Apple va permettre à ses clients de réparer eux-mêmes leur iPhone et leur Mac

Stéphane Moussie |

C'est un retournement de situation monumental. Jusque-là fermement opposée à ce que ses appareils puissent être réparées par quiconque, Apple va finalement proposer des kits de réparation aux consommateurs. Ces kits seront disponibles pour les iPhone 12 et iPhone 13 pour débuter, puis pour les Mac M1, annonce Apple dans un communiqué de presse. Les clients américains seront les premiers servis en début d'année prochaine avant d'être rejoints par d'autres pays au cours de 2022.

Image Apple

La première phase du programme Self Service Repair (réparation en libre-service) concernera les composants les plus couramment réparés, à savoir l'écran, la batterie ou encore l'appareil photo de l'iPhone. D'autres pièces détachées seront proposées plus tard. « Donner un meilleur accès à nos pièces détachées d'origine Apple c'est offrir à nos clients encore plus de choix quand une réparation est nécessaire », déclare le directeur de l'exploitation Jeff Williams.

Pour effectuer sa réparation en toute sécurité, le client devra d'abord lire le manuel, indique Apple (y aura-t-il un petit test à l'issue pour vérifier que la lecture a bien été faite ?). Après quoi il pourra passer commande des pièces ainsi que des outils dont il a besoin sur l'Apple Self Service Repair Online Store. Cette nouvelle boutique spéciale comprendra plus de 200 pièces détachées et outils. Une fois la réparation effectuée, le client pourra retourner les pièces usagées pour leur recyclage et recevra un crédit d'achat.

Apple prévient dès à présent que son Self Service Repair est destiné aux « techniciens ayant les compétences et l'expérience nécessaires pour réparer des appareils électroniques. » Pour la grande majorité des clients, le fabricant préconise toujours de faire appel à un professionnel afin d'éviter les incidents, le chiffon rouge agité jusqu'à présent pour marquer son opposition aux réparations effectuées par les clients eux-mêmes.

Apple part de très loin dans le domaine. En dehors de ses Apple Store, le fabricant n'a daigné fournir en pièces détachées et en documentation que les réparateurs agréés pendant longtemps. Cette politique a été doublée de diverses mesures venant contrarier certaines réparations effectuées en dehors de son réseau. La dernière en date était la désactivation de Face ID après un changement d'écran sur iPhone 13, une contrainte sur laquelle Apple est finalement revenue.

Durant toutes ces années, la Pomme s'est également opposée au projet américain de « droit à la réparation » qui vise à démocratiser les réparations en améliorant notamment l'accès aux pièces détachées et à la documentation. « La question avec un appareil [l’iPhone, ndr] qui devient de plus en plus complexe, c’est qu’est-ce qui est le mieux pour le consommateur ? Les réparations de tierce partie, les réparations non autorisées, ça signifie bien ce que ça veut dire. Nous voulons nous assurer que les réparations sont effectuées correctement », assumait en 2017 Lisa Jackson, la vice-présidente d’Apple responsable des initiatives environnementales, pour expliquer son opposition au projet.

Le fabricant n'a commencé à desserrer la vis qu'il y a deux ans en mettant en place un programme permettant aux réparateurs indépendants de recevoir des pièces détachées certifiées, ainsi que des outils de diagnostic et de la documentation pour réparer sans heurt ses produits. Sentant sûrement le vent tourner aux États-Unis, où l'administration Biden est résolue à favoriser le droit à la réparation, et en Europe, où un même droit fait également son chemin, Apple devance en fin de compte les législations.

D'après les informations complémentaires communiquées par Apple à Numerama, les pièces, outils et manuels seront disponibles pendant toute la durée de commercialisation des produits concernés, voire plus selon l'état des stocks. De quoi améliorer significativement un indice de réparabilité très moyen actuellement.


avatar Wallon_pas_con | 

excellent, 1 client sur 2 va foirer sa réparation, ils pourront jeter le matos et acheter du neuf.

avatar ancampolo | 

L’apocalypse est proche!!!

avatar Boboss29 | 

Je vois surtout que les réparateurs tiers auront enfin des pièces officielles 😀 Finies les batteries pourries, ou les écrans bas de gamme.

avatar cecile_aelita | 

@Boboss29

Il en aura toujours qui vendront des batteries pourries et des écrans bas de gamme 😋😋!!
La différence c’est que :
- ils n’auront plus l’excuse de dire qu’Apple ne leur fourni plus les pièces
- il y aura des réparateurs tiers fiables et de qualité qui proposeront des bonnes pièces 😊.

