HP, un navire sans capitaine

Arnaud de la Grandière |
Alors qu'AllThingsD révélait qu'un comité du conseil d'administration de HP s'était réuni hier pour évoquer le remplacement de son CEO (lire HP pourrait changer de PDG), Bloomberg indique cette fois que c'est le conseil au grand complet qui se réunira demain pour statuer sur son sort.

En cause : la chute du cours de l'action, et l'opposition de certains membres au rachat d'Autonomy Corp, la société de service britannique qui était censée mettre un pied à l'étrier à HP pour son nouveau modèle économique (incluant l'abandon de la branche PSG qui fabrique les PC du numéro un mondial).

A vrai dire voilà des années maintenant que HP a de sérieux problèmes de direction : en 6 ans, la société est passée par 3 CEO différents, chacun amenant son lot de problèmes. Carly Fiorina a été remerciée en 2005 après le rachat infructueux de Compaq en 2002, une acquisition qui aura coûté la bagatelle de 25 milliards de dollars (tout ça pour se débarrasser de la branche PC au final). C'est également Fiorina qui poussa HP à vendre des iPod sous sa propre marque après un accord avec Apple, là encore un èchec retentissant. Sous son égide, les bénéfices de HP sont passés de 1,54 $ à 1,16 $ par action.

skitched

En 2006, un scandale d'écoutes téléphoniques a éclaté : suite à des fuites émanant probablement de son propre conseil d'administration, des enquêteurs de HP ont employé des méthodes contestables pour surveiller les communications de journalistes et de membres du conseil d'administration. La Présidente du conseil, Patricia Dunn, a démissionné de son poste suite à cette affaire.

L'été dernier, l'affaire Mark Hurd a défrayé la chronique. Le successeur de Carly Fiorina a fait l'objet d'une enquête suite à des allégations de harcèlement sexuel, dont il est sorti blanchi. Cependant l'enquête a permis de déterminer que Mark Hurd avait fait embaucher Jodie Fisher, une amie personnelle, comme consultante externe en qualité d'hôtesse lors des événements tenus par HP, sans avoir pour autant organisé d'entretiens d'embauche ni recherché d'autres candidates. Le conseil d'administration, courroucé par cette instrumentalisation de la société et le détournement de frais de représentation (Mark Hurd a invité la jeune femme au restaurant aux frais de HP), n'a plus été en mesure de lui faire confiance et l'a remercié avec pertes et fracas (lire HP/Oracle : Du rififi dans la Silicon Valley).

C'est à cette occasion que le conseil d'administration s'est littéralement entre-déchiré : certains membres du conseil étaient farouchement opposés à ce limogeage et ont souhaité qu'il reste au moins assez longtemps pour former un successeur. Il faut dire que Mark Hurd a fait passer la capitalisation boursière de la société de 46 à 108 milliards de dollars, et qu'à hauteur de son influence financière, cette faute aura pu sembler particulièrement vénielle. Des rancœurs tenaces se sont forgées durant ce douloureux épisode, qui auront des conséquences sur la suite.

L'affaire Mark Hurd a amplement défrayé la chronique, mais plus encore lorsqu'elle a été la raison d'une discorde particulièrement amère avec Oracle et son trublion de CEO, Larry Ellison. Ami de Mark Hurd, celui-ci n'a pas caché son désaccord avec le conseil de HP : « Le conseil d'administration de HP vient de prendre la pire décision depuis que les idiots du conseil d'Apple ont viré Steve Jobs il y a bien des années de cela. Cette décision a failli détruire Apple, et l'aurait probablement fait si Steve n'était pas revenu pour les sauver ».

Pour corriger cette injustice, Larry Ellison décide d'embaucher Mark Hurd en qualité de co-président d'Oracle, mais HP ne l'a pas entendu de cette oreille, et a décidé d'attaquer Mark Hurd en justice, en se réclamant d'une clause de non-concurrence et en s'inquiétant des secrets industriels qui pourraient bénéficier à Oracle. Là encore, Larry Ellison a démontré que la réputation de son franc-parler n'était pas usurpée : « Oracle considère HP comme un partenaire important de longue date. En lançant cette procédure judiciaire vindicative à l'encontre d'Oracle et de Mark Hurd, le conseil de HP se comporte avec le dédain le plus absolu pour ce partenariat, nos clients communs, et leurs propres actionnaires et employés. Le conseil de HP rend la poursuite de la coopération et du travail commun dans l'industrie informatique virtuellement impossible pour Oracle et HP. »

Le conseil de HP a fini par se raviser, et retirer sa plainte (lire HP et Oracle, amis pour la vie (finalement)). Mais la trêve n'aura été que de courte durée : à peine HP faisait-elle part de la nomination de Léo Apotheker pour succéder à Mark Hurd, que Larry Ellison y allait de sa petite perfidie : « J'en reste sans voix. HP avait plusieurs bons candidats en interne… mais à la place ils ont préféré choisir un type qui s'est fait récemment virer pour avoir fait du si mauvais travail à la tête de SAP. Aucun des membres du conseil d'administration de HP ne possède beaucoup d'actions HP donc ils n'ont pas grand chose à perdre. Mais les salariés de HP, leurs clients, leurs partenaires et leurs actionnaires en souffriront. Le conseil de HP doit démissionner en masse… immédiatement. Cette folie doit cesser. »

Il faut dire que Léo Apotheker avait dirigé SAP, concurrent direct d'Oracle, avant de se faire remercier au bout de sept mois. Comment en est-il venu à diriger le numéro un mondial du PC? L'histoire a de quoi faire sourciller : alors qu'il était largement inconnu dans la Silicon Valley, Apotheker a obtenu sa nomination… par défaut. En effet, le comité en charge de trouver un successeur a été bien en peine de trouver des candidats : HP ayant renvoyé ses deux précédents CEO avec pertes et fracas, le poste n'a pas attiré les foules. Apotheker n'était certes pas le seul postulant : Scott McNealy, co-fondateur et ancien CEO de Sun Microsystems, était également sur les rangs, mais n'a pas obtenu les faveurs du conseil en raison de sa tendance à trop parler, et des mauvais résultats de Sun. Restait Apotheker, qui fut élu faute de mieux, mais le plus surréaliste de l'histoire c'est que la majorité du conseil d'administration ne l'a jamais rencontré avant sa nomination! C'est en effet ce que révèle le New York Times : les querelles intestines du conseil, depuis l'éviction de Mark Hurd, l'ont rendu totalement inopérant.

Une fois en place, Léo Apotheker laisse le projet TouchPad, hérité du rachat de Palm pour 1,2 milliard de dollars par Mark Hurd, arriver à son terme, pour le saborder au premier signe de faiblesse. Mais il ne s'arrête pas en si bon chemin : l'iPad taillant des croupières non seulement à tout ce qui ressemble vaguement à une ardoise, mais pire encore commençant à faire de l'ombre au PC traditionnel, Apotheker décide de lâcher complètement le marché du matériel, pour transformer HP en ersatz de SAP, son précédent employeur (lire HP quitte le PC), à l'aide notamment du rachat de la société anglaise Autonomy Corp pour un montant de 10 milliards de dollars.

Il faut dire que depuis cette annonce tonitruante, HP a accumulé les bourdes en termes de communication. L'annonce elle-même a du être précipitée pour des raisons d'obligations légales : alors que HP n'a pas encore trouvé d'acquéreur pour sa division PC, elle se voit contrainte d'annoncer cette séparation suite à une fuite dans la presse. Pour éviter le traitement inéquitable des investisseurs face à cette information, le gendarme américain de la bourse, la SEC, oblige en effet les sociétés cotées à communiquer publiquement pour mettre tout le monde à égalité.

L'inconvénient de cette annonce prématurée, c'est qu'elle aura de facto fait perdre de la valeur à la division PSG, puisqu'à l'heure actuelle, officiellement personne n'en veut, HP la première. Les ventes de PC ont également souffert, puisque l'avenir de cette division est pour l'heure incertain. En pareil cas, mieux vaut avoir une feuille de route claire et bien délimitée, et si possible le nom d'un repreneur à annoncer, ce fut loin d'être le cas : HP n'a pu que faire part de son hésitation entre deux possibilités. Soit PSG devenait une entité à part entière, soit elle était revendue à un repreneur. Ces atermoiements ont créé un tort indéniable à la branche, au point que HP a du se fendre d'une campagne de communication pour rassurer les marchés (lire HP cherchait un repreneur depuis un an).

skitched

Autre couac notable, l'écoulement des stocks de TouchPad. Vendus 99 $ (à perte) pour tourner la page rapidement, HP s'est vue contrainte d'en faire fabriquer un nouveau lot pour honorer les commandes de pièces auprès de ses fournisseurs. Et pour apaiser la colère de ceux qui ont eu l'infortune d'acheter une TouchPad avant la baisse de tarif, HP aura du procéder à de coûteux remboursements.

Pire encore, le rachat d'Autonomy Corp est loin d'être bouclé, puisque les actionnaires ont refusé l'offre initiale de HP (lire L'acquisition d'Autonomy par HP retardée par les actionnaires). Si un accord n'est pas trouvé, c'est toute la solution de repli de HP qui pourrait prendre un sérieux coup dans l'aile.

De fait l'action HP n'a cessé de dégringoler (lire HP perd des plumes), et pas une semaine ne passe sens que HP ne commette une nouvelle bévue de communication, qui à n'en pas douter fera figure de cas d'école. La situation est devenue si intenable qu'un actionnaire a décidé de porter plainte contre HP pour sa communication illisible (lire HP : une plainte contre la communication du groupe).

C'est sur ce fond d'une communication sans queue ni tête, et de gâchis monumental, qu'arrive la nouvelle d'un remplacement potentiel de Léo Apotheker. La bourse accueille favorablement la nouvelle, bien que pour l'heure rien ne soit encore officiel. Reste à voir, en cas d'un nouveau changement de direction, si un nouveau cap sera une fois de plus donné à la société et si elle reviendra sur sa décision (entérinée par son conseil d'administration) de quitter le marché du matériel.

[MAJ Les annonces se précipitent : AllThingsD indique que Meg Whitman devrait succéder à Léo Apotheker dès la fermeture des marchés ce soir. Il ne s'agirait pas d'un intérim, mais d'un poste à long terme, qu'on lui souhaite plus durable que les 11 mois de son prédécesseur.

avatar Switcher | 
@Un Vrai Con C'est une information d'importance, je crois qu'elle a (largement) sa place ici. Maintenant, les autres forumeurs auraient tout intérêt à ne pas trop charger dans l'invective...
avatar toniof | 
C'est impressionnant comme un type à lui tout seul (Leo Apo) a pu avoir autant d'impacts négatifs sur une structure aussi grosse et aussi vite. (Larry E n'y a pas été de main morte mais semble avoir raison). J'ai tendance à penser que leur salut aurait pu venir de WebOs et qu'ils auraient pu développer une solution intégrée façon "iPhone/iOS/MacOs/HardWare" plus facilement que n'importe quelle autre entreprise à ce niveau et ils ont jeté ça à la poubelle d'un revers demain et si vite...si vite !!! A croire que personne au niveau des dirigeants et des actionnaires n'a la moindre compréhension de l'avenir et de l'évolution de l'informatique personnelle et industrielles... C'est juste sidérant.
avatar sopcaja | 
@tous sauf Un Vrai Con En même temps n'oubliez pas que Un Vrai Con est un gros troll anti apple, et il a plagié le pseudo de "Un Vrai Type" . Donc qu'on parle des produits apple ou pas il va faire son troll et critiquer macG de passage
avatar BennyLaMalice | 
@toniof Idem... Ça me sidère totalement... Hormis Sony, HP est l'une des seule société qui pourrait tenir la comparaison avec Apple si ils s'en donnaient les moyens (intellectuels?). HP a quasiment toutes les cartes en mains pour mettre en place un écosystème plus vaste encore que Apple (imprimante, mesure, médical,...) et ils ne sont pas des novices en matière de systèmes d'exploitation. C'est tout bonnement incompréhensible de bêtise.... :-(
avatar tweedynamite | 
Quel gâchis... Gachis d'argent, de talents, d'emplois... Je fais certainement partie des derniers acheteurs de Touchpad en France (hier..) et je me dis que dans un an, ce ne sera rien de plus qu'un super cadre photo. @ Arnauld : super papier ! Exactement ce que je cherchais depuis qq jours sur la toile.
avatar ispeed | 
On se croirait dans le feuilleton amour, gloire et mocheté ou tout les coups sont permis :)
avatar BlueVelvet | 
Passé vos amabilités entre trolleurs ou pas, cette histoire de HP est incroyable... Crash en plein vol, plantage absolu, bévue du CA, puis du CEO, massacre d'une marque, tout cela en quelques mois à peine... Je n'ai jamais acheté du HP mais je n'aurais jamais imaginé qu'une telle marque s'écroule aussi vite. Un cas d'école pour les HEC...
avatar DrFatalis | 
Je propose que notre camarade "Un Vrai Con" soit nommé PDG de HP. Au moins, l'étiquette correspondra au produit.
avatar BoloG | 
La direction que prenait HP au moment du rachat de Palm semblait très prometteuse. C'est vraiment un beau gâchis. Et les idées et manoeuvres de Léo Apotheker sont monstrueusement aberrantes.
avatar XiliX | 
@Arnauld Merci... super papier. A lire sans modération...
avatar jpsaint | 
On comprend mieux le pourquoi de la déclaration du précédent PDG en fait il savait qu'il était mort... mort pour mort tu fonces et tu regardes ce qui ce passe, cela passe ou cela casse... ba c'est cassé...
avatar Neurotron | 
@Arnaud Merci pour l'article. Mais tu devrais essayer Antidote…
avatar Almux | 
Dame Fiorina aurait mieux fait de vendre HP à Apple... De cette manière, Apple aurait eu une monstre "branche SERVEURS"! P.S. Je plaisante!... Ho!...
avatar boussiko | 
En tout cas ca marche vu le nombre de post ecrit pour celui ci... Je trouve excellent que les sites tels que macbidouille, mac4ever et macgé se mettent a publier des niouses et articles d autres marques que la pomme. Questions d ouverture d esprit.! * jai volontairement ecrit niouse et non news pour les troll qui ceux qui se prendraient a tout prendre au premier degré!
avatar toniof | 
Le vrai con existe parce que vous lui répondez...oubliez le, il nous oubliera.
avatar Orus | 
Tout va s'écrouler, à nous de reconstruire quelque chose de neuf. L'utopie ou la guerre.
avatar vonjos | 
C'est un peu facile de tout mettre sur le dos du CEO (qui a été recruté par défaut). Toutes les grandes décisions de ce "type" doivent passer par le conseil d'administration qui vote : amputer 1/3 du CA, ce n'est pas juste un "type" dans un coin, meme PDG, qui peut décider ça tout seul. Ensuite, la communication a été vraiment mauvaise. Larry Ellison a une dent contre Apotheker car SAP a gagné d'énormes parts de marché et à gagné les gros contrats des monstres américains dans tous les domaines (Exxon, banques, hopitaux, finances, toutes les sociétés high-tech). Au passage, c'est SAP qui a permis de remettre à plat toute la supply-chain chez APPLE. Apotheker a fait sa carrière chez SAP, donc pas uniquement 7 mois en tant que CEO chez eux : c'était pour lui son baton de maréchal. J'ai connu la période des régates de bateaux SAP / Oracle et des coups bas dans la presse entre Oracle et SAP. Larry était vert à chaque contrat perdu. SAP est meilleur techniquement (car allemand) mais Oracle est meilleur en communication (car américain). A chaque gros contrat perdu par Oracle au profit de SAP, Oracle a acheté une société pour compenser la raison de la perte de contrat. Oracle se retrouve aujourd'hui avec un portefeuille de solutions totalement incohérent, sur des technos différentes. Oracle c'est avant la base de données et les applis dans un second temps. Oracle a dû racheter à tour de bras des sociétés pour ne même pas arriver à la cheville de SAP, qui avait des fondations exceptionnelles. Par ailleurs HP a commis la bourde du siècle en achetant Compaq, au plus haut de la bulle internet, au début années 2000 alors que l'informatique internet explosait de toute part. SUN a eu la même mauvaise aventure et a fini par se faire gober par Oracle. Larry Ellison ne sort que des conneries car son EGO est surdimensionné : il a intérêt à descendre HP car il fait du matos maintenant. Les véritables idiots c'est le conseil d'administration de HP.
avatar capitaine_choc | 
"le rachat infructueux de Compaq [...] tout ça pour se débarrasser de la branche PC au final" Compaq ne se résumait pas à ses postes de travail ni à ses pc portables. Encore une fois Macg oublie que l'informatique ne se résume pas aux rayons de Carrefour et de Darty.
avatar Un Vrai Con | 
Sur "L'essentiel du mac en Français" on parle plus de Samsung, Microsoft, Google, Nokia, Dos, Windows, Android, HTC. On se croirait sur un site de faux avis de consommateurs.
avatar Un Vrai Con | 
Ceci dit vous pouvez devenir un site "généraliste" si vous changez de nom et que vos liens "pour vivre" ne se cantonnent pas vers les stores d'Apple ou vendant de l'Apple.
avatar Rigat0n | 
@Un Vrai Con : La solution : aller sur un autre site.
avatar YARK | 
C'est quoi la photo ? Elle a un livre dans l'autre main ? C'est la nouvelle statue de la liberté ? Bon, sinon, pas trop vite Arnaud : 2 articles en moins de 24 h ! Comprend, faut aussi qu'onait le temps de bosser. J'ai à peine eu le temps de lire le précédent - fort intéressant au demeurant !
avatar laureole | 
@Un Vrai Con : troll, un vrai métier, un art
avatar sinbad21 | 
@Un Vrai Con T'as qu'à aller sur un site de fanboys.
avatar PierreBondurant | 
C'est impressionnant la vitesse a laquelle un numéro 1 d'un secteur technologie peut partir en couille: Nokia, HP... On imagine mal Total ou Exxon disparaitre aussi vite
avatar nogui | 
@Un Vrai Con Meuh nan !! en fait c'est bidon ce pseudo, c'est pour tromper l'ennemi : En fait c'est un "Faux intelligent" c'est tout ..
avatar Komm | 
@Un Vrai Con : N'importe quoi! Comme le dit sinbad21, "T'as qu'à aller sur un site de fanboys.". Justement, c'est important que MacGé fasse des news comme ça, ça permet de s'ouvrir l'esprit tu vois. De voir un peu autre chose que Apple - Apple - Apple. Je préfère ce genre d'article à des rumeurs sans queue ni tête sur l'iPhone 5. Au moins, ce sont de vrais articles de fond, travaillés, bref un truc de journaliste.
avatar YAZombie | 
Ce qui est dramatique dans cette affaire c'est effectivement la façon dont le CA de HP se comporte depuis quand même pas mal d'années. Apotheker n'est peut-être pas un génie, mais on ne le saura jamais… Larry Ellison a décidément souvent raison!
avatar Elrifiano | 
Comme quoi maintenant faut bien choisir chez qui on achete son matos entre les bouleversements et les eco systèmes longs a mettre en place. Moi je reste chez Apple et je m'y sens très bien ^^
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est décidément le feuilleton de l'été ! (avec un peu de retard). Mais voilà un article qui résume très bien la situation et qui met au clair ce qui n'est pas clair chez HP ^^ Quoiqu'il en soit, j'ai surtout l'impression que le conseil général patauge et joue les "rancuniers" puérils face à Mark et Larry qui observent leur "partenaire" se détruire jour après jours... Je pense qu'il y a plusieurs solutions qui s'offrent à HP actuellement, notamment l'opportunité de s'imposer face à Apple... encore faudrait-il en avoir le courage... ce Meg Whitman en a-t-il ?!
avatar nayals | 
@Un Vrai Con On te force pas à rester... Comme l'a très bien dit Komm, il n'y a pas que Apple et c'est très bien de donner des éléments de comparaison avec la concurrence. Et puis, quand il n'y a rien a dire sur Apple pour le moment, on peut pas inventer des news. Ils vont pas écrire toutes les dix minutes "record de la journée pour AAPL". Et puis si tu regardes, ce serais plutôt le site qui parle QUE d'Apple qui serait l'exception. 9to5Mac, MacRumors, MacG... Ils parlent de la technologie moderne, et EN PARTICULIER d'Apple.
avatar andor66 | 
@Un Vrai Con : Notre cher (petit) président a une formule toute trouvée et fort à propos pour les gens comme toi ... dois-je te la rappeller ou t'en souviendras-tu tout seul ? Mince je viens de me rendre compte qu'il y a eu une erreur lors de ton inscription sur MacGé! On te rajoute les lettres manquantes à ton pseudo tout de suite histoire de rester dans l'ambiance ? Ok ... voici : "nnard" Excellente journée à toi

CONNEXION UTILISATEUR