Apple : les portables Mac sont là pour encore 25 ans

Mickaël Bazoge |

Est-ce qu’Apple se préoccupe vraiment du Mac ? Les annonces du special event sont intéressantes et elles revitalisent une gamme de MacBook Pro qui en avait bien besoin. Mais quid de l’iMac, du Mac mini, du Mac Pro ? Quelle est la stratégie d’Apple pour ses ordinateurs, Apple a-t-elle encore une vision ?

25 ans séparent ces deux ordinateurs… — Cliquer pour agrandir

Phil Schiller, Craig Federighi et Jony Ive ont répondu à quelques unes de ces questions, parfois en usant de leur plus belle langue de bois, dans une interview au long cours avec Cnet. « Le calendrier, ce n’est pas ce qui commande nos décisions », assène derechef le vice-président du marketing alors qu’on lui demandait pourquoi il avait fallu plus de quatre ans pour revoir ses MacBook Pro.

Nous mettons nos équipes au défi d’accomplir du bon travail, et parfois cela peut aboutir en un an, parfois en trois ans… Ce dont nous nous soucions vraiment est de mettre au point de nouvelles innovations pour le Mac, et poursuivre l’histoire qui a défini Apple pendant tant d’années.

La Touch Bar, la nouvelle barre tactile à tout faire qui remplace les touches de fonction, a réclamé au moins deux ans de travail aux équipes de Jony Ive. Elle est considérée comme « le commencement d’une très intéressante [nouvelle] direction » qui combine « le tactile avec le clavier mécanique ». La présence de ce ruban tactile signifie aussi qu’Apple confirme qu’un écran tactile n’arrivera pas demain sur les Mac — ni même plus tard.

Cliquer pour agrandir

Un écran tactile sur un Mac, « ce n’est pas particulièrement utile », persiste Jony Ive. Et sur un MacBook Pro, qui devient de plus en plus fin et léger, cela peut même être considéré comme « un fardeau », insiste-t-il. Concevoir un écran tactile est en fait « assez facile et relativement rapide, et c’est tentant. Il peut être confortable d’avoir une direction de design qui est convaincante. Mais si vous ne pouvez pas affiner le concept sans compromettre le produit final, vous pouvez saper une grande idée ».

La Surface Studio de Microsoft.

Comment se positionnent ces nouveaux Mac face à l’iPad Pro ? Comme toujours, les dirigeants d’Apple n’ont aucun problème face à ce qui peut ressembler à un dilemme pour de plus en plus d’utilisateurs Mac. « C’est génial de fournir deux manières différentes de résoudre des problèmes identiques, mais un produit réalisera des choses uniques que l’autre ne pourra pas accomplir », précise Schiller. Avoir deux appareils bien séparés permettent au constructeur « d’explorer les deux, plutôt que d’essayer de rentrer l’un dans l’autre pour ne créer qu’un seul modèle ».

iOS et macOS travaillent toujours plus de concert, via les fonctions Continuité et Handoff. Il n’est pas question de faire rentrer macOS dans un iPhone, poursuit Schiller. « Et de la même manière, il n’est pas possible d’intégrer iOS dans un Mac… Chacun [des deux systèmes] est le meilleur dans ce qu’il doit faire, et nous pensons que ça a du sens d’ajouter des fonctions de l’un dans l’autre, mais sans les changer fondamentalement, au risque du compromis ».

Cliquer pour agrandir

Les nouveaux MacBook Pro sont très jolis, mais ils coûtent bonbon, dans le plus pur style Apple. Proposer des produits abordables, « nous nous en soucions », assure Schiller (qui a dû se mordre les joues…). Mais voilà, « nous ne concevons pas pour les prix, nous développons pour [améliorer] l’expérience et la qualité que les utilisateurs attendent de leur Mac. Parfois, cela veut dire que [nos produits] se positionnent dans le haut de gamme, mais ce n’est pas un objectif, c’est simplement parce que c’est ce qu’ils coûtent ».

Cliquer pour agrandir

Et pour l’avenir ? Bonne nouvelle, Phil Schiller et Craig Federighi assurent que la gamme de Mac portables d’Apple seront encore là pour « un quart de siècle supplémentaire ». Pas un mot en revanche sur les Mac de bureau. « Nous ne voulons pas nous contenter d’un speed bump pour le MacBook Pro », a conclu le patron du marketing. Les nouveautés présentées ce jeudi sont « un grand, grand pas en avant. C’est une nouvelle architecture système, et cela nous permet de créer beaucoup de choses, des choses dont nous ignorons tout aujourd’hui ».

Jony Ive semble lui plus au courant que son collègue. « Il est compliqué d’évoquer sans donner des détails », minaude t-il quand on lui demande dans quelle direction Apple veut aller avec cette Touch Bar. Ce composant « est juste le commencement ».


avatar Hideyasu | 

Quand même déçu qu'il n'y ai pas de maj des Mac bureau. Surtout MacPro qui part vraiment d'une bonne idée

avatar Nom d'utilisateur | 

Ca viendra... patience

avatar blopi4 | 

À ce prix là, avec 2 ports USB, c'est pas gagné.
Putain, j'étais un fervent défenseur, mais là c'est fini.
Dieu que je vais regretter macOS au prochain renouvellement de machine ...

avatar Nom d'utilisateur | 
avatar C1rc3@0rc | 

Thunderbolt, pas USB: c'est fini l'USB sur Mac

avatar Emile Schwarz | 

Il n'a jamais utilisé un ordinateur avec un écran tactile !

Après cinq minutes d'utilisation, tu sens que cela te manque lorsque tu reviens sur le Mac…

Au fait: les iPhones et autres iPad… ce ne sont pas des écrans tactiles qu’ils ont ?
(là je ne peux pas en parler car je ne les jamais utilisés).

avatar awk | 

@Emile Schwarz

"Après cinq minutes d'utilisation, tu sens que cela te manque lorsque tu reviens sur le Mac…"

Beaucoup de fausse bonne idée séduise de prime abord ?

avatar huexley | 

Dans trois ans, la première ligne de chiffres passe Oled, pour afficher dynamiquement les accents / symboles… et Processeur Kaby lol

avatar lmouillart | 

Traduction : "Pourquoi vendre une machine à 1000 € (hybride) quand on peut en vendre une à 2000 (mac) et une à 600 (ipad) et un abonnement au cloud."

avatar demenla971 | 

Ouais je ne suis pas convaincu par ces discours. Les nouveaux Mbp sont intéressants mais réellement trop chers. Je souhaite un Mbp mais le prix est clairement masturbatoire.

avatar Jeff06am | 

Personnellement j'ai plus de confiance en l'avenir du laptop que des tablettes, qui finalement se cantonnent à 80% sur un usage de divertissement.

avatar mac_adam | 

Les macs vont rester encore un moment le coeur de l'écosystème, dont font partie les ipads.

avatar Appl'Z | 

Je me souviens plus exactement, mais il me semble qu'ils ont dit que le 1er portable Apple fut créé il y a 25 ans. Ce qui est totalement faux, puisque leur 1er portable date de 1989 (Macintosh Portable justement !). J'irais même en plus loin en considérant que leur 1er ordinateur facilement transportable et donc portable fut l'Apple IIc (1984) qui furent vendus avec un écran LCD et une sacoche.
Enfin bref, on n'est plus a une absurdité près de la part d'Apple

avatar melaure | 

Tout à fait, mais ils ne connaissent même plus leur histoire. Ce sont des utilisateurs de la première heures comme nous qui sont encore capable de le savoir. Enfin que ce soit l'Apple IIc ou le MacPortable, je les garde au chaud (2 et 3 exemplaires de chaque) ;)

avatar awk | 

@melaure

"Ce sont des utilisateurs de la première heures comme nous "

C'est presque touchant les fantasme que génère chez toi ce statut que tu crois d'élite ?

Tu n'as strictement aucun poids de plus qu'un primo-acheteur de Mac de 18 ans et strictement rien à exiger de la part d'Apple en terme d'écoute de tes désirs que tu crois fondamentaux ?

avatar jojo5757 | 

@awk :
J'adore ton côté donneur de leçon et monsieur je sais tout. Prof ?
Je me régale !

avatar mjpolo | 

@jojo5757

Prof ?…je ne crois pas…trop de fautes….. ;)

avatar occam | 

@awk :
«…aucun poids de plus qu'un primo-acheteur de Mac de 18 ans…»

?
Ce serait vrai si l’alternance des clients acheteurs de Mac était un random walk : un de perdu, un de retrouvé.
Ce n’est pas ce que j’observe.

Les utilisateurs Mac de longue date tendent plus souvent que la moyenne à avoir un effet multiplicateur sur les décisions d’achat des novices, que ce soit par influence ou par la position atteinte. Cela a bien servi Apple dans les années difficiles.

C’était une clientèle tenace, convaincante, et largement auto-recrutée.

Si ce que me disent mes fournisseurs est représentatif, Apple est en train, peu à peu, de perdre par pans entiers ces multiplicateurs.
Pour l’instant, l’effet s’additionne au déficit de croissance, déficit que vous relativisez en le contrastant avec le déclin bien plus accentué du marché PC en général.
C’est possible.

Cependant, si l’expérience que j’ai faite ce soir est en rien un indice qualitatif (à défaut d’un échantillon représentatif), les tendances sur le long terme sont moins optimistes.

J’avais conseillé à mes amis et collègues en phase de renouveau du matériel d’attendre les annonces de ce soir avant de se décider.
Je leur ai également demandé de me faire part de leur impression et de leurs décisions. Pour la première fois, je n’ai aucun retour positif. Ceux qui voulaient remplacer leur Mac le garderont encore autant que possible ; les switchers potentiels n’ont pas été conquis ; le groupe des switchers en sens inverse (presqu’inexistant il y a deux ou trois ans) est le plus important que j’observe juste après un keynote Mac.

Une seule collègue a été mi-convaincue. Ingénieur, elle apprécie énormément (à ma grande joie) le passage au tout-Thunderbolt 3. Mais comme ses logiciels techniques sont en majorité Windows, et qu’elle dépend de périphériques USB, il faudrait que la transparence des conversions Thunderbolt-USB et de leur prise en charge sous BootCamp soit garantie avant qu’elle se lance.

avatar awk | 

@occam

"Les utilisateurs Mac de longue date tendent plus souvent que la moyenne à avoir un effet multiplicateur sur les décisions d’achat des novices, que ce soit par influence ou par la position atteinte. Cela a bien servi Apple dans les années difficiles.

La masse d'utilisateur de "longue" date d'après 2006 est largement supérieur à celle d'avant ?

Et les utilisateurs arrivé après 2006, pour melaure c'est rien que des saloperie d'imposteur qui on paupérisé le Mac ?

avatar mjpolo | 

…"qui ont"……(je n'ai pas pu résister)

avatar melaure | 

Il y a une grosse différence : j'ai une cervelle et de l'expérience (beaucoup même).

Par contre si tu me dis que tu as 18 ans, cela expliquerait pas mal de choses ...

avatar awk | 

@melaure

L'expérience ne fait pas tout, encore faut-il qu'elle soit de valeur ?

avatar melaure | 

C'est justement pour ça que je ne suis pas un fanboy ... ni au chômage ...

avatar awk | 

@melaure

Méprisable ?

avatar Berechit | 

Pour le prix, je ne me souviens pas de celui des 15 pouces voilà 10 ans mais en euros constants, j'ai l'impression que c'était de la même eau... bon, ils étaient plus bricolables.
Pour la suite, je vois bien arriver un clavier pour iMac avec ce bandeau OLED (pour le prix, je sais pas)... Sierra sait déjà le gérer !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR