Comment on scannait avant #2 : avec un caméscope et MacVision

Jean-Baptiste Leheup |

Nous poursuivons notre voyage dans le temps, à la découverte des méthodes de numérisation d'images ancestrales. Aujourd'hui, nous arrêtons notre machine à remonter le temps en novembre 1984. Nous atterrissons à Las Vegas, à l'occasion du grand salon Comdex qui réunit 1 400 exposants.

Comment on scanne…

Dans le passé :

Maintenant :

Près d'un an après la présentation du Macintosh, Bernard Neumeister résumait ainsi l'ambiance du salon dans les colonnes de la revue Golden : « trois tendances ont prédominé : l'impact d'IBM, l'excellent maintien du Macintosh et la fulgurante apparition des produits de Taiwan à des prix défiant toute concurrence. »

Une folle ambiance sur les stands du Comdex, une photo extraite de cette galerie Flickr de John Walker.

À côté du nouveau Macintosh dont la mémoire vive avait été portée à 512 Ko, on trouvait donc de nombreux périphériques, parmi lesquels l'un d'entre eux retenait particulièrement l'attention. Il s'agissait du MacVision, proposé par Koala Technologies.


avatar raoolito | 

la vache, donc des qu'il sortent la version couleur, ils disparaissent ?
..
sinon pour l'anecdote, en 1983, la pellicule de StarWar episode 6 "le retour du jedi" fut entierement scannée & montée en numérique. Un systeme astucieux ou on fait le montage avec une version basse résolution et la machine s'occupe apres d'imprimer unr pellicule vierge avec 3 lasers de couleur
https://quelfilmregarder.blogspot.com/2013/11/images-inedites-de-return-of-jedi-le.html

avatar Aimable | 

Disons qu’avant tout ce numérique, les génériques de films ou les incrust à la télévision utilisaient un procédé similaire. Ils filmaient des panneaux qu’ils incrustaient à l’image soit au montage soit avec un mélangeur.

avatar melaure | 

Je faisais la même chose sur Amiga 500 avec un camescope.

Le scan de l’image colonne par colonne prenait entre 50 et 60 s. Donc pour prendre quelqu’un il fallait qu’il reste immobile pendant ce temps.

Et il fallait trois passes pour la couleur !

Mais on s’est bien amusé avec ça et en particulier au festival du film court de Chalon Sur Saône en 86 ou 87 où on a shooté quelques acteurs, je me souviens en particulier de Donnadieu.

Aimable, un genlock. J’en avais un sur Amiga.

avatar dandu | 
Sympa ! Après pour les "vidéodisques" (LaserDisc, à l'époque, je pense), la pause n'était pas parfaite dans tous les cas : y a des disques avec une pause parfaite, d'autres ou c'est généralement pas possible, sauf à utiliser un lecteur de dernière génération. Ça dépend de comment l'image était enregistrée (CAV ou CLV)
avatar BingoBob | 

Je ne comprends pas tout l’article.
Comment MacVuision peut scanner une image Pal en ne scannant qu’un point par colonne ? Il faut que la caméra filme la même image pendant plusieurs secondes, sans bouger ?
Pour une image fixe filmée pendant plusieurs secondes je comprends mais pour un film normal où tous les points changeront chaque seconde... Quelque chose m’échappe...

avatar Lightman | 

Très intéressant cet article sur des techniques de scan que je n'ai (de peu) pas connues.

CONNEXION UTILISATEUR