Le réveil du PowerPC ?

Arnaud de la Grandière |
Alors qu'Apple vient d'officialiser ses adieux au PowerPC avec un Snow Leopard exclusivement compatible avec les processeurs Intel, et quatre ans après la transition à cette famille de processeurs, Freescale (la branche processeurs de Motorola rendue indépendante) annonce la sortie d'un nouveau PowerPC : un SoC (system on a chip) comprenant 8 cœurs, gravés en 45 nm et cadencés à 1,5 GHz, le QorIQ P4080. Chaque cœur est doté de 32 Ko de cache L1 et de 128 Ko de cache L2. En outre, il se partage une cache L3 de 2 Mo.

Il inclut également un southbridge doté d'un contrôleur USB 2.0, série, ainsi que deux contrôleurs Ethernet 10 gigabits/s et huit contrôleurs 1 gigabit/s, plus trois contrôleurs PCI-express 2.0. Les cœurs peuvent être gérés et désactivés de manière indépendante en fonction de la charge de travail, et peuvent travailler de façon asymétrique.

Ca n'est pourtant pas le réveil du phœnix : un tel système le réserve à des applications de processeur embarqué dans des solutions dédiées plus qu'à animer la machinerie d'un ordinateur de bureau. De quoi se consoler en disant qu'Apple a résolument fait le bon choix il y a quatre ans.

Tags
avatar Macleone | 

[quote] De quoi se consoler en disant qu'Apple a résolument fait le bon choix il y a quatre ans.[/quote]

Il y avait-il vraiment un choix il y a 4 ans ?

avatar UnAm | 

WESH
PPC represent!

avatar mocmoc | 

et ils vont le vendre a qui leur nouveau processeur bofbof ?

avatar Psylo | 

[i]un tel système le réserve à des applications de processeur embarqué dans des solutions dédiées plus qu'à animer la machinerie d'un ordinateur de bureau[/i]
Avec un 8 coeur PPC à 1,5 ghz je pense pas vraiment que ça soit destiné tant que ça à de l'embarqué.
Ce n'est pas parcequ'Apple a switché sur du x86 que PowerPPC était moribond.
La Xbox de Crosoft utilise une archi PPC, à part le fait qu'elle est moche, lourde et bruyante, il faut avouer que ça dépote sérieusement au niveau des perfs.
Pourquoi pas un retour d'Apple sur du PPC 64 bits ?

avatar KeepAlive | 

> et ils vont le vendre a qui leur nouveau processeur bofbof ?
Cisco, IBM, Sony sont des gros utilisateurs de PowerPC

avatar Jimmy_ | 

@Psylo : juste parce que la marge n'est pas assez grande...

avatar Mickjagger | 

Psylo, le G5 il était pas censé être 64 bits déjà?

avatar funatik2k | 

@ Psylo
Oui mais là tu parles d'applications qui font beaucoup appel à la carte graphique et qui sont uniquement orientées jeu…

avatar Lelong | 

késako?
cadencés à 1,5 GHz ... on est loin des 3 GHz annoncés par sa sainteté Steve Jobs, en quelle année déjà?

avatar funatik2k | 

@ Lelong
L'important, ce sont les 8 cœurs, pas la course aux GHz qui est finie depuis un moment…

avatar foudeapple | 

ce qui m'a étonné : deux contrôleurs Ethernet 10 gigabits/s et huit contrôleurs 1 gigabit/s

avatar ipascm | 

la xbox 360 n'est elle pas en PowerPC justement?

avatar TotOOntHeMooN | 

La course aux MHz ... C'était vraiment de la poudre aux yeux.
Ce processeur est plutôt prometteur et j'imagine que si Apple avait gardé le PPC, il serait aujourd'hui dans les PowerBook, et ils riraient au nez d'Intel avec leurs core 2 duo, trop chauds et moins puissant. ;o)

avatar Atlante | 

J'aime bien le titre, "le réveil du PPC", mais d'avantage la conclusion: "Ca n'est pourtant pas le réveil du phœnix : un tel système le réserve à des applications de processeur embarqué dans des solutions dédiées plus qu'à animer la machinerie d'un ordinateur de bureau."

Le PPC a été très actif ces dernières années, ce n'est pas parce qu'Apple l'a abandonné qu'il était tombé aux oubliettes pendant 4 ans. :)

edit: ah, oui, avec le point d'interrogation rajouté on comprend tout de suite mieux. :p

avatar Socrate1 | 

Oui, 'fin bon, avant que tout le monde ne continue de s'extasier sur cette mirifique puce, je rappelle quand même que la plupart des puces SoC de chez Freescale étaient jusqu'à il y peu basées sur des Cores de 603e, régulièrement remis au goût du jour certes, mais dont la puissance n'a quand même depuis longtemps plus rien de transcendant.

Alors je ne connais pas celle-ci, et je suis peut-être mauvaise langue, mais je serais extrêmement surpris qu'un face-à-face vs les puces Intel soit autre chose qu'un lynchage en bonne et due forme pour cette pauvre puce, quel que soit son nombre de cœur. Parce que bon, Freescale insiste bien sur le fait qu'il s'agit d'une puce embedded, qui n'a rien, mais rien à voir avec les procos qui animent les portables actuels, hein, à en juger par cet article
http://news.softpedia.com/news/Freescale-Now-Sampling-Eight-Core-QorlQ-P4080-Processor-120231.shtml
et il semblerait bien que ce Core e500mc ne soit que la dernière évolution en date d'un vieux e500 (de 2003 quand même, bien conservé le papy, faut dire) effectivement basé apparemment sur les antiques 603.

Comme je n'y connais rien en embarqué - je cite juste ce que j'ai cru comprendre d'une recherche Google que je viens de faire, si quelqu'un de plus compétent pouvait confirmer (ou infirmer, hein), avant que tout le monde se mette à délirer gentiment.

avatar Fid | 

Le PPC est trrrès loin d'être mort, que ça doit dans l'embarqué ou dans les supercalculateurs (les POWER6 sont des monstres !)... Cet hybride un peu bizarre semble être parti pour des applications très précises ; sur lesquelles des équivalents x86 seraient à la masse.

La course aux Mhz est en effet plus très parlante ; celle aux coeurs ne l'est pas forcément non plus. L'architecture évolue par contre.

avatar Socrate1 | 

C'est clair que le PPC se débrouille très bien dans ces secteurs, ça fait plaisir. Mais présenter cette puce comme pouvant être utilisée dans un ordinateur généraliste comme les mac comme certains le font me parait carrément excessif par contre.

Pour les équivalents x86, ils existent d'ailleurs ? Oui pour les supercalculateurs, au-moins partiellement, mais dans l'embarqué ? Intel est présente sur ce marché sérieusement, où y maintient une gamme pour y conserver un pied sans vraiment réussir à s'imposer, contrairement au marché des ordis de bureau (laptop et desktop confondus) où elle a très clairement gagné la bataille pour le moment.

avatar Alesc | 

Il y en a qui croient encore au retour du PPC sur les machines Apple ! Nan mais lol quoi, il y en a qui sont indécrottables...

avatar oomu | 

Apple n'avait pas le choix à l'époque.

-
le G5 est 64b (et c'est triste de ne pas profiter enfin d'un safari 64b sur un G5)

-
hmm, vous regrettez les PPC de freescale ?

voyez plutôt :
http://arstechnica.com/hardware/news/2009/09/ibms-8-core-power7-twice-the-muscle-half-the-transistors.ars

Attention, les PowerPC n'étaient pas des POWER

y a le mot POWER, l'architecture est "similaire", on y retrouve le même langage machine, mais pas le même prix.

Ce sont des processeurs "mainframe".

Un macpro en POWER serait un monstre qui ferait paniquer ma banque.

avatar oomu | 

http://www-03.ibm.com/systems/power/hardware/

Ici la gamme IBM power 6 (donc nullissime face au nouveau power 7)

les prix pour un truc qui ressemble (vaguement) à un macpro commence à 5576 dollars. (hé vi Maryse, seulement !) en Hors taxe

avatar marc_os | 

@ Mickjagger : Le G5 n'était pas censé être 64 bits, il l'était, et Mac OS X sur G5 tournait en 64 bits.

avatar Vivid | 

c'est pas des processeurs pour les plouc !... on est pas au supermarchés 'Intel', retourner a vos bouses Intel & co :-)

avatar melaure | 

Exactement c'est la techno qui compte. Le x86 même cadencé à 3 Ghz reste une vieillerie des années 70 ... Je ne vois pas en quoi ce proc aurait à envier les Core2Duo.

Le choix du x86 est purement économique, d'ailleurs depuis qu'Apple à choisi le Core2Duo celui-ci stagne aussi lamentablement que le G4 à ses début ...

Bref beaucoup de regrets de gâcher tout ça, mais pas de retour possible quand seule la marge compte ... l'Apple technologique, celle qui cherchait la perfection, est morte ;)

avatar Un Vrai Type | 

@ mocmoc : Apple n'a jamais été le 1er client de Freescale...

Je pense aussi que la divergence IBM/Freescale a obligé Apple à abandonner le PPC.
En effet, comment expliquer que les portables G4 32bits auraient été 2 ou 3 fois plus puissants (voir le nouveaux coeur chez Freescale) que les iMac 64bits ?
Sans compter qu'il y aurait eu 2 conceptions très différente de l'informatique avec des incompatibilités au niveau de la ram, des contrôleurs de l'interface de la carte mère etc...

Apple a utilisé le PPC jusqu'à la rupture de compatibilité (les nouveaux Freescale utilisaient RaidIO par exemple). Il n'empêche que le coeur des processeur chez Freescale a toujours tenu la dragée haute face aux Intel (et surtout sur le rapport puissance/consommation...)

Un ordinateur avec 2 ou 4 coeur e600 consommerait moins et serait plus rapide que les iMac/Mac mini Macbook* actuels.

avatar Karb0ne | 

En complément de certains commentaires: oui la X360 est basée sur un PPC tri-core à 3.2GHz. La PS3 utilise le processeur Cell qui est également basé sur un simili PPC + SPE (voir wikipedia pour plus d'infos).
Et effictement l'architecture Power reste une bonne plateforme pour pas mal d'applis demandant beaucoup de puissance.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR