L'administration Biden veut favoriser le droit à la réparation

Mickaël Bazoge |

L'administration Biden a décidément l'industrie du numérique dans le collimateur. Le président américain a l'intention de demander à la Federal Trade Commission (FTC) de plancher sur de nouvelles règles favorisant le droit à la réparation. L'agence, dont la nouvelle présidente Lina Khan est connue pour sa lutte contre les monopoles, va s'attaquer aux oukases des constructeurs qui limitent la possibilité pour les consommateurs de faire réparer leurs appareils par eux-mêmes ou chez des réparateurs indépendants.

Si la FTC sera libre de décider de la portée de ce futur texte, il est plus que probable qu'Apple sera visée : la Pomme, mais d'autres entreprises également, financent des opérations de lobbying contre le droit à la réparation (lire : Un lobbying de grands groupes contre le droit à la réparation au Nevada). Même avant la nomination de Lisa Khan à sa tête, la FTC avait publié un rapport pas tendre pour les constructeurs, accusés de limiter les possibilités de réparation de leurs produits.

Cette réflexion, dont on attend de voir les contours, reflète celle qui se discute de ce côté-ci de l'Atlantique. Le Pacte vert pour l'Europe, publié en mars 2020 par la Commission européenne, puis le vote d'une résolution en novembre dernier par le Parlement européen visent également à favoriser le droit à la réparation.

Apple tente bien de faire bonne figure dans ce dossier, avec son programme destiné aux réparateurs indépendants, désormais disponible dans 200 pays. Mais les conditions pour obtenir les pièces détachées et les manuels demeurent assez contraignantes. Surtout, il n'est pas question d'autoriser les réparations par les utilisateurs (ce qui serait une source potentielle d'accidents dont Apple ne veut pas porter, logiquement, la responsabilité).


avatar _Lion04_ | 

Chouette, ça va forcer Apple à rendre plus réparable ses produits.

avatar Adri-Tech51 | 

@_Lion04_

C’est déjà un des smarphone les plus facile à ouvrir et à réparer ! Ta pas vue les merde de Samsung ou y’en a un faut PT l’écran pour l’ouvrir 😂 l’iPhone ya 2vis une ventouse et hop c’est ouvert ! Et ya toute les pièces chez iFixit ! Après c’est logique qu’Apple veut pas assurer ca ! C’est a vos risques et péril si vous y aller …

avatar en chanson | 

@Adri-Tech51

Ah tu vas changer les scores d ifixit concernant les iPhones? Tu mens sans vergogne toi!

avatar Nesus | 

@Adri-Tech51

C’est vrai, mais il y a encore des efforts à faire. L’iPad ? Une catastrophe à ouvrir. Les AirPods ? Je voulais changer la batterie au départ. Au final j’en avais pour 70€ pour deux pauvres batteries et un gros moment pour les changer. Sans la certitude d’y arriver sans casse. C’est compliqué tout est enfermé dans la colle et risque de casser/fondre. Bref, j’ai acheté des AirPods Pro à la place…
Je ne parle même pas de l’Apple Watch dont il faut payer plus de la moitié du prix si on casse l’écran. 700€ à l’achat, 450€ pour la remplacer (parce qu’il n’y a en fait pas de réparation).
Ce sont des mesquineries de la part d’Apple. Ils peuvent faire beaucoup mieux.

avatar FrDakota | 

@Adri-Tech51

Tu oublies la sérialisation des pièces, capteur TouchID et maintenant appareil photo.

Apple fait tout pour empêcher les réparations extérieures à ses SAV.

avatar Krysten2001 | 

@_Lion04_

Peut-être mais la part de personnes faisant réparer leur appareil ne doit pas être énorme 😉

avatar _Lion04_ | 

@Krysten2001

Parce que c’est pas très « démocratisé », moi-même je ne répare pas mon iPhone. Mais si c’était plus simple de le réparer (par exemple qu’on puisse directement acheter les pièces dans l’Apple Store), je m’y mettrais probablement.

avatar Krysten2001 | 

@_Lion04_

L’iPhone est l’un des smartphones les plus faciles à réparer 😉

Même si on n’a pas de pièce officiel pour la batterie par exemple, je ne vois pas de gens remplacer leur batterie personnellement.

Même dans le monde du PC, quel pourcentage de personnes changent vraiment leurs pièces,… par eux-mêmes ? Ou les changer tout court 🤔

avatar Bozzo | 

@Krysten2001

Facile, facile… faut le dire vite !
Mon iPhone 4 était très facile à ouvrir, ok.
Mon 6s est collé : faut chauffer avec un sèche cheveux et tirer avec une ventouse. Tu chauffes pas assez, ça vient pas, tu chauffes trop, tu risque de cramer l’écran ou la CM.
Chez Apple ils doivent avoir des chaufferettes calibrées en température je suppose…
Et si j’ai bien compris, pour toutes les générations suivantes c’est de plus en plus difficile non ?

avatar foxot | 

@Bozzo

C’est ça, j’ai changé la batterie de mon X récemment (car Apple a refusé, ils ont trouvé une autre « panne » qui ne me pose pas plus problème que ça et ont donc refusé de me changer juste la batterie, ils voulaient me remplacer mon téléphone carrément 🤦🏻‍♂️) et c’est bien galère quand même. D’autant plus que maintenant les iPhone sont étanches et d’autant mieux collés.

Bref d’accord avec toi, pas si facile que ça à réparer et ça serait un grand pas si Apple facilitait la tâche et vendait les pièces et outils qui vont bien.
Ne serait ce que pour faire réparer son matériel par des tiers.

avatar Krysten2001 | 

@foxot

Il suffit de retirer les vises et de retirer le collant de la batterie 😉

avatar ddrmysti | 

@Bozzo

Euh… non.
Je l’ai fais l’autre jour, pour enlever l’écran tu dévisse et tu tire avec la ventouse, pas besoin de chauffer (même si un petit joint collante aide à l’étanchéité. Pour décoller la batterie tu prends les languettes à la base et tu tire, elles viennent quasiment toutes seules.

avatar jcp25 | 

@Krysten2001

L’iPhone est l’un des smartphones les plus faciles à réparer 😉
--
Tout à fait d'accord !
Il suffit d'en acheter un nouveau 😉

avatar MKO | 

Demander le droit à la réparation c’est avoir l’industrie du numérique dans le viseur ? Étrange et comme position
Ne peux-t-on pas supposer que si les téléphones sont mieux réparables (et aussi si la réparation n’est pas hors de prix) plus de gens iront vers ses téléphones ?
Ne faut-il pas mieux réparer plutôt que voir partir des clients Apple car leur produit sont trop chers ou irréparables ?
Bref pour moi de toute façon c’est le sens de l’histoire et si l’industrie ne fait pas d’effort alors oui le législateur doit y mettre son grain de sel

avatar YAZombie | 

Je trouve aussi la formulation malheureuse.

avatar Mickaël Bazoge | 

@MKO

L'industrie freine des quatre fers pour éviter de faire les efforts nécessaires pour permettre une réparation moins chère de ses produits. C'est un bras de fer entre les constructeurs et le régulateur.

avatar webHAL1 | 

@MKO :
« Demander le droit à la réparation c’est avoir l’industrie du numérique dans le viseur ? Étrange et comme position ​»

J'ai pensé la même chose.
D'une manière générale, je regrette que MacG qui, à ses débuts, se mettait généralement dans la peau de l'utilisateur, a pris le parti depuis quelques années de choisir quasi-systématiquement le point de vue d'Apple dans ses articles.
C'est principalement ce changement de ligne éditorial qui m'a fait résilier mon abonnement. Mais je n'ai pas de doutes sur le fait que ça soit une décision intelligente d'un point de vue commercial, afin de cibler les inconditionnels de la marque et leur offrir ce qu'ils attendent.

avatar debione | 

@ MKO:

J'ai aussi sursauté à la lecture du titre... Formulation malheureuse mais très dans l'ère du temps... Ce n'est pas un modèle plus écologique (formulation positive), c'est une pierre contre les constructeurs (formulation négative).

Comme quoi en terme d'écologie, il va falloir attendre que la vieille génération meurt pour aller vers du mieux (et pas du négatif comme le suppose l'article).

avatar MKO | 

Une voiture est réparable à 100% pendant au moins dix ans, pourquoi un téléphone ne le serait pas ? C’est autrement moins compliqué
Après je comprends que les industriels ne soient pas d’accord …
Mais tout ce gaspillage il est temps d’imposer autre chose
Alors oui peut être qu’à cause de cela l’épaisseur de l’iPhone va prendre 1 ou 2mm mais j’espère que tout le monde s’en fout

avatar Malouin | 

@MKO

L’industrie automobile change rarement de logiciel(s) tous les ans !
… Gaspillage ? L’industrie recycle la majorité de ses composants.
Y compris Apple.
Encore une histoire pour satisfaire le lobbying de la décroissance.

avatar CorbeilleNews | 

@Malouin

Recycle oui mais a quel prix écologique ???

Sérieux !!!

avatar webHAL1 | 

@Malouin :
« … Gaspillage ? L’industrie recycle la majorité de ses composants. ​»

La réparabilité et le recyclage ne sont pas en opposition mais complémentaires, le second ne devant advenir qu'en dernier recours. Il est bien plus intéressant, d'un point de vue économique (pour l'usager, hein, pas pour le fabricant...) et écologique de réparer plutôt que recycler.
D'autant plus que, très souvent dans le cas des composants informatiques et électroniques, le recyclage est une fumisterie. Ils se retrouvent dans des décharges de pays pauvres, et ne sont pas du tout recyclés comme promis.

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

Chez Apple c’est recyclé 😉🙃

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001 :

Ah oui ? Quelles sont tes sources qui te permettent d'affirmer que les produits Apple seraient mieux recyclés et ne finiraient pas dans des décharges par rapport à d'autres produits ?

Pardon, j'oubliais : tu es juste un fan-boy qui ne peut jamais étayer la moindre de ses affirmations. Au temps pour moi.

avatar Bounty23 | 

@MKO

Parce qu’un téléphone coûte moins cher à remplacer qu’une voiture

avatar MKO | 

@Bounty23

Et ? La réparation sera moins chère aussi

avatar Nesus | 

@MKO

Vous, vous n’avez pas une voiture sortie depuis moins de dix ans ;-). Essayez juste de déconnecter le capteur de l’airbag. Il faudra obligatoirement passer par un garage et une mise à zéro par le port diagnostic. Donc théoriquement oui vous pouvez réparer votre voiture tout seul, en pratique, tout est fait pour que non. Et ça s’empire à vu d’œil, vu que de plus en plus de modèle demande à valider à l’ordinateur de bord que la vidange a bien été faite. Donc passage obligatoire par la valise…

avatar FrDakota | 

@Nesus

Et en plus il faut la valise du constructeur pour les fonctions avancées.

Elles étaient réservées aux succursales mais il me semble que l’état a forcé l’accès aux garages extérieurs.

avatar Nesus | 

@FrDakota

Les valises ?
Tout le monde peut en acheter, ça vaut juste cher. Faut compter autour de 400€ pour avoir suffisamment d’options pour que cela ne soit pas juste un lecteur d’erreurs. Le problème n’est pas trop là. Le problème, c’est que chaque action est mise en mémoire. Et si la voiture est sous garantie et que tu effaces une alerte, c’est une clause de rupture de garantie par les constructeurs…

avatar armandgz123 | 

@Nesus

En tout cas les batteries de voiture sont très simples à remplacer… et je change pourtant moins de batterie de voiture que de batterie d’iPhone 🤷🏻‍♂️

avatar bibi81 | 

Donc théoriquement oui vous pouvez réparer votre voiture tout seul, en pratique, tout est fait pour que non.

Mais on peut la faire réparer dans n'importe quel garage. Et c'est le but de ce projet, permettre de réparer soit-même ou chez un réparateur indépendant (du constructeur).

avatar fte | 

@Nesus

"Donc passage obligatoire par la valise…"

Il suffit d’un adaptateur transmetteur Bluetooth et d’une app smartphone pour accéder aux diagnostics et confits de pratiquement n’importe quelle voiture de moins de 10 ans.

Il faut de l’outillage spécifique et un peu de connaissances, genre 35 € d’outillage - dans compter le smartphone. Et tu as ta "valise".

avatar DG33 | 

@MKO

Ah oui, mais la voiture elle pollue pendant 10 ans (et plus)
(Je suis dehors 😀)

avatar popeye1 | 

Et il n’y a pas que l’impossibilité de réparation. Il y a les changements de sytème annuels, bourrés de gadgets pour la plupart inutiles : coins plus ou moins arrondis dont tout le monde se fout, pour n’en citer qu’un. La complexité du système croît sans cesse et la simplicité légendaire des ustensiles Apple n’est plus qu’un souvenir. La documentation est de plus en plus ésotérique, savamment imprécise à l’occasion, quand documentation il y a. Elle est laissée aux bons soins de revues et de livres incomplets ou mal renseignés…

avatar DG33 | 

@popeye1

Et le bouquin d’iGen alors ?

avatar Splafi | 

Vivement que l’on puisse acheter des pièces détacher officiels comme pour l’électroménager !
C’est honteux que ce ne soit pas possible aujourd’hui !!!! Vivement un loi les contraignant tous à la mise à disposition des pièces durant minimum 5 ans.

avatar jcp25 | 

... dont Apple ne veut pas porter, logiquement, la responsabilité..
--
C'est de la mauvaise foi !
Il y a sur tout les appareils des "points bleus" qui font sauter la garantie et responsabilité si ils ont été touchés.
La phrase aurait du être :

...dont Apple ne veut pas porter, pour emmerder le monde, la responsabilité...

avatar Florent Morin | 

A mon humble avis, ce principe de réparation est totalement contre-productif. 🤦‍♂️

Déjà, s’il faut réparer, c’est qu’il y a un problème de solidité. Ce serait peut-être la première chose à réglementer. 🤷‍♂️

Le risque dans lequel on s’engouffre, c’est que les appareils deviennent de moins en moins solides. Pour le constructeur, c’est tout bénef : il va pouvoir vendre plein de pièces. Peut-être vendre 2 fois un smartphone. Des pièces qui n’auront pas coûté cher car la chaîne de production reste la même. Donc augmentation des marges.

Par contre, c’est toujours de l’extraction, de la transformation, du packaging et du transport. 💨

Sachant que ça incite à l’obsolescence. Les chaînes avec des puces anciennes vont être maintenues en vie pour fournir des carte-mères. Et donc, pour rentabiliser un max, des smartphones low-cost vont être conçus grâce à ces chaînes. Smartphones plus rapidement lents et donc avec durée de vie moindre.

J’ai un Android One récent à 150 € pour mes tests Android, compatible Android 11, sans surcouche : ça rame pour tout alors que je n’ai qu’une ou deux apps max. Pour 100 € aujourd’hui, j’ai un iPhone SE 1st globalement fluide sous iOS 14 (et bientôt iOS 15).

Sans parler du fait qu’une puce ancienne ne bénéficiera pas des avantages tels que la compression des données, le chiffrement matériel ou la faible latence qui vont réduire la consommation de bande passante et d’énergie à l’usage. (TLS 1.3, HTTP/3, etc)

Il serait plus malin d’exiger :
- des contrôles de solidité
- des contrôles sur les capacités des puces à long terme
- et la réparabilité en bonus, sous réserve du contrôle des deux précédents.

avatar webHAL1 | 

@Florent Morin :
« Déjà, s’il faut réparer, c’est qu’il y a un problème de solidité. Ce serait peut-être la première chose à réglementer. 🤷‍♂️ »

Ah... oui... bien sûr. Il suffit donc de faire une loi qui interdit à tous les produits de tomber en panne ou d'avoir un composant qui cesse de fonctionner. Et le souci sera réglé. C'est brillant, dis donc... -_-

« Le risque dans lequel on s’engouffre, c’est que les appareils deviennent de moins en moins solides. Pour le constructeur, c’est tout bénef : il va pouvoir vendre plein de pièces. Peut-être vendre 2 fois un smartphone. Des pièces qui n’auront pas coûté cher car la chaîne de production reste la même. Donc augmentation des marges. ​»

Alors que, dans la situation actuelle, l'utilisateur achète un tout nouvel appareil lorsque le sien ne fonctionne plus correctement, ce qui comprend dans de très nombreux cas le fait d'avoir une batterie usée. C'est bien évidemment quelque chose qui est nettement moins à l'avantage du constructeur par rapport au fait de simplement remplacer une pièce usée ou défectueuse, pas vrai ?

« Par contre, c’est toujours de l’extraction, de la transformation, du packaging et du transport. 💨 »

Alors que forcer l'utilisateur à acheter un nouveau produit plutôt que lui permettre de faire réparer le sien, c'est clairement bien plus écologique. Voilà voilà... -_-

« Sans parler du fait qu’une puce ancienne ne bénéficiera pas des avantages tels que la compression des données, le chiffrement matériel ou la faible latence qui vont réduire la consommation de bande passante et d’énergie à l’usage. (TLS 1.3, HTTP/3, etc) ​»

C'est net. Les appareils récents, qui prennent des photos et vidéos ultra-hautes résolution, téléversées dans le nuage ou envoyées par messagerie, qui consomment des services de diffusion de vidéos en ultra-HD ou 4K, qui stockent des quantités incalculables de fichiers en ligne, fichiers qui sont téléversés à chaque petite modification, ces appareils utilisent beaucoup moins de bande-passante que ceux d'il y a 10 ans. C'est connu. C'est d'ailleurs pour ça que personne n'a trouvé la moindre utilité à la 3G, 4G et 5G.

avatar Florent Morin | 

@webHAL1

« Ah... oui... bien sûr. Il suffit donc de faire une loi qui interdit à tous les produits de tomber en panne ou d'avoir un composant qui cesse de fonctionner. Et le souci sera réglé. C'est brillant, dis donc... -_- »

C’est pas comme si on le faisait sur les voitures depuis des décennies.

« C'est bien évidemment quelque chose qui est nettement moins à l'avantage du constructeur par rapport au fait de simplement remplacer une pièce usée ou défectueuse, pas vrai ? »

L’utilisateur change de smartphone quand il devient lent ou quand l’écran est trop cassé.

Les batteries, c’est anecdotique : facile à remplacer chez tous les constructeurs et surtout c’est un consommable.

« Alors que forcer l'utilisateur à acheter un nouveau produit plutôt que lui permettre de faire réparer le sien, c'est clairement bien plus écologique. Voilà voilà... -_-»

Si j’achète 1 smartphone, 2 écrans, une carte-mère et 2 batteries en 6 ans.
Alors que je peux acheter un smartphone qui fonctionne bien (sans ramer) pour 6 ans et 2 changements de batteries.

Ça fait combien de voyages, extraction, packaging de batteries, etc.

« C'est net. Les appareils récents, qui prennent des photos et vidéos ultra-hautes résolution, téléversées dans le nuage ou envoyées par messagerie, qui consomment des services de diffusion de vidéos en ultra-HD ou 4K, qui stockent des quantités incalculables de fichiers en ligne, fichiers qui sont téléversés à chaque petite modification, ces appareils utilisent beaucoup moins de bande-passante que ceux d'il y a 10 ans. »

Si on compare à ce qu’il y a eu en 10 ans :
- bande passante réduite en passant de HTTP 1.1 à HTTP 2 puis 3, et de manière significative
- stockage des données lui-même réduit grâce à une meilleure compression matérielle qui ne consomme quasiment rien (Protobuf, LZFSE, HEIF, etc)
- chiffrement moins consommateur d’énergie (ChaChaPoly)
- etc.

A usage égal, il est possible de diminuer la consommation de bande passante et d’énergie de 20-30 % au moins.

La 5G est aussi un bon exemple : on devrait imposer aux constructeurs que la 5G ne se déclenche que lorsque c’est nécessaire. C’est ce que fait Apple et Samsung aussi je crois. Mais ça devrait être la norme.

Mais bon : tant que les constructeurs vendront du cheap au niveau des puces pour augmenter leurs marges (ou vendre moins cher), les bénéfices des évolutions techniques ne seront pas palpables.

Alors qu’on peut très bien produire aujourd’hui du matériel qui sera pleinement exploité dans 4-5 ans. Le temps de l’ingénierie.

avatar webHAL1 | 

@Florent Morin :
« Alors que je peux acheter un smartphone qui fonctionne bien (sans ramer) pour 6 ans et 2 changements de batteries. ​»

Grâce à la loi qui interdit à votre appareil de tomber en panne ou d'avoir une pièce qui se révèle défectueuse, c'est ça ? La même lui qui existe "sur les voitures depuis des décennies" ? Cette loi si utile qui fait que plus aucune voiture depuis des décennies ne tombe en panne ou n'est vendue avec une pièce pouvant connaître un défaut.

avatar Florent Morin | 

@webHAL1

C’est ça. Je crois que le niveau de fiabilité actuelle des véhicules n’a jamais été aussi haut. Et c’est tant mieux !

avatar debione | 

@Florent Morin |

Et on n'a jamais autant jeté de pièce parce que irréparable (volontairement)...

Encore heureux que le niveau de fiabilité augmente avec le temps, vous dites cela comme si c'était un Graal... Alors que c'est une évolution normale... Par contre, on jette beaucoup plus aussi, ce qui contrebalance complètement la fiabilité niveau écologie....

Reprenons les ordi portable... Ils sont sans doute plus fiable qu'il y a 20 ans, mais il y a 20 ans, si ton clavier partait en couille, trois tournevis 15 minutes et tu avais changé ton clavier... La ou aujourd'hui, il tombe deux fois moins en panne (bon pas chez l'Apple des dernières années ;)) mais quand il tombe en panne tu dois changer le clavier, plus la case, plus le trackpad... Résultat écologique bien plus désastreux au final...

avatar Florent Morin | 

@debione

Si les constructeurs sont forcés à la réparation, ils vont en faire un business car l’investissement doit être rentabilisé.

Et donc, ils feront du matériel réparable : qui nécessite une réparation là où aujourd’hui ce n’est pas nécessaire.

Et donc à chaque réparation :
- extraction de matière
- transport en avion
- emballage pour une seule pièce.

Bilan carbone désastreux.

Si on insiste sur la nécessité d’avoir :
- une technologie qui n’impose pas de changer de smartphone tous les 2 ans (tests de performances, capacités techniques)
- un matériel suffisamment robuste pour ne pas avoir à le réparer (tests de solidité)
- et, en complément, des pièces disponibles.

Là, c’est imparable.

Mais en l’état, la surconsommation de smartphones va juste être déviée en surconsommation de pièces de rechange.

On a l’impression que c’est moins grave car c’est plus petit. Mais s’il en faut plus, c’est bien plus grave que la situation actuelle.

avatar debione | 

@Florent Morin |

Non, la situation actuelle c'est que si ton clavier part en carafe on te change 10 pièces supplémentaires car VOLONTAIREMENT "collé" ensemble. Et au lieu d'extraire les matières premières juste pour un clavier, il le faudra pour la case, le track pad etc etc... Ils font déjà leurs beurre dessus, cela ne changera juste que le fait qu'aulique de se faire du beurre sur une pièce ils s'en font sur 10 (c'est bien plus pervers).

Expérience vécue chez Apple:
"J'aimerais mettre un SSD dans mon iMac 2010..."
"C'est impossible Mr, mais regardez, nous avons de nouveaux modèles"
Heureusement que ce modèle s'ouvrait facilement, j'ai pu le faire moi-même. Donc impossible mon cul.

Grillage de carte mère iMac 24", prix de l'ordi 1600.-... Demande d'Apple pour ce changement 850.-. Oui 850.- pour une carte mère. Mais regardez, nous avons de fabuleux nouveaux modèles.

Bref le modèle d'Apple actuellement c'est de changer 10 pièces quand une seule part en couille, de proposer des réparation tellement chère qu'un remplacement pur et simple de tout est plus bénéficiaire pour le client (et Apple), et le refus de changement de pièce parce que juste interdit ou plus pris en charge.

Il est grand temps que cela change, car il sera toujours moins pire pour l'écologie de changer 3 pièces qu'un smartphone/ordi en entier.

avatar Florent Morin | 

@debione

La réparation ne fera que développer le business de la réparation et tout le coût écologique que cela implique.

avatar debione | 

@Florent Morin |

Qui sera largement moindre que de vendre de nouveaux appareils ou jeter 50% de l'appareil pour réparer 5%.

Vous ne saisissez pas que ce n'est pas un cout en plus, mais un remplacement d'un cout astronomique par un cout moins cher (pour l'écologie ET pour le porte-monnaie des clients)

avatar Florent Morin | 

@debione

Dans mon smartphone, j’ai en gros :
1 batterie
1 carte-mère
1 écran
1 boîtier

Assemblé, ça produit un emballage et un transport.

Désassemblé, ça produit un emballage par pièce et un transport par pièce. Peut-être même un emballage plus polluant car plus fragile désassemblé. Et en tout cas inutilement volumineux pour la sécurité pendant le transport.

Faut pas rêver : un appareil réparé ne vit pas beaucoup plus longtemps. Surtout s’il a un problème de conception.

D’ailleurs, je crois que les produits les plus réparables aujourd’hui ne sont pas ceux qui vivent le plus longtemps. Ni ceux qui ont de fait le plus de cycles de vie.

avatar debione | 

@Florent Morin:

"Faut pas rêver : un appareil réparé ne vit pas beaucoup plus longtemps. Surtout s’il a un problème de conception."

Ha ouais, quand même, un appareil ou j'aurais changé la batterie moi-même vivra moins longtemps que ce même appareils ou je n'aurai pas changer la batterie, parce que le prix est vraiment trop cher dans les centres agréés... Et ou on m'aura poussé à plutôt racheter un neuf...
Genre, les mbp 2016-2020 ne vivent pas plus longtemps une fois que l'on a réparé le clavier...
Genre, mon iPad qui a la batterie qui a gonflé, je changerais bien la batterie, mais Apple ne veut plus me la changer, et les pièces sont introuvables et l'iPad n'est pas ouvrable avec 4 vis... Si je pouvais changer la batterie, il repartirait pour en tout cas 3-4 ans... Donc selon vous, je vais gagner des cycles de vie en en rachetant un nouveau? Et cela sera écologiquement plus rentable de racheter un nouveau et de foutre l'autre à la poubelle?

Euh... On va dire content d'avoir discuter avec toi, mais si j'ai envie de discuter avec un revendeur Apple, je vais en Apple store...

avatar bibi81 | 

Assemblé, ça produit un emballage et un transport.

Oui mais avant d'être assemblé, chaque élément a déjà vécu un emballage et un transport, hein...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR