Pour Qualcomm, la puce Apple M1 valide la stratégie Snapdragon pour PC

Mickaël Bazoge |

L'arrivée en fanfare d'Apple sur le marché des puces pour les ordinateurs de bureau et portables fait sensation. Sur les nouveaux Mac, la puce M1 a créé un véritable gouffre par rapport aux processeurs Intel de leurs prédécesseurs, et la Pomme ne fait que s'échauffer : les systèmes-sur-puce des futures machines pro s'annoncent encore plus impressionnants.

La puce SQ1 de Microsoft au cœur de la Surface Pro X. Elle repose sur la plateforme Snapdragon 8cx de Qualcomm.

Le contraste avec ce qui se passe en face est saisissant : pendant qu'Apple a plutôt réussi le lancement de sa transition, les puces ARM qui équipent les PC sont à la traîne. Depuis 2017, Microsoft travaille avec Qualcomm sur des puces spécifiquement optimisées pour ses Surface ARM. Malheureusement, le résultat est loin d'être à la hauteur des espérances des deux entreprises… et des utilisateurs (lire : Surface Pro X : des performances pas top pour la rutilante tablette Arm de Microsoft).

Qu'à cela ne tienne, chez Qualcomm on voit dans le lancement des Mac M1 une « validation » du pari fait par l'entreprise avec Windows pour Snapdragon. Chez PCMag, Cristiano Amon, le président du fondeur, se réjouit d'avoir investi très tôt dans cette technologie avec Microsoft. Pour Alex Katouzian, vice-président en charge de la mobilité chez Qualcomm, la puce d'Apple entérine « ce que nous avons fait ces dernières années. La gamme de produits de Qualcomm va devenir de plus en plus forte au fur et à mesure que nous élargissons notre champ d'action ».

« Les gens disent que l'imitation est la plus belle forme de flatterie. Regardez ce qui est arrivé avec l'Apple M1 », ajoute-t-il dans une autre interview pour AnandTech. « Le discours produit [à Apple] est pratiquement le même que ce que nous disons depuis deux ou trois ans ». Concernant les perfs' modestes de sa propre puce de bureau, le dirigeant de Qualcomm assure que les feuilles de route des constructeurs sont pleines de machines de plus en plus puissantes. Il promet aussi des SoC Snapdragon plus performants à l'avenir, sans s'avancer sur une date.

La plateforme Snapdragon 8cx, la plus récente à ce jour, a été présentée en décembre 2018, et depuis c'est le calme plat. « Je peux vous dire, [la prochaine génération] arrive », indique-t-il, en ajoutant : « Nous sommes à 100% impliqués sur ce marché. Je pense que Microsoft l'est aussi ».

Nous ne sommes [qu'une entreprise à] 170 milliards de dollars, mais vous savez, cela aide quand une entreprise à 2 000 milliards de dollars vient dire : « Oui, c'est ça qu'il faut faire ». Et devinez quoi, nous avons été submergés d'appels pour nous demander si cela allait arriver [les puces ARM dans les PC]. On est à 100% derrière tout ça.

Pendant que les utilisateurs de Mac se frottent les mains, Qualcomm cherche à relativiser : il manque encore aux nouveaux ordinateurs d'Apple des fonctions qui font partie du quotidien des PC sous Snapdragon. « [Sur nos ordinateurs], vous avez une expérience d'appels vidéo qui donne la sensation d'être présent avec le correspondant », vante Katouzian auprès de PCMag. Une manière de souligner la qualité médiocre de la webcam des MacBook Air et Pro (même si la puce M1 améliore quelque peu l'ordinaire).

Le dirigeant de Qualcomm remarque aussi que les PC Snapdragon ont commencé à intégrer le support de la 5G : « Vous n'avez pas besoin d'acheter une caméra séparée, un micro ou un modem », détaille-t-il. Tout cela est vrai, bien que le partage de connexion se soit amélioré entre iPhone 12 et Mac et qu'il existe des solutions logicielles qui transforment un iPhone en webcam. Mais évidemment, ce serait mieux si tout ça faisait partie du Mac, ce qui sera peut-être le cas sur les prochains portables.

Alex Katouzian pointe aussi un autre atout, celui du prix : Qualcomm commercialisant ses puces à qui veut, on peut trouver des PC ARM pour toutes les bourses. Un avantage qui pourrait se réduire si Apple lance un MacBook Air plus abordable en 2022, comme l'a prédit Ming-Chi Kuo récemment.

