Plans trouve petit à petit le chemin du web

Stéphane Moussie |

La venue de Plans sur le web se concrétise peu à peu. Après la carte du site web de la WWDC 2016 chargée par une nouvelle API baptisée mapkit.js et des embauches de spécialistes du web, voilà que des points d'intérêt ont leur propre page web.

Des utilisateurs ont remarqué ces pages web dans les suggestions de Safari. Avec iOS ou Safari Mac, les URL lancent directement l'application Plans, mais avec un autre navigateur, on ouvre une page web contenant une petite carte interactive et des informations sur le lieu.

Comme le note 9to5Mac, ces pages web semblent être destinées à être partagées, mais Plans sur iOS et Mac ne les génère pas encore. Ces pages sont sûrement juste une pièce d'un puzzle.

avatar Kriskool | 

Par contre Plans ne trouve toujours pas son chemin en mode GPS. !! Les nouvelles routes recel maintenant ouvertes manquent alors qu'elles sont sur Waze depuis le début des travaux !! La honte Apple. Mare de cette appli qui nous est imposée avec CarPlay que je regrette même d'avoir payé en option. Berk!

avatar françois bayrou | 

Consoles toi en te disant qu'au moins, tes données personnelles ne sont pas vendues à la pizzeria / tacos / vétérinaire / taxidermiste / pompes funèbres que tu croises sur ta route.

Mais oui, Apple et le web ca fait deux.
Depuis l'arrivée de tcp/ip sur Mac OS, après tous les autres OS ( donnez moi le nom d'un OS qui n'avait pas tcp/ip quand il est arrivé sur Mac OS... ), depuis le 1er navigateur maison ( pendant longtemps, les seuls navigateurs Web dispos sur MacOS n'étaient pas made in Apple )... jusqu'à SproutCore, ( non ce n'est pas un gros mot mais un framework "génial" à péremption rapide ) et Plans, et maintenant Apple Music, ...
Vous êtes combien à louer vos films sur iTunes ? ( à part Fousfous )
Apple est clairement à la ramasse sur le web. C"est pas son truc. Faut y être, alors ils y vont, mais ça manque clairement de motivation :)

avatar Domsware | 

@françois bayrou :
Utilises-tu les services en ligne d'Apple pour en parler comme cela ?

avatar françois bayrou | 

Non.
Si toi tu les utilises, réjouis toi, tu vas découvrir cette année un truc génial ; la collaboration temps réel sur des docs iCloud.
Moi ca fait +10 ans que je le fais, avec Google Drive :)

avatar Domsware | 

@françois bayrou :
Ah oui, au moins 10 ans. Rien que ça.

avatar olaola | 

Oui, Google Docs a été lancé en 2006

avatar huexley | 

Ahah fell the burn @Domsware…

C'est la que tu vois clairement ceux qui ne sortent jamais de leur petit monde Apple… Après on s'étonne qu'ils pensent que Apple à tout inventé…

avatar françois bayrou | 

Rien que ca, oui

avatar patrick86 | 

"Mais oui, Apple et le web ca fait deux.
Depuis l'arrivée de tcp/ip sur Mac OS, après tous les autres OS ( donnez moi le nom d'un OS qui n'avait pas tcp/ip quand il est arrivé sur Mac OS... ), depuis le 1er navigateur maison ( pendant longtemps, les seuls navigateurs Web dispos sur MacOS n'étaient pas made in Apple )... jusqu'à SproutCore, ( non ce n'est pas un gros mot mais un framework "génial" à péremption rapide ) et Plans, et maintenant Apple Music, ...
Vous êtes combien à louer vos films sur iTunes ? ( à part Fousfous )
Apple est clairement à la ramasse sur le web. C"est pas son truc. Faut y être, alors ils y vont, mais ça manque clairement de motivation ?"

Vous savez ce qu'est le *web* ?

Votre propos mélange du protocole réseau, du "cloud", du web, du service de streaming, du logiciel, de la cartographie… le tout sur fond trollesque et pour conclure qu'Apple est mauvaise dans tout le fatras que vous assimilez dans _web_.

Bref. Pour répondre à la partie la moins insensée de votre propos, je cite, "Apple est clairement à la ramasse sur le web." ; non. La présence d'Apple sur le Web est énorme et excellente, d'autant qu'elle bénéficie d'un relais monumental des médias, qui ne lui coûte quasiment rien.

--

Web, c'est bien un de ces mots qui, bien qu'il est un sens assez clair et précis, est utilisé pour désigner tout et n'importe quoi parce que ça donne l'impression d'être "up to date", de parler du web.

avatar Rigat0n | 

@patrick86 :
Tu joues sur les mots : le reste de sa critique est assez valable.

avatar awk | 

@Rigat0n

La terminologie est toujours importante quand il s'agit de technique l'équivoque doit être autant que possible évitée dans le choix des termes ;-)

avatar françois bayrou | 

"Vous savez ce qu'est le *web* ?"

Oui : Je travaille dedans depuis quelques années. C'est mon gagne pain.

Qu'est-ce qui est trolllesque dans mon commentaire ?

Ne chipotons pas sur la définition du "web" : quelle qu'elle soit, Apple s'y débrouille mal.
A part si ça consiste à avoir un site e-commerce.
Mais c'est pas juste ça, le web. Si ?

"pour conclure qu'Apple est mauvaise dans tout le fatras que vous assimilez dans _web_."

Elle n'est pas mauvaise ! C'est juste la moins bonne.

avatar awk | 

@patrick86

Toujours surpris par le manque de rigueur du vocabulaire de certains techniciens.

Internet, Web, cloud, Réseaux, Protocole ... tout ça c'est pareil, l'univoque connais pas !

De plus de part la trés forte demande il faut avouer que le niveau moyen de rigueur technique et de maîtrise des bases théoriques, conceptuelles, méthodologiques ... de bien de ceux travaillant dans "le web" est assez affligeant.

Au niveau "programmation" par exemple le seul ouvrage de référence que beaucoup est lu est :

Copying and Pasting from Stack Overflow :-)

Mais cela ne les empêche nullement de pérorer et de se la jouer "fer de lance de la hi-tech"

avatar en ballade | 

@awk :
Passė ta condescendance, tu expliques?

avatar awk | 

@en ballade

Tu peux appeler cela de la condescende, si cela t'arrange.

C'est un constat personnel qui est assez partagé sur l'état des lieux d'un secteur.

Une opinion rien de plus et ce qui produit cette opinion est suffisamment évoqué dans mon propos.

Si tu considères que le niveau moyens de connaissances techniques dans le secteur du web est remarquable c'est ton droit.

Quant à la pratique du Copying and Pasting from Stack Overflow comme alpha et omega du dev pour toute une génération montante, c'est largement documenté, discuté et analysé en ligne.

avatar françois bayrou | 

"... niveau moyens de connaissances techniques dans le secteur du web est remarquable "

Le niveau moyen du secteur est plus que remarquable.
S'il ne l'était pas, les adeptes du copier coller n'auraient d'ailleurs pas grand chose à se mettre sous la dent.
"C'est d'une telle évidence qu'il faudrait être bien bête pour ne pas la voir"

avatar awk | 

@françois bayrou

"Le niveau moyen du secteur est plus que remarquable"

dans tes rêves sans doute, après tout dépend du niveau de celui qui fait l'état des lieux.

il est assez catastrophique en fait et pas qu'un peu.

C'est du bricolage dans bien des cas aussi fragile qu'un château de carte.

"S'il ne l'était pas, les adeptes du copier coller n'auraient d'ailleurs pas grand chose à se mettre sous la dent."

Cette simple phrase montre à quel point tu n'es pas conscient des enjeux et des réalités.