Ce qui serait top, ça serait un outil dans iOS qui scanne les composants et fasse un rapport si les pièces sont bien « officielles Apple » ou non.
Lors de la revente, ça pourrait avoir un bon impact pour rassurer l’acheteur 🙂.

Par contre ça ne concerne que les iPhone 12, 13 et MacBook M1.
Rien sur les iPad du coup.

avatar radeon | 

@cecile_aelita

"Ce qui serait top, ça serait un outil dans iOS qui scanne les composants et fasse un rapport si les pièces sont bien « officielles Apple » ou non."

C’est peut-être aussi l’idée de la puce sur l’écran de l’iPhone 13

avatar Krysten2001 | 

@Boboss29

Je ne sais pas si les réparateurs tiers pourront. Ça ne sera que pour les clients non ? Peut-être une restriction à l’achat ?🤔

avatar marenostrum | 

je serais eux, même pour les iPhone neufs je vends que des pièces. comme ça pas besoin de main d'œuvre chinoise.

avatar Splafi | 

Incroyable !!!
Maintenant attentons le prix des pièces 😄

avatar An Anonymous User | 

C’est une blague ? Pincez moi

avatar PommeAdd | 

Ils sont forts ces Ricains :)
Comme disait Thierry:
"Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. Enfin, le plus tard possible, mais on peut. Ah c’est super. Quel pied, ah quel pied ! Oh putain ! Olalala !"

avatar Pyralene | 

Quand on voit le prix de la chiffonette…

avatar apaisant | 

🤯🤯🤯

avatar L.Fire | 

Cool !

avatar Ithør | 

Commencerait-il à geler en enfer ? 🤣

avatar devkid | 

Trop bien pour les changements de batteries, on en aura enfin des "vraies" !

avatar ipadloic@me.com | 

Bien content ! Je changeais déjà les batteries et les écrans de mes anciens téléphones que je donnais à ma famille ….reste à voir les prix !!

avatar smog | 

Je ne suis pas sûr de saisir l'intérêt réel pour le consommateur. Si le prix de revient est nettement plus bas qu'une intervention par un SAV d'Apple Store, je veux bien, mais sinon ? Ça n'apporterait pas grand chose...
Je serais bien plus satisfait d'apprendre que l'on peut "upgrader" soi-même sa machine !

Ceci étant dit, c'est une démarche positive !

avatar starsk | 

enfin !!!!

avatar Castio | 

Les esclaves chinois d'apple chez foxconn devenaient trop onéreux, la pomme décide de mettre au taffe ses clients comme travailleurs non déclarés ;-//

avatar Paquito06 | 

@Castio

On parle de SAV, pas de production.

avatar fte | 

Le droit à la réparation chemine doucement, très doucement, sans doute trop doucement, mais il avance. La bataille est perdue par les opposants, tôt ou tard.

Je pense qu’Apple le sait fort bien. Et pour une fois, Apple n’attend pas d’être acculé. Je pense qu’ils ne font qu’anticiper une accélération, et une défaite confirmée sans conteste.

Et bien tant mieux

Maintenant, en anticipant, ils ont une chance de dicter leurs conditions. Il y a une anguille à débusquer, c’est certain.

avatar IRONMAN65 | 

Bientôt on pourra le monter nous mêmes comme chez IKEA 🥰😍

avatar Paul Position | 

Je salue bien sûr la décision, mais j'attends de voir les prix et les détails de ces kits...

avatar MarcMame | 

En réalité, le véritable intérêt que j’y vois, au delà de la réparation « maison » est l’accès aux pièces OEM pour TOUS les réparateurs de quartier qui pourront donc proposer leurs services avec 2 niveaux de tarifs : pièces d’origine douteuse ou officielle.
C’est un gros gros changement de ce point de vue si le prix des pièces OEM n’est pas dissuasif évidemment...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR