Anti-concurrence : Adobe a bien déposé plainte contre Apple

Anthony Nelzin-Santos |
On avait des doutes sur une plainte d'Adobe à l'encontre d'Apple auprès des autorités américaines de la concurrence au sujet de la clause 3.1.1 du contrat iOS, qui empêche les développeurs de créer des applications iPhone et iPad avec les outils intégrés dans Flash CS5. On sait cette fois que cette plainte existe bel et bien, et que la Federal Trade Commission enquête sur Apple au sujet du SDK iOS.

En vertu du Freedom of Information Act (FOIA), qui permet à tout citoyen américain de demander la publication de documents émis par le gouvernement ou une institution américaine, Wired a demandé à la FTC les documents en rapport à une plainte d'Adobe à l'encontre d'Apple. La FTC a confirmé son existence en utilisant une des exceptions au FOIA pour ne pas communiquer ces documents : « nous avons trouvé 189 pages de documents, qui sont toutes exemptées du devoir de publication du FOIA. Ces documents sont exemptés […] car leur publication pourrait interférer avec les activités de la Commission ».

La FTC ne communique jamais sur les sociétés qu'elle a à l'œil : c'est seulement en cas de poursuites, ou au contraire d'accord, que l'on apprend l'existence d'une enquête. La plainte d'Adobe était jusque-là une rumeur, Wired ayant trouvé un bon angle pour vérifier la chose.

Reste maintenant à savoir ce que la FTC compte faire de la plainte d'Adobe : elle pourrait forcer Apple à autoriser les outils de développement multiplateforme sur iOS.

Sur le même sujet :
- Flash CS5 permettra de développer des applications iPhone
- Apple : l’enquête antitrust réclamée par Adobe ?
- Accord de licence iOS : la valse des clauses

avatar lolo-69 | 
Et c'est reparti pour un tour! Quand-donc en auront-ils marre de ces gamineries. Ils sont (Adobe/Apple) PATHÉTIQUES!!!!
avatar Le Vendangeur Masqué | 
Bizarre quand Apple avait annoncé l'interdiction de Flash, Adobe avait râlé, puis fini par dire "on s'en fout y'a tellement d'autres OS mieux...". Finalement iOS semble bien plus vital qu'ils ne l'affirmaient, et qu'ils n'ont aucune parole. Car porter plainte ça n'est pas affirmer publiquement vouloir laisser tomber. Ça ne m'étonne pas d'eux.
avatar h4l3 | 
Bah faut bien que le service juridique soit payé pour quelque chose, alors ça leur donnera du taf jusqu'à 2011 avec ça. En plus y'a de l'oseille dans le coffre de Cupertino, ça serait dommage de ne pas tenter le coup. Sur les commentaires sinon, ça va être sympa de reprendre, depuis les 192 réactions d'acharnés sur le précédent sujet. Allez les psykos on attend vos critiques! Avant de se faire insulter de hateboy, troll et autres expressions de gnomes, je tiens à préciser que je ne suis ni de Apple, Microsoft ni Adobe. Et que si vous voulez mon avis, y'en a pas un qui vaut plus que l'autre.
avatar kubernan | 
@Le Vendangeur Masqué : Pfff mais non voyons, c'est pour sauver le monde qu'Adobe porte plainte. Au moins pour libérer ces millions de développeurs enfermés, non, prisonniers, non non, embrigadés (?) qu'ils sont dans cette geôle Apple. :-)
avatar florian2010 | 
je voudrais juste dire que adobe c'est nul avec leurs système flahs,et je dit aussi que certain cite devrait passer au htlm5,c'est dépasser le flash.adobe de plus est un nid a virus de la merde en claire,je veux persuader tous le monde a passer au htlm 5.de plus adobe fait chauffer les ordinateurs.
avatar kubernan | 
@ florian2010 : oué pi flash sa fé dé tremblement de terre et dé innondations ossi.
avatar Rezv@n | 
@ Le Vendangeur Masqué : Cette plainte ne concerne pas flash il ne semble.
avatar Rezv@n | 
@ florian2010 : C'est beau les gens qui répètent bêtement les propos de Steve Jobs.
avatar tap | 
@florian2010: pff mais quelle crédibilité ...
avatar Florian Innocente | 
@ de plus adobe fait chauffer les ordinateurs. Ca valait le coup de faire chauffer plein de serveurs pour déposer cette importante contribution.
avatar mfam | 
Ben si le jailbreaking est maintenant permis, ptêt qu'adobe réussira à s'arrimer dans le navire ... créant ensuite l'inondation inévitable.
avatar lennoyl | 
Cette plainte n'a strictement rien avoir avec refus d'Apple d'accepter le Flashplayer dans iOS. Elle concerne son refus d'accepter les applications iOS qui ont été compilées via le logiciel Flash (et pas xcode). Et, franchement, on peut les comprendre vu qu'Apple a annoncé sa clause, comme par hasard, juste avant la sortie de Flash CS5.
avatar ichp | 
@Le Vendangeur Masqué Tu es totalement hors-sujet. Il ne s'agit pas de Flash mais de l'IDE Adobe. Ca ne m'étonne pas de toi :) Quelque soit le secteur, une entreprise qui impose son contrôle sur toute la chaine de valeurs est dangereux pour l'écosystème qui gravite autour. Cette plainte est donc largement justifiée et mérite débat...
avatar ichp | 
@florian2010 Pour dire cela, tu ne connais, à priori, ni Flash ni HTML5 que ce soit d'un point de vue technique ou économique. Prêcher la bonne parole de Steve Jobs c'est bien, comprendre de quoi cela parle c'est mieux !
avatar Oliange | 
Non il ne connait pas html, lui il parle de htlm :p
avatar NicolasO | 
Oui. Rien a voir avec Flash. C'est une question nouvelleet importante: ou s'arrete les droits d'une entreprise sur l'ecosysteme qu'elle produit. On est d'accord que Apple peut interdire a d'autre fabriquants d'utiliser iOS. On est d'accord qu'Apple ne peut pas dire que les developpeurs doivent porter des T-shirts noirs uniquement. Entre les deux il y a une ligne nouvelle a tracer. Apple a etele premier a - peut-etre - franchir cette ligne imaginaire (3.3.1 et 3.3.9) et c'est normal que les autorites reflechissent a la position precise de cette ligne.
avatar Le docteur | 
On peut dire ce qu'on veut, Adobe se fout du monde sur Mac. Si je prend Photoshop Elements, je constate deux choses : - C'est un bon logiciel - Il se balance non seulement d'une intégration correcte (non polluante en terme de ressources système quand par exemple Brigde est réduit) mais même des raccourcis Apple. Il introduit SES raccourcis (par exemple pour les préférences et impossible d'en rajouter de nouveaux). Bref ! ces gens codent contre Apple avec des résultats problématiques en terme de ressource et de maniabilité de leurs logiciels.
avatar lukasmars | 
"On peut dire ce qu'on veut, Adobe se fout du monde sur Mac." En l'espèce, ça serait plutôt Apple qui se fout de Adobe...
avatar pol2095 | 
le jailbreak autorisé, les plaintes aux fesses, le petit monde des ibidules s'effrite de jours en jours, je crois qu'il va falloir vendre ses actions Apple
avatar bugman | 
@oliange : Ça fait baliser ! ;)
avatar Mac1978__old | 
"On peut dire ce qu'on veut, Adobe se fout du monde sur Mac." Entièrement d'accord. Depuis le milieu des années 90, et les problèmes rencontrés alors par Apple, Adobe mise essentiellement sur Windows et ignore les spécificités de l'OS de la firme à la pomme. La raison en est purement économique, à savoir qu'il est plus rentable de n'écrire du code qu'une fois et pour l'OS ayant la plus grande pdm et de contraindre les autres à s'adapter. Avec iOS, le problème est pour Adobe que c'est iOS qui a la plus grande part de marché des smartphones (pour l'instant encore...), mais que les outils et technologies sont en grande partie ceux d'OS X. Adobe avait deux solutions à ce stade, soit adapter ses produits et ses développements aux technologies Apple et ainsi mieux satisfaire ses clients ayant du matériel Apple,soit se battre sur le plan juridique. On connaît son choix.
avatar Mithrandir | 
Et quand Adobe passera t'il Flash en Open Source ? Car tant que ça testera leur propriété, leur plainte. continuera à n'avoir aucun sens... Mais bien entendu, faites ce que je dis, mais pas cd que je fais... Adobe est une société commerciale qui diffuse le plus largement possible un produit fermé, et qui cherche simplement à préserver un monopole de fait.
avatar USB09 | 
@ Mac1978 : Tout a fait d'accord avec toi.
avatar Zed-K | 
[quote=Mac1978]Avec iOS, le problème est pour Adobe que c'est iOS qui a la plus grande part de marché des smartphones (pour l'instant encore...), mais que les outils et technologies sont en grande partie ceux d'OS X. Adobe avait deux solutions à ce stade, soit adapter ses produits et ses développements aux technologies Apple et ainsi mieux satisfaire ses clients ayant du matériel Apple,soit se battre sur le plan juridique. On connaît son choix. [/quote] C'est beau la crédulité. 1) Aux dernières nouvelles, iOS n'a pas la plus grand PDM des smartphones. Sur le premier trimestre aux états-unis, BlackBerry OS est premier, Android second et iOS troisième. 2) Adobe a proposé d'adapter ses produits en collaboration avec Apple. On connait la suite, Steve ne veux pas de Flash, ça rame et Adobe c'est des branleurs (choix pas stratégique du tout bien sûr, tout le monde sait bien qu'à Cupertino c'est le pays des bisounours). Résultat, un bidouilleur arrive à faire tourner le Flash Player 10.1 (qui tournait déjà très bien sur les dernières versions d'Android) sur iPad, et là, surprise, ça rame pas dis donc. Par contre, on peut pas autant en dire des implémentations actuelles de l'HTML5 préconisées par Jobs... Bien sûr la situation s'arrangera, mais Jobs a préférer priver les utilisateurs de tout un pan du web pour tout miser sur une techno qui n'en est qu'à ses premiers balbutiements, qui n'est toujours pas validée par le W3C, que chaque navigateur implémente à sa façon, et pour laquelle il n'existe aucun IDE spécialisé. Il pousse même le vice jusqu'à brandir l'étendard d'un web libre et ouvert pour soutenir son discours, en proposant une page de démonstration... réservée aux utilisateurs de Safari. Quelle meilleure démonstration pour prouver aux utilisateurs l'universalité de l'HTML5... Mais puisque les gens applaudissent des deux mains, pourquoi se priver après tout...
avatar ispeed | 
En l'espèce, ça serait plutôt Apple qui se fout de Adobe... Qu'est-ce qui te fait croire ça ?? A vrai dire ni l'un ni l'autre. Il faut dire que du côté pro Apple c'est la bérézina et si demain Adobe décidait de ne plus programmer sur Mac... Chose impossible vu le nombre de graphistes qui travaillent encore sur Mac ... Mais pour combien de temps encore (voir les prix des MacPro aujourd'hui)
avatar Zed-K | 
3) Enfin, tout ça n'a aucun rapport avec la news, puisqu'il n'est pas question du Flash Player, mais de la clause 3.1.1. Si Jobs disait juste et que les applications générées par Flash se révélaient être merdiques et bouffe-batterie, il n'aurait jamais eu besoin de cette clause. Les applications se seraient vu refuser l'entrée à l'AppStore pour des raisons valables, point. Les développeurs Flash se seraient retournés contre Adobe en s'indignant de performances aussi médiocres, Apple aurait eu le beau rôle face à Adobe, gagné. Seulement si jamais Jobs exagérait et qu'Adobe ne s'en sortait pas si mal, voire s'en sortait plutôt bien... là tout de suite c'est une autre histoire. Apple perdait l'exclusivité de la seule plateforme ayant réussi à motiver les développeurs à se mettre à l'Objective-C, et risquait de voir diminuer ses effectifs de développeurs "natifs". Ce qui n'aurait pas été un soucis pour nous autres utilisateurs ; dans sa lettre ouverte, Jobs disait que les applications générées via Flash (enfin, "via les SDK/langages tiers", histoire de rester dans l'hypocrisie du billet) auraient toujours un train de retard sur l'accès aux fonctionnalités des nouveaux modèles. C'est totalement vrai. Et dans ce cas-là, qu'auraient fait les développeurs ? ...ils se seraient tournés vers l'Objective-C. Tout comme on peut développer en Java/AIR/etc pour OSX et Windows, mais pour accéder à certaines fonctionnalités du système, ça ne suffit pas, alors on passe au natif. L'avantage étant d'utiliser un langage en adéquation avec ses besoins et le but qu'on souhaite atteindre (utiliser un langage bas-niveau pour développer une lampe de poche ou une to-do list, c'est sortir le tank pour écraser une mouche - et une fois encore, c'est vrai sur smartphone comme sur Mac/PC). Après, libre à chacun d'avaler les paroles de Jobs la bouche grande ouverte, les yeux écarquillés et ému aux larmes, mais prendre un peu de recul ne fait jamais de mal.
avatar Mithrandir | 
@Zed-k: Java n'a rien à voir avec AIR. Java est un langage libre (implémentation de référence Open Source), ce qui n'est pas le cas d'AIR/ Flash. J'aimerais bien qu'Adobe arrête de parler de liberté et d'ouverture, ils ne le dont pas du tout. C'est comme si on disait qu'Internet Explorer était libre et ouvert, parce qu'on peut le télécharger gratuitement.

CONNEXION UTILISATEUR