On ne fait rien de bien avec un copier/coller servile si ce n'est produire du code Frankenstein, impossible à maintenir et ce quelques soit les qualités de la source.

Les connaissances théoriques, conceptuelles, méthodologiques ... sont hélas bien souvent affligeantes.

Et le "mais ça marche" n'est en rien une preuve de professionnalisme et de maitrise.

Un des secteurs tellement porteur qu'on peut y faire son trou tout en étant mal formé et assez médiocre.

Un audit fait toujours très mal quant à la qualité de ce qui est mis en oeuvre sur bien des sites que ce soit en front ou en back : Code in-maintenable et non-documenté, implémentations foireuses, sécurité douteuse, bonnes pratiques ignorées, alto trivial, architectures bancales, technologies obsolètes, performances catastrophiques, paradigme de programmation fouillé au pied, design pattern surnaturels, rustines et bouts de ficelles, pensée magique, code mythe du cargo ... mais "ça marche"

J'ai quelques amis dont le travail consiste à mettre le nez dans leurs merdes à quelques prétentieux qui ont l'outrecuidance de se croire des informaticiens accomplis.

Et d'autres qui s'échinent à donner le goût de l'exigence et de la véritable connaissance à des jeunes gens aveuglé par le miroir aux alouettes tendu par certains

avatar françois bayrou | 

Tu voulais du troll ?
Ca tombe bien, en voilà un bien gros, bien gras, "awk", alias JMK ou lydia lopokova etc.
Aucun argument, que de la casse de mal baisé. Du Brice de Nice en version pas drôle du tout ( déjà que l'original, ... enfin bref )
Derriière le mot web il y a plein de choses, oui, on y met ce qu'on veut.

Mais Apple, ils y mettent quoi ?

Les faits sont là :
- Apple a mis un temps suspect à implémenter tcp/ip et à soutenir des protocoles non routables à 2 balles
- Apple a mis un temps suspect à sortir son propre navigateur
- Apple a du mal avec Plans
- Apple sort en 2016 un iCloud qui commence à ressembler à ce que faisait la concurrence 10 ans auparavant ( amdulillah. Steve Jobs est GRAND )

Tu pourras toujours arguer comme certains, que c'est parce que ce n'est pas leur objectif. Pourquoi pas. Mais dit avec d'autres mots, ils sont à la ramasse sur le ouèbe. point.

Ils sont à la rue sur les frameworks HTML5 / JS
Ils sont à la rue sur leur navigateur ( pas de WebRTC en 2016, WTF ? oui "awk" va venir m'expliquer que webrtc c'est pas le web, ok ok )
Ils sont à la rue sur les services : plans, docs, c'est pas au niveau de ce qu'un GAFA doit délivrer
Ils sont à la rue sur le streaming ( Apple, la boite qui a sorti iTunes, est la dernière à sortir un service de stream c'est à dire une version web ???? )

Ils sont très forts sur l'OS, sur les smartphones, sur le matos ils ont des années d'avance sur tout le monde. J'aime Apple, mais sur le web, et quelque soit ce que tu mets derrière ce mot, ils sont à la RAMASSE

avatar awk | 

@françois bayrou

"ils sont à la RAMASSE"

A la dernière lecture des comptes d'exploitation, ça ne va pas si mal.

Il est évident que sur bien des enjeux que tu énumères ils ne furent pas précurseurs, tout comme même après du temps ils ne proposent forcément les meilleurs solutions imaginable.

Mais de là a faire preuve de l'outrance et de l'excès de tes jugements à l'emporte-pièce il y a un sacré pas.

Mais cela va sans doute de paire avec ta vulgarité et ton manque de raffinement.

