Parallels Desktop 16.5 virtualise Windows 10 sur les machines Apple Silicon

Anthony Nelzin-Santos |

Cette fois, c’est la bonne. Après plusieurs mois de développement, Parallels Desktop 16.5 est pleinement capable de virtualiser Windows 10 sur les processeurs Apple Silicon. Plus de 100 000 utilisateurs de Mac M1 ont participé au programme technical preview et éprouvé le fonctionnement « de dizaines de milliers » d’applications Windows, à commencer par celles de la suite Microsoft Office.

Windows 10 virtualisé sur un Mac M1 avec Parallels Desktop 16.5. Image Parallels.

« La transition s’est déroulée en douceur pour la plupart des applications grâce à Rosetta, mais les machines virtuelles font exception », déclare Nick Dobrovolskiy, vice-président de Parallels en charge de l’ingénierie, « les ingénieurs de Parallels ont dû prendre en charge la virtualisation native sur la puce M1. » Le jeu en valait la chandelle : une machine virtuelle Windows 10 sur un Mac M1 tourne 30 % plus rapidement que sur un MacBook Pro Core i9 et consomme 2,5 fois moins que sur un MacBook Air 2020.

Attention toutefois : puisque l’on parle de virtualisation, il est question de Windows 10 pour ARM, qui n’est pas commercialisée, mais peut être téléchargée sur le site de Microsoft. Si les principales applications semblent stables, quelques problèmes de compatibilité ne sont pas à exclure. Parallels Desktop 16.5 permet par ailleurs d’utiliser les principales distributions GNU/Linux sur les Mac M1, comme nous avons pu le vérifier avec Ubuntu 20.04 pour ARM.


avatar Ghaleon111 | 

Ça tombe bien, w10arm pourra bientôt être compatible avec tous les logiciels 64 bits.
Vivement les imac m1.

avatar raoolito | 

@Ghaleon111

c’est pas deja le ca,s j’avais lu une news recemment la-dessus ? (ou alors c’était l’annonce)

avatar Mrleblanc101 | 

@Ghaleon111

Ça restera de l'émulation dans de la virtualization par contre. Peu de logiciel Windows sont adaptés à l'architecture ARM.

avatar pocketalex | 

@Meleblanc101

..et c’est tout le coeur du problème auxquels seront confrontés les futurs PC sous CPU ARM (avec autre chose que de l’anémique snapdragon) : que les développeurs suivent

avatar koko256 | 

En regardant les retours sur les forums de parallel, on voyait bien que la cible cachée était Windows. J'espère qu'ils vont continuer d'améliorer le support de linux.

avatar celtik44 | 

Donc bientôt possible de mettre Windows sur IPad ?

avatar MKO | 

J’y comprends rien je croyais que ce n’étais pas possible...

avatar pacolapo | 

Si c'est possible, mais le problème vient du fait que Windows "classique" n'est pas compatible avec Apple Silicon.

Il faut une version spécifique "Windows ARM" pour que cela fonctionne, cette version semble ne pas être très aboutie pour l'instant et un particulier ne peut pas l'acheter, elle est réservée aux assembleurs de machines (Dell etc...)

Bref, en tout cas, on peut que " ca sent bon ", ca devrait bientôt arriver :)

avatar minounet | 

@MKO

C’est pas Windows x86 mais Windows ARM qui est virtualisé
Le Mac ayant une puce ARM il lui faut un Windows ARM
Si il n’y avait pas eu de Windows ARM saurait été de l’émulation avec des pertes de performance énorme

avatar Mrleblanc101 | 

@minounet

En fait sans Windows 10 arm ça aurait été impossible. C'est pour cette raison qu'il n'y a pas de support pour Windows 10 x86-64 dans parrallel

avatar pocketalex | 

« Si il n’y avait pas eu de Windows ARM saurait été de l’émulation avec des pertes de performance énorme »

Au final c’est ce que l’on a mon ami

Parralels virtualise Windows 10 ARM sur des Mac ARM ... mais au final, ce n’est pas l’OS que l’on utilise.

Ce sont les applications.

Et les applications Windows compilées en ARM elles sont ... inexistantes.

Donc comment on fait ? On fait tourner les versions x86 avec une bonne couche d’émulation

avatar Mrleblanc101 | 

@pocketalex

Certaines app comment à supporter ARM, comme Edge, VS Code. Mais en effet la majorité ne le supporte pas et ne le supporteront jamais

avatar pocketalex | 

Edge c'est le navigateur de Microsoft, encore heureux qu'ils soit compilé ARM sur Windows 10 ARM (comme si Apple sortait les Mac M1 et que Safari tournait en x86 avec émulation)

Par ailleurs, il me semble que la suite Office est compilée ARM, ce qui n'est pas rien

Mais voila, la majorité des logiciels, que ce soit les grands noms (suite Adobe, tous les logiciels de compta, d'architecture, de musique, de photo, de développement, etc, etc ... quasiment toute la logitehèque Windows) ou des petits noms (utilitaires, sharewares, etc) et tous les jeux ... rien n'est prêt.

Windows 10 ARM, et les PC sous ARM, ça date de 2017. ça fait quasi 4 ans que ça existe, et rien n'a été porté, et j'ai énormément de mal à croire que tous les développeurs vont s'y mettre du jour au lendemain alors qu'ils n'ont rien fait pendant 4 ans

Et ce qu'il va se passer va être super simple : les PC ARM avec des CPU ARM un minimum sérieux vont surement débarquer un de ces quatre, les testeurs sur Youtube et les sites tech vont les prendre en main. Ils sortiront surement des benchs enthousiastes (et encore, Intel va pas se laisser faire, croyez moi) en pur CPU, mais en test logiciel, ça tiendra pas la route si c'est de l'émulation.

Et ce sera de l'émulation.

Et les graphiques catastrophiques pour les modèles ARM vont pleuvoir de partout. Les papiers sont à charge ... ça devient facile de jouer les madames Irma dans ce domaine tant l'histoire s'est répétée de nombreuse fois

Le grand gagnant de tout cela sera Intel, car à chaque tentative de s'éloigner d'Intel (Windows RT, Windows 10 Arm en 2017) le peu de fabricants qui ont joué le jeu se sont mangés, et ils sont retournés d'autant plus vite et d'autant plus fort vers le classique et indétronable x86 (la surface RT avec un OS dédié, sous ARM, tactile, comme iOS, a été dégagée fissa et remplacée par la surface pro, sous x86, avec le bon vieux Windows 10 x86)

avatar Mrleblanc101 | 

@pocketalex

Edge est basé sur Chromium. Google a une version ARM de Chrome depuis le début mais ne veux pas la rendre disponible
Et je ne comprend pas ton message, tu répète exactement ce que je dis depuis le début

avatar pocketalex | 

@ Mrleblanc101

"Et je ne comprend pas ton message, tu répète exactement ce que je dis depuis le début"

C'est qu'on doit dire la même chose alors 😅

avatar oomu | 

@Mrleblanc101

votre message sous-entendait que ce n'était pas grave, car Edge et Vs-Code existent en version ARM, comme si ça annonçait que demain (ou après demain, ou la d'ici 2 ans ou + ) allait arriver tout le reste, ce qui est l'unique chose qui intéresse le public.

Pocketalex en étant beaucoup plus explicite et concret que vous, rappelle que Edge et Vs-Code ne signifient rien.

avatar jcp25 | 

@pocketalex

Et les applications Windows compilées en ARM elles sont ... inexistantes.
---
Excellent résumé, mon cher !
L'intérêt d'installer Win68 sur un autre système étant essentiellement pour faire tourner des applications métiers ou spécifiques...
Pour l'instant, la solution est... Un deuxième ordinateur sous Win68 !
A suivre 🐾🐾🐾🐈🐈🐈

avatar oomu | 

@jcp25

ha Win68, le Mythologique Windows tournant sur Motorola 68x00 ;)

avatar jcp25 | 

@oomu

ha Win68, le Mythologique Windows tournant sur Motorola 68x00 ;)
---
Voilà ce que c'est quand on ne se relit pas !
Par contre comment à pu arriver Win68 au lieu de Win10... Grande interrogation !
🐾🐾🐾🐈🐈🐈🐀

avatar Mrleblanc101 | 

@MKO

Il s'agit de Windows 10 ARM, pas Windows 10 x86-64

avatar ErGo_404 | 

A noter que Windows rajoute une couche d'émulation pour faire tourner les applis x86 sur processeurs ARM, et les performances de cette couche d'émulation ne sont pas toujours au top.

Même si c'est stable, ça va commencer à en faire des couches d'émulation.

avatar TheUMan | 

Je suis tout à fait d'accord avec vous l'article n'est pas clair; en fait, c'est de la virtualisation de la version de Windows 10 ARM ok, mais, les applications 64 bits x86 sont émulées grace à un équivalent de rosetta 2 du coté de Microsoft donc c'est pas la même chose que la virtualisation de Windows 10 x86 sur un processeur Intel sur un Mac Intel.
A noter également que cette version de Windows ARM est une BETA et n'est pas vendue au particuliers (pour l'instant ?) !

avatar Gwynpl@ine | 

Windows 10 ARM virtualisé sur M1 est plus rapide que sur une Machine ARM faite pour. Donc une application X86 virtualisée dans la virtualisation de Windows 10 ARM sera tout de même plus rapide. CQFD ^_^

avatar TheUMan | 

@Gwynpl@ine
Il y a une erreur dans votre analyse les applications x86 64 bit sont émulées et non virtualisées. Donc cela reste de l'émulation (peut-être plus rapide mais de l'émulation quand même avec les risques de bugs associés).

avatar Florian Nicolin | 

@Gwynpl@ine

Je confirme, sur un MacBook Air M1, je fait tourner Tia Portal (suite software de Siemens pour la programmation des API Siemens) et ça tourne aux petits oignons ! Donc pour du ARM Windows qui tourne sur du ARM Apple, c’est très prometteur !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR