Tesla : la conduite autonome pourrait arriver en Europe d’ici la fin de l’année, au mieux

Nicolas Furno |

Après Elon Musk découvre l’impact environnemental du Bitcoin, voici Elon Musk découvre l’Europe. Présent pour l’inauguration de l’immense usine Tesla près de Berlin qui a eu lieu mardi dernier, le 22 mars 2022, le patron du constructeur exclusivement électrique a ensuite répondu à quelques questions des personnes invitées. C’est à cette occasion qu’il a été interrogé sur la sortie en Europe des premières bêtas du FSD, la conduite entièrement autonome en test aux États-Unis depuis l’automne 2020.

Une Model 3 sur les petites routes bretonnes (image MacGeneration).

Sa réponse est, une fois n’est pas coutume, très prudente. Alors qu’Elon Musk avait promis du nouveau pour mars, il préfère désormais rappeler que l’Europe, ce n’est pas les États-Unis et qu’y apporter la conduite autonome demandera beaucoup plus de travail. Pour commencer, souligne-t-il, la législation est différente : de l’autre côté de l’Atlantique, Tesla peut faire ce qu’elle veut par défaut et les législateurs n’interviendront qu’en cas de besoin. Ici, Tesla ne peut rien faire par défaut et les législateurs doivent tout approuver en amont. Pour le dire autrement, une bêta à moitié finie ne sera jamais autorisée sur les routes publiques dans les mains de n’importe quel conducteur.

Mais la bêta américaine s’améliore doucement au fil des mois et peut-être que Tesla pourrait la valider directement en Europe. Sauf que le code de la route n’est pas identique dans toute l’Europe, comme l’a rappelé Elon Musk, et il y a une foule de petites règles à prendre en charge, pays par pays. Sans compter que nous n’utilisons pas le même langage à travers le continent et il faut que la voiture s’adapte à chaque pays et ses règles.

En bref, cela va être plus compliqué que prévu et si l’entreprise pourrait présenter le FSD aux législateurs dans deux à trois mois, elle devra encore faire tous ces ajustements. N’espérez rien avant la fin de l’année, au mieux et encore, cela dépend de l'aspect légal et Elon Musk lui-même ne semble pas sûr de la réponse. Déjà que ses promesses sont rarement respectées, autant dire qu’il est préférable de ne pas retenir son souffle sur celle-ci… Au passage, on peut noter qu’une rumeur suggérait que Tesla aurait déjà effectué des tests en Europe l’an dernier.

Cela dit, la bêta va bien sortir des frontières étasuniennes en mars, puisque le FSD devrait commencer à être proposé au Canada dès cette semaine. Les règles devraient être les mêmes qu’aux États-Unis : il faut activer l’option pour la conduite entièrement autonome, soit en une fois, soit sur abonnement comme c’est proposé depuis l’été dernier. Les participants à la bêta doivent toujours se soumettre à la mesure de leur conduite au préalable et Tesla continue de ne sélectionner que les conducteurs les plus prudents pour le moment.

Tesla évalue les conducteurs avant de donner accès à sa conduite autonome en bêta 🆕

Tesla évalue les conducteurs avant de donner accès à sa conduite autonome en bêta 🆕


avatar ErGo_404 | 

Comme il n'y a pas grand chose d'intéressant à dire sur les Mac en dehors des périodes de nouveaux produits, et comme quelqu'un s'est acheté une Tesla chez MacG, on a de plus en plus d'articles sur le sujet.

avatar Nicolas Furno | 

@ErGo_404

Voilà c’est ça, et comme on s’embête un peu ces jours ci côté Mac, je m’occupe comme je peux.

avatar daxr1der | 

@ErGo_404

oui grâce a la grosse augmentation de l’abonnement igen 😅

avatar Almux | 

La conduite autonome est à exclure sur les trajets les plus utiles: en rase campagne, où un véhicule individuel est indispensable, il manque tout pour "guider" une voiture!
Dans les villes et les lieux bien desservis par les transports publics, les voitures sont de plus en plus indésirées. Restent les autoroutes... Mais, vaut-il la peine d'automatiser (au prix fort) une conduite, pour des tracés aussi faciles à suivre avec un volant?

avatar julien74 | 

@Almux

Au contraire je ne verrais pour ma part pas du tout un souci pour un trajet de 600km, d’avoir à assurer les 15 premiers et les 15 derniers car ils sont très loin de pouvoir être assuré par une conduite autonome, et les 550 du milieu ou c’est que de l’autoroute, monotone, et au final mieux géré par un logiciel: distances de sécurité parfaitement respectées, rabat sur la voie de droite systématique lorsque c’est possible, mise du cligno, respect des changements de vitesse (souvent débiles mais là pour faire tourner les radars) etc… enfin tout ce que les 70% d’humains abrutis sur autoroute ne respecte plus.

Et la conduite autonome sur autoroute on en est pas si loin.

avatar debione | 

@ julien74:

Je suis parfaitement d'accord avec vous. J'y vois par contre un gros problème actuel: Si le conducteur à l'occasion de faire ces fameux 550km sans JAMAIS rien toucher, c'est franchement super. Si il doit malgré tout resté concentré parce que pas entièrement autonome, ben c'est encore pire... Car la plupart ne vont plus du tout avoir les yeux sur la route, regarderont des films, piqueront un roupillon... Et au final on risque de ce retrouver avec à minima autant de danger que sans la conduite autonome.

avatar julien74 | 

@debione

La conduite sur autoroute sans toucher a rien sera quand une grande majorité de voitures seront niveau (je sais quel niveau constitue la conduite sur autoroute).
Il y restera 20% d’abrutis qui continueront à rester au milieu, se rabattre à 2m devant toi ou ce genre de chose, mais les softs des autres voitures réagiront correctement à ces situations.

avatar debione | 

@julien74:

Je ne sais pas à quel niveau de conduite autonome se situe cela, mais il faut pouvoir dormir pendant ce temps, sinon on va avoir de sacré déconvenue...

avatar John McClane | 

@julien74

"Il y restera 20% d’abrutis qui continueront à rester au milieu"

Je sais que je vais me faire taper dessus en disant cela, mais quand la voie de droite est remplie de camions qui roulent à 80km, que la voie de gauche sert à ceux qui vont vite, eh bien la voie du milieu me convient bien pour rouler à 110km sur autoroute. Et j’ai la flemme de me rabattre à droite pour ensuite devoir doubler un nouveau camion 30 secondes plus tard.

avatar julien74 | 

@John McClane

Il y a faire la manœuvre toute les 30s ET y rester pendant des kms alors que l’autoroute est vide… c’est 2 situations différentes.
Après perso pour casser la monotonie, moi ça me va bien d’exagérer le nombre de manœuvres.

avatar John McClane | 

@julien74

Non bien sûr si l’autoroute est vide, je me mets à droite pour mon petit 110km/h. Je prenais l’exemple des fois où la voie de droite est remplie de camions, car c’est ce que je vois le plus souvent. Et comme je n’aime pas conduire, je préfère minimiser le nombre de manœuvres.

avatar julien74 | 

@John McClane

Ceux que je traite d’abrutis sont les conducteurs avec 3 neurones et quelques nécrosés qui en état de se connecter pour se rendrent compte qu’ils sont sur la voie du milieu depuis des dizaines de minutes. Mais ce genre de personne sont là parce que c’est plus facile et qu’ils en ont rien a foutre des autres.
C’est la ou la conduite semi autonome sur autoroute peut faire du bien à tout le monde.

avatar John McClane | 

@julien74

Je suis bien d’accord. Une Tesla ne fera pas la kéké sur la route, ne déboîtera pas comme un diable hors de sa boîte, ne picolera pas, ne fumera pas de joints, respectera les distances de sécurité, etc. Malgré les bugs, je pense que les accidents seront moins nombreux qu’avec les humains, très faillibles sur la route.

avatar julien74 | 

@John McClane

Surtout avec des règles très simples qu’il y a sur autoroute: respecter la vitesse de panneaux, se tenir à distance de la voiture de devant par rapport à la vitesse et condition météo, déboîter que si la voie à droite est dégagée et différentiel de vitesse pas trop différent, se rabattre si les distances de sécurité sont respectées ….

Enfin tout un tas de règles que les humains ne peuvent respecter parfaitement sur des centaines de km sans faillir.

La conduite en ville c’est la jungle à côté.

avatar John McClane | 

@julien74

"La conduite en ville c’est la jungle à côté."

Oui, je verrais bien une Tesla autonome à Marseille ou Paris… 🤡

avatar julien74 | 

@John McClane

Le jour ou une voiture fait le tour de la place de l’étoile seule, je m’incline par respect.

avatar John McClane | 

@julien74

Moi aussi, mais je n’aimerai pas être son passager lors des premières bétas ! 🫣

avatar debione | 

@julien74:

Et encore, ici on parle bien de l'occident, avec tout bien beau bien propre...
Imagine un seul instant une mégapole façon New-Delhi, Manille, Brazzaville ou même Bangkok... (bref une ville la ou est concentré l'écrasante majorité de la population mondiale)
Et si vraiment on avait voulu, cela ferait 20 ans à l'aise que des voitures pourraient être autonome sur un parcours comme une autoroute occidentale...

avatar John McClane | 

@julien74

D’ailleurs j’aime mieux l’autoroute le dimanche, car il n’y a pas de camions. Ça me permet de rester à droite tranquillou.

avatar ErGo_404 | 

Il faut voir la conduite autonome (enfin ... celle de Tesla) comme une aide à la conduite ++.
Ca ne remplace pas le conducteur, mais ça lui permet de moins fatiguer pour le même trajet, et c'est déjà pas mal.

Concernant la rase campagne au contraire je pense que les Tesla avec FSD aux US s'en sortent très bien, c'est vraiment la ville avec ses milliards de dangers et d'intersections qui pose encore problème.

avatar debione | 

@ErGo_404:

A voir... J'aimerais bien voir une Tesla en mode autonome sur les routes de campagnes par chez moi, en plein hiver, par -20, avec 20 centimètre de neige sur la route et une vision à 20 mètres.

avatar Marius_K | 

Ils sont tout de même forts chez Tesla, faire payer les beta testeurs... Généralement c'est plutôt l'inverse...

avatar ErGo_404 | 

La grosse différence aussi se situe au niveau de la taille des routes. En France il y a encore plein de routes plus étroites avec des virages trop serrés où les Teslas ne sont pas capables de garder le contrôle. Je n'imagine même pas en ville avec nos voies à sens unique toute serrées.

avatar julien74 | 

@ErGo_404

Exactement, il y a une grande différence de réseau routier.
Les villes US sont sous forme de bloc, il n’y a pas de ruelles, de virages serrés.
Les ingenieur de Tesla font bosser leur IA sur la configuration de leur réseau.

Il ne faut pas attendre d’une Tesla une conduite autonome ailleurs que sur nos autoroutes ou voies rapides à court terme.

avatar alcode | 

Propriétaire d’une modèle 3 depuis Juin 2019 avec maintenant 200000km au compteur (avant ça j’étais en Leaf pendant 5 ans et 300000km) je n’ai pas pris l’option, 6000€ à l’époque, parce qu’elle ne sert à rien ou pas grand chose. Trop de restrictions en Europe par les législateurs. Par contre l’auto pilote de base est un régal sur autoroute et autres voies rapides. Et comme les humains n’ont pas toujours les neurones qui se touchent ça m’arrive de me faire insulter, voler, doubler par la droite quand je suis moi-même en train de doubler parce que la voiture a l’outrecuidance de respecter les distances de sécurité. Sinon les restrictions ne sont pas par leur de plus d’accidents, je suis sûr que les machines en font moins que les humains, c’est surtout une question de responsabilité en ça d’accident. Ben oui, qui sera responsable ??? Ça c’est une question intéressante.

avatar debione | 

@alcode:

C'est évidement LA question qui fâche. Qui va faire 2 ans de taule parce qu'une Tesla aura renversé deux enfants?
Pas sur que mettre 10k d'amende à Tesla soit une justice rendue...

avatar alcode | 

*ca m’arrive de me faire coller (pas voler)

avatar JONYBLAZ | 

On a déjà des problèmes sous conduite alcoolisée, ça va pas le faire

Pages

CONNEXION UTILISATEUR