Fermer le menu
 

Écologie et économie : Lisa Jackson met les points sur les iPhone

Stéphane Moussie | | 18:30 |  12

Au gré de deux rapports indépendants favorables, Apple soigne sa communication sur sa responsabilité environnementale. La Pomme est l’exemple à suivre dans l’approvisionnement responsable en minerais provenant de zones de conflit, selon les ONG Enough Project et Amnesty International.

« Nous nous sommes engagés à utiliser 100 % de matériaux recyclés pour fabriquer nos produits ou des matériaux renouvelables, rappelle Lisa Jackson, vice-présidente d’Apple responsable des initiatives environnementales, politiques et sociales, dans un entretien au site News.com.au. Pour autant que je sache, nous sommes la seule entreprise du secteur à viser cet objectif. »

Lisa Jackson. Crédits : News.com.au.

Un objectif louable qui ne doit pas éluder la prise de position d’Apple contre le projet de loi américain sur le droit à la réparation, qui obligerait les constructeurs à fournir des manuels et des pièces détachées aux boutiques de réparation non agréées.

« Réparateur n’est pas vu comme un métier vert, pourtant votre garagiste fait des choses merveilleuses pour l’environnement en maintenant une machine en état de marche », défend le patron du site spécialisé iFixit.

« Soyons très clair, il n’est pas dans les intentions d’Apple de proposer autre chose que des appareils durables qui soient bons pour la planète, qui puissent être recyclés et qui puissent être réutilisés pour faire plus d’appareils. C’est notre objectif ultime », souligne Lisa Jackson.

Mais pouvoir faire réparer son iPhone avec des pièces officielles en dehors du réseau de boutiques Apple, il n’en est toujours pas question. « La question avec un appareil [l’iPhone, ndr] qui devient de plus en plus complexe, c’est qu’est-ce qui est le mieux pour le consommateur ? Les réparations de tierce partie, les réparations non autorisées, ça signifie bien ce que ça veut dire. Nous voulons nous assurer que les réparations sont effectuées correctement », rétorque la vice-présidente d’Apple.

L’épisode de l’erreur 53, qui transformait certains iPhone 6 et 6s en brique après le remplacement du bouton Touch ID par un réparateur non agréé, a montré que non seulement Apple n’aidait pas les réparateurs tiers, mais qu’elle pouvait aussi leur compliquer la tâche. Apple, qui a finalement réglé le problème et présenté ses excuses, a plaidé le bug involontaire, mais il a fallu que cette anomalie qui sévissait depuis les débuts de l’iPhone 6 soit médiatisée pour être prise en charge.

Par ailleurs, celle qui a aussi la charge des affaires gouvernementales d’Apple balaye d’un revers de main les dernières révélations sur les pratiques d’optimisation fiscale de l’entreprise : « Nous sommes le plus grand contribuable au monde. Et nous suivons les lois locales, nous avons été très clairs là-dessus. »

La communication sur les initiatives environnementales et sociales pourrait s’amplifier en France à l’avenir. Apple France cherche un Head of Corporate Communications pour pousser ces sujets (contribution économique, éducation, écologie, vie privée…) dans la presse.


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


12 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar occam 20/11/2017 - 19:48 via iGeneration pour iOS

L'avenue qui mène à l'enfer écologique est pavée d'excellentes intentions, toutes plus louables les unes que les autres, et d'une élégance subtile dans le choix des couleurs de pavés : rose or, argent, noir jet, et surtout gris sidéral. Sans oublier l'occasionnel pavé (RED), encore plus bourré (de bonnes intentions) que les autres.

Plaisante mélodie, dont chaque note détonne. (Goethe, Faust I)

avatar rikki finefleur 20/11/2017 - 20:20

Un peu comme BP qui pour se donner écolo met du vert dans son logo alors que c'est un des plus gros pollueurs mondial depuis des décennies.

Faut dire à la dame, que lorsque l'on se veut écolo, on ne met de la colle partout pour empêcher tout maintien de vie dans sa machine par l'ajout de composant récent.

Car manifestement dans sa fabrique , la seule solution reste de racheter une nouvelle machine.

avatar malcolmZ07 20/11/2017 - 22:04 via iGeneration pour iOS

@rikki finefleur

Tu as déjà devise un iPhone ? il y a pratiquement aucune colle (étanchéité + adhésive batterie principalement)
Tu répètes toujours la même chose , en bon petit hâter qui récite sa rancune.
Et je vois pas en quoi ça en fait un appareil mon réparable la présence de colle ...



avatar RyDroid 20/11/2017 - 23:47 (edité)

Il me semble qu'il y avait de la colle sur au moins certains anciens appareils produits par Apple. Il me semble aussi que la colle n'avait aucun intérêt pour la qualité, mais avait été mise pour compliquer la réparation. Certes compliquer ce n'est pas empêcher, mais c'est anti-écologique que de compliquer la réparation, même si ça l'est moins que l'empêcher.

avatar mmmathieu 21/11/2017 - 07:32 via iGeneration pour iOS

@RyDroid

Honnêtement pour avoir déjà réparer moi même plusieurs iPhone et autres, d’une les iPhone sont les plus facile à réparer et de deux une fois qu’on a ouvert un appareil électronique de cette taille il ne faut pas s’attendre à des miracles! Qui dit ouvrir dit endommager des joints, et désolidariser certaines choses qui ne devraient jamais bouger de toute la vie du tel... Et il y a forcément de la poussière qui rente dedans! Tout ceux que j’ai réparer on fini par retomber en rade très peur de temps après ...
Et c’est la même chose avec les "reconditionner" (non Apple)

avatar PiRMeZuR 20/11/2017 - 22:04 via iGeneration pour iOS

Honteuse, la réponse sur les impôts. Ils viennent d’être de nouveau pris la main dans le pot de miel avec les Paradise Papers mais ils n’ont même pas besoin de faire semblant d’être désolés...

avatar _Teo_ 20/11/2017 - 23:21 via iGeneration pour iOS

@PiRMeZuR

En quoi l'optimisation fiscale est elle honteuse ?
La honte ce serait plutôt sur tous ces flemmarde aux gouvernements qui ne revoient leurs lois qu'une fois par siècle quand la réalité à dépassé leur fiction. Cf les lois sur les ventes d'armes ou les taxes.
Toujours le même discours des français qui n'aiment pas ceux qui réussissent, la seule solution : vomir leur frustration et leur jalousie sur ceux qui "ne devraient pas avoir tout ça"

avatar RyDroid 20/11/2017 - 23:56

> En quoi l'optimisation fiscale est elle honteuse ?

Les impôts servent à plein de choses dont Apple a besoin : éducation, transport, justice pour défendre son droit d'auteur et ses brevets, police contre le viol, etc. Si Apple vivait reclus, donc sans ce qu'apporte les États, ça pourrait être considéré comme non honteux.

> Toujours le même discours des français qui n'aiment pas ceux qui réussissent

Voler l'État et donc en définitive (partiellement) le contribuable (qui profite des services publics), c'est la réussite de l’égoïsme et de la prédation. Mieux vaudrait les éradiquer que les prôner.

> vomir leur frustration et leur jalousie sur ceux qui "ne devraient pas avoir tout ça"

http://www.nicola-spanti.info/fr/documents/articles/social/mine/ne-pas-a...

avatar rikki finefleur 21/11/2017 - 01:37 (edité)

RyDroid

Primazur a parfaitement répondu.

Car l'état lui fournit un tas de services quotidiennement, qu'apple s'empresse de ne pas payer, laissant le soin aux autres de payer sa part.

Quand tu seras sorti des discours stériles sur la jalousie, tu verras mieux les dégâts que ce genre de société provoque et amazon, airBnb, uber au même titre.

Il est bien plus facile
- de casser des prix
- de broyer la concurrence
- et donc des emplois et des industries

en ne payant pas d’impôts.

Bref laisser un champ de ruine derrière soi et posséder un monopole avec des caisses bien remplis.
Le citoyen étant doublement grugé. Par le manque de finance public et à horizon par la perte de son emploi avec rapidement des répercussions familiales.

avatar pat3 24/11/2017 - 13:28 via iGeneration pour iOS

@rikki finefleur

"Il est bien plus facile
- de casser des prix
- de broyer la concurrence
- et donc des emplois et des industries

en ne payant pas d’impôts. "

Euh. Tout ça, hormis les impôts, ne concerne pas vraiment Apple - qui classe bien plus les plafonds que les prix 😏

avatar webHAL1 21/11/2017 - 13:20

Je trouve que c'est une excellente chose qu'Apple s'oriente vers la fabrication de ses appareils à base de composants recyclés. Mais il me semble que cela n'exclut en rien le fait de faire en sorte qu'il soit également réparable le plus simplement possible.
On ne peut pas d'un côté mettre en avant un message "on aime la planète, on fait tout notre possible pour être verts" et d'un autre faire pression pour que des lois qui favoriseraient la réparation des appareils ne soient pas mises en vigueur. Peut-être que ces lois proposées ne sont pas bonnes, je ne sais pas. Mais, si c'est le cas, alors qu'Apple s'implique pour les améliorer.

Réparer un appareil et prolonger son utilisation plutôt que le recycler et en fabriquer un nouveau sera toujours une meilleure approche en terme d'écologie. Alors que la Pomme se mette en accord avec sa philosophie.

Cordialement,

HAL1

avatar expertpack 21/11/2017 - 20:48 via iGeneration pour iOS

materiaux recyclé ne veux plus rien dire.
en chine des usines fabriquent des bouteilles en plastique, sans les vendres pour les remplir , les broyent pour revendre le plastique recyclé.
les acheteurs ont bonne conscience, c’est du 100% recyclé