Fermer le menu

Tim Cook justifie sa rencontre avec Donald Trump

Stéphane Moussie | | 10:30 |  70

Tim Cook ne s’est pas débiné en rencontrant Donald Trump avec les autres grands patrons de la high-tech américaine la semaine dernière.

Mais pourquoi avoir participé à cette rencontre alors qu’il est de notoriété publique que le CEO d’Apple ne partage pas beaucoup de points communs avec le président élu ? Parce qu’il n’y aura d’autre choix que de composer avec lui dans les années à venir, d’une part, et parce que la confrontation fait plus avancer les choses que l’évitement, d’autre part.

Crédits : Reuters

C’est ce deuxième point que Tim Cook explique dans une note interne publiée par TechCrunch :

Personnellement, je ne pense pas que rester à l’écart permette de réussir. La seule manière d’avoir une influence est de prendre part au débat. Que ce soit dans ce pays, dans l’Union européenne, en Chine ou en Amérique du sud, nous nous engageons. Je crois que c’est vraiment important de le faire parce que vous ne pouvez pas changer les choses simplement en pestant. Vous changez les choses en montrant à tout le monde pourquoi votre chemin est le meilleur. À bien des égards, c’est un débat d’idées.

De quelles « choses » le dirigeant parle-t-il en particulier ? De la confidentialité et de la sécurité, alors que Trump voulait « ouvrir » l’iPhone du terroriste de San Bernardino, des droits de l’Homme, alors que Trump a multiplié les propos xénophobes et sexistes, du respect de l’environnement, alors que Trump veut suspendre les aides fédérales à destination des énergies renouvelables.

Le prochain président des États-Unis avait eu un discours rassurant et entreprenant lors de la réunion :

Je suis là pour vous aider à ce que les choses aillent bien pour vous, et ça marche bien pour vous en ce moment et je suis très honoré par le rebond [sous-entendu des cotations boursières de ces entreprises après son élection, ndlr] — ils parlent tous du rebond et je sais que tout le monde dans cette salle va devoir m’apprécier un peu, mais nous allons essayer de faire en sorte que le rebond se poursuive.

Plus important peut-être encore, nous voulons que vous continuiez dans la voie d’une incroyable innovation. Il n’y a personne comme les gens dans cette salle et nous ferons tout ce que nous pouvons pour aider ce processus, nous allons être là pour vous et vous pourrez appeler mon équipe, vous pourrez aussi m’appeler. Ça ne fait aucune différence; nous n’avons pas ici de chaîne de commandement formelle.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


70 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar guepatchou 20/12/2016 - 10:40

DOnald Trump est 100 fois moins dangereux qu'un Benoit Hamon qui déclare que les cafés interdits aux femmes dans les quartiers musulmans du 93 sont comme les anciens cafés ouvriers....

avatar remids 20/12/2016 - 10:47 via iGeneration pour iOS

@guepatchou

Hé ben on sait pour qui tu votes, toi!

avatar 20/12/2016 - 10:51 via iGeneration pour iOS

@remids
Bah pas pour Benoit Hamon en tous cas.
Si tu insinues qu'il vote pour un parti extrémiste parce qu'il critique les socialistes on sait pour qui tu votes toi du coup.



avatar CNNN 20/12/2016 - 11:05 via iGeneration pour iOS

@

Tu l'as tué

avatar gela 21/12/2016 - 07:43 via iGeneration pour iOS

@

Ha ha, bien vu.

avatar Maitre muqueux 21/12/2016 - 22:33 via iGeneration pour iOS

@

+1 Comme quoi être socialiste c'est vivre dans le déni et préférer sacrifier le droit des femmes plutôt que de prendre le risque de froisser certaines communautés d'arriérés

avatar Maitre muqueux 21/12/2016 - 22:31 via iGeneration pour iOS

@remids

Il a parfaitement raison

avatar CNNN 20/12/2016 - 11:04 via iGeneration pour iOS

@guepatchou

+ 1000

avatar iVador 20/12/2016 - 11:24 via iGeneration pour iOS

@guepatchou

+1000

avatar Maitre muqueux 21/12/2016 - 22:31 via iGeneration pour iOS

@guepatchou

Absolument

avatar benji2227 20/12/2016 - 10:43 via iGeneration pour iOS

Pourquoi doit-il "se justifier" pour avoir rencontré le futur président des Etats-Unis...?

avatar enzo0511 20/12/2016 - 11:13 via iGeneration pour iOS

@benji2227

+1

Le titre n'est pas très pertinent

avatar Stéphane Moussie macG 20/12/2016 - 11:35

C'est pourtant ce que Cook fait dans l'extrait traduit.

avatar C1rc3@0rc 20/12/2016 - 14:47

@benji2227

Peut etre parce que la campagne mediatique anti-Trump ne s'est toujours pas arretée et que le flot de desinformation, une fois n'est pas coutume, continue de se deverser dans les media sous influence: la majorité...

Les media vehiculent l'idée que Trump est aussi infrequentable qu'un despote africain ou de l'histoire europeenne.
On ne parle pas avec ces gens la sous peine d'etre consideré comme un collabo ou pire encore.

Faut quand meme savoir qu'aux USA la campagne de denigrement anti-Trump a pris des proportions jamais vu avec des fausses declarations dans des media tout ce qu'il y a de plus officiels, dans le genre qu'au lendemain de l'election le KKK avait defilé pour celebrer la victoire de Trump, avec des gros sous entendu que Trump serait membre de cette secte...
Je te laisse imaginer le comparatif en Europe...

Pourtant Trump s'affiche comme un pro-Israel et a deja nommé une jeune gouverneure d'origine indienne comme ambassadrice des USA auprés de l'ONU, et vu tout ce que Trump veut negocier a l'international c'est un poste strategique s'il en est!
J'imagine que s'il nomme un(e) secretaire d'etat noir ou hispanique, les media vont bien pondre une saleté comme ils savent le faire depuis le debut de la campagne.

Ceci dit, il s'agit d'une com surtout interne qui vise a rassurer les employés d'Apple, societe qui emploit une masse importante d"etrangers" et qui a toujours ete tres progressiste (pour les USA) envers ses employés issus des minorités et pro-reconnaissance des LGBT...

avatar MacGruber 20/12/2016 - 11:19 via iGeneration pour iOS

N'est-ce pas Confucius qui disait "soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis" ?

avatar occam 20/12/2016 - 11:41 via iGeneration pour iOS

@MacGruber

Non, ce n'est pas Confucius qui l'a dit, ni surtout Sun Tzu ( « L'Art de la Guerre »), auquel ce mot est souvent attribué, ni même Niccolò Machiavelli, à qui on le prête également.

Non, le personnage qui a prononcé cette phrase est beaucoup plus près de Donald Trump, dans tous les sens du terme : il s'agit de Michael Corleone, dans « Le Parrain II ».
V.o. :
« There are many things my father taught me here in this room. He taught me: keep your friends close, but your enemies closer. »

avatar MacGruber 20/12/2016 - 11:54 via iGeneration pour iOS

@occam

Ok merci.

avatar HollyvierSsjBlue 20/12/2016 - 11:25 (edité)

[Modéré - SM]

avatar Jetsurfer 20/12/2016 - 11:34

@macg où est le problème? Il rencontre qui il veut et n'a pas à se justifier.

avatar Stéphane Moussie macG 20/12/2016 - 12:58

@Jetsurfer : comme précisé dans l'article, il s'agit d'une note interne, autrement dit destinée aux employés d'Apple. Moi, personnellement, ça ne me pose aucun problème que Tim Cook soit allé voir Trump, je trouve même ça normal. Mais Cook a visiblement senti le besoin de justifier (parce que c'est ce qu'il fait) cette rencontre vis-à-vis de ses employés, tout comme il avait voulu les rassurer juste après l'élection avec une autre lettre interne (http://www.macg.co/aapl/2016/11/tim-cook-ensemble-allons-de-lavant-apres-lelection-de-donald-trump-96268).

avatar J'en_crois Pas_... 20/12/2016 - 14:01

@Stéphane Moussie
Peut-être qu'il se justifie, peut-être pas...
On n'est pas là dans une constatation objective, mais dans une lecture subjective :
Il serait différend d'affirmer tim Cook "explique"
le terme "expliquer" et "justifier" qui semble très proche renvoie à des imaginaires différents :
la raison ou la culpabilité.
Se justifier c'est se sentir coupable ou tout au moins en être accusé, par contre expliquer c'est se sentir mal compris.

avatar Pas-un-philosophe 20/12/2016 - 11:36

Tim Cook sur la photo : "I'm dead inside"

avatar MightyMac 20/12/2016 - 13:22 via iGeneration pour iOS

@Pas-un-philosophe

Mais put**n qu'est-ce que fous là ?

avatar frankm 20/12/2016 - 11:42

" Tim Cook justifie sa rencontre avec Donald Trump "
Bah quand on est convoqué par le Président, on n'a pas le choix, on y va !

avatar occam 20/12/2016 - 12:12 via iGeneration pour iOS

@frankm

Une des leçons de l'Histoire : on a toujours le choix.
Il y a simplement un prix à payer, selon le choix qu'on opère.

Pages