Apple M1 : Intel se défend en utilisant de grosses ficelles

Stéphane Moussie |

Piqué au vif par les performances remarquables de la première puce Apple Silicon, Intel se défend finalement de manière frontale. La firme de Santa Clara a transmis à des sites orientés PC, PCWorld et Tom's Hardware, des benchmarks qui sont en sa faveur. Le procédé est connu et utilisé par tous les fabricants : il s'agit de choisir soigneusement les tests en ne retenant que ceux qui sont favorables…

Intel oppose la puce M1 (dans le MacBook Pro équipé de 16 Go de RAM) au processeur Core i7-1185G7, une puce de 11e génération gravée en 10 nm (avec là aussi 16 Go de RAM). Cette puce a un TDP de 28 W (configurable jusqu'à 12 W), 4 cœurs / 8 threads, une fréquence de base de 3 GHz (configurable à 1,2 GHz) et une fréquence Turbo jusqu'à 4,8 GHz.

Sur le test WebXPRT, qui s'intéresse aux performances web, réalisé avec Chrome 87, Intel assure que sa puce est globalement 32 % plus rapide que la M1. Sur Office 365 (version x86 d'un côté contre version Apple Silicon de l'autre), Intel met par exemple en avant un export de PDF 2,3 fois plus rapide sur PowerPoint.

Concernant les logiciels créatifs, Intel note une petite avance en sa faveur sur Handbrake, lors de la conversion d'une vidéo 4K AVC en HEVC. L'écart est bien plus important sur les logiciels de Topaz Labs, où les opérations sur les photos sont environ 6 fois plus rapides avec le Core i7.

Sans nier le résultat, il faut néanmoins préciser que les applications de Topaz Labs font partie des rares à tirer parti de l'accélération matérielle des puces Intel, et qu'à l'inverse elles ne sont pas encore optimisées pour l'architecture Apple Silicon. Intel a bien évidemment choisi les applications et même les tâches les plus avantageuses. Apple pourrait tout aussi bien répliquer en sortant des graphiques où Pixelmator Pro apparait comme 15 fois plus rapide sur M1 que sur Core i7, pour ne citer qu'un exemple.

Dans la série de diagrammes qui concerne les jeux, Intel concède que l'Apple M1 peut parfois faire mieux que son processeur (les jeux sur lesquels la M1 est en retrait sont ceux qui tournent via Rosetta). Mais ce graphique sert en fait de prétexte pour montrer que de nombreux jeux ne sont pas compatibles avec macOS, ce qui est indéniable, mais ne date pas de l'architecture Apple Silicon.

Intel ne s'arrête pas là. Une autre diapositive montre que l'autonomie « réelle » n'est pas si différente que ça entre un Mac et un PC. Sauf que ce n'est plus le MacBook Pro M1, le champion en la matière, qui est pris en guise de comparaison, ni même le Core i7-1185G7. La firme de Santa Clara préfère mesurer le MacBook Air M1 à l'Acer Swift 5 équipé d'un Core i7-1165G7 moins puissant. Selon son test de navigation web et de Netflix, le MacBook Air tient uniquement 6 min de plus que l'Acer.

« Plus qu'une question de performances, c'est une question de choix », indique une autre diapositive donnant à voir des ordinateurs aux formats différents. Intel joue aussi la carte des fiches techniques qui montrent un MacBook Pro pas aussi attractif que les PC concurrents, mais les caractéristiques présentées omettent notamment le processeur et l'autonomie. D'autres diapositives pointent l'absence de prise en charge des eGPU sur les Mac M1, la gestion d'un seul écran externe par le MacBook Air/Pro ou encore l'absence d'écran tactile.

Bref, tous les inconvénients que l'on peut trouver aux Mac M1, Intel prend grand soin de les souligner. Si certains arguments et benchmarks sont valables, d'autres sont discutables. L'exercice est de toute façon biaisé dès le départ, puisqu'il s'agit de montrer la supériorité des puces Intel coûte que coûte, c'est-à-dire en triant sur le volet les tests et éléments de comparaison.

