En pleine pénurie de composants, Tesla confirme son statut d’exception

Nicolas Furno |

Tesla a annoncé ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2021 et comme prévu, ils sont excellents. Le constructeur spécialisé dans l’électrique a même dévoilé un chiffre d’affaires record, avec 13,7 milliards de dollars amassés en trois mois, le meilleur chiffre de son histoire. Ses bénéfices atteignent ainsi 1,6 milliard de dollars et cela fait maintenant deux ans que le constructeur n’a pas eu de pertes à déplorer.

Graphique The Verge.

La performance est d’autant plus impressionnante que l’industrie automobile est frappée de plein fouet par la pénurie des composants électriques et informatiques. Tous les gros constructeurs traditionnels sont touchés, à l’image de Renault qui a été contraint de fermer deux usines en France cette semaine à cause d’un manque de semi-conducteurs. On estime que le constructeur français pourrait « perdre » entre 300 et 500 000 véhicules cette année à cause de cette pénurie, ce qui devrait à nouveau le plonger dans le rouge, après une année 2020 déjà difficile.

Personne n’est épargné, sauf Tesla qui fait figure de village d’irréductibles gaulois en ce moment. Ce n’est pas une surprise toutefois, le constructeur a déjà eu l’occasion d’expliquer comment il s’en sortait. Là où l’industrie automobile traditionnelle repose sur des pièces fournies prêtes à l’emploi par des partenaires, la firme américaine a conçu ses véhicules comme des ordinateurs, où le logiciel prime sur le matériel. Renault ne peut pas changer n’importe quel composant du jour au lendemain et d’autres modifications sur le véhicule sont souvent nécessaires. Tesla de son côté peut en général opter pour un composant différent et se contenter de modifier son logiciel pour le gérer.

Le constructeur avait ainsi révélé qu’il avait procédé à pas moins de 19 changements de composants sur le deuxième trimestre 2021. On ne sait pas ce qu’il en est sur le troisième, mais Tesla avait déjà indiqué au début du mois qu’il avait vendu plus de 240 000 véhicules, un record là encore. On apprend par ailleurs qu’il a atteint le rythme de production annuel du million de voitures sur la fin du trimestre, soit autour de 20 000 par semaine. Une étape symbolique pour une entreprise qui a commencé à produire la Model S, sa première voiture de grande série, il y a moins de dix ans.

Photo fournie par Tesla des presses hydrauliques installées à l’intérieur de son usine chinoise de Shanghai. La croissance de la production est largement liée à cette usine en 2021.

Au-delà des chiffres du trimestre, plusieurs indicateurs sont plutôt bons pour Tesla et son avenir. D’une part, sa marge sur la vente de ses voitures dépasse les 30 %, un record permis à la fois par le retour à la vente des Model S nouvelle génération qui sont vendues nettement plus cher, mais aussi par l’usine chinoise qui a exporté toutes les ventes en Europe sur le dernier trimestre. D’autre part, la part des crédits carbone ne cesse de diminuer, ce qui veut dire que l’entreprise gagne de plus en plus d’argent grâce à ses propres véhicules.

Tesla envisage d’améliorer encore ses marges à l’avenir, mais aussi d’augmenter sa production. Le constructeur réitère à cette occasion son espoir de produire les premières Model Y allemandes avant la fin de l’année, même s’il lui manque toujours les dernières autorisations. L’usine d’Austin au Texas devrait elle aussi lancer sa production de la Model Y d’ici la fin 2021, mais comme à Berlin, ce sera en 2022 que la production de masse devrait réellement commencer.


avatar adrien1987 | 

Tout ça c'est bien beau mais ma S Plaid ne sera pas livrée avant fin de l'année prochaine.

avatar ancampolo | 

@adrien1987

Mon salaud tu as commandé une plaid😎 moi je voudrais renouveler mon x pour un x plaid mais je perds ma charge illimitée…

avatar arnaud06 | 

@ancampolo

A moins que tu ne sois Taxi ou VRP… c’est quoi le budget SuC par an ? 100 à 200 € ? Surtout ne pas changer de voiture pour ça

avatar Soub | 

C’est sûr qu’avec un peu moins de 300.000 véhicules, on n’a pas les mêmes difficultés d’appro que ceux qui en fabriquent plus de 10 fois plus !

avatar ancampolo | 

@Soub

Mais qui en livre 10 fois moins

avatar Soub | 

Les autres constructeurs travaillent aussi tous les jours pour trouver des solutions et limiter le nombre de jours d’arrêts usines. Ils ont déjà aussi fait de nombreux changements dans les calculateurs pour faire face à la pénurie.

avatar arnaud06 | 

@Soub

La pénurie est pratique pour cacher la baisse de demande pour les thermiques.

avatar KaptainKavern | 

Enfin, Tesla est parti pour être la moitié d’un BMW ou d’un Mercedes très vite avec une marge opérationnelle assez ahurissante…

On a beau les prendre pour des fous, ils sont plus vraiment le bête cousin américain de 2013…

avatar Xvas | 

Punaise avec toutes ces Teslas sur les routes va falloir faire rudement gaffe ! D'un autre côté on sera peinard sur les petites routes sans chargeur à l'horizon :-)

avatar Nicolas Furno | 

@Xvas

C'est vrai, d'ailleurs la photo qui illustre cet article (https://cdn.mgig.fr/2021/10/mga-dadff7cd-w375-w1500-w750_accroche.jpg) a été prise par mes soins sur une aire d'autoroute.

avatar Tomtomrider | 

@nicolasf

Les autoroutes française c'est vraiment une honte. On paye les trajet super cher et regardez cette aire, même pas goudronnée! :)

avatar armandgz123 | 

@Xvas

Suffit d’une prise de courant pour avoir un chargeur 😉

avatar Sindanárië | 

😮‍💨😶

avatar MKO | 

« Renault ne peut rien changer sans devoir effectuer des modifications lourdes sur tout le véhicule. Tesla de son côté peut opter pour un composant différent et simplement modifier son logiciel pour le gérer. »
Ce qui est faux
Les constructeurs sont capables de changer les composants avec d’autres sans tout remette en cause (meme sans changer le logiciel) Après peut être que qu’ils sont moins agiles effectivement sur les solutions alternatives

avatar Sindanárië | 

Erreur de site 😬 correction

avatar Nicolas Furno | 

@MKO

Cela dépend des composants, mais en effet, ma phrase est un peu trop extrême, je vais l'adoucir.

avatar Fego007 | 

@nicolasf

Le problème ce sont les contraintes d’architecture et de Redesign matériel ….
En général c’est 18 mois pour créer une nouvelle carte avec test et validation des composants …
Donc compliqué à gérer sachant qu aujourd’hui peu de stock :)
Dommage de n’avoir pas été prévoyant sachant que la pandémie a été un facteur aggravant mais c’était prévu cette pénurie ….

avatar Nicolas Furno | 

@Fego007

L'industrie automobile évolue très lentement de manière générale, il n'y a qu'à voir la lenteur pour adopter des nouvelles technologies, comme CarPlay. Donc peut-être qu'ils ont anticipé, mais qu'ils sont de toute manière incapables de réagir assez vite ?

avatar MKO | 

« Là où l’industrie automobile traditionnelle repose sur des pièces fournies prêtes à l’emploi par des partenaires, la firme américaine a conçu ses véhicules comme des ordinateurs, où le logiciel prime sur le matériel »

Heu sur votre ordinateur si la carte mère tombe en panne il faut aussi la replacer non ? Si il manque des composants il faut aussi trouver des alternatives
Donc je vois pas trop en quoi c’est un avantage ou différent d’avoir conçu un vh comme un ordinateur, la problématique semble la même amha

avatar Crunch Crunch | 

Il faut réfléchir un peu plus mon cher…

avatar Nicolas Furno | 

@MKO

C’est plus compliqué que ça. Sur une voiture traditionnelle, il y a plusieurs composants qui doivent communiquer entre eux. Si le constructeur prend commande pour ces éléments chez le même fournisseur, il ne peut pas en changer un sans changer les autres. C’est ça que je voulais dire.

Tesla gère tout le code de tous les composants de ses voitures. Si un de ses fournisseurs ne peut plus lui fournir une pièce, il peut prendre la pièce d’un autre fournisseur et adapter le logiciel pour le gérer. C’est ce qu’il ont fait au moins 19 fois en 3 mois déjà cette année et aucun concurrent n’est capable d’avoir une telle souplesse.

avatar Soub | 

@nicolasf

Je peux te dire que sur l’agilité à changer les composants hors Tesla, tu te trompes. Je suis bien placer pour te le dire, je travaille chez un grand constructeur auto (!), et nous nous sommes aussi adaptés aux pénuries. Limitation de certaines options, changements de composants dans les boîtiers, … on fait tout ce qu’on peut pour trouver des solutions.

avatar minounet | 

@Soub

Je pense que ce que veux dire @nicolasf c’est que tesla n’a pas besoin de bloquer des options, par exemple, pas les gantes truc Much ou pas l’écran machin chose, ça, c’est pas gérer la pénurie, c’est la subir
Tesla fera gérer les options mais de façons différentes avec le logiciel, ils ne les suppriment pas.
Je pense que c’est ce qu’il a voulu dire

avatar MKO | 

Bon après Tesla fait un boulot monstrueux et est clairement en avance et en plus les résultats sont là ce qui montrent qu’ils ont pris la bonne direction. A voir comment les autres vont s’adapter

avatar CorbeilleNews | 

Il y a peut-être aussi une question de virage pris un peu tard par les autres constructeurs

avatar Crunch Crunch | 

Il faut investir MASSIVEMENT dans les bornes de recherches !!!
Quand je vois les dizaines de stations services (essences), qui ne serviront plus à rien à l'horizon de 10ans… je m'inquiète !

L'électrification arrive à 2000%, mais le monde réel (pour recharger tout ça) ne suit pas encore assez vite !

avatar Théaud | 

@Crunch Crunch

Les stations traditionnelles sont loin d'être enterrées. Certes l'électrique présente beaucoup d'avantages, mais pour le moment c'est réserver à une très faible partie de la population.
Car certes ça coûte moins cher à l'usage mais à puissance et autonomie équivalente une voiture électrique coûte facilement 2 à 3 fois le prix d'une voiture essence... Et puis il y a aussi tous les problèmes de recharge. A l'heure actuelle combien de garages d'immeubles permettent la recharge ? A ma connaissance aucun, en tous cas dans mon quartier qui pourtant comprend énormément de constructions récentes et est plutôt riche dans l'ensemble...

avatar arnaud06 | 

@weagt

Tu as regardé un peu avant de dire à peu près l’inverse de la réalité ?

avatar raoolito | 

@Crunch Crunch

de recharge, pas de recherche, quoique :)

avatar pechtoc | 

30% de marge sur la vente de voiture, assez indécent sur un tel produit. Joli travail d'optimisation des coûts.

avatar MKO | 

@pechtoc

Image de marque plutôt

avatar RenaudL | 

@pechtoc

Ils vendent en direct sans passer par un concessionnaire. Ça explique la marge en partie j’imagine

avatar fredsoo | 

@RenaudL

Merci pour la précision je me posai la question.

avatar tupui | 

@pechtoc

On a bien plus de 10% sur une maison donc une voiture aller grater les 30%… Comparaison étrange je sais 🙃

avatar leber726 | 

La plupart des constructeurs font actuellement des bénéfices records (voir Stellantis par exemple, qui obtient une marge de 10%, du jamais vu pour un généraliste).
Et les Model S et X qui ont désormais plus d'un an de délais de livraison pour l'Europe, je ne vois pas en quoi Tesla passe entre les gouttes des pénuries. La Model 3 a 2 mois de délai, ce qui est assez commun chez les autres constructeurs.
Du coup le passage sur le non recours à des équipementiers pour certaines pièces (pas pour d'autres, on s'en doute) n'est que de la littérature.

avatar Nicolas Furno | 

@leber726

De la littérature fournie par Tesla alors. Ils évoquent à chaque trimestre les pénuries et même s'ils reconnaissent qu'elle a un impact, ils disent aussi à chaque fois qu'ils ont réussi à le minimiser grâce à leur agilité. Je n'ai rien inventé.

Les Model S et Model X, c'est un autre problème aussi largement, je dirais des soucis de production au départ et maintenant un carnet de commandes trop plein.

Et sinon, il me semble qu'il y a souvent des délais bien plus importants que deux mois partout ailleurs. Par ailleurs, les deux mois sur la Model 3, c'est surtout parce qu'on est au maximum de capacité des deux usines, la pénurie de composants n'entre pas en ligne de compte non plus.

avatar leber726 | 

@Nicolas Furno

Mon commentaire en rajoutait un peu certes. Mais il y a une part de légende dans la communication de Tesla. On ne sais pas combien de temps mettra l'usine de l'ex RDA pour répondre à la demande, ça pourrait prendre plus d'un an (et ça peut être considéré comme en partie lié au contexte de pénurie). Ils ont toujours pu inonder le marché de leurs voitures, mais là ils seraient en limite de capacité sur la Model 3 ? Etrange, pour moi c'est un peu lié, là aussi, au contexte de pénurie. On les a connu capables de monter une chaîne de montage sous une tente pour répondre à la demande, là ils ne le font pas. Et les nouveaux Model S et X sont sortis, leur chaîne de montage n'est pas surchargée (bien au contraire), mais on devra attendre plus d'un an par ici.

Et c'est vrai qu'ils ont tendance à faire certaines pièces eux-même là où d'autres font appel à des équipementiers (ce qui ne les rend pas de meilleure qualité d'ailleurs), historiquement c'est surtout lié au fait qu'il n'y avait plus d'équipementiers près de leur site californien. Ils conçoivent certaines puces eux-même, déjà ce ne sont pas les seuls, de plus ils ne les fabriquent pas. Ils conçoivent leur propre système logiciel, les autres aussi. VW, BMW, Mercedes, PSA, etc... conçoivent eux aussi leur système. Renault ou Volvo font de plus en plus appel à Android Auto, et ce n'est pas le système le moins prometteur ; je ne vois pas en quoi ces solutions seraient moins "portables" sur d'autres puces ; il y a toujours plus ou moins un noyau Linux là dessous, et c'est toujours de l'ARM en moulin. Et ça n'est pas une solution au problème (aucun fondeur n'a un carnet de commande providentiellement vide à l'heure actuelle). Je ne dis pas qu'ils n'étaient pas en avance, ou je ne nie que leurs systèmes sont souvent plus agréables à utiliser que d'autres. Mais ça n'est plus inédit.
Une grande partie des logiciels des Tesla sont, comme chez les autres, fournis par des équipementiers (ils utilisent un système de freinage totalement acheté à Bosch, logiciel compris, de même que le contrôle de stabilité).
Mercedes ou Peugeot fabriquent une grande partie de leurs amortisseurs, pas Tesla (on peut trouver des tas d'exemples comme ça).
Leurs sièges et leur peinture sont produits par eux, et c'est bien dommage vu le résultat. De même que certains de leurs fameux logiciels maison, comme les essuie glace automatiques particulièrement mauvais.

Je ne fais que répondre à ces phrases de l'article "personne n'est épargné, sauf Tesla", ce qui est manifestement au moins en partie faux, et "là où l’industrie automobile traditionnelle repose sur des pièces fournies prêtes à l’emploi par des partenaires, la firme américaine a conçu ses véhicules comme des ordinateurs, où le logiciel prime sur le matériel" : cette phrase semble issue d'un dossier presse qui amène à rédiger des paragraphes entiers pour tenter de démêler le vrai du faux, et comme j'avais quelques minutes devant moi, je m'y suis essayé.

Je précise que je ne suis pas anti Tesla, bien au contraire (ma prochaine voiture en sera peut-être une). Mais ils sont un cas d'école de communication biaisée, on n'a jamais vu ça depuis Steve Jobs, et beaucoup de gens semblent ne pas toujours s'en rendre compte.

avatar Nicolas Furno | 

@leber726

« Mais ils sont un cas d'école de communication biaisée »

OK, mais en attendant ils apportent des résultats justement face à la pénurie. Ils ont toujours réussi à s'en sortir jusque-là et ils restent plus limités par leur capacité de production, y compris pour la production des batteries.

En fait, en y repensant, ils ont augmenté les tarifs notamment aux US pour répondre aux pénuries de composant. Le retrait du réglage lombaire côté passager a été aussi justifié comme ça, et même le retrait du radar aux US, même si c'est plus ambitieux que ça.