Qualcomm, qui vient de lancer sa nouvelle puce mobile haut de gamme Snapdragon 888, est aussi un fournisseur d'Apple avec ses modems 5G. Mieux vaut donc éviter trop de déclarations à l'emporte-pièce, comme cela avait été le cas en 2013 quand un des responsables de l'entreprise avait qualifié les 64 bits de la puce A7 de « gadget marketing ». Avant de se lancer à son tour…

avatar Cric | 

« Les gens disent que l'imitation est la plus belle forme de flatterie. Regardez ce qui est arrivé avec l'Apple M1 »
Euh, je ne suis pas sur de comprendre... qui imite qui avec sa puce ? 🤔

Car quand on voit les résultats avec la puce M1...

avatar Sindanárië | 

@Cric

"Car quand on voit les résultats avec la puce M1..."

Toi aussi tu les trouves nullissimes, hein ?

😬😋

avatar Cric | 

@Sindanárië

🤪😀

avatar redchou | 

@Cric

Snapdragon et Microsoft ont lancé des PC sous ARM avant Apple, la constatation est purement chronologique, cela n’a rien à voir avec la puissance.

avatar pacolapo | 

Oui enfin on sait pas depuis combien de temps Apple la dessus aussi... ça fait pas 6 mois qu’ils sont dessus probablement 🧐

Il est pas impossible qu’Apple ai commencé à développer ce projet avant que le produit M$ / Qualcomm soit sortie 🤔

Donc dire qu’Apple « copie » est juste la quintessence de la blague 😂

avatar redchou | 

@pacolapo

Oui enfin on sait pas depuis combien de temps Apple la dessus aussi... ça fait pas 6 mois qu’ils sont dessus probablement 🧐
- Comme quand Apple accuse les autres de copier son téléphone... C’est un discours marketing.

Il est pas impossible qu’Apple ai commencé à développer ce projet avant que le produit M$ / Qualcomm soit sortie 🤔
- Ca on ne le saura jamais, l’idée principale, et ce que veut montrer Qualcomm, c’est qu’ils sont sur la même route.

Donc dire qu’Apple « copie » est juste la quintessence de la blague 😂
- Comme quand Apple accuse les autres de le faire, c’est du marketing.

avatar IceWizard | 

@redchou

« - Comme quand Apple accuse les autres de le faire, c’est du marketing. »

Étrangement chaque fois qu’Apple le fait, ils montrent les brevets correspondants, et les droits de propriété des designs artistiques.

avatar redchou | 

@IceWizard

« - Comme quand Apple accuse les autres de le faire, c’est du marketing. »

Étrangement chaque fois qu’Apple le fait, ils montrent les brevets correspondants, et les droits de propriété des designs artistiques.
- C’est ça, Apple a tout inventé et jamais copié. 👌

avatar IceWizard | 

@redchou

« - C’est ça, Apple a tout inventé et jamais copié. 👌 »

Ah l’insoutenable litanie moutonnière du troll, techno-geek, défendant sa religion devant les hérésies de Cupertino. N’hésitant jamais à ne pas répondre à une remarque sur un point précis et factuel, pour essayer de replacer le débat sur une généralité flou, pour noyer le poisson !

Parce que tu le veau bien : 🐑 🐑 🐑 🐑

On dirais un prêtre catholique parlant des protestants, pendant les guerres de religion !

Ou ce canadien qui avait placardé sur l’entrée de son bar, proche de Québec : « interdis aux chiens et aux français « .

avatar redchou | 

@IceWizard

>> Étrangement chaque fois qu’Apple le fait, ils montrent les brevets correspondants, et les droits de propriété des designs artistiques.

« - C’est ça, Apple a tout inventé et jamais copié. 👌 »

Ah l’insoutenable litanie moutonnière du troll, techno-geek, défendant sa religion devant les hérésies de Cupertino. N’hésitant jamais à ne pas répondre à une remarque sur un point précis et factuel, pour essayer de replacer le débat sur une généralité flou, pour noyer le poisson !
- Un point précis? Tous les brevets déposés par Apple? Je devrais les contredire un part un?
Quand à la "religion", vous seriez étonné.