Je finirais quand même par le très classique mot de Talleyrand, qui lui s'y connaissait en finesse, en raffinement et en élégance : "Tout ce qui est excessif est insignifiant"

avatar en ballade | 

@awk :
Tout ce qui est excessif est insignifiant" allez tu commences à l'appliquer? Sors de ton paradigme de la pomm€

avatar awk | 

@en ballade

S'il m'arrive sans doute de me laisser aller à quelques excès dans mes propos, je suis à des années lumière de bon nombre qui se vautrent dans : la caricature, le manichéisme, la mauvaise foi consommée, l'outrance, la grossièreté, l'usage tendancieux de terme, le jugement à l'emporte pièce, la généralisation inepte, le raccourcis périlleux ....

avatar harisson | 

@françois bayrou :

Est-ce que ton analyse tient compte des problématiques business (historique de l'entreprise) et d'usages ?

- Leur logique est d'abord centrée sur les usages (ciblée sur l'utilisateur final non informaticien),
- Le web a été conçu sur un ordinateur NeXT,
- Apple n'a pas toujours été la société prospère que l'on connaît aujourd'hui,
- Ils font aussi du hardware et du design,
- Apple a "co-développé" un moteur web à succès,
- La carto, c'est un sacerdoce que l'utilisateur n'appréhende pas forcément (ni même les jeunes acteurs). Il est préférable d'avoir une stratégie moyen/long terme pour ce type de services.

Il y a effectivement énormément de points où Apple est "en retard" sur les technologies web strictes (ou a connu des plantages tel iAds par exemple), je pense qu'ils ne veulent pas faire trop de GAF(fes) ;)

avatar awk | 

@françois bayrou

Libre à toi d'adhérer à la vision du monde de Google et aux implications philosophiques et sociales du modèle économique qui la sous-tend.

Tu accepteras en retour qu'on puisse ne pas y adhérer et que l'on soit content qu'il existe encore quelques échappatoires.

Je suis un grand admirateur de ce qu'a réussit à faire Google en terme de bouleversement profond de modèles économiques, c'est un fait très rare dans l'histoire.

Mais de là a y adhérer et a vendre son vendre son aînesse pour un plat de lentilles, il y a un pas.

avatar françois bayrou | 

"Tu accepteras en retour qu'on puisse ne pas y adhérer et que l'on soit content qu'il existe encore quelques échappatoires."

C'est exactement ce que je dis dans les premiers mots de mon premier commentaire sur cet article :
"Consoles toi en te disant qu'au moins, tes données personnelles ne sont pas vendues à la pizzeria / tacos / vétérinaire / taxidermiste / pompes funèbres que tu croises sur ta route."

Ca n'interdit pas d'admettre que Apple est en retard, et a toujours été en retard, sur le web, et ce, quel que soit ce que tu mets derrière ce mot. Tu mets quoi, toi, derrière ce mot ?
Navigateur ? En retard. Site web ? En retard. Technos ? En retard. Outils ? En retard. Protocoles ? A la rue.

Ils ne sont pas là pour nous vendre de l'e-service, ni du cloud, ni du mail
Leur truc c'est des trucs en métal, en verre, tangibles, qu'on met sur le bureau, dans la poche, au poignet, qui brillent et qu'on est fiers de posséder. Pour ça ce sont les meilleurs.

Allez à toi maintenant, fais moi ta réponse habituelle, mais essaie d'éviter tes habituels "paradigm shift", "vision étriquée", "au raz des paquerettes", "regarder l'avenir dans un rétroviseur" parce que ca n'apporte rien.

( mais si ca peut t'apporter une petite érection vas y lâche toi, c'est vendredi soir )

avatar awk | 

@françois bayrou

Un peu de mesure dans le propos ne fait pas de mal au propos, bien au contraire.

Là c'est presque bon, malgré quelques irrépressibles dérapages ;-)

Dire qu'Apple n'est pas l'entreprise leader dans l'appropriation des technologies issues de la révolution internet est une évidence, de là a tomber dans tes outrances caricaturales il y a un pas qui désert ton propos et sa portée.

Les pauvres victimes du syndrome de Gilles de la Tourette ont bien du mal à être prise au sérieux de part leurs incontrôlable emportement, la mesure est une base.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR