Aviva : un parc de 4 000 Mac, le plus important de France ?

Christophe Laporte |

Il y a des domaines où le Mac est bien à la peine depuis quelques années. C’est le cas notamment dans le monde de l’éducation où l’ordinateur d’Apple a longtemps été le choix privilégié des étudiants. Les choses ont malheureusement changé ces derniers temps, mais dans d’autres secteurs, on constate une évolution inverse. Boostée par son partenariat avec IBM et le succès de l’iPhone, la marque à la Pomme n’a de cesse de séduire les grandes entreprises et les utilisateurs professionnels.

image : Apple

BFM Business cite un exemple bien français, à savoir celui de Coopérative informatique des agents d’assurance Aviva, qui depuis 2012 a déployé 4 000 Mac en tout : 2 800 iMac et 1 200 MacBook.

À l’heure des bilans, le passage au Mac est une réussite si l’on en croit les propos de Frédéric Monnier, directeur général délégué : « Nous nous sommes questionnés sur le coût de la licence Windows, sur l’assurance software et sur les coûts de déploiement. La solution Mac est moins chère malgré un prix d’acquisition du device plus élevé. Il faut en effet prendre en compte la pérennité de la qualité des machines ».

Le support coûte moins cher, les équipes de maintenance ont été divisées par deux. De plus, le Mac perd moins de sa valeur au fil du temps et peut être revendu plus cher en fin de cycle. Parmi les autres qualités du Mac citées par Frédéric Monnier, on retiendra l’absence d’écran bleu, des performances qui restent constantes à travers le temps et un démarrage ultrarapide des machines.

Dans ce cas pratique, il y a deux points sur lesquels il convient d’insister. Quand on parle de switcher au Mac, se pose souvent la question de la compatibilité, les progiciels étant souvent conçus et optimisés pour Windows. Certes, les solutions ne manquent pas pour faire tourner le système d’exploitation de Microsoft, à commencer par Boot Camp ou des solutions de virtualisation comme Parallels Desktop ou VMWare Fusion. Mais pour Aviva, le passage au Mac a été rendu encore plus simple grâce à un basculement progressif vers le cloud, que ce soit pour la messagerie en interne ou les outils de comptabilité.

Autre chose à noter, celle de la sécurité. Sur ce point, Frédéric Monnier ne relève pas d’avantages particuliers pour les Mac. Aviva utilise les mêmes solutions de sécurité sur les deux plateformes.

Très satisfait de cette opération, Frédéric Monnier confiait à ZDNet qu’Aviva détenait certainement le plus gros parc de Mac en France. A vérifier, mais ce qui est peut-être le plus impressionnant, c’est de voir à quel point cette société a été loin dans l’intégration avec les solutions Apple. Aviva est également un centre agréé certifié Apple, ce qui signifie qu’au niveau des incidents et des pannes, tout est géré en interne, en collaboration directe avec Apple si nécessaire.

Aviva est probablement un cas exceptionnel, mais le Mac et les produits Apple en général, trouvent beaucoup plus facilement une place dans l’entreprise qu’il y a dix ou vingt ans. Mieux encore, les arguments pour passer au Mac n’ont jamais été aussi nombreux.

C’est un élément mis de plus en plus en avant dans les entretiens d’embauche, notamment dans les secteurs où il y a une certaine pénurie (comme celui des développeurs). Autre argument dans l’air du temps, celui de l’écologie. Non seulement ce sont des machines qui ont une durée de vie supérieure, mais Apple fait de plus en plus d’efforts pour utiliser des matériaux recyclables (lire : Apple détaille la conception verte des nouveaux Mac mini et MacBook Air).

avatar fousfous | 

Dans l'industrie par contre j'ai jamais vu un Mac, que des PC à la lenteur désespérante.

avatar Koaster | 

@fousfous

Oui c’est vrai ! A part les photos de Tim Cook sur les chaînes d’assemblage des Mac Pro aux US on peut y voir des iMac 🙃

avatar akaaw | 

@fousfous

Grave. Surtout dans les lycées, où le personnel est à la rue en matière de culture numérique

avatar fousfous | 

@akaaw

Les fac c'est pas mieux, y a que les écoles d'art qui ont de l'argent pour s'acheter un bon parc d'iMac (et de PC gameur au cas où).

avatar pim | 

@akaaw

Les lycées sont équipés par les conseils régionaux, si je ne me trompe pas (et les collèges, par les conseils généraux). Donc il s’agit de décisions purement locales.

Mais vu les mauvais traitements subis par le matériel, acheter des machines à 80 € pièce au lieu de 1000 € est plus que pertinent. Je rappelle la norme depuis quelques années : unités centrales et écrans cachés sous la table, fermées à clef, pour éviter que l’une ou l’autre se retrouve par terre, ou détruits à coups de compas ou autres objets contondants.

Le gros avantage, c’est que c’est totalement modulable. Il n’est pas rare de récupérer deux PC pour essayer d’un faire un qui arrive à s’allumer. Pas sûr que ce serait aussi simple avec des iMacs.

avatar Baptiste_nv18 | 

@pim

Des Mac Mini ?

avatar armandgz123 | 

@Baptiste_nv18

Il faut Windows dans les lycées

avatar Baptiste_nv18 | 

@armandgz123

Oui effectivement c’est une obligation absolue, mon lycée (privé) avait uniquement des macs et je m’en porte pas plus mal ^^

avatar armandgz123 | 

@Baptiste_nv18

Il y a plein de filières pro et des BTS qui ont besoin de logiciels uniquement sous Windows,
De plus, comme Windows reste largement plus utilisé après dans les entreprises (notamment PME), ça reste un choix plus que pertinent.

Et Windows 10 avec SSD est bien bien bien plus rapide que le premier iMac avec disque dur malheureusement...

avatar Baptiste_nv18 | 

@armandgz123

Il ne « faut » donc pas forcément Windows, mais je suis d’accord que c’est un choix plutôt logique.

avatar armandgz123 | 

@Baptiste_nv18

Après, il est vrai que ces filières qui ont des besoins particuliers ont souvent leur propre « parc » rien que pour eux

avatar Eristoff47 | 

@armandgz123

Je suis bien d’accord. Mais pour être dedans, faut dire que les écrans bleu et la « réactivité » dans le temps entache vraiment Windows.

Après mes clients ont que des parcs Windows donc forcément je n’ai que les retour de Windows, mais je serai curieux de savoir si sur Mac il n’y a pas des galères qui reviennent aussi.
Si jamais vous avez des clients avec des parcs Mac je veux bien avoir vos retours là dessus.

avatar Ghaleon111 | 

Écrans bleu ? J’en ai pas vu comme des dizaines de millions d’utilisateurs depuis depuis w7.

La réactivité dans le temps ? Mon pc 2012 est une fusée sous w10 et un dd 7200t alors que mon iMac 27 Mojave est un veau qui met entre 1 et 2mn à lancer un logiciel avec roue multicolore même après réinstallation complète.
Mac OS nécessite obligatoirement un ssd nmve pour être rapide tellement il manque d’optimisation et Mac OS a une moins bonne gestion de la ram avec beaucoup de swap disque.
J’attends de mieux que ça d’Apple quand même.

avatar pagaupa | 

@Ghaleon111

+1 👍

avatar chriscombs | 

+10000 aussi
Dans l'éducation, beaucoup de collègues pavoisent avec des Mac et ils ont - au final - bien plus de problèmes. Ils se baladent avec des adaptateurs VGA, qui cassent régulièrement, leur machine est lente à démarrer, elles switchent parfois difficilement sur le vidéoprojecteur (alors que c'est du simple plug and play sous windows 8.1/10). En activant le démarrage rapide, une machine sous windows en socket 775 de 2008 démarre en 10/15 secondes grand maximum et est ultra-réactive avec un SSD à 30€. J'ai monté récemment des PC pour des étudiants : Xeon quad core X5460 à 10€ sur aliexpress (ou 6 coeurs / 12 threads de génération Sandy Bridge (32nm) pour 20€ ; 8 coeurs / 16 threads pour du Xeon, toujours sur aliexpress pour 45€). Machines qui bootent à froid en 10/12 secondes, ultra stables (avec une bonne alimentation silencieuse). Bref, à ce prix, impossible à battre. Pour revenir aux portables, quand je montre que mon Thinkpad X250 (acheté 200€ sur backmarket) peut faire tourner MacOS sans efforts, ça achève certains collègues qui ont payé sensiblement le même prix pour remplacer seulement leur clavier "papillon" de portable.

avatar asheden | 

@Ghaleon111

J’en ai vu pas plus tard qu’il y a un mois sur l’un des laptop utilisé par l’un de mes collègues chez mon client. Eh oui, il y a encore des bsod de nos jours sous Windows 10 ^^.

avatar Dumber@Redmond | 

@asheden

Ça me rassure... Enfin pas tant que ça 😔

avatar Ghaleon111 | 

@asheden

Ça ce n’est pas la faute de l’os, ça arrive aussi sur Mac OS un logiciel qui fait planter le système, l’autre jour j’ai du forcer l’extinction de mon mac qui a entièrement planté à cause du finder et une autre fois a cause de Firefox.

avatar Dumber@Redmond | 

@Ghaleon111

Ah ben tiens ! Un kernel panic.. Eh ben c'est pas dû au kernel !!!
Ah ah ah ah ah ah merci pour cette partie de fou rire !!! 🤣🤣😂🤣🤣

avatar Dumber@Redmond | 

@asheden

Idem pour moi. Mais bon Ghaleon lui il sait utiliser un PC...
Il y a les bons utilisateurs de Windows..
Et puis il y a les mauvais utilisateurs 😉

avatar Dumber@Redmond | 

@Ghaleon111

Un écran bleu sur w10 Entreprise la semaine dernière sur un notebook Lenovo 100% pro et verrouillé avec uniquement des logiciels certifiés.. Et tous mes collègues qui se plaignent de leur W7 de + en + lents au fil des mois... Sûrement une vue de l'esprit, bien sûr 🤪

avatar Ghaleon111 | 

@Dumber@Redmond

Oui comme par hasard il n’y a que les Pro Apple qui en ont soit disants vu 😂
Et je dois en conclure quoi des plantage intégral de Mac OS ou le seul moyen de s’en sortir est de forcer l’extinction de la machine ?
Si tu veux on peut parler de tous les problèmes qu’ont les utilisateurs apple depuis des années et plus que jamais depuis catalina pire que Windows Vista.

La lenteur atroce des Mac qui ne sont pas sur ssd ?

On en parle du Mac en entreprise qui a un support logiciel apple bien plus court avec anciennes versions rapidement abandonnées et qui oblige à migrer sur des versions plus récentes et moins stables et apporte des problèmes de compatibilité avec les logiciels et autres bugs ?

avatar BLM | 

@Ghaleon111
«je dois en conclure quoi des plantage intégral de Mac OS ou le seul moyen de s’en sortir est de forcer l’extinction de la machine ?»
Je fais ça aussi sous Windows
«Si tu veux on peut parler de tous les problèmes qu’ont les utilisateurs apple depuis des années»
Des exemples précis?
Faute de quoi votre contribution et du bla-bla non fondées, médisant.
«La lenteur atroce des Mac qui ne sont pas sur ssd ?»
Ah ? Parce que Windows a un truc magique pour accélérer la mécanique des disques durs ?
Ha, ha!
«migrer sur des versions plus récentes […] qui apportent des problèmes de compatibilité avec les logiciels et autres bugs ?»
L’OS, c’est la couche logicielle entre le matériel et les applications.
Modifier l’OS est susceptible de «tirer le tapis sous les pieds» des applications.
Et ceci, sous Windows, sous macOS, sous Linux, sous Android, sous iOS…

avatar BLM | 

@BLM
«Faute de quoi votre contribution et du bla-bla non fondées, médisant.»
Bordel! Siri… :
– eSt, pas et
– fondé (masc sing), pas fondéES

avatar Ghaleon111 | 

@BLM

Ça montre surtout que les gros plantage ne viennent pas de l’os mais qu’un logiciel a provoqué une instabilité.

Tu vis dans une grotte pour ne pas connaître les innombrables problèmes de catalina ? Ça gueule assez dans tous le web macg compris

Windows sur un 7200t démarre en 30s (2 a 3mn pour mon iMac 27)
Sous Windows 10 les logiciels toujours sur un dd 7200t se lancent en quelques secondes (quasi 1mn a 3mn suivant le logiciel sur Mac)
Sur mon iMac 27 j’ai peur de lancer deux logiciels en même temps, c’est synonyme de blocage et roue multicolore à gogo alors que pour Windows ce n’est rien du tout de faire ça.

Windows a un support logiciel extrêmement long, w7 était encore supporté il n’y a pas très longtemps c’est dire.
Donc une entreprise peut rester sur des versions extrêmement stables et éviter les coûts de migration de parc et maintenances en rapport et la compatibilité logiciel est si étendu que n’importe quels logiciels en dernière maj tournent parfaitement sur d’anciennes versions de w10, 8 ou 7 tandis que sur Mac il faut absolument faire les maj ce qui est très risqué et c’est en partie pour ça que Mac OS est si peu présent en entreprise.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR