Intel Foundry Service aimerait bien produire des processeurs pour Apple 🆕

Nicolas Furno |

Intel va se lancer dans la production de processeurs et autres composants pour des tiers. Le fondeur va investir pour créer des usines de production aux États-Unis et en Europe, en commençant par l’augmentation de ses capacités de production en Arizona, avec le renfort de deux futures usines (aux quatre existantes) pour un investissement de 20 milliards de dollars. Plusieurs partenaires ont été annoncés lors de la présentation de ce programme : Amazon, IBM, Cisco et Microsoft. Et pourquoi pas Apple ?

L’usine Intel en Arizona qui va bénéficier d’un investissement pour augmenter sa capacité de production (image Intel).

Pendant la session de questions/réponses, le CEO Pat Gelsinger a indiqué qu’Intel allait essayer d’obtenir des commandes de la part d’Apple. Non pas pour équiper à nouveau les Mac de CPU Intel, cette époque est bel et bien révolue, mais pour produire les systèmes sur puce qui équipent ses produits. Intel va-t-il revenir dans nos Mac finalement ? Rien n’est moins sûr, surtout quand on voit le programme pour IFS, Intel Foundry Services, la nouvelle branche de l’entreprise qui se chargera de produire pour les autres.

Intel est actuellement capable de graver à 10 nm et le passage à 7 nm promis depuis des années ne devrait pas arriver avant 2023 pour ses propres CPU. Quand on sait que TSMC grave actuellement les puces d’Apple à 5 nm, on comprend que l’offre d’IFS va avoir du mal à être entendue à Cupertino. Certes, la finesse de gravure ne peut pas être comparée directement entre les différents fondeurs, mais alors que TSMC prépare le passage au 3 nm et envisage de graver à 2 nm, on imagine mal Apple se contenter d’une gravure à 7 nm proposée par Intel.

Quoi qu’il en soit, Intel peut toujours tenter d’obtenir un contrat avec Apple. Mais si l’entreprise veut avoir des chances de réussir, peut-être qu’elle devrait mettre en pause sa campagne publicitaire qui tente toujours plus maladroitement de dénigrer les Mac Apple M1…

Mise à jour 21h — Dans une interview pour Yahoo Finance, Pat Gelsinger le CEO d'Intel en remet une louche : « Apple est un client, et j'espère qu'ils deviendront un client de nos usines de production, parce qu'ils sont complètement dépendants de TSMC. Nous voulons leur présenter de super options qui leur permettront d'utiliser les capacités de nos services, tout comme Qualcomm et Microsoft les utilisent. Nous allons leur proposer de super technologies, des choses qui n'ont encore été faites nulle part au monde ».


avatar Furious Angel | 

@YetOneOtherGit

La preuve, tu brandis cette phrase à longueur de temps… c’est que ça marche.

avatar YetOneOtherGit | 

@Furious Angel

"La preuve, tu brandis cette phrase à longueur de temps… c’est que ça marche."

😂😂😂😂🙃🙃🙃🙃

Grand taquin 🥳

avatar fte | 

En quoi, 14+++++++++++++++++++++ nm ? Avec tous ces plus ils vont bientôt en arriver au centimètre.

avatar Gagolak | 

Hahaha nos processeurs sont meilleurs que ceux d’Apple et on fait des pubs comparatives pour que tout le monde soit au courant!

Dites Apple, on peut produire vos processeurs siouplé 😘😁

avatar YetOneOtherGit | 

Intel traverse bien évidement une crise et touche les limites d'un modèle.

Ils ont perdu le momentum qui était le leur suite à une longue période de management sans vision.

Il n'empêche que cela reste un géant leader et de loin sur la plus grande part des marchés où ils ont actif, bénéficient d'une grande inertie du marché, de moyen financiers colossaux, d'une R&D puissante, de savoir faire marketing rares, de liens privilégiés avec l'industrie, d'un portefeuille conséquent de brevets...

Le poids des CPU à usage grand public ne cesse de baisser dans son CA, la diversification est conséquente et la place dans le marché en trés forte croissance des infrastructure est plus qu'enviable.

Le nouveau CEO a de grands défis devant lui mais un nombre de carte maitresse dans son jeu que peu d'acteurs ont.

L'impact du tout de force d'Apple est surévaluer quant à ses conséquences à court et moyen terme.

Pour finir : je ne suis pas un thuriféraire d'Intel très loin s'en faut, je suis très heureux de voir la domination de l'immonde ISA hérité des x86 commencer à être remise en cause. Mais il faut raison garder.

avatar fiouze | 

ça fait du bien de lire un commentaire censé qui arrive à voir au delà des petites gueguerre marketing de fanboy de tout bord.
Oui Intel a encore beaucoup à faire dans une industrie qui se transforme. Non intel n'est pas morte.
C'est assez drole de lire les gens railler leur 14nm++ parce que "moi mon iPhone il est en 5nm" sans connaitre les tenants et les aboutissants des technologies utilisées. Quand il lance une video Youtube, post un com Instagram ou font une sauvegarde iCloud j'aimerai bien savoir la part des processeur solicités qui tourne encore sur du Intel 14nm, voir plus. Calmez vous un peu. Apple a certes frapper un gros coup avec ses puce maison, mais le guerre est loin d'etre terminée, si tenté qu'elle le soit un jour.

avatar YetOneOtherGit | 

@fiouze

"Quand il lance une video Youtube, post un com Instagram ou font une sauvegarde iCloud j'aimerai bien savoir la part des processeur solicités qui tourne encore sur du Intel 14nm, voir plus."

La prise de conscience des volumes de business du back, des infrastructures et de leur croissance vertigineuse reste difficile.

Et effectivement cette fixation sur la finesse de gravure (Qui est à géométrie variable quant à sa mesure d’ailleurs) est effectivement assez superficielle.

Je me fait détester quand je défends Apple de ce type de jugement superficiel à l’emporte-pièce mais aussi quand je défends Intel, MS, IBM, EPIC ...

Les plus bas de plafond me traitent de “fanboy” alors que c’est juste une certaine idée de la raison que je défends et non des entreprises auxquelles je ferais la bêtise de m’identifier 😉

avatar abioninho | 

Une usine en Arizona... tu m’étonnes qu’ils pratiquent des prix délirants ensuite.

avatar Yeux | 

Vu qu'Intel a deux générations de gravures de retards ( ils pataugent toujours dans le 14 nm ) et que le 7 nm chez eux n'est pas prévu avant 2023...
D'ici là TSMC sortira du 5 nm et 3 nm et peut être moins... quel intérêt de faire appel à Intel ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Yeux

"quel intérêt de faire appel à Intel ? "

La finesse de gravure n’est qu’un des paramètres du business tout simplement 🤑😉

- Prix, volume...
- Diversification des sources d’approvisionnement
- Volontés de ne pas voir un fournisseur devenir trop puissant
...

Il peut y avoir plein de raisons faisant qu’Apple pourrait un jour avoir un intérêt.

avatar Fredouille14 | 

moi aussi ☝️
pas dit que j’ai moins de chance qu’intel

Pages

CONNEXION UTILISATEUR