Après sur les citations, c'est peut-être une sur-simplification, mais dans les grandes lignes je crois que c'est vrai. Tesla utilise en effet des pièces tierces, Mercedes a fourni plusieurs éléments dont les commodos de la première Model S, mais ils ont tendance à faire le plus possible eux-mêmes. Et même quand ils ont des composants tiers, c'est leur logiciel qui prime pour tout, pas seulement pour l'interface et les contrôles de base comme Android Automotive. Le même logiciel qui gère l'écran de la Model 3 gère aussi les assistants d'aide à la conduite, les phares et essuies-glace, mais aussi la climatisation, la gestion de la batterie, la puissance des moteurs…

avatar Kensei68 | 

La grosse différence avec la concurrence c'est que Tesla n'est pas (encore) vraiment un constructeur automobile mais plutôt un assembleur d'ordinateur à roulettes.
Cette réflexion est évidement caricaturée et je ne doute pas que Tesla soit très rapidement capable de produire de "vraies" voitures (il suffit de voir le chemin parcouru en 10 ans), mais pour le moment, je trouve leurs modèles un peu en retrait par rapport aux "généralistes", même si dans le tout électrique, ils restent à ce jour la seule alternative crédible.

avatar ancampolo | 

@Kensei68

Tesla produit des voitures arrêtons de dire des conneries je roule dans un model x depuis 2 ans avant j’avais un jaguar e pace, une jaguar xe, une mercedes cla et d’autres vw…je te confirme tesla n’a rien à envier aux généralistes…et sur le plan sav donne moi un seul généraliste capable de faire un diagnostic de ta voiture a distance j’etais en croatie pour un problème d’ouverture des portes falcon le mec m’a appelé a fait une remontée de données et m’a aider a comprendre le problème puis on la solutionné.
Avec ta bm ou autres faut trouver ton concessionnaire il bloque ta voiture une journée puis enfin il regle ou pas ton problème…chez mercedes avec une class a derniere generation 5 rendez vous pour changer l’autoradio…donc bon vive tesla et le dieu Elon Musk

avatar Kensei68 | 

@ancampolo

Qu'on se comprenne bien, un télé-dépannage abonde dans le sens de ma réflexion. Il n'y a bien qu'un ordinateur qu'on peut télé-dépanner.
Ceci dit il ne s'agit nullement là d'une critique et je connais plusieurs propriétaires de Tesla extrêmement satisfaits de leurs véhicules.
La seule chose que je dis c'est qu'après mes essais et selon "mes" standards, ils ne sont pas encore tout à fait au niveau ; mais cela relève de petits points de détails.
Il n'en reste pas moins que si je devais passer au full-elec demain, je ne ferai pas d'autre choix que Tesla. Au risque de me répéter, ils sont bien les seuls à ce jour à proposer une solution de mobilité électrique crédible (j'attends toutefois avec impatience les premiers retours d'essais des EQS et EQE de la marque à l'étoile).

avatar warmac33 | 

Un départ difficile et moqué, mais une vision futuriste de l'automobile qui finit par payer.
Depuis que j'ai testé une model S P90D (de mémoire) notamment sur un circuit de glace il y a quelques années je considère les autres voitures comme d'un autre temps. Monter dans une autre voiture après ça donne une impression de régression terrible, y compris chez les pseudo-premium qui osent d'ailleurs vendre leurs électriques plus cher malgré tout...
j'ai un monospace car grande famille et diesel car bcp de bornes, mais clairement si je pouvais acheter ce que je veux ce serait une model 3 ou une model S.
Mais comme bcp je ne peux pas me permettre de rouler en électrique, je traverse la moitié de la France certains jours pour le boulot et c'est juste pas possible en termes d'autonomie et de temps de recharge.

avatar ancampolo | 

@warmac33

Pour cela je ne te suis pas aller retour a paris sans problème et 3600km entre l’italie, la slovenie, la croatie et le montenegro sans problème et a moindre coût car supercharge illimitée

avatar warmac33 | 

@ancampolo

En fait je dois facilement assister à un truc dans le pays de Gex le matin, puis entre Châteauroux et limoges en fin d'après midi
Donc je eux pas trop me permettre de m'arrêter régulièrement aux bornes, ça rallonge quand même pas mal le trajet
Et pour le coût j'avoue je triche, je suis de toute façon rembourser par ma boîte

avatar becfin | 

Ils sont où la majorité des commentaires qui annonçaient la fin de Tesla ?

avatar stedumais | 

Fff

avatar philfamb | 

Bonjour à tous !

Je ne pense pas que le prochain trimestre soit du même acabit.

Tesla augmente ses tarifs et la model 3 d’entrée de gamme passe de 43800 à plus de 49000 €.

Ce qui change tout puisque le bonus écologique passe de 6000 à 2000 €.

En gros ça fait une augmentation de près de 10000€ une fois les bonus pris en compte.

Info sur Tesla Geek et vérifiée sur le site tesla.

CONNEXION UTILISATEUR