Parallels Desktop M1 ne sera pas prêt au lancement des nouveaux Mac

Mickaël Bazoge |

Il faudra attendre encore un peu avant de pouvoir installer Parallels Desktop sur les mac M1, prévient Nick Dobrovolskiy, vice-président ingénierie et support de l'éditeur. La version universelle de l'outil de virtualisation est encore en développement ; on comprend qu'elle ne devrait pas trop tarder, mais a priori c'est mort pour le lancement des nouveaux Mac1.

La distribution Debian 10 dans Parallels Desktop présentée pendant le keynote de la WWDC.

Parallels a travaillé avec Apple pour mettre au point cette version M1, qu'on a entr'aperçue durant le keynote de la WWDC, en juin. Il s'agissait d'un « prototype », rapporte Dobrovolskiy. Depuis, le développement de Parallels Desktop pour les machines M1 a réalisé « d'énormes progrès », notamment au niveau du support des machines virtuelles.

Reste l'éléphant dans le magasin de porcelaine : la prise en charge des machines virtuelles Windows. Les systèmes GNU/Linux et autres Unix sont compatibles, mais la version ARM du système d'exploitation de Microsoft se fait tirer l'oreille (lire aussi : Boot Camp ne sera pas disponible sur Mac ARM !).

La balle est dans le camp de Microsoft : les licences pour Windows ARM ne sont distribuées qu'aux constructeurs pour une pré-installation sur leurs machines, pas auprès du grand public. Nick Dobrovolskiy salue le support à venir de l'émulation d'apps x64 dans la version ARM de Windows, qui va ouvrir au système la vaste bibliothèque d'applications x86 en 64 bits. L'OS ne supportait jusqu'à présent que les apps x86 en 32 bits, et ARM en 32 et 64 bits. C'est peut-être ce qui manquait à Windows ARM pour sortir de l'ombre de son grand cousin qui roule pour Intel.

Les premiers utilisateurs de Mac M1 qui voudront mettre les mains dans le cambouis peuvent demander à faire partie du programme Technical Preview de Parallels.


  1. Les autres logiciels de Parallels, à savoir Parallels Access, Parallels Toolbox et Parallels Client ne poseront en revanche pas de souci sur les Mac M1, ils ont passé sans encombres le cap des binaires universels. Sur les Mac Intel, Parallels Desktop 16 est disponible et compatible avec macOS Big Sur.  ↩︎

avatar fredazou | 

Que je comprenne bien, Quand Windows A.R.M serai sorti, il faut également que toutes les applications fonctionnent avec Windows A.R.M. ? Non ? Quid des anciennes ?

avatar marc-5 | 

@fredazou

Non, tu auras une émulation qui fera tourner les logiciels Intel

avatar raoolito | 

@marc-5

d’ailleurs pour trouver ce cas: "lancer parallel / virtualiser windows ARM / lancer une app x86 / faire de l’emulation x86 pour faire fonctionner l’app" ben faut en avoir rudement besoin !
à ce niveau, ce serait bon de reflechir à la logithèque mac sous rosetta ou celle sous iOS (et donc celle en construction sous ARM), on devrait bien trouver son bonheur dessus, crotte !

avatar macfredx | 

@raoolito

Pour 1 ou 2 petits logiciels qui te sont indispensable et qui n'existent pas (ni leurs équivalents) sur Mac, ça peut le faire...

avatar rolmeyer | 

@fredazou

Édite.

avatar Charlesl15 | 

Du coup W10 via boot camp est impossible aujourd’hui mais on peut quand même passer par parallels? C’est un peu bête de devoir couper en deux la puissance du Mac et pas le supporter via boot camp à pleine puissance

avatar Lionel_F | 

@Charlesl15

La perte de vélocité par virtualisation est négligeable et pas divisée par 2.

avatar malcolmZ07 | 

de mon expérience par 10 - 20 % mais ça consomme énormément de ram

avatar YetOneOtherGit | 

@Lionel_F

"La perte de vélocité par virtualisation est négligeable"

Ce n’est pas de la virtualization ici mais de l’émulation ce qui est bien plus vorace en ressources.

Une VM x64 sur une architecture physique x64 c’est bien plus simple.

avatar maxou56 | 

C'est pareil ici, Parallels Desktop ne fait pas d'émulation, mais de la virtualisation Arm64 vers Arm64.
Pour le moment c'est compatible avec les Linux et unix Arm64.

avatar YetOneOtherGit | 

@maxou56

"Parallels Desktop ne fait pas d'émulation, mais de la virtualisation Arm64 vers Arm64."

??? Tu veux dire x64 -> ARM ?

Tu connais une solution pour faire tourner un OS x64 sur une architecture ARM sans émulation toi ?

Le prix Turing te tend les bras. 😳

avatar lmouillart | 

"Tu connais une solution pour faire tourner un OS x64 sur une architecture ARM sans émulation toi ?"
Oui si x=ARM. Hop je ne suis déjà plus là -> [ ]

avatar YetOneOtherGit | 

@lmouillart

"Oui si x=ARM. Hop je ne suis déjà plus là -> [ ]"

😜🖖

avatar maxou56 | 

@ YetOneOtherGit et @imouillart
Merci pour le manque respect.
Mais Parallels Desktop Pour Mac ARM, fait bien de la virtualisation Arm64 vers Arm64.
Il y a eu des démonstrations avec Debian (version arm 64)
Bref...

avatar YetOneOtherGit | 

@maxou56

"Mais Parallels Desktop Pour Mac ARM, fait bien de la virtualisation Arm64 vers Arm64."

Nous ne parlions pas de cela dans ce que tu as commenté d’où le trait d’humour 😎

Tu commentes le fait que pour faire tourner W10 x64 sur Mac ARM il faut émuler le CPU cibles par une réponse parlant de virtualization sur des architectures équivalentes... tu peux comprendre notre surprise et nos commentaires 😎

avatar melaure | 

Si vous vous souvenez un peu de l'époque PPC, en émulation, on a un PC de 25% la puissance du proc. Un G4/500 me donnait un Pentium 100 à 150 environ ..

Donc on sera très loin derrière les MacIntel en emulant du x86 sur ARM .. Pour l'instant du moins.

avatar macfredx | 

@melaure

Les puissances disponibles aujourd'hui n'ont plus rien de comparables.

avatar YetOneOtherGit | 

@macfredx

"Les puissances disponibles aujourd'hui n'ont plus rien de comparables. "

Surtout les savoir faire sur ce type de produit, les performance de Rosetta 2 sont absolument remarquables.

avatar YetOneOtherGit | 

@melaure

"Si vous vous souvenez un peu de l'époque PPC, en émulation, on a un PC de 25% la puissance du proc"

Comme toujours tu regardes l’avenir dans un rétroviseur, une de tes spécificités.

Rosetta 2 n’a rien à voir avec la première version de la transition que tu évoques.

Pour l’avoir testé sur le DTK c’est un travail absolument remarquable.

avatar ech1965 | 

le top serait quand même un croisement entre // Desktop et Rosetta2... possibilité de booter une vm en émulant un CPU x86_64 ( comme qemu )

avatar jcp25 | 

Bon, soyons sérieux, si on a besoin professionnelement de faire tourner un ou deux soft windows + pack office + filemaker (par exemple) dans les macs m1, la meilleure solution est d'acheter un PC et d'y accéder via Bureau à Distance ou VNC Viewer.
Ensuite, faire le choix des 2 bécanes ou d'une seule sous Windows qui permet d'avoir du vrai pack office.
En tout cas, c'est le conseil que toutes les boîtes spécialisées vont donner.

avatar raoolito | 

@jcp25

c’est vrai que le pack office n’existe pas sur apple silicon..

ha ben si tiens ?
;-)

avatar jcp25 | 

@raoolito

Si tu compares Excel sur Mac et sur Windows, cela n'a rien à voir.
Il y a pas mal de professions (experts comptables par exemple) qui achètent des "moulinette" excel. Et la plupart ne marchent pas sous Mac. Donc ils utilisent une VM qui fait tourner les logiciels spécialisés qui n'existent pas sur Mac plus Excel.
Donc...

avatar jcp25 | 

@jcp25

Et je me suis aperçu chez mes clients qu'ils faisaient aussi tourner dans la VM Outlook qui marche mieux et même Word...
Et comme leurs données sont sur des serveurs...

avatar AppleDomoAdepte | 

@jcp25

Je confirme.
Office 365 sur Mac ou sur Windows ne proposent pas les mêmes fonctionnalités

Des « moulinettes » ne sont parfois dispo que côté Windows comme pour Excel
Pas d’Access cote Mac

La seule chose que je préfère du côté Mac, c’est Outlook

Pages

CONNEXION UTILISATEUR