Apple visée pour anti-concurrence

Nonoche |
Le retour en arrière d'Apple concernant les clauses de la licence développeur pour iOS pourrait bien mettre fin à l'enquête à son encontre initiée à la demande d'Adobe par la FTC.

Les avocats de la FTC ont interrogé des développeurs d'applications durant l'été, dont Hampton Catlin, qui en a fait état auprès de Wired. Il lui a notamment été demandé si l'impossibilité d'utiliser des langages et outils multi-plateformes était de nature à le dissuader de s'intéresser à d'autres appareils que l'iPhone, ce à quoi le développeur n'a pu que répondre par l'affirmative : à choisir entre l'App Store et les autres, le choix est vite fait.

Dans ce contexte, la FTC aurait pu avoir de quoi condamner Apple pour avoir freiné la libre concurrence. Il faut toutefois rappeler qu'Apple a toujours permis, en plus de l'Objective-C, l'utilisation du C et du C++ comme langages de programmation (pour peu que Xcode serve à la compilation), et que ces derniers sont multi-plateforme par excellence. On a d'ailleurs vu nombre d'applications, d'abord développées exclusivement sur l'iPhone, être portées par la suite à d'autres environnements.

Quoi qu'il en soit, ces propos accréditent l'hypothèse selon laquelle Apple pourrait être revenue sur ses règles de peur de faire face à une cuisante déconvenue avec la FTC (lire Clauses iOS : Apple redevient raisonnable)

Sur le même sujet :
Anti-concurrence : Apple doit-elle s'inquiéter ?
avatar mediapress | 

Adobe a bien fait de porter plainte !!! :-)

avatar Stalmicmac | 

Comment est-ce possible d'être attaqué pour anti-concurrence, alors qu'il est possible pour tous les developpeurs de travailler sur d'autres plateforme, et que iOS n'est pas (plus, ne sera jamais) un OS qui domine le marché?

Rien ne l'empêche (Catlin) de développer pour Androïd, surtout que cet OS décolle très fort?! Je comprends pas très bien son raisonnement.

avatar NicolasO | 

@stalimac: La FTC a l'air de comprendre. C'est l'essentiel.

On impose un choix entre plusieurs plate-formes au lieu d'autoriser a developper pour toutes les plate-formes.

avatar ErGo_404 | 

[quote]Stalmicmac [10/09/2010 15:18]

Comment est-ce possible d'être attaqué pour anti-concurrence, alors qu'il est possible pour tous les developpeurs de travailler sur d'autres plateforme, et que iOS n'est pas (plus, ne sera jamais) un OS qui domine le marché?

Rien ne l'empêche (Catlin) de développer pour Androïd, surtout que cet OS décolle très fort?! Je comprends pas très bien son raisonnement.[/quote]
Etre obligé d'utiliser le SDK d'Apple empêche les développeurs d'IDE et de SDK tiers de pouvoir proposer la plateforme iOS comme cible de leurs IDE, et ça, ça s'appelle de l'anti-concurrence.

avatar majipoor | 

@Stalmicmac

La seule explication valable serait j'imagine de considérer les "App Stores" comme un marché en soi. Ca me paraît un peu tiré par les cheveux, mais avec cette approche, Apple a effectivement une position dominante sur le marché des applications mobiles... faute à la qualité de leur plateforme et à leur utilisateurs qui, contrairement aux utilisateurs de la plateforme Android, sont prêts à ouvrir leur porte-monnaie pour payer une application au lieu de la pirater :)

Bref, Apple est victime de son succès et du manque d'attraction de la concurrence pour un développeur qui veut vivre de ses applications.

avatar Stalmicmac | 

OK, je n'avais pas réalisé qu'il s'agissait du "blocus du SDK" qui posait problème.

avatar majipoor | 

@NicolasO, ErGo_404

Faux: on ne pourrait pas condamner Apple seulement sur le fait de pousser le développeur à choisir, parce que celui-ci pourrait sans contrainte choisir Android.

C'est bien parce que l'AppStore domine tellement que les développeurs vont quasiment systématiquement faire le choix d'iOS parce que la plateforme est plus attractive. C'est ça qui pose problème.

Donc Apple est bien victime de son succès et pas une méchante entreprise qui force les gens à venir chez eux.

Notons quand même que Apple n'a pas été comdamné et que ce n'est que supposition d'imaginer qu'elle l'aurait été. Mais les avocats de Cupertino ont j'imagine supposé que ce n'était pas improbable et Steve Jobs a alors mis sur la balance les deux solutions possibles pour finir par considérer que le risque pesait plus que les avantages.

avatar XiliX | 

@ErGo_404
Pas vraiment, rien n'empêche aux fournisseurs tiers de proposer leur propre IDE ou SDK du moment que c'est écrit en C/C++. Le souci vient surtout lorsqu'ils utilisent un autre langage qui pourrait nécessiter l'installation d'un framework maison.

avatar Eurylaime | 

Si Apple a fait machine arrière ça n'est sûrement pas grandeur d'âme.

avatar thierry61 | 

On impose le choix... marrant ce raisonnement
dans le temps on ne se posait pas tant de question quand les éditeurs choisissaient de ne développer que pour windows/OLE/COM....et plus pour mac, unix ou autre...

avatar hok | 

C'est un peu n'importe quoi, dans la réalité le seul code multiplateforme est ce qu'il y a en C/C++ qui peut aller vers de l'android avec pour les jeux de l'OpenGL ES. Mais tout ce qui est interface, ce fait en java sur android avec une api uniquement android; en Obj-C sur iphone avec une api uniqument iOs. Dans la pratique il vaut mieux tout redeveloper de 0, si on ne fait pas un jeux qui a une interface open GL.

avatar Nonoche | 

@ Xilix : c'est inexact, dans sa précédente version, la licence spécifiait que si on pouvait utiliser le C et le C++ comme langage, en revanche on ne pouvait utiliser que le SDK d'Apple.

avatar michaelprovence | 

Hmmm se vends plus de terminaux android que ios C'est ici le potentiel de croissance le choix sera vite fait si ça continue comme ça !!!

avatar majipoor | 

@michaelprovence
C'est certainement pas si simple: faut-il encore prendre en compte le fait que le piratage sous Android est bien plus facile que sous iOS pour un utilisateur lambda et que beaucoup ce clients Android qui prônent l'ouverture n'aiment vraiment pas payer pour leurs logiciels.

Au final, il faudra probablement que Android vende beaucoup plus de mobiles que Apple pour que la pateforme devienne vraiment attractive. Il y a encore de la marge très certainement. Ajouter à ceci la difficulté liée à la fragmentation de la plateforme bien plus importante sous Android et je dirais que Apple a encore beaucoup d'avance pour ce qui est d'attirer les développeurs.

avatar USB09 | 

C'est fun ! Beaucoup de soft ne sont pas sur Mac et ça ne fait ni chaud ni froid a personne. Avec ou sans clauses.

avatar USB09 | 

Apple stipulait que la compilation de fasse en xcode. Le reste pouvant être en C. Idem comme les jeux sous Xbox ( Windows ) et PS3 ( Linux ). Vois pas le problème là.

CONNEXION UTILISATEUR