C'est de bonne guerre, Apple fait après tout la même chose quand elle vante les progrès extraordinaires de la puce M1, à la différence près que le nom d'Intel reste discret dans sa communication. Finalement, si la firme de Santa Clara se sent obligée de publier toutes ces comparaisons en sa faveur — alors même qu'elle fournit toujours des puces pour une partie des Mac —, n'est-ce pas parce qu'elle se sent menacée par le mouvement impulsé par une « société lifestyle de Cupertino » ?


avatar cedo | 

Ils sont jaloux 😁

avatar Ron Dex | 

@cedo

C’est surtout qu’ils ont tout intérêt à limiter la casse !

Je ne sais pas du tout si Intel savait ce qu’Apple préparait pour les Mac. Vu que les Mac semblaient ne plus être la grande préoccupation d’Apple ces dernières années. Et je me demande si Intel ont été surpris des performances des puces, ou si ils s’y attendaient ?

avatar cedo | 

@RonDex

Je crois que Intel se doutait du passage vers les processeurs ARM.
Par contre la « gifle » des performances ils l’ont pas prévu à mon avis 😁

avatar bonnepoire | 

@ cedo
Comme pas mal de commentateurs ici qui prétendaient que les puces ARM d'Apple n'étaient pas faites pour un pc de bureau... tout juste bon à quelques tâches très ciblées sur un téléphone.

avatar cedo | 

@bonnepoire

Quand on voyait les performances des dernières années sur les iPhones et même iPad des puces ARM et les comparaisons qu’on faisaient entre les processeurs ARM iPhone et les processeurs Intel sur Mac je ne suis pas trop étonné

avatar ArnaudB | 

moi non plus. Comme dit dans l'article il serait très facile de reprendre les mêmes soft et de mettre en avant les perfs ou le M1 écrase l'intel. Quand Intel fait des choix hyper spécifique sur les fonctions ou le X86 performe ça me fait bien marrer. Tout comme tout le truc sur les jeux. Allez on ne prends que les jeux non optimisés et zou ! Bizarrement World of warcraft, un des jeux les plus joué au monde n'y est pas. normal il est 10X plus performant sur M1... On attend impatiemment d'autre titres optimisés.

Le pire : on reprend les tests d'intel mais avec le Mac M1 de base avec 8 go de ram et on verra que ses perfs ne sont pas différentes de celui avec 16Go. Et du coup on prends le PC idoine avec 8 Go de ram et là on voit toutes les perfs Intel totalement DERRIÈRE le Mac M1.

Franchement ils auraient du faire l'article sur leur puce haut de gamme mettant en avant que sur les très haute perfs ils sont toujours là. Parce que faire croire que leur merde en boite bon marché est supérieur au M1 bah...

avatar cedo | 

@ArnaudB

Apple est tranquille pour 10 ans minimum maintenant
Le meilleur pour les Macs est devant nous 😎

avatar Rez2a | 

@RonDex

Ça fait des années que Anandtech relève que les SoC embarqués dans les iPhone et iPad sont au niveau des processeurs Intel et AMD, donc si l’info était disponible pour des amateurs, ça serait une lourde faute qu’Intel ne l’aie pas anticipé.

Après, même si personnellement ça faisait des années que j’espérais qu’Apple décide de se lancer pour les Mac, j’avoue que je n’ai pas vu venir un tel écart ; et ce n’est pas fini, on n’a pas encore vu ce qu’Apple a en réserve du côté des machines haut de gamme, on verra bien ce qu’Intel nous sortira comme comparatifs d’ici là. 😁

Mais clairement, de leur côté, une telle situation aurait au moins dû être évaluée comme « scénario du pire cas possible » (en vrai, le pire scénario pour eux aurait été la situation très improbable où Apple aurait annoncé qu’elle mettait à disposition ses SoC pour des constructeurs tiers).

Après, s’ils ne peuvent rien changer à leur roadmap à eux, tout ce qu’il leur reste à faire c’est de la communication telle qu’on l’a voit là. Et mine de rien ça en dit assez long sur le fait qu’ils n’ont rien en réserve à court terme pour lutter.

avatar Dimemas | 

c'est clair, c'est vraiment une belle bande de menteurs et tocards chez intel !!!
la crème de la crème du mensonge marketing.

Ils se sont endormis sur leurs lauriers et maintenant ils essaient de casser du sucre sur le dos de la puce M1 qui est juste formidable.
Sauf qu'il compare pas avec le vrai challenger.
Ils font ça aussi avec AMD et se ridiculisent depuis un an.

Bref intel ? c'est du passé

avatar frankm | 

@cedo

Vaut mieux ne pas répondre, comme fait Apple.

avatar cedo | 

@frankm

Ils répondront pas je suis sûr, de façon maintenant qu’ils ont mis le M1 sur la table ils ont rien à perdre face à Intel question puissance.

avatar pocketalex | 

ils vont sortir le M1X et on va reparler d'Apple 🤣

avatar Adodane | 

Un peu comme Apple qui choisi des benchmarks ou les accelerateurs vont être utilisés a fond 💁‍♀️

avatar abioninho | 

@Adodane

Exactement!
Mais ça restera notre secret

avatar comboss | 

@Adodane

Pareil oui ahaha
Mais ça ventile dans le coin

avatar Mrleblanc101 | 

@Adodane

Le seul test ou Apple fait ça elle celui avec Pixelmator et Apple compare le MacBook Pro M1 a l'ancien MacBook Pro et non à un portable Windows alors je pense que la comparaison tien. C'est n'est pas du Intel bashing mais pour montrer l'utilité du neural engine sur une plateform desktop ce qui est une première

avatar pocketalex | 

@Adodane

Apple compare le plus souvent ses nouveaux Macs à des anciens Macs ...

La pub Mac vs PC c'était il y a 20 ans ...

avatar cosmoboy34 | 

Ils se ridiculisent un peu là....

avatar DrStax | 

C’est de bonne guerre, mais bon faire de la com ne suffit pas à redorer son blason, surtout avec intel retard.

avatar Novezan | 

@DrStax

😂

avatar R-APPLE-R | 

@DrStax

Pas mal le jeux de mots , fallait le trouver 😆

avatar Hoppy | 

@DrStax

MDR!!

avatar Ron Dex | 

Ha, la guerre des chiffres ! Un procédé bien connu dans toutes les études.

C’est un peu près pareil dans tous les secteurs d’activité. Comme les laboratoires en ce moment avec le vaccin contre le Covid.

On nous balance des chiffres. Seulement, si on ne creuse pas un peu plus le sujet et si on ne regarde pas de plus près comment on était fait les études, les chiffres en eux-mêmes ne veulent rien dire…

avatar raoolito | 

@RonDex

magnifique HS, surtout en oubliant que ce n’est pas le citoyen lambda qui fait le choix, vu qu’il est bien incapable de « creuser ». par contre les autorités de santé et le personnel medical (des pointures) ont étudiés en long et en large les publications officielles des résultats sur des dizaines de milliers de personnes pour valider ou pas ces pourcentages.
attention à ne pas passer pour un antiVax d’extreme quelquechose qui ferait de la promo cachée...

avatar Ron Dex | 

@raoolito

D’une part, je précise bien que les chiffres en soi ne veulent rien dire. Si on ne regarde pas les études.

J’ai précisé également que la bataille des chiffres c’est dans tous les secteurs d’activité. J’aurais du dire étude médicale. Je ne vois pas en quoi c’est hors sujet.

Le Covid ça fait beaucoup trop débat certes 😅…
En quoi te permettrais-tu de prétendre que je suis anti vaccin ? Alors que c’est l’exact opposé. Ou même d’espérer que je ne le sois pas ?
Là c’est hors sujet !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR