Ulysses 20 intègre un correcteur orthographique et un « tableau de bord »

Anthony Nelzin-Santos |

Ulysses continue son petit bonhomme de chemin. Pour sa vingtième révision, le compagnon des scribouillards et autres plumitifs intègre un correcteur orthographique et grammatical. Comprenant vingt langues, il prend place dans le « tableau de bord », une nouvelle barre latérale qui modifie sensiblement la physionomie de l’éditeur de texte.

Le correcteur orthographique dans Ulysses 20.

Ulysses était déjà compatible avec Antidote, mais intègre désormais son propre correcteur orthographique et grammatical. Fourni par l’entreprise allemande LanguageTooler, qui développe le correcteur en ligne et les extensions LanguageTool, il n’est pas aussi pointu que les correcteurs de Druide et de Diagonal (lire : Antidote/ProLexis : quel est le meilleur correcteur orthographique pour Mac ?). Sans connexion au réseau, il se contente même d’une analyse très sommaire.

Avec une connexion au réseau, au prix d’une transmission de vos textes sur les serveurs de LanguageTooler, il peut toutefois faire l’affaire pour des besoins limités. L’analyse « avancée » vérifie la grammaire, le style, la sémantique, et la typographie. Comme elle reconnait une vingtaine de langues, elle permet d’éviter les erreurs les plus courantes et les faux amis dans les idiomes que l’on maitrise moins bien.

Le correcteur peut aussi donner des conseils (sommaires et parfois datés) de style, de sémantique, et de grammaire.

Ce correcteur prend place dans le « tableau de bord », qui fusionne la barre des pièces jointes, la fenêtre flottante de navigation, et les statistiques. Une modification majeure d’un pan de l’interface qui n’avait pas beaucoup évolué depuis la réinvention d’Ulysses en 2013, et concentre désormais toutes les « aides à l’écriture » au même endroit.

Le « tableau de bord », qui donne une vision d’ensemble de la structure du document (plan, annotations, signets, liens, notes de bas de page), des statistiques, des mots-clés, et des pièces jointes. Le texte est coloré avec mon thème personnel.

Le tableau de bord est disponible sur macOS comme sur iOS. Le correcteur est réservé au Mac pour le moment, mais sera intégré à l’iPhone et à l’iPad « cet automne ». Ces nouvelles fonctions sont intégrées à l’abonnement Ulysses, proposé à 5,99 € par mois ou 49,99 € par an. Les étudiants bénéficient d’une remise de 50 %, et peuvent profiter d’une offre à 11,99 € pour six mois.

Le tableau de bord sur iPhone.

avatar ipan | 

Une des meilleures app que j’utilise au quotidien et dont je paye l’abonnement depuis plusieurs années avec plaisir ! Sans parler de nombre de MAJ au long de l’année 👍🏼😉

avatar ataredg | 

Je suis totalement d'accord. On pourrait penser que c'est un énième éditeur de texte, mais on se rend compte que c'est surtout le meilleur dans sa catégorie si tu aimes écrire.

avatar david66 | 

@ipan

Excellent logiciel !!!

Le seul hic, selon moi, étant l’encapsulage propriétaire des fichiers... n’ayant jamais réussi à basculer ma bibliothèque Ulysses vers un logiciel tiers tout en conservant mise en page et arborescence de classement des fichiers...

avatar Grug | 

À noter aussi que Ulysses est inclus (Mac+iOS) dans l'abonnement Setapp. ;)

avatar PoqQop | 

Certainement le meilleure logiciel de ce genre, mais on ne peut plus de tout ces abonnements. Je suis passé à AIWriter pour cette raison.

avatar pat3 | 

@PoqQop

"Certainement le meilleure logiciel de ce genre, mais on ne peut plus de tout ces abonnements. Je suis passé à AIWriter pour cette raison."

Je suis passé au libre pour cette raison.
Et il y avait quelques tics propriétaires d’Ulysses qui m’énervaient, comme le dit @david66. Utiliser le markdown avec des balises spécifiques pour in fine produire des fichiers propriétaires incompatibles avec d’autres éditeurs, par exemple.

avatar heu | 

Vivement la version 31.

avatar ataredg | 

@heu : tu es mon héros ! :)

avatar macstaw | 

J’utilise Ulysses (via Setapp), mais pas en permanence, alternant avec iAWriter , Bear (dont les annonces de fonctionnalités comme les tableaux et les notes de bas de page, mais aussi et dès à présent l’ouverture des textes sur Marked 2, ont fait que bear a repris chez moi du service), Typora.

Ce qui manque à Ulysses, ce sont les tableaux. Mes écrits sont nombreux, mais professionnels et il m’arrive de devoir en insérer. De même j’ai du modifier des fichiers CSS pour justifier ou aligner le texte.

avatar xavier25 | 

Le seul abonnement que je paye, à prix réduit car j’ai été l’un des premiers fidèles à switcher sur la formule d’abonnement et franchement c’est top. Mises à jour fonctionnelles régulières, et toujours aussi efficace (donc indispensable !).

avatar macstaw | 

Pour compléter mon message plus haut, je dirai que ma réserve tient aussi au fait qu’il n’est pas possible de créer une table des matières (TOC) ni de placer une ligne séparatrice. Sauf si j’ai raté quelque chose !

CONNEXION UTILISATEUR