Apple viserait des locaux à Seattle pour plus de 4 000 employés

Nicolas Furno |

Cela fait quelques années qu’Apple a investi Seattle, dans l’État de Washington. La ville au nord-ouest des États-Unis s’est fait un nom en matière d’intelligence artificielle et la firme de Cupertino y vient pour employer les spécialistes qui ne veulent pas déménager en Californie. Après avoir acheté en 2016 Turi, une start-up locale spécialisée dans le domaine, puis lancé un programme de recrutement en 2017, l’entreprise passerait à la vitesse supérieure en louant deux immeubles de bureau.

Les deux immeubles qu’Apple voudrait louer.

D’après le journal local ‌Puget Sound Business Journal, Apple serait en négociations pour louer près de 60 000 mètres carrés de bureau à deux pas du Space Needle, tour emblématique de la ville. Ces deux immeubles sont en construction depuis 2017 et ils seront bientôt exploitables. Si tout va bien, Apple aurait de quoi héberger 4 200 employés, précise le journal.

Courant 2018, on estimait que la firme employait environ 475 personnes à Seattle1, ce serait donc un sacré bond en avant. Avant cela, Apple avait annoncé qu’elle comptait employer plus de 1000 employés dans la ville à partir de 2022. Autant dire que même si l’entreprise loue les deux immeubles, il faudra quelques années pour les remplir complètement.

Carte fournie par Apple

  1. Sans compter les employés des Apple Store. ↩︎

avatar bunam | 

Il y a un gisement de quoi à Seattle ?
C'est une région spécialisée dans quoi ?

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

C'est une région spécialisée dans quoi ?
La pluie.

avatar IceWizard | 

@Ali lin Bachir Le Gros
"C'est une région spécialisée dans quoi ?
La pluie."

Même pas vrai. Il ne pleut que deux fois par an, à Seattle. Une fois 6 mois et une fois 3 mois !

avatar macfredx | 

Un peu réducteur, non ?

avatar Pipes Chapman | 

tellement "réducteur" pour la région qu'à l'entrée de Portland il y a un panneau "We love the rain"

avatar SelPoivre | 

@bunam

Gros gisement d’ingénieurs... Amazon, Google, Facebook, Boeing, Tableau, etc.

Sans compter que la région est beaucoup moins peuplée que la Silicon Valley.
En plus, il y a les lacs, les montagnes, etc. Trop beau! J’y suis scotché depuis 11 ans maintenant.

avatar marvel63 | 

@SelPoivre

J’y vais une ou deux fois par an pour le boulot, je confirme ! La région est vraiment superbe (et verdoyante, et on comprends vite pourquoi !)

avatar fte | 

@marvel63

Humainement, c’est également beaucoup plus sympathique que la silicon valley lorsqu’on est ingénieur. L’ambiance n’a strictement rien à voir.

avatar misterbrown | 

@bunam

La ville d’amazon, Boeing, Starbucks..
La ville du grunge et de Nirvana.

avatar bunam | 

@misterbrown
@SelPoivre
@Ali Ibn Bachir Le Gros

Boeing oui j'avais eu la chance de visiter l'usine d'assemblage à Everett (juste complètement dingo) Apple ne va pas racheter Boeing (remarque ça doit pas être trop cher en ce moment) ? ;)

Reste les d’ingénieurs des concurrents/partenaires à moissonner, OK, mais rien de bien spécial à cet endroit ?

Ah mais je me souviens d’un article
https://www.macg.co/la-rd-dapple-dans-le-monde

« North 35th Street (Seattle, Washington) R&D infrastructures réseau et cloud. Issu de l’acquisition d’Union Bay, à deux pas des sièges de Microsoft et d’Amazon, du plus grand centre de R&D de Google en dehors de Mountain View, et de l’université. Et accessoirement dans un des plus grands viviers d’ingénieurs et de spécialistes du cloud, à la dynamique comparable à celle de la Silicon Valley. L’annonce de son manager, Benn Bollay, est d’ailleurs symptomatique : « Ever wanted to work at Apple, but didn’t want to live in Cupertino? » 

ya de quoi faire ;)

(J'avais visité 2 fois Vancouver, trop belle région, c'est vrai !!!)

avatar Paquito06 | 

@bunam

C’est egalement sympa d’etre sur la meme time zone que les ingenieurs de Cupertino s’ils ne peuvent pas etre en Californie. Pourquoi irait-on les embaucher ailleurs si ce n’est pour des raisons de cout evidentes (genre Bangalore) 🙃

avatar fte | 

@bunam

De vampires végétariens. Et de loups-garou.

avatar remicino | 

(Petite coquille, Seattle est dans l’état de Washington et non l’Oregon voisin)

avatar Nicolas Furno | 

@remicino

Han la honte ! 🤦‍♂️

Corrigé, merci.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Han la honte ! 🤦‍♂️

Si tu avais mis Lyon dans les Bouches du Rhône ou Lille en Picardie, là ça aurait été la honte, mais une ville à l'étranger ça peut se comprendre.

avatar remids | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Lille en Picardie, je ne tolérerai jamais

avatar fte | 

@remicino

Voisin l’Oregon, certes, mais pas proche de Seattle...

avatar Ginger bread | 

Une manière de tailler dans les effectifs de Microsoft.
Hololens?

avatar BLM | 

(sur iPad, je ne trouve pas de solution pour vous signaler une coquille, donc je passe par les commentaires)
«La ville au nord-ouest des États-Unis s’est faitE un nom»
Non: Seattle s'est faitE au cours des ans, mais Seattle s'est fait_ un nom. Pas "faitE" parce que "fait" n'est pas attribut du sujet "la ville", "fait (s'est fait)" est une forme verbale invariable.

avatar Pierre H | 

Joli, c'est pointu comme règle de conjugaison.

avatar Osei Tutu | 

« Avant cela, Apple avait annoncé qu’elle comptait employer plus de 1000 employés ». Il y a une redondance avec « employer » qui pourrait être évitée en parlant de « 1000 personnes, travailleurs ou ingénieurs ». Cordialement

CONNEXION UTILISATEUR