1990 - 2000 : changer de processeur, Apple sait faire

Jean-Baptiste Leheup |

Alors voilà, on y est, cette fois-ci c'est la bonne, le Mac va à nouveau connaître une importante transition. Exit donc la technologie Core de chez Intel, place aux processeurs Apple Silicon. Une transition qui, bien sûr, peut se comparer à celle d'il y a quinze ans, quand Apple était passée du PowerPC à Intel en 210 jours. Par beaucoup d'aspects, cette transition rappelle aussi celle qui avait conduit Apple à abandonner la famille 68000 de Motorola pour participer à la création de la gamme PowerPC, au début des années 90, avec quelques notables différences.

Face à une technologie à bout de souffle, oser prendre un risque

La transition vers le processeur PowerPC s'intégrait dans un contexte global. À l'époque déjà, Apple était entièrement dépendante d'un seul fournisseur, Motorola. Celui-ci lui offrait une gamme complète, des modèles grand-public ou portables jusqu'aux puissants processeurs de serveurs, mais la famille 68000, apparue en 1979, était vieillissante. Il commençait à se dire qu'on pouvait trouver mieux ailleurs. Et ce « mieux », à l'époque, c'était Intel, qui travaillait sur sa cinquième génération de puces x86, celle qui deviendra le célèbre Pentium.


avatar raoolito | 

Apple s'apprête à être seul maître à bord pour son processeur, son architecture, son système d'exploitation, son langage de programmation, et même son magasin d'applications…

son api graphique, ses devices, son public et ses contenus...
Oui une boucle qui va possiblement interesser également les autorités de concurrence non ? pour le coup ce sera 100% apple

avatar oomu | 

"son api graphique, ses devices, son public et ses contenus...
Oui une boule qui va possiblement interesser également les autorités de concurrence non ? pour le coup ce sera 100% apple"

pas de raison que cela intéresse les autorités.

Rien n'interdit à une entreprise d'investir sur l'ensemble de la pile des composants de ses produits. Ni je ne vois en quoi c'est un soucis pour la liberté d'entreprendre, la concurrence et l'intérêt du consommateur.

ni cela est une entrave au marché. Ce n'est pas comme si Apple pouvait subitement dire à toutes les usines du monde "alors, les amd, les intel et autres rigolos c'est bien gentil mais dorénavant vous ne faites que MES PUCES !"

ben non.

donc le monde politique n'a pas à s'en mêler et n'a aucune base légale pour cela.

-
aux zintel, zamd et autres zibm du monde de se battre en procès avec Apple s'ils pensent qu'il y a rupture de contrat, violation de propriété intellectuelle, etc.

avatar raoolito | 

@oomu

Oui je vois
Tu dis donc qu'il n'y a pas d'obstruction de concurrence mais finalement c'est quelque chose dans l'esprit qui se passe au sujet de l'app store, non?

avatar Hugualliaz | 

@raoolito

C’est un peu plus complexe que cela. Il ne faut pas croire que l’Apple Store est gratuit pour Apple qui met en place tout une infrastructure pour distribuer les applications.

Cette infrastructure a un vrai coût pour Apple et je ne suis pas sûr que ce soit si rentable que cela pour eux !

avatar mapiolca | 

@Hugualliaz

C’est clair, surtout que ceux qui se plaignent sont ceux qui gagnent le plus grâce à lui !

avatar Bounty23 | 

Article très intéressant !

Je reste sur ma faim du keynote, dommage qu’il n’y ai pas eu un petit bench ou quelques infos concrètes sur le gain d’autonomie. Après tout on a eu des démos de logiciels et de jeux en live 🤔

J’ai hâte de voir les premiers tests !

avatar iftwst | 

@Bounty23

Ces gains auraient été « amazing » de toutes façons si ils avaient été présentés par Apple.

Ce que j’attends ce sont les vrais tests des sites spécialisés.
Et la je suis vraiment impatient !!

avatar Picaweb | 

@Bounty23

Pour le moment ils se sont bien gardé de présenter leurs professeurs pour ordi... on sait juste que le A12Z de l’actuel iPad Pro semble suffisant pour les besoins de « M. tout le monde » (et anime de façon fluide les écrans 6k d’Apple, ça c’est une jolie prouesse....)

On aura pleins de benchs qui nous seront présentés avec le premier ordi commercialisé.

En revanche, il est évident que la machine DTK sera testée dès sa disponibilité (semaine prochaine ?) par des développeurs qui voudront faire des vues sur YouTube. On aura alors de « vraies » comparaisons sur des logiciels identiques sur de l’applicatif.

Mais ce qui a été précisé dans le Keynote, c’est que ces puces apporteront des choses « en plus », qu’un geekbench ne montrera pas forcément.

Comme précisé dans l’article, on ne fait pas ce saut sans avoir une feuille de route sur au moins les 10 prochaines années. C’est quand même courageux (et Apple avait besoin d’un argument différenciant fort, le design extérieur étant proche entre les constructeurs haut de gamme, et même Big Sur reprend des éléments et thèmes graphiques des dernières versions de Windows10

avatar MrTom | 

@PicaWeb

De ce que j’ai lu, les benchmarks et la communication autour du kit de développement est interdite dans les conditions du prêt par Apple.

avatar Putko007 | 

Je suis très inquiet sur le futur de BootCamp...

avatar oomu | 

ben y en a pas.

-
tout au plus, vous pourriez imaginer qu'Apple se fatigue à fournir les pilotes et assistant d'installation de Windows 10 ARM, mais qui a envie d'utiliser Windows 10 ARM et ses 5 apps ? (ok, je suis certain qu'on va me répondre "meuh non, y en a 10 ! les meilleures !")

avatar Marcos Ickx | 

Je déteste cette dénomination Apple Silicon.

Mais je ne sais pas expliquer pourquoi.

avatar oomu | 

"Mais je ne sais pas expliquer pourquoi."

Le satanisme ? L'amour farouche pour les alexandrins ? L'ego d'apple qui écrase le votre ? Le manque éhonté d’allitération qui agresse votre oreille ? que ça soit pas inventé par le Oomu ?

Tant de raisons de ne pas aimer une dénomination :)

avatar John McClane | 

@oomu

Ben il a eu une mauvaise expérience avec des faux seins. Pas facile de s’en remettre.

avatar frankm | 

Ils sont forts là dessus :
Passage à APFS sur iOS lors d'une simple mise à jour de routine. Invisible pour l'utilisateur !
32/64 bits Mac OSX Snow Leopard faisait avec la moitié de l'un et la moité de l'autre.
20 ans après Mac OSX, place à macOS 11, fini l'ultra la symbiose macOS/iOS, maintenant c'est devenu le même être vivant.
Ils vont me bousculer, et ça me fera sans doute chier. Mais là je suis impressionné ! Impressionné mais pas étonné, il fallait s'y attendre sur le soit-disant non rapprochement de iOS/macOS.
Sinon, Apple Silicon, ça veut dire qu'ils fabriquent aussi des "dildoes" ?

avatar obudai | 

@frankm

Ne pas confondre silicon = silice et silicone.
Si la Silicon Valley était la vallée du Silicone elle serait plutôt située à Los Angeles ;)

avatar Rajindael | 

Au final, un ipad reste un ipad et un mac reste un mac. J’aime beaucoup la nouvelle UI de macOS, elle s’intègre bien avec l’environnement iOS.

Chaque plateforme aura ses spécificités, mais une architecture matériel et logiciel commune.

Il n’empêche que je trouve dommage que Microsoft n’arrive pas à sortir la même chose, ils ont quasi tout ce qu’il faut.
Ca fait longtemps que ce genre d’archi est intégré dans les systèmes Linux (avec plus ou moins de restriction selon les besoins, mais on peut l’installer sur une cafetière >.<).

Bref pourvu que ça agite les autres fondeurs ARM pq en comparaison le SQ1 de Qualcomm me fait de la peine.

avatar StephanMart | 

on ne sait pas encore, si les applications Mac-os pourront être distribué en dehors du Mac-store où cela sera Mac-store only ?

avatar zypic | 

Vous oubliez toute l’époque NeXT qui est le véritable ancêtre de la lignée des MacOS version X. Mac OS X a eu deux géniteurs, NeXT qui amena la base du système d’exploitation et qui la modernisa et Apple qui prit le « contrôle » de NeXT dans le cadre d’une OPA quasi inverse…

En fait, NeXTSTEP et OpenStep ont été portés sur toute une palanquée de stations de travail ou en surcouche de nombreux OS...

NeXTSTEP a fonctionné :
• avec un OS natif - NeXTSTEP :
• sur les machines NeXT (NeXTcube, NeXTstation N&B et couleur) dans les années 1988-1992, puis a été porté ;
• sur les plateformes :
• Motorola 68K (stations NeXT),
• Intel x86 (des PC de marque ou à monter soi-même avec les matériels compatibles),
• SUN SPARCserver 5 ( installing NeXTSTEP on my Sun SPARCserver 5 : https://m.youtube.com/watch?v=sXB9NxH-9l4 ) ,
• PA-RISC (HP-9000 model 700 cf https://bytecellar.com/2016/03/02/a-quick-tour-of-the-hp-9000-712100-nex... ) ;
• avec une virtualisation à travers VMware (NEXTSTEP 3.3 install in VMware on OSX part-1 /4 : https://m.youtube.com/watch?v=dj8Hyz-7arU ) ;
• en fonctionnant en sur-couche :
• sur l’OS de Sun — OpenStep On Solaris (Solaris OpenStep, a rare gem worthy to be on winworldpc : https://forum.winworldpc.com/discussion/11403/solaris-openstep-a-rare-ge... ) —
• sur l’OS de Microsoft — OpenStep for NT, Windows 95 ( https://forum.winworldpc.com/discussion/11422/openstep-for-windows-nt ) —

NeXTStep et OpenStep ont été des tueries avec un OS en avance sur tous les autres OS et des fonctionnalités de codage avec des eons d’avance sur ses concurrents... La seule difficulté a été de nécessiter des matériels hors de prix pour les stations de travail ou pour les PC d’arriver après la vague de Win95 certes très en retard mais avec une pléthore de logiciels, des coûts bien moindres.

Pour les développeurs, le portage pouvait être une sacrée aventure pleine de déconvenues ou pas... Un article ( http://www.shawcomputing.net/resources/next/stone_age/os2rhap/openstep_2... ) d’Andrew Stone le CEO de Stone Design qui a crée une magnifique suite d’applications sur NeXT puis a effectué le portage lui même sur Rhapsody PPC ( https://winworldpc.com/product/mac-os-x/rhapsody ) autrement dit Mac OS X Rhapsody depuis OpenStep détaille les processus et cela ne l’a pas échaudé car les programmes ont été maintenus jusqu’à l’arrivée de iOS autrement dit l’OS de l’iPhone pour lequel il a effectué divers portages et surtout s’est lancé ensuite dans d’autres programmes.
J’avoue avoir eu un faible pour ses programmes, les ayant même traduits en Français (interface graphique) gratuitement hormis mon nom porté dans la liste des contributeurs... :-)

Tout ça pour dire que Mac OS, iOS, iPadOS, TVOS, WatchOS... ont une seule et même base même s’il y a des différences sensibles et qu’en matière de portage Apple/NeXT n’a aucun problème.

Il y aurait tant à dire pour éclairer cette scène et montrer à la lumière du passé ce que peut encore faire Apple...

avatar macfredx | 

@zypic

Parce que le sujet concerne les processeurs et pas les systèmes... ? 🙄

avatar Lion.b | 

Moi, je suis en PLS 😵. Plus de hackintosh. Et quid de Windows dont j’ai jamais besoin sauf pour des besoins super pointus 😩😩

avatar melaure | 

La au moins sur ce point ça se passera bien. Je suis passé sur tous les processeurs précédents depuis les 6800 des Apple II

avatar John McClane | 

Je ne comprends pas bien : c’est Apple qui va fabriquer ses propres processeurs, ou bien c’est la société ARM ?

avatar BingoBob | 

Article merveilleux. Merci !!

CONNEXION UTILISATEUR