Parce que tu le veau bien : 🐑 🐑 🐑 🐑
- C’est drôle. Haha. Ha.

On dirais un prêtre catholique parlant des protestants, pendant les guerres de religion !
- Non, pas de religions s’il vous plaît.

Ou ce canadien qui avait placardé sur l’entrée de son bar, proche de Québec : « interdis aux chiens et aux français « .
- Ok.

Je m’incline devant tant d’argument factuel et précis.

avatar Rifilou | 

@redchou

Vous ne connaissez pas la mesure décidément 🤦‍♂️
Faire des généralisations infondées à tout va ne sert à rien sauf à vous faire mousser, mais si c’est ce que vous cherchez...

avatar redchou | 

@Rifilou

Vous ne connaissez pas la mesure décidément 🤦‍♂️
Faire des généralisations infondées à tout va ne sert à rien sauf à vous faire mousser, mais si c’est ce que vous cherchez...
- Vous avez raison, Qualcomm a copié les Macs ARM en 2017, parce que le M1 est plus puissant que la puce de Qualcomm. 🤷‍♂️

Rappel du commentaire de départ:
"Euh, je ne suis pas sur de comprendre... qui imite qui avec sa puce ? 🤔

Car quand on voit les résultats avec la puce M1..."

avatar Rifilou | 

@redchou

Je n’ai pas dit cela, et je n’ai pas dit non plus que j’étais d’accord avec le commentaire de Cric, qui n’est pas exactement brillant. Je pense qu’il cherchait plutôt à exprimer les piètres efforts de Qualcomm dans le développement de processeurs arm pour ordinateur.
D’un point de vue chronologique, il est stupide de dire qu’Apple a devancé Qualcomm. C’est tout simplement faux. Mais l’effort de Qualcomm est ridicule et ne vaut pas la peine d’être noté cependant.
Et sinon, l’industrie avance en même temps que les concurrents copient les innovations des uns et des autres. Apple n’a pas tout inventé et a forcément copié des concurrents. Mais on ne peut savoir exactement à quel point car nous n’avons pas accès au développement de leurs travaux. Réjouissons nous plutôt que chaque invention ne reste pas cantonnée à son inventeur, et des innovations toujours plus nombreuses de l’industrie

avatar redchou | 

@Rifilou

Je n’ai pas dit cela, et je n’ai pas dit non plus que j’étais d’accord avec le commentaire de Cric, qui n’est pas exactement brillant. Je pense qu’il cherchait plutôt à exprimer les piètres efforts de Qualcomm dans le développement de processeurs arm pour ordinateur.
D’un point de vue chronologique, il est stupide de dire qu’Apple a devancé Qualcomm. C’est tout simplement faux. Mais l’effort de Qualcomm est ridicule et ne vaut pas la peine d’être noté cependant.
- C’est votre point de vue.
Les efforts de Qualcomm permettent d’envisager un futur avec différents PC ARM, ce qui serait préférable, pour les consommateurs, comme pour Apple.
Si le code ARM n’est compatible qu’avec macOS et iOS, on va vite se retrouver avec un support logiciel défaillant.
Il vaut mieux qu’on assiste à une transition complète de la plateforme PC vers l’ARM, qu’une course en "solitaire" d’Apple.

avatar Rifilou | 

@redchou

Je le sais bien, mais ce qu’a fait Qualcomm pour l’instant n’est pas suffisant et est même bien en dessous de ce à quoi ils nous ont habitué. Ils ne doivent pas abandonner, juste s’y mettre plus sérieusement. Je pense et espère que les Macs M1 leur ont donné un objectif de performances, qu’ils s’emploieront à atteindre

avatar redchou | 

@Rifilou

Je le sais bien, mais ce qu’a fait Qualcomm pour l’instant n’est pas suffisant et est même bien en dessous de ce à quoi ils nous ont habitué. Ils ne doivent pas abandonner, juste s’y mettre plus sérieusement. Je pense et espère que les Macs M1 leur ont donné un objectif de performances, qu’ils s’attèleront à atteindre
- Je pense que les menaces d’Intel ont bien torpillé le projet qui n’a pas avancé depuis un moment...
Et c’est là que la maitrise du logiciel et du matériel d’Apple fait la différence.

avatar BeePotato | 

@ redchou : « Si le code ARM n’est compatible qu’avec macOS et iOS, on va vite se retrouver avec un support logiciel défaillant. »

Ben non.

avatar redchou | 

@BeePotato

« Si le code ARM n’est compatible qu’avec macOS et iOS, on va vite se retrouver avec un support logiciel défaillant. »

Ben non.
- Super, vivement que macOS se transforme en un iOS sans écran tactile et avec un clavier intégré.
Le support logiciel est tellement super dessus... 🤷‍♂️

avatar Cric | 

@redchou

Parce que tu crois que le passage en ARM leur est venu en 2020 ?

Apple prépare sa bascule depuis quelques années, sauf qu’ils sortent un produit fini bien mieux ficelé que le Snapdragon de Qualcomm.

Ils n’ont pas été copiés mais dépassés par Apple, il s’agit juste de le reconnaître.

avatar redchou | 

@Cric

Parce que tu crois que le passage en ARM leur est venu en 2020 ?
- j’ai dit qu’Apple avait eu l’idée du M1 en septembre 2020?

Apple prépare sa bascule depuis quelques années, sauf qu’ils sortent un produit fini bien mieux ficelé que le Snapdragon de Qualcomm.
- Sans déconné !

Ils n’ont pas été copiés mais dépassés par Apple, il s’agit juste de le reconnaître.
- Pour être dépassé, il faut emprunter le même chemin.

avatar Cric | 

@redchou

Je ne lis aucune argumentation valable de ta part, désolé.

De ce que j’ai pu lire de la part des différents contributeurs sur ce site, le M1 s’appuie sur une architecture très ingénieuse et inédite semble-t-il.

À quel moment les équipes R&D en charge de développer ce SoC ont ils copié le design du Snapdragon ?

D’où le fait que ce discours sonne faux et creux.

On est pas là pour glorifier Apple, mais il faut reconnaître qu’ils ont fait du bon travail, en tout cas bien meilleur que celui de Qualcomm.

avatar redchou | 

@Cric

Je ne lis aucune argumentation valable de ta part, désolé.
- Parce que le premier commentaire que je commentaire est valable? Apple a pas copié parce que sa puce est plus puissante ?

De ce que j’ai pu lire de la part des différents contributeurs sur ce site, le M1 s’appuie sur une architecture très ingénieuse et inédite semble-t-il.
- Rien d’inédit, ça reprend le fonctionnement des puces de console qui existe depuis un moment.

À quel moment les équipes R&D en charge de développer ce SoC ont ils copié le design du Snapdragon ?
- le dirigeant ne dit pas qu’Apple a copié le design, mais qu’ils prennent le même chemin, celui de processeur ARM.

D’où le fait que ce discours sonne faux et creux.
- C’est un point de vue, mais cela n’empêche que les erreurs de Qualcomm et MS ont sans doute servi à Apple.

On est pas là pour glorifier Apple, mais il faut reconnaître qu’ils ont fait du bon travail, en tout cas bien meilleur que celui de Qualcomm.
- Je n’ai jamais dit que le M1 était du mauvais travail ou juste une pâle copie.

avatar Krysten2001 | 

@redchou

« - Rien d’inédit, ça reprend le fonctionnement des puces de console qui existe depuis un moment. »

Mais oui bien sûr 🤣 j’éclate de rire 😆

avatar redchou | 

@Krysten2001

La mémoire unifié est utilisé depuis plusieurs générations sur console.
Et on ne parle pas ici de mémoire partagé comme on peut en voir dans de nombreux SOC, mais de mémoire unifié qui est manipulable indifféremment par le CPU et GPU...

avatar YetOneOtherGit | 

@redchou

"La mémoire unifié"

Mémoire unifié est un concept très flou qui a été utilisé par bien des industrielle pour recouvrir des mécanismes fort différents.

Les première occurrence du concept remontent au milieu des années 40 quand John von Neumann posa les principes architecturaux qui sont encore, par bien des aspects, dominant aujourd’hui de sa vision d’une architecture processeur.

En opposition avec l’approche de l’université de Harvard sur le Mark I qui séparait mémoire pour les programmes et les données, il unifia la mémoire considérant que le programme n’était qu’un type de données comme les autres.

Depuis les années 50 le concept de mémoire unifiée a été régulièrement mis en avant pour de très nombreuses et très diverse approches physique et logique de gestion mémoire.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR