Psystar s'en prend à Phil Schiller

Christophe Laporte |
Sur le plan juridique, les relations sont toujours aussi tendues entre Apple et Psystar. Les avocats de Psystar ont commencé à rencontrer quelques hauts responsables d'Apple afin de pouvoir leur poser des questions sur le litige qui oppose les deux sociétés (lire : Psystar passe le mois d'août chez Apple).

Les avocats de Psystar sont repartis furieux de leur entretien avec Phil Schiller le 13 août dernier. Manifestement, le bras droit de Steve Jobs ne s'est pas du tout prêté au jeu et a refusé de répondre à la moindre question. Ils ont demandé à Alsup, le juge chargé de l'affaire, de forcer Phil Schiller à déposer dans un délai de deux semaines et de préparer sérieusement l'entretien. On ignore si les rendez-vous avec les autres cadres d'Apple se sont mieux passés.

De son côté, Pystar a fourni des éléments d'explications concernant la manière dont elle parvient à faire démarrer Mac OS X sur ses ordinateurs. Apple s'est plaint à plusieurs reprises que Psystar avait détruit certains éléments ou du moins n'avait pas conservé des informations à ce sujet. Le fabricant confirme qu'il a dans un premier temps utilisé une version modifiée du bootloader open-source "boot123" pour faire démarrer ses ordinateurs sur le système d'Apple. Mais il a par la suite développé son propre module de zéro. Psystar est incapable de fournir le code source de son bootloader "boot123", mais affirme qu'il différait de trois lignes de code de la version open-source.

La société californienne, pour sa part, indique avoir trouvé sur une machine de Psystar des outils et des extensions au noyau qui permettaient de décoder son chargeur d’amorçage. Du point de vue de la firme de Cupertino, ce procédé viole sa propriété intellectuelle. Chez Psystar, on avoue avoir étudié cette piste, mais ne jamais avoir commercialisé d'ordinateurs utilisant ce procédé. Concernant la machine trouvée par Apple avec les outils en question, Psytar évoque une erreur de manipulation. À suivre…

avatar divoli | 

[quote]et l'os est de qualité !

ce n'est PAS MAGIQUE.

Ils ne vivent PAS d'amour et d'eau fraîches chez apple. (pourtant ils manquent pas d'amour)[/quote]

Et ?

C'est quoi, cette histoire de vendre "peu cher" un OS en conditionnant son installation à du hardware très cher.

Apple s'est mise elle-même dans la panade. Qu'elle vende son OS plus cher et il sera moins compétitif, c'est tout.

Mais à partir du moment où l'OS est vendu séparément, au prix indiqué par Apple, ce n'est pas à l'acheteur de se demander comme Apple va le rentabiliser, ce n'est pas son problème, c'est le problème d'Apple.

On ne va pas supporter les abus d'Apple sous prétexte qu'elle a basé son modèle économique là-dessus, c'est aberrant.

avatar abzer | 

oomu [21/08/2009 16:36]
le contrat doit être respecté
c'est pour cela qu'apple peut attaquer en justice

C'est pitoyable de lire ça en 2009, je croi meme qu'il a ajouté qu'un créateur faisait ce qu'il voulait de sa création.
9a montre qu'il y a pas mal de gents qui ne connaissent pas les prémices du droit français (et en plus ils votent).
Alors, répétons le encore une fois pour les malcomprenant :
Le contrat est un accord entre deux personnes.
pour qui'l soit valide il faut que ces clauses soient conforme aux loies du pays dans lequel i a été signé
Il faut que ces loies soient elle meme conforme aux traités internationauxqui s'applique dans ce pays (c'est pour ça que les loies européenne primes sur les loies française), et que ces acord internationaux soient conforme à la constitution du pays.

sinon demain je fait un contrat avec un plus petit que moi ou je stipule qu'il doit bosser gratos pour moi et que je le paie avec un coup de pied au cul.

donc oomu, non, tu aura beau créé ce que tu veut, pour l'exploiter commercialement tu doit te soumettre aux loies (qui elle te protegeront en retour)
Aux acords internatonaux (en loccurence

avatar oomu | 

@divoli

C'est quoi, cette histoire de vendre "peu cher" un OS en conditionnant son installation à du hardware très
cher.

c'est ce qui se passe

Apple s'est mise elle-même dans la panade. Qu'elle vende son OS plus cher et il ne sera plus compétitif, c'est tout.

C'est exact. Moi à la place d'apple j'aurais imposé une activation internet, ou un dongle avant internet, et maintenant j'aurais cessé la vente de DVD, conditionnant la mise à jour à un téléchargement crypté de 6go basé sur l'identifiant unique de votre macintosh. (5 téléchargement autorisé par an, reconductibles sur appel au support apple).

Mais à partir du moment où l'OS est vendu séparément, au prix indiqué par Apple, ce n'est pas à
l'acheteur de se demander comme Apple va le rentabiliser, ce n'est pas son problème, c'est le problème
d'Apple.

vous prenez mon propos à l'envers. Je ne dis pas qu'il faille qu'un client apple soit concerné par cela.

c'est exact, ce n'est pas au client (nous) de se prendre la tête sur comment Apple va faire pour vivre. Mais ici on est un peu pour papoter et débattre de ce sujet totalement farfelu.

Pour autant, le droit d'auteur, le copyright et le commerce ne disparaissent pas.

Je vous décrits comment cela se passe et pourquoi.

et je vous décrit POURQUOI apple est dans son BON droit et pourquoi ce n'est pas immoral ce que fait apple et pourquoi c'est BANAL.

Je vous décrits aussi l'alternative : le DRM de la Mort. Vous allez en pleurer. Ca sera ptet pas pour 10.6, ça sera ptet 10.7 ou 10.8, mais c'est cela que vous aurez à terme si on suit votre logique.

Comprenez bien que le droit est là pour éviter la loi du plus fort. On a plus besoin de faire des chateaux forts pour protéger sa propriété, parce que le Droit est là.

Vous expliquez que le droit est incapable de protéger apple et que c'est bien fait pour la gueule d'Apple, donc Apple doit se faire un chateaux fort : le DRM.

Je trouve cela regrettable.

avatar RickDeckard | 

[quote]Nos Etats de Droits défendent en premier les créateurs.[/quote]

You made my day.

avatar oomu | 

@ abzer

" Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s'obligent, envers une ou plusieurs autres à donner, à faire ou ne pas faire quelque chose "

le contrat se rajoute à la loi.

Si la loi interdit explicitement quelque chose, le contrat ne peut pas l'exiger. le contrat n'est pas tenable.

Mais les obligations entre les contractants, elles doivent être respectées.

Encore une fois, le contrat c'est entre VOUS et APPLE. et nul ose remettre cela en question et vous ne trouverez aucun juge pour vous dire le contraire.

-
ce qui se passe ici, c'est que psystar nie que l'usage qu'il fait de os x est interdit par le copyright d'Apple.

on est loin du simple contrat de mac os X.

-
>sinon demain je fait un contrat avec un plus petit que moi ou je stipule qu'il doit bosser gratos pour moi
>et que je le paie avec un coup de pied au cul.

s'il signe. pourquoi pas ?

y a des conventions collectives qui vous choqueraient. et on les signe.

avatar abzer | 

Décidément oomu fait de plus en plus fort :
Je vous décrits aussi l'alternative : le DRM de la Mort. Vous allez en pleurer. Ca sera ptet pas pour 10.6, ça sera ptet 10.7 ou 10.8, mais c'est cela que vous aurez à terme si on suit votre logique.

C'est sur que jusqu'a maintenant les boites qui ont imposé des DRM, ça a donné un modéle de développement fabuleux.
Par exemple, l'industrie du disque pour eux les DRM ça a été LA SOLUTION

mdr

avatar divoli | 

[quote]C'est exact. Moi à la place d'apple j'aurais imposé une activation internet, ou un dongle avant internet, et maintenant j'aurais cessé la vente de DVD, conditionnant la mise à jour à un téléchargement crypté de 6go basé sur l'identifiant unique de votre macintosh. (5 téléchargement autorisé par an, reconductibles sur appel au support apple).
(...)
Je vous décrits aussi l'alternative : le DRM de la Mort. Vous allez en pleurer. Ca sera ptet pas pour 10.6, ça sera ptet 10.7 ou 10.8, mais c'est cela que vous aurez à terme si on suit votre logique.[/quote]
Si les consommateurs en pleureront, Apple finira par en pleurer également. Il faut systématiquement rappeler que c'est Apple qui est au service des consommateurs, et non pas l'inverse.

Mais c'est aussi pour cela que si la Justice se prononce, elle devra aller jusqu'au bout, et empêche Apple pour bloquer l'installation d'OS X sur un ordi exclusivement d'Apple.

Sinon ces procès ne serviront effectivement à rien, Apple disposant de larges manoeuvres techniques plutôt que juridiques.

avatar Padisham | 

@abzer
Bien sûr que c'est la solution pour Apple, pour la simple raison que... tadadadada : APPLE VIT DU MATERIEL.
S'ils ne vendent pas OSX mais des millions de machines, ce n'est pas un problème.
Je sais pas si vous avez remarqué, mais il y a des pubs pour le macbook air, pour l'ipod, pour l'iPhone, et AUCUNE pour OSX. Nada. Ca ne vous a jamais mis la puce à l'oreille ?
Apple se fout de vendre + d'OSX. En revanche, Apple tient à vendre + de matériel. Si Apple attaque OSX, ce n'est pas parce que Psystar permet à OSX de se développer, mais parce que cela ferait vendre moins de machines Apple, ce qui touche au coeur de l'entreprise.
Donc, si, pour sauver le coeur, il faut une machine, avec des tubes partout, Apple est prêt, il le fera.

avatar oomu | 

>donc oomu, non, tu aura beau créé ce que tu veut, pour l'exploiter commercialement tu doit te soumettre
>aux loies (qui elle te protegeront en retour)
>Aux acords internatonaux (en loccurence

je vous encourage à lire les accords signé à l'OMC en 1999 qui ont mené à la ratification du EUCD puis au vote de la DADVSI par le parlement français

vous apprendriez que le copyright a été profondément renforcé et que vous êtes loin du compte.

-

êtes vous choqués que REAL a perdu son procés de 1 an et demi contre le groupement MPAA , parce que REAL voulait vendre un "streamer" de dvd. Cet appareil acheté par l'utilisateur aurait permit de diffuser son dvd (original, protégé et acheté par l'utilisateur) via le réseau à une télé ou ordinateur de la maison.

le MPAA a attaqué en justice si tôt le produit connu, et a exigé l'interdiction de la vente.

1 an et demi plus tard le MPAA a gagné, par 2 points :

- loi DMCA.
- le contrat entre le consortium DVD et les sociétés qui achètent l'usage des technologies CSS et DVD interdit explicitement tout appareil qui copie un dvd, d'une manière ou d'une autre pour n'importe quel usage.

ALORS que Real avait payé toutes les licenses d'utilisation des technologies du DVD et avait annoncé son projet ! Dans le genre Double Pigeon, je connais pas mieux que REAL.

Est-ce choquant ?

avatar oomu | 

C'est sur que jusqu'a maintenant les boites qui ont imposé des DRM, ça a donné un modéle
de développement fabuleux."

- le DVD.

- tous les logiciels professionnels, tels Matlab, Catia etc. sont protégés par des systèmes de jetons et clés d'activation avec license réseau. et l'interdiction formelle de bricoler avec.

- Microsoft avec Microsoft VISTA. je suis d'accord que MS est de plus en plus harcelé sur son propre commerce, mais j'ai du mal à les voir comme ruiné et vista fut la meilleure vente de windows.

- Le MPAA (groupement des principaux studios de cinéma) a clairement statué que le DRM ne disparaîtra PAS du cinéma.

Steve Jobs avait justement été pertinent en expliquant, y a des années, que ce qu'Apple a fait avec la musique était possible parce que le CD, la K7 étaient toujours en vente SANS DRM. LA musique ne s'était pas protégé. Et c'était la réalité du marché.

Mais il expliquait aussi que cela n'était PAS le cas de la vidéo. Le DVD est effectivement DRM à mort
tout comme le blueray est ultra-drm
et tout comme la VOD est drm.
et l'avenir est voulu par l'industrie comme étant DRM.

Le cinéma est effectivement protégé par le DRM et Apple ne peut pas ignorer cela. C'est différent de la musique.

Les studios de cinéma ont observé ce qui arrivait aux éditeurs de musiques.

Sachez que les éditeurs de livres sont très attentifs aussi et ne veulent pas d'un joyeux monde de e-book PDF simple et cool.

-
A vous de dire non par vos sous, parce que l'industrie, elle, elle veut du drm

avatar xx-os | 

@Divoli
elle devra aller jusqu'au bout, et empêche Apple pour bloquer l'installation d'OS X sur un ordi exclusivement d'Apple

T'es un malade mental toi... Tu veux pas non plus que le gouvernement US réquisitionne Osx. On est pas en guerre, ni chez les soviets ni en Corée du Nord.
Apple fera toujours ce qu'elle veut de son OS qui est sa propriété intellectuelle, et qui plus est, inaliénable. C'est un droit constitutionnel dans toute démocratie. Sinon, il n'y aurait plus d'économie ni rien - bref l'urss quoi.
T'aurais pas des tendances dictatoriales toi !

avatar oomu | 

la XBOX, la ps3, la WII sont des DRM à mort.

et heu.. ben ca va leur commerce. surtout nintendo.

avatar abzer | 

OOmu adéblatere :
Encore une fois, le contrat c'est entre VOUS et APPLE. et nul ose remettre cela en question et vous ne trouverez aucun juge pour vous dire le contraire.

ben non, c'est pas nul, c'est l'état c'est la loi.
Le juge regarde d'abord si le contrat respecte la loi et ensuite si les termes du contrat sont respecté et ça marche pas dans le sens contraire

le contrat c'est pas entre deux partie c'est entre trois partie : l'état dans lequel tu le signe qui est implicite et qui est le premier acteur, l'acteur cadre, et seulement apres les participants au contrats

De meme

avatar divoli | 

[quote]T'es un malade mental toi...[/quote]

Non, un consommateur. Pourquoi, c'est la même chose ?

avatar oomu | 

@ divoli

ce que vous demandez est impossible dans un état de droit libéral.

avatar oomu | 

@abzer

vous avez formellement raison, mais la conclusion que vous en tirez est fausse. je vous dis NON.

c'est simple, les demandes d'apple dans son contrat de license ne sont PAS illégaux. Ils sont banals.

Y a bien plus farfelu dans une tonne de programme que j'utilise.

Par exemple, y en a un, il est gratuit SAUF si on se met subitement à faire un usage commercial hors du stricte cadre académique (utiliser en cours pour enseigner). Si on fait un usage commercial, on doit prévenir l'éditeur et lui payer un droit.

et ben, CA, la constitution française ne l'interdit pas.

Vous allez y penser à téléphoner au brave éditeur ? oups.. j'ai oublié.

Je vous dis simplement : si apple demande à ce qu'on installe UNE copie de os x que sur UN seul Mac tout en faisant le poirier, si vous avez accepté le contrat et bien c'est valide !

aucune loi française n'interdit une telle demande. Cela aurait la joie et le bonheur pour les joueurs de jeux vidéo.

avatar oomu | 

et si sony dit que je ne peux pas chercher à faire marcher son jeu sur autre chose que la ps3, ben y a aucune loi française qui me sauve. y en a pas.

ne comptons pas sur le royaume unis, ils ont fait fermer tout vendeur de puces permettant de jouer des jeux étrangers (et pirate..) et tout commerce d'émulateurs.

avatar divoli | 

[quote]ce que vous demandez est impossible dans un état de droit libéral. [/quote]
Dans ce cas, c'est foutu. Le verdict pourra très bien être favorable aux clôneurs que cela ne changera rien, Apple ripostera en verrouillant à mort son OS et ce sera terminé.

Mais je ne suis pas sûr que ce soit impossible, tu es dans l'interprétation. Quand aux comparaisons avec l'ex-URSS et la Corée du Nord, elles sont autant absurdes que déplacées. Je ne vois pas en quoi se positionner favorablement pour les consommateurs seraient dignes d'un régime communiste. Il y a une différence entre le communisme et l'ultra-libéralisme déréglementé.

avatar JayTouCon | 

xx-os tu es bien gentil mais je maintiens ce que je dis. tu ouvres un compte sequestre ok. sauf que 99% des gens ne le font pas. au mieux tu es de mauvaise foi. il n'y a pas de 're-faux' puisque pti mac avait mal lu mon post.

va relire ton jcp et ta gazette du palais.

avatar abzer | 

oomu [21/08/2009 19:04]

@abzer
vous avez formellement raison, mais la conclusion que vous en tirez est fausse. je vous dis NON.

MDR;, relisez bien mon mail, car je n'ai parlé que de droit et n'ai tiré aucune conclusion,
Je me garde bien de dire c 'est machin qui a raison, ou truc, puisque ça n'a aucun intéret car par principe : PERSONNE ne peut le savoire, sinon l'affaire ne passerai pas devant un juge, et c'est une des prérogative du juge que de décider.
En conséquence de quoi , mes conclusions ne sont pas fausse mais les votre oui, car vous donnez des conclusion que seul le juge pourra donner.

Je me contente modestement de rapeller l'ABC du fonctionnement de la loi, car vos propos arbitraire, inexactes et sentencieux contribue à développer une ignorance peu souhaitable sur le droit et la législation.

avatar JayTouCon | 

oomu pitié ne parle pas de droit. pitié. le reste tu fais comme tu le sens mais lire que 'le contrat se rajoute à la loi' alors que c'est l'inverse bouhhhhhh mes zoreilles.je préfére encore écouter N.A.S.A et son 'gifted'.

avatar NightWalker | 

[quote=divoli]
Apple s'est mise elle-même dans la panade. Qu'elle vende son OS plus cher et il sera moins compétitif, c'est tout.

Mais à partir du moment où l'OS est vendu séparément, au prix indiqué par Apple, ce n'est pas à l'acheteur de se demander comme Apple va le rentabiliser, ce n'est pas son problème, c'est le problème d'Apple.[/quote]
Oui mais ça va pénaliser les utilisateurs Apple... et Apple va se faire traiter de tous les noms à cause de ça par les MacUsers.

avatar Warp | 

un contrat n'est valable que s'il est signé par les deux parties (le consommateur et Apple)
le contrat doit pouvoir être lu dans son intégralité et sur papier avant signature des parties

avatar divoli | 

[quote]Oui mais ça va pénaliser les utilisateurs Apple... et Apple va se faire traiter de tous les noms à cause de ça par les MacUsers.[/quote]
Mais les utilisateurs Apple sont déjà pénalisés, en devant payer des Mac dont les tarifs sont de plus en plus en inadéquation avec le hardware proposé. Pour pouvoir bénéficier de l'excellence d'OS X, on doit désormais payer très cher du hardware qui tient de moins en moins la route, et Apple se gave là-dessus. Je ne suis pas sûr qu'Apple a grand chose à y gagner à tout verrouiller, c'est un signe de repli sur soi, pas un signe d'ouverture.

avatar Philactere | 

@Warp

Non non, un contrat tacite - oral, donc non écrit, donc non lu, donc non signé avec une joli plume - est tout à fait valable légalement dans bien des situations, pas toutes certes, il s'agit de l'accord entre deux parties qui a forme de contrat.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR