Prise en main du MacBook Air 2018 : un air de fête

Stéphane Moussie |

Le MacBook Air est de retour ! Il n’a jamais vraiment quitté les étals d’Apple, mais sans amélioration depuis des années, il n’était plus que l’ombre de lui-même, juste destiné à proposer une entrée de gamme proche des 1 000 €.

Le MacBook Air dans le nouveau coloris or qui remplace l’or rose et l’ancien or. La finition est un mélange des deux. La teinte varie en fonction de la lumière : de rose pâle, elle passe parfois au cuivré.

Le MacBook Air 2018 n’a plus rien à voir avec le MacBook Air 2015… dont le design remonte à 2010. Décrire la nouvelle génération est simple : c’est la fusion du MacBook et du MacBook Pro.

Le MacBook Air a la même largeur et la même profondeur que le MacBook Pro (30,41 x 21,24 cm), mais reprend le même profil fuselé que le MacBook (1,56 cm d’épaisseur au maximum, jusqu’à 0,41). Il pèse 1,25 kg, soit 330 g de plus que le MacBook et 120 g de moins que le Pro. C’est sensible en main, ça l’est moins dans un sac.

Par rapport à l’ancien MacBook Air 13" (32,5 x 22,7 cm pour 1,35 kg), le nouveau est un peu plus compact et plus léger… et tellement plus moderne. Fini le vieil écran 1 440 x 900 pixels, place à un bel écran Retina 2 560 x 1 600 pixels. Non seulement le confort de lisibilité est incomparable, mais en plus on gagne la possibilité d’avoir une surface d’affichage plus large (et toujours bien définie).

Je trouve le clavier papillon de troisième génération très agréable à utiliser — mais certains n’apprécient pas sa frappe très courte. Il est plus silencieux que le clavier de deuxième génération qui équipe toujours le MacBook et le MacBook Pro 13" sans Touch Bar… et moins sensible à la poussière a priori — il faudra attendre un démontage pour être sûr qu’il comporte la membrane protégeant des débris.

Deux ports Thunderbolt 3. Prends ça, MacBook !

Le MacBook Air est le premier Mac à avoir un bouton Touch ID sans Touch Bar. J’ai beau utiliser au quotidien un MacBook Pro Touch depuis fin 2016, la Touch Bar ne m’a pas manqué durant ces premières heures d’essai, et je doute qu’elle me manque par la suite. Elle ne s’est jamais vraiment insérée dans mes habitudes.

Au contraire, la présence du bouton Touch ID est vraiment appréciable, même si ce capteur d’empreintes est moins crucial que sur un iPhone où l’on est amené à déverrouiller son appareil et des apps plus souvent.

Le capteur Touch ID.
À côté d’un MacBook Pro 13" Touch Bar.

Je n’ai pas encore évalué les performances de la machine. En tout cas, en utilisation courante, il n’y a aucun problème : avec une dizaine d’apps ouvertes en même temps et plusieurs bureaux virtuels, aucun ralentissement, tout est fluide, et le ventilateur (puisqu’il y en a un) ne se fait pas entendre.

Quant à la connectique, on perd certes des ports USB-A toujours largement utilisés (coucou le câble Lightning fourni avec l’iPhone) et un lecteur de carte SD que les photographes regretteront, mais on a deux ports Thunderbolt 3 polyvalents et puissants. J’ai pu brancher le MacBook Air au dock Thunderbolt 3 que j’utilise habituellement avec mon MacBook Pro, chose impossible avec le MacBook seulement USB-C.

Comparaison avec un MacBook Pro 13" Touch Bar.

En bref, la première impression est enthousiasmante. Enfin à la page, le nouveau MacBook Air est raffiné et très agréable à utiliser. Reste à voir ce qu’il a sous le capot et comment il se positionne dans une gamme qui offre plus de choix que jamais.

Papy fait de la résistance

L’ancien MacBook Air n’a pas disparu. C’est toujours lui qui joue le rôle de portable le plus abordable, à 1 099 €. Pour avoir la nouvelle génération, il faut dépenser au minimum 1 349 €.


avatar BLM | 

«Il n’a jamais vraiment quitté les étales d’Apple»
Les "étal_s". La mer est étalE quand elle n’est ni montante ni descendante.

avatar ludodu02 | 

@BLM

Un étal ... des étaux ? ?

avatar Stéphane Moussie | 
Corrigé, merci (c'est ça de ne pas avoir encore installé Antidote sur le MacBook Air).
avatar dorninem | 

@stephmouss

C'est quelle config que vous testez ? 8 ou 16 go ram par ex ?
J'ai un vieux MBP late 2011 que j'ai booste avec ssd et 16go ram et comme j'utilise de temps en temps Parallel Destop pour des vm windows et Linux je me demande si besoin 16go ou pas... Vu vitesse ssd peut être que non ?

avatar Stéphane Moussie | 

@dorninem

8 Go de RAM, 256 Go. On a aussi un 128 Go (toujours 8 Go de RAM).

avatar dorninem | 

@stephmouss

Merci
Je serais curieux de voir s'il y a des diff de perf entre les tailles de ssd comme il y a sur d'autres config de macbook. Je vise plutôt le 512 go
Vivement le test complet ??

avatar Stéphane Moussie | 

On va regarder ça.

avatar macabor | 

Et si vous arrivez à trouver / vous procurer les perfs du 512Go à titre de comparaison, pour être complet, c'est royal ! Merci beaucoup !

avatar macabor | 

Je viens de trouver les chiffres ici (on voit au début de la vidéo qu'est testé un 512Go) :
https://youtu.be/8nlH3N3Lv70?t=343
Cela donne donc 1730 / 2060 (Mo/s, write / read).
Voilà de quoi faire un beau tableau comparatif :)

avatar Malouin | 

@stephmouss

+10 ! Merci

avatar fousfous | 

Il est quand même plus épais que le MBP... C'est dommage pour un MBA...

avatar MacGyver | 

surtout quasi aussi lourd. Pas vraiment "air".

Sinon, il a l'air sympa, si ce n'est le stockage infime pour le prix

avatar fousfous | 

@MacGyver

Il aurait juste fallu inverser le nom du MB et du MBA et ça passerai.

avatar SIMOMAX1512 | 

@MacGyver

Plus léger que l’ancien MacBook Air. Tu voulais quoi de plus ? Après le pro a bien maigri c’est surtout ça a noter.

avatar kinon | 

@fousfous
Plus épais, légèrement et d'un seul coté quand même; Il reste bien plus fin que le macbook de l'autre coté

avatar fousfous | 

@kinon

Oui mais au final ça reste plus épais.

avatar kinon | 

@fousfous
oui et?

avatar fousfous | 

@kinon

Bah du coup le nom ne colle pas

avatar kinon | 

oui, mais dans ce cas c'est surtout le poids plus que l'épaisseur. Mais à condition que le futur macbook ne prenne pas un peu de poids aussi, ce qui ne serait pas étonnant :-)
Et comme plusieurs l'ont déja évoqué le Macbook risque fort de disparaitre et le pro d'augmenter en perf et prix, ce qui rendra la gamme plus lisible

avatar 0lf | 

@kinon
Seulement 120g de gagné par rapport au MBP...

avatar 0lf | 

@fousfous
L’encombrement et le poids du MBP, la puissance du MB... heureusement qu’il est un peu moins cher.

avatar fousfous | 

@0lf

C'est ce que je m'étais dit pendant la Keynote, il est bof mais le prix va été bas donc ça va, en fait pas du tout...
J'ai un peu peur pour les futurs MBP du coup.

avatar Kokuto | 

Vivement le test complet :-)

avatar BLM | 

@stephmouss ;-)
@lududu02: non étalS. C’est bizarre en effet.

avatar pocketalex | 

@BLM @@stephmouss @luludu02

pffff le mec qu'étal sa science....

avatar adixya | 

Il sera mien en V2, pas besoin d’attendre le test haha meme si je le lirai avec plaisir.

avatar BLM | 

Et, je viens de vérifier : mer étale aussi signifier mer sans vague.

avatar pocketalex | 

@BLM

c'est ce que cherche Apple en mettant ce MBA sur les étals ... ne pas faire de vague

cqfd...

avatar anonx | 

Incompréhensible ce produit ??‍♂️

Ça tente des choses pour relancer ce secteur apparemment...

Autant avoir un pro qui est en plus, largement plus beau, mais bon les papilloneries c’est rédhibitoire !

avatar Dimemas | 

tout à fait d'accord anonx

et puis il est enthousiasmant sauf après avoir vu la capacité de SSD ...

avatar pioneer6014 | 

C'est clair, 128 Go c'est ce que j'avais sur mon premier "portable", un gros Dell 15 pouces acheté en 2007... Alors certes, il y a eu la transition vers le SSD depuis, mais ça reste ridiculement petit si on veut avoir une utilisation un minimum sérieuse de son ordinateur. De toute façon, si c'est simplement pour consulter la presse et les réseaux sociaux, il y a l'iPad... sur lequel on a 128 Go pour deux fois moins cher.

avatar SIMOMAX1512 | 

@pioneer6014

Le cloud est passé par là depuis 2007.

avatar pioneer6014 | 

@SIMOMAX1512

C'est vrai aussi. Mais à mon sens, le nuage est utile pour la sauvegarde, ou à la rigueur pour les utilisateurs qui ont vraiment besoin d'avoir toutes les données accessibles sur plusieurs terminaux. De mon point de vue, il ne remplace pas un stockage en local, il le complète.

avatar webHAL1 | 

@pioneer6014
« De mon point de vue, il ne remplace pas un stockage en local, il le complète. »

Tout à fait. Le cloud est une très bonne technologie, mais en aucun cas elle ne justifie de proposer des appareils (micro-ordinateur ou smartphone) avec un stockage en local lamentablement faible. D’autant plus lorsqu’il n’est pas possible d’étendre la capacité de stockage par la suite.

avatar armandgz123 | 

@SIMOMAX1512

Oui mais dans 4/5 ans, nos logiciels seront bien plus lourd qu'actuellement, tout comme les fichiers, de partout. 128go est ridicule en 2018 même avec cloud. Tout comme un iPhone 16go

avatar adixya | 

Moi je trouve que c'est ça qui aurait du etre le macbook tout court.
C'est plutot les 12" qu'ils auraient pas du lancer lol, même si j'adore le mien...
Ou alors dans la meme gamme : macbook 12" et macbook 13"

avatar anonx | 

@adixya

Pour moi non le 12 et le 13 pro paraissait logique. Tu avais l’ultra mobilité vs puissance.

Là avec ce air 2 on a les inconvénients des 2, sans pour autant avoir les avantages de l’un ou de l’autre...

avatar pocketalex | 

"Pour moi non le 12 et le 13 pro paraissait logique. Tu avais l’ultra mobilité vs puissance."

tout à fait

"Là avec ce air 2 on a les inconvénients des 2, sans pour autant avoir les avantages de l’un ou de l’autre..."

On appelle ça le "mainstream" ?

avatar Malouin | 

Je possède aussi un Macbook... Et je trouve ce Mac tellement attachant ! Il est sexy, rapide (utilisation bureautique nomade et exigeante) et tellement portable. Mon seul (petit) reproche est l'unique prise USB (une prise Ok mais thunderbolt... pour mon écran Apple ! mais le processeur ne le permet pas.)
En fait, légèrement modernisé, je ne changerai pas mon Macbook 12" pour un Air !

avatar Koham | 

@adixya Malheureusement la V2 n’est probablement pas pour tout de suite.....
Sinon c’est vrai qu’il ne manque pas grand chose...

avatar macabor | 

Je serais intéressé de voir un test disque (AJA ou Black Magic) du SSD 2018 en 512Go.
Sur le 256Go, d'après différents benchs, on est à 1100 / 2000 (Mo/s, write / read).

Sur la gamme 2017, j'ai ces chiffres :
128Go : 638 / 1268
256Go : 1197 / 1295
512Go : 1421 / 1326

Du coup je me pose la question pour le 512Go 2018, savoir s'il est plus performant que le 256Go.
Je n'ai pas encore trouvé de chiffres.

avatar armandgz123 | 

@macabor

C'est vraiment utile de savoir la différence ? Que va-t-elle changer ?

avatar macabor | 

Oui, quand la machine doit swapper, plus le disque est rapide en écriture, plus faible sera la dégradation de performance ressentie à ce moment là.
Et je viens de trouver les chiffres ici (on voit au début de la vidéo qu'est testé un 512Go) :
https://youtu.be/8nlH3N3Lv70?t=343
Cela donne donc 1730 / 2060 (Mo/s, write / read).
Le gain n'est pas négligeable par rapport au 256Go, encore plus par rapport au 128Go testé en écriture à environ 500Mo/s.

avatar pocketalex | 

@armanddgz123

"C'est vraiment utile de savoir la différence ? Que va-t-elle changer ?"

pas mal de choses, vu que l'OS comme les apps passent leur temps à lire et écrire du cache...

Après, ça dépend aussi des usages (encore et toujours). Plus tu as un usage "intense" de ta machine, plus la vitesse du SSD permet de gagner en confort dans le quotidien de l'utilisation

La différence entre un HDD et un SSD Sata (donc 500Mo/s) est directement visible pour tout le monde, tout de suite.
Pour les vitesses supérieures, c'est plus subtile, et la différence entre un SSD Sata (500Mo/s) ou un nVme (entre 1 et 3 Go/s) est moins visible pour un utilisateur "mainstream", mais pour un pro qui gère de applications lourdes, beaucoup de datas, etc, un SSD à 2 ou 3Go/s, c'est moins de roulette dans les moments intenses, et c'est tout sauf négligeable.

avatar armandgz123 | 

@pocketalex

D’accord, je le posait la question car j’ai un ordinateur portable qui possède un SSD d’une vitesse de 300mo/s (bas de gamme) et j’ai mon MacBook Pro 2016 qui a un SSD beaucoup beaucoup plus rapide (ça est visible lors de gros transfert).
Mais dans l’utilisation quotidienne, (Word, Excel, PGI, PowerPoint, Dropbox...) il n’y a strictement aucune différence...

Mais pour certaine tâche je comprends que ça puisse être utile, surtout ces histoire de caches que je ne comprends pas trop

avatar pocketalex | 

Photoshop, After Effect, Première Pro, Final Cut pro, etc

Tous ces logiciels, plus tu les utilises, avec des gros fichiers, des tonnes de calques, etc, plus ils passent leur temps à écrire sur le SSD des fichier temporaires, du cache, des preview.

Et ça peut vitre être des Go et des Go de données

Idem pour l'OS, quand tu as 32Go de mémoire, ou 16, avec plusieurs logiciels bien lourd ouvert, et je parle pas de Chrome avec 30 onglets..., l'OS va passer son temps à jouer au Bento avec la RAM et le disque, et soit lire, soit écrire, des blocs mémoire par paquet de plusieurs Go

Bref, ce sont des limitations que l'on ne voit pas trop en mode "office", mais qui peuvent vite apparaitre si on va pus loin, et la la différence est notable, entre une machine sur SSD SATA et une machine sur SSD nVme

avatar armandgz123 | 

D’accord je vois, ça ne changera rien pour moi mais ça aura un impact sur certains logiciels. Merci de l’explication

avatar fte | 

@pocketalex

"Plus tu as un usage "intense" de ta machine, plus la vitesse du SSD permet de gagner en confort dans le quotidien de l'utilisation
"

Tu assumes des gros fichiers.

Nombre d'utilisations mobilisent beaucoup de très petits fichiers plutôt que de gros fichiers. Dans ces cas, fréquents, plus fréquents que l'inverse, la vitesse apportée par un SSD ne provient pas du taux de transfert mais du nombre de transactions par seconde.

Il y a une énorme différence entre un disque dur et un SSD de n'importe quel type, il y a une différence bien moindre entre un SSD SATA et un SSD nvme.

avatar pocketalex | 

@fte

Quand je parle de manipuler des fichiers, des données, je parle à travers de logiciels, pas de les copier d'un support à l'autre

Les macs sont des machines avant tout utilisées par les créatifs, donc dans mon discours, je parle d'un monteur qui manipule des rushes fullHD, 4K ou 8K. il ne va pas manipuler 1000 fichiers de 1Mo, il va manipuler des dizaines de fichiers faisant chacun plusieurs dizaines voire centaines de Mo, quand c'est pas des Go
Et il ne va pas passer son temps à les copier, mais plutot à les traiter dans un logiciel de montage, donc bouffer de la RAM, donc générer du swap, et des preview, donc encore de l'écriture/lecture de Go sur le disque dédiée au cache, généralement sur un iMac Pro ou un MBP, le disque interne

C'est là ou un SSD SATA et un SSD nVme joue la différence

Je parle aussi d'un graphiste/DA qui utilise Photoshop. Il va ouvrir manipuler des fichiers divers et variés, mais si je prends mon quotidien, donc des sources shooting photo ou des assets client, on parle de TIF 5 ou 10K pixels, soit des fichiers entre 30 et 500Mo, et j'en manipule des paquets et des paquets, tout ça dans Photoshop, tu ajoutes tes layers sur des layers, et Photoshop va faire deux choses : bouffer de la RAM, écrire du cache. Mais surtout bouffer de la RAM. Et donc l'OS va faire mumuse avec le swap, et la encore, testé et approuvé, à un moment - et c'est un moment qui peut arriver assez vite - la machine mouline ... ou pas. La présence d'un nVme repousse ce moment car les jeux de swap sont quasi insensibles, car plus rapides.

Bref, Apple ne met pas des SSD à 3Go/s pour piquer du fric aux cons d'acheteurs ou pour dire qu'ils ont la plus grosse (sinon ils le feraient aussi sur le CPU et le GPU) mais plutot parceque ça a un REEL intérêt à l'usage. L'usage... des applications.

Idem pour la présence des TB3. Outre le fait de minimiser les prises sur une machine, le débit 40Gb/s permet de servir la soupe aux créatifs : gestion des écran 5K, gestion des boitiers de stockage pour les monteurs 4K ou 8K

Le raisonnement "j'ai le plus gros CPU, le plus gros GPU, le plus de RAM" qui dictait l'informatique des années 2000 est un peu fini, on est dans un autre paradigme aujourd'hui

Un core i9 overcloké avec un GTX1080ti, si c'est dans une machine avec un HDD et des ports USB3, ce sera un monstre de puissance qui se tournera les pouces à toute vitesse. Mais alors à toute vitesse.
Et son utilisateur aussi ... tout en croyant avoir "la plus grosse"

avatar fte | 

@pocketalex

"Quand je parle"

d'une minorité de plus en plus de niche pas du tout représentative de la majorité des clients actuels de la Pomme.

Yep.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR