore quelqu'un qui est resté bloqué au millénaire dernier, qui pense encore que les batteries c'est de l'acide et des matériaux non recyclables ? Qui crois que le bon vieux gasoil "homologué 4,2l/100km" et qui a déjà pollué 10 fois avant d'être disponible à la pompe, c'est mieux ?

Une Tesla (ou une mercedes classe E, soit dit en passant) avec un autopilot enclenché, ça clignote avant de changer de bande, ça garde une distance de sécurité avec la voiture de devant, ça ne fait pas de queue de poisson et ça freine plus vite qu'un conducteur normal en cas d'obstacle.

Et c'est même assuré moins cher que toute autre voiture de cette catégorie. Encore une preuve statistique qu'elles sont impliquées dans moins d'accidents.

1 accident en 200 millions de km, parce que l'utilisateur a fait délibérément tout ce qu'il ne fallait pas faire, et vous trouvez que c'est suffisant pour partir en guerre contre les aides à la conduite ?

avatar debione | 

Un jour tu comprendras que oui, le véhicule individuel est atrocement pollueur, qu'il s'agisse d'une Tesla ne change rien... C'est le véhicule individuel le problème, car tu as beau documenter tout ce que tu veux, quand on multiplie cela par le nombre de véhicule roulant, on obtient une aberration écologique que nos enfant payeront...

Bon après on peut essayer de ce donner bonne conscience, hein, dissoudre les responsabilité, dire oui mais moi c'est différent je peux pas faire autrement... Cela ne change en rien l'aberration écologique que de posséder un véhicule individuel.

avatar Ryo Saeba | 

@stitchbe
"1 accident en 200 millions de km, parce que l'utilisateur a fait délibérément tout ce qu'il ne fallait pas faire, et vous trouvez que c'est suffisant pour partir en guerre contre les aides à la conduite ?"

Un mort sur 200 millions de Kms dont la majorité ont été roulé sur circuit ou tracés privés...
En France, c'est un mort sur 220 millions de Kms sur route ouverte.

Conclusion ?

avatar DG33 | 

Est-il si difficile de trouver la réponse au problème suivant ?
Conducteur bêta (dont insuffisamment formé mais suffisamment fier) version bêta dérive de Tesla innovation = problèmes

avatar lambdachronicles | 

Je ne fais déjà pas confiance à l'intelligence de mon véhicule pour gérer mes phares, mes essuie-glace et je reprends ma boite auto en séquentielle tellement souvent quand elle me fait de la merde... alors laisser mon volant à un automate ! la bonne blague ! Qu'ils finissent de mettre leur truc au point et on en reparle. C'est une tragédie au fond, Tesla devait être le model a suivre pour tous les constructeurs dans le domaine du pur électrique, au lieu de ça ils sont perçus comme des apprentis sorciers, et la voiture électrique comme un gadget servant a leurs expérimentations.

avatar xDave | 

Quand on voit la prétention de gens comme Google qui rêvent de faire faire de l'ART (musique et peinture) à une Intelligence Artificielle, on est pas dans la mouise.

c'est du même tonneau ... pour rester dans le sujet :D

avatar _Teo_ | 

Autopilote ne veut pas dire pilote autonome.
C'est les gens qui confondent par commodité et ce malgré les consignes pourtant claires des constructeurs: voitures, avions, trains, centrales nucléaires...
Dans tous les cas le constructeur "éxige" que le conducteur/pilote soit vigilant et garde les mains sur les contrôles.
Il y aura toujours ceux qui seront "trop" confiants dans un système qui n'est pas ce qu'ils pensent. Et donc toujours des accidents...

avatar Hideyasu | 

Encore heureux qu'ils n'arrêtent pas ! C'est comme si au premier mort en voiture on disait qu'il fallait arrêter de développer des voitures ><

avatar fte | 

Il y a peut-être une année j'avais lu une étude statistique sur les accidents et les systèmes de freinage automatique et autres automatismes de sécurité.

La conclusion est sans surprise, ces sécurités sont indéniablement efficaces, les statistiques montrent une diminution très importante de la gravité des accidents, et une diminution moindre mais néanmoins très appréciable du nombre d'accidents en général.

Là où l'étude était plus intéressante, il y a une corrélation forte entre la couverture et la sensibilité des capteurs et la réduction de la gravité des accidents. Le niveau de sophistication des logiciels joue un rôle beaucoup plus marginal. C'est à dire qu'il suffit de prises de décision très simples pour drastiquement améliorer la sécurité, donc aisés à debugger et fiabiliser. Ces logiciels simples sont et seront à la base d'automatismes plus complexes pour une autonomie complète, ce qui est très rassurant je trouve.

La Tesla est certainement la voiture la mieux placée actuellement, c'est elle qui est dotée des meilleurs capteurs. Mais on le voit ici, il y a encore de la marge pour progresser et améliorer la couverture des capteurs divers.

avatar Lapin85 | 

D'abord je trouve le jeu de mot osé : Tesla n'a aucune intention de freiner son autopilote !
Mais j'aime bien !
Avez-vous essayé cette voiture ? L'autopilote est extraordinaire, mais il rappelle souvent le conducteur à l'ordre pour qu'il se manifeste ou même qu'il reprenne les commandes, maintenant si on n'en tient pas compte, il ne faut pas s'étonner que ça se termine mal !
Surtout si, comme il été rapporté (est ce vrai?) le conducteur regardait la télé !

avatar MrCrvsr | 

Personne ne veut parler des camions US qui ne sont pas obligés d'avoir des barres latérales pour éviter ce genre d'accident ?

avatar Philactere | 

@MrCrvsr :
Bin en fait je ne vois pas en quoi ca aurait évité l'accident. Peut-être minimisé les conséquences (peut-être) mais évité, non.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR