XPress 2017 importe les fichiers IDML d'InDesign

Florian Innocente |

La mise à jour de janvier 2018 pour XPress 2017 contient une fonction d'import de documents InDesign qui ont été préalablement exportés au format IDML. Apparu à l'époque de la CS4, il facilite la récupération d'un fichier avec des versions plus anciennes d'InDesign ou d'autres applications d'Adobe.

Cette fonction dans XPress 2017, qui en est au stade de la bêta, vise à rendre caduques les méthodes d'import précédentes qui consistaient à partir d'un PDF ou à copier les objets d'un document entre les deux applications.

Le forum IDML de Quark propose plusieurs pages qui détaillent les limites temporaires de cette fonction : les éléments d'un document qui sont (ou pas) reconnus ; la FAQ générale et l'endroit où l'on peut soumettre des documents InDesign qui posent problème.

Il est également conseillé de tester cet import avec l'interface d'XPress réglée sur l'anglais, les résultats peuvent être meilleurs. En attendant que l'outil soit homogénéisé dans les autres langues déjà prise en charge.

Enfin, pour ceux tentés par un retour sur XPress, l'éditeur proposer une version démo et une offre à 50 % sur son application.

Source
avatar Fennec72 | 

Il y a-t-il des stats d’utilisation respectives d’InDesign et XPress?

avatar Fennec72 | 

XPress avait la réputation de mieux gérer les gros ouvrages ?
Est-ce toujours le cas?

avatar Scotosh | 

Juste par curiosité et sans jugement :
Pourquoi utiliser XPress alors qu’Indesign est devenu l’outil principal, avec une interface claire, détaillée et compatible avec toute la suite Adobe ?

avatar Fennec72 | 

@Scotosh

Je me pose la même question !

avatar marc_os | 

@Fennec72
Je me pose aussi la question :
Pourquoi utiliser une Renault* alors qu'une Peugeot* fait très bien l'affaire ?

(*) Remplacer au choix par n'importe qu'elle marque automobile.

avatar Almux | 

Parce que Adobe a fini par adopter une politique d'abonnement qui rend Quark XPress plus sympathique: Adobe, du "gentil" venant nous sauver des griffes avides de QXPress, il est passer au "méchant" vampire. Adobe est arrivé au même point de monopole que QXPress occupait lors de la sortie d'InDesign.

avatar Avenger | 

Parce...
- pas de système d'abonnement rendant captif;
- Indesign est devenu une usine à gaz, comme toutes les applications Adobe;
- pour des mises en page ne concernant que du texte et pas de visuels, QuarkXpress est tout autant à la hauteur qu'Indesign;
- certains utilisateurs ont gardé un esprit critique et choisisse la solution le mieux adaptée à leurs besoins et non l'inverse;
- si QuarkXpress continue d'exister, ce n'est certainement pas sans bonnes raisons :-)

avatar Almux | 

Comme je suis à la retraite et que je n'ai plus aucune raison d'investir dans des mises à jour aussi coûteuses qu'obligatoires, je me réjouis de la sortie prochaine d'Affinity Publisher... Peut-être une alternative sympathique aux deux "dinosaures"?
(mais avec ++bémol, j'imagine, concernant les pros...)

avatar stephs30 | 

Pourquoi ? adobe est-il le maître du monde ?
Pourquoi ? car tout le monde n'est pas pour les logiciels à abonnement ......

avatar DouceProp' | 

Pfiou. À quoi bon ?
Et c'est sûr que ce sera bancal...

avatar Almux | 

Pas forcément, QXPress est, à la base, beaucoup plus dédiée à la (vrai) typographie.
C'est un argument pour les pros du genre. Mais, effectivement, on a pris l'habitude de se contenter de moins de précision.

avatar Samie | 

Sauf que pour la dernière maj (13.2) , il y a un bug :

"WARNING:
Unfortunately QX2017-13.2 contains a bug occurring with boxes turned by 90°, 180° or 270°, having a certain number of glyphs.

So we have stopped auto distribution of the update."

http://forums.quark.com/viewtopic.php?f=59&t=29801

avatar iPeP | 

Ne me parlez plus de Quark ! J'ai pré-acheté la version précédente au tarif éducation (ils vendaient celle d'avant avec la possibilité d'avoir la suivante gratuite dès sa sortie), j'étais client depuis des années et j'avais tous mes cours sous Quark... quand elle est sortie la version éducation n'existait plus, la licence n'a jamais fonctionné, mes documents avaient été convertis au nouveau format durant la période d'essai, l'ancienne application ne fonctionnait plus sur la nouvelle version de l'OS... et ils n'ont jamais fait le moindre geste si ce n'est me proposer de de racheter une licence complète !
J'ai tout balancé, j'y ai passé des heures mais never ever !

avatar deltiox | 

@iPeP

Comme quoi, même avec la menace d’Adobe, ils n’ont hélas pas changé leurs methodes et réponses SAV...

Ils n’apprennent pas de leurs erreurs

avatar Scotosh | 

Je comprend la problématique de l’abonnement, je n’en suis pas particulièrement fan.
Cependant, j’aurai vraiment du mal à me passer de la suite Adobe et avoir des logiciels qui ne sont pas associés.
Il faut avouer que la suite Adobe est cohérente.
Même si elle mériterai un bon coup de rafraîchissement en voyant certains concurrents sortis récemment :)

La fameuse comparaison de voiture n’est pas vraiment liée, même si je suis d’accord que c’est le choix de chacun. Selon ses préférences, ses méthodes de travail etc.
Il y a pour moi bien plus de différence entre 2 modèles de véhicules que 2 logiciels liés au design graphique. Ce ne sont pas que des options et des couleurs mais des méthodes de travail différentes.
La remarque sur la typo plus aboutie sur XPress est intéressante, je vais m’y pencher par curiosité.

avatar slurp236 | 

Je bosse dans une imprimerie et quarkxpress est un vrai cauchemar pour moi comparé à indesign.

Le logiciel plante constamment, les polices gérées par suite case fusion ne s'ouvre pas, beaucoup d'export foireux et problèmes colorimétriques en print que l'on ne rencontrera jamais sous indesign.

J'utilise les dernières version,2017 et 2016 sur des iMac récents en 10.12 et c'est de plus en plus foireux avec en conséquence des pertes de temps phénoménales...

avatar Avenger | 

"...les polices gérées par suite case fusion ne s'ouvre pas..."

Ah, la gestion des polices de caractères!!! Source d'une grosse majorité de problèmes rencontrés en mises en pages. Des jeunes graphistes qui maîtrisent de moins en moins les aspects techniques des polices, faisant une confiance aveugle dans un gestionnaire (quel qu'il soit) sans trop comprendre comment bien l'utiliser. Où, pour les plus nuls, l'utilisation stupide d'un gestionnaire externe ET du livre des polices du Mac.

Remarque générale suite à ma longue expérience dans le prépresse, l'imprimerie et la maintenance Mac pour des graphistes.

avatar YARK | 

@slurp236 et 237 si y veut...

Soit tu touches pas au document Quark que tu as reçu et tu demandes à ton client de te faire un pdf que tu flasheras, soit tu dois repartir de son document Quark pour à ton tour continuer la mise en page.

En ce cas, je te conseillerais de te pencher sur l’extension Q2ID (Quark to InDesign), payant (autour de 150 € si je me souviens). Module qui s’installe dans InDesign et qui te permet de récupérer facilement + de 90% de la mise en page.

Donc attention : mise en page client identique à 100% - à lui de faire un pdf - et à toi de lui expliquer comment faire un bon pdf.

Mise en page à retravailler : pas se faire chier : récupérer dans InDesign.

Moi aussi imprimeur, Quark c’est définitivement fini : nous ont trop pris pour des cons à une époque.

Adobe : faut faire avec.

Affinity : j’espère qu’un jour j’enverrais à son tour ch... Adobe, mais c’est certain que c’est pas demain la veille....

avatar YARK | 

...doublon post Bug ?

avatar irep | 

Les deux maisons croient dur comme fer que l'édition papier et son export au format web interactif et responsive ont de l'avenir ou en tous cas qu'ils peuvent intéresser une certaine catégorie d'utilisateurs (la quelle ?).
Il n'y a pas si longtemps, j'ai taquiné un XPress guru sur Youtube parce qu'il vantait la nouvelle exclusivité d'export en flip Book pure HTML5 et CSS3... Sauf que des applis ou des services gratuits ou payants proposent ça depuis longtemps à partir de pdf ou d'images numérotées :)

avatar lenogre | 

Affinity devrait mettre tout le monde d'accord !

Pour moi, exit déjà Illustrator (mises à part quelques fonctions), je lâche petit à petit Photoshop en me mettant à Photo et j'attends la beta de Publish prévue ce printemps avec impatience.

avatar Almux | 

Idem pour moi. Mais il est vrai que je n'ai plus les mêmes contraintes professionnelles. Je n'ai plus de travaux collaboratifs et autres workflows avec lesquels tricoter.
Je fais toujours de l'édition et de la PAO... juste dans mon p'tit coin à moi.
J'attends aussi, avec impatience, la beta de Publisher. Si c'est du même niveau que Designer et Photo, ça m'ira très bien! Et... ciao, ciao, bye, bye, Adobe.

CONNEXION UTILISATEUR