iPhone : le NDA qui agace les développeurs

Christophe Laporte |
On pensait qu'avec le lancement d'iPhone 2.0, Apple allait ouvrir les vannes, il n'en est rien. Le NDA concernant le kit de développement (SDK) de l'iPhone est toujours en vigueur, ce qui empêche les développeurs d'échanger des informations, de communiquer librement… Autant au début, la volonté d'être le plus discret possible pouvait se comprendre, autant maintenant elle commence sérieusement à agacer les développeurs.

Certains pour protester ont été jusqu'à créer un site baptisé "Fuckin NDA". D'autres, plus fatalistes, se disent habitués à ce genre de bizarreries de la part d'Apple et ne lui en tiennent plus rigueur. Mais que peuvent véritablement les développeurs face à Apple dans cette situation ? Si la firme de Cupertino n'apprécie pas leur comportement, elle peut à tout moment leur montrer la porte de sortie de son App Store.

À force de vouloir maintenir à tout prix la confidentialité autour de son SDK, Apple va finir par se tirer une balle dans le pied. Le NDA empêche par exemple la publication de livres relatifs au développement sur iPhone. Bill Dudney, Chris Adamson et Marcel Molina ont écrit un livre de 350 pages sur le sujet, mais sont dans l'impossibilité de le publier. L'iPhone Dev Camp 2, qui paradoxalement doit avoir lieux dans les locaux d'Adobe début août, pourrait également être annulé. À quoi bon réunir des développeurs s’ils ne peuvent pas parler librement de leurs problèmes ? Un étudiant de l'université de Stanford blague en se demandant si le cours prévu en octobre concernant l'iPhone en tant que plate-forme de développement pourra bel et bien avoir lieu. Bref, tout l'écosystème naissant autour de l'iPhone est ainsi contraint de tourner au ralenti.

Apple est-elle tombée dans la paranoïa la plus complète ? Peut-être, peut-être pas… Les choses pourraient également trainer, car Apple serait tout simplement débordée de toute part. Actuellement, sur le front de l'iPhone, les chantiers ne manquent pas et les effectifs sont loin d'être suffisants. En attendant, les développeurs iPhone qui se connaissent discutent entre eux à la sauvette…

Le maintien du NDA n'est pas la seule chose qui les exaspère, ils déplorent également le manque de réactivité d'Apple, lorsqu'ils soumettent sur l'App Store une révision de leur application ou un nouveau logiciel. Un exemple parmi tant d'autres, voilà dix jours que Culturedcode a soumis à Apple une mise à jour mineure de son gestionnaire de tâches Things, laquelle n'est toujours pas disponible au téléchargement.

Pour les aider dans leur développement, Apple serait sur le point de lancer un nouveau programme (lire : Bientôt des bêtas sur l'App Store). App Store Beta permettrait aux éditeurs de soumettre des préversions à un grand nombre d'utilisateurs de leurs logiciels afin qu'ils soient en mesure d'avoir des versions finales les plus stables possible. Pour le moment, pour leurs tests, ils ne peuvent recourir qu'au mode Ad Hoc qui permet de distribuer une application à un nombre très restreint d'utilisateurs. Il va sans dire que le téléchargement s'effectuera par le biais de l'App Store.

avatar Doriano | 
je me demande si Apple n'a pas été "victime" de son succès... et qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant d'applications prêtes et surtout... un tel engouement des développeurs...
avatar grenoble | 
Mais il est où ce NDA et concerne quoi? puisque le SDK est devenu accessible à tous... l'ayant téléchargé et utilisé, je m'interroge (je ne parle pas de la diffusion qui est soumis aux $99)
avatar jmv.mov | 
au delà des problèmes de NDA, un total novice peut il arriver à quelque chose avec ce SDK. Je veux dire sans y passer 700 heures sur les 3 prochaines semaines ?
avatar pacou | 
Le développeur qui me met sur safiche de temps qu'il a bossé 700 heures en 3 semaines est viré pour trois raisons : - La première : il ne sait pas compter, c'est grave. 3*7*24 heures = 504 heures grand max. - La deuxième : c'est un fourbe : il ne sais pas compter et il croit que moi non plus et que je vais le payer - La troisième : il prend un risque pour sa santé que je ne lui ai pas demandé, me met dans une situation juridique intenable vis à vis du droit social et qu'il vient de gâcher 2 mois de productivité pour avoir fait trop de nuit blanche. Trève de plaisanterie : l'App Store, pourquoi pas, on sait où chercher des applications. Mais le verrouillage fait qu'Apple doit tout chiffrer et vérifier. Pour ça il leur faut du personnel en nombre pour une valeur ajoutée somme toute discutable. Le seul truc à vérifier c'est si il y a un risque de "contamination virale" et il faudrait pour ça être voyant.
avatar the_nuru | 
Ces soit disant developpeurs doivent aussi intégrer le fait que Apple doit protéger et rassurer ses clients depuis le 2.0 il est possible d'obtenir les informations contenus dans un agenda, calendrier, ... de l'iphone via une autre appli. Si Apple ne metait pas des verrous on se retrouverai avec des chevaux de troie, qui pomperaient votre liste de contact, enverai des mails ou pire encore enverai des sms... Bref je trouve justement rassurant que Apple face un verrou gage de confiance pour les clients voulant telecharger librement via apple store des applis qui ne pourriront pas leur donnée et leur iphone
avatar tiboug | 
En même temps Apple nous a habitué au verrouillage de son système. Il se passera ce qui c'est passé pour le Mac, une innovation bien verrouillée, des suiveurs avec des systèmes plus ouverts qui prendront 90% du marché, ...
avatar Manic | 
Vive nos chaînes!? ...
avatar Freeben666 | 
Faut pas déconner non plus. Sous MacOSX aussi les applications ont accès aux contacts, calendriers, ... Et y'a pas une foule de virus/trojans/... De toute manière que ce soit sur Windows, MacOS ou Linux, la plus grande faille de sécurité c'est l'utilisateur. Tant qu'on fait gaffe à ce qu'on DL y'a pa de problème. Apple pourrait mettre à disposition tout de suite les nouvelles versions sans les tester, en prévenant l'utilisateur que cette version n'a pas été testée.
avatar YAZombie | 
J'aimerais qu'on m'explique en quoi un NDA empêche des gens qui l'ont signé de discuter entre eux? A priori ils ont tous accès aux mêmes informations, ils sont tous au courant des 'secrets' du SDK, en parlant entre eux ils ne divulguent donc rien, non? Pour les livres je comprends le problème, mais qu'ils "discutent à la sauvette" ça me laisse rêveur!
avatar Eurylaime | 
Dans les NDA Apple, on a même pas le droit de penser à ce qu'on a vu oO Au fait, on a des nouvelles de Snow Leopard ? ^^
avatar Museforever | 
Ca veut dire quoi NDA ? (ne me jetez pas des pierres svp)
avatar kuban | 
Qu'Apple souhaite contrôler son OS est légitime, un contrat béton n'est pas incompatible avec une certaine souplesse, je pense qu'Apple cherche à prévenir les aléas qui ont pu se produire dans le passé: Microsoft, le loup dans la bergerie. Et puis tant qu'à faire de la pédagogie, autant mettre les points sur les i dès le départ, pour toucher l'excellence du doigt c'est le sacrifice à payer. Voyez le bordel sur Linux et le marasme sur Windows. Avoir un OS qui fonctionne, sans avoir à me soucier des virus, spyware et autres maladies vénériennes logicielles est une garantie suffisante pour accepter le fait qu'Apple doive par moment les CRS numériques. Quitte à comparer, regardez les merdes proposées par Windows sous prétextes sécuritaires et les solutions non intrusives d'Apple. Léopard est un océan de quiétude...
avatar Leehalt | 
@ Museforever NDA = Non-Disclosure Agreement, soit en bon français "Accord de Non-Divulgation". C'est un document par lequel une personne X (morale ou non) fournissant une techno, un design, une création etc demande à une autre personne Y (morale ou non) ayant besoin d'utiliser cette techno/design/création pour créer un produit de ne pas divulguer les informations de fonctionnement ou de fabrication de cette techno/etc, considérés comme des secrets stratégiques pour X.
avatar lechneric | 
La parano légendaire d'Apple Qui la freine plus qu'autre chose Apple croit que Nokia, SE, Motorola et cie ne sont pas au courant et qu'ils ne sont pas entrain de décortiquer leur le kit de développement (SDK) Vraiment puéril
avatar YAZombie | 
Donc si je comprends bien personne n'a d'explication sur le fait que des gens qui partagent les mêmes 'secrets' ne puissent pas en discuter entre eux. Ça sent la foutaise…
avatar lossendae | 
@yAzOMBIE Ils peuvent en discuter "à la sauvette", de vive voix entres eux, ou sur un chat/forum privé. Mais exit les forums ouverts et les bouquins! Nokia, Microsoft et Google fourbissent leurs ripostes, et prennent bien leurs temps pour offrir des reponses à la hauteur du challenge qu'a lancé Apple. Attention à ne pas prendre de haut la concurrence. L'avenir s'annonce passionnant!

CONNEXION UTILISATEUR