États-Unis : une candidate démocrate veut démanteler les mastodontes du numérique

Mickaël Bazoge |

La toute puissance des mastodontes de la Silicon Valley sera sans nul doute un des thèmes majeurs de l’élection présidentielle américaine de 2020. Elizabeth Warren, une des nombreuses candidates du Parti démocrate, a mis les pieds dans le plat aujourd’hui au travers d’un billet qui ne fait pas dans la demi-mesure : « Il est temps de démanteler Amazon, Google et Facebook ».

Si d’aventure la candidate à la candidature devenait présidente, son administration mettra en place de « profonds changements structurels dans le secteur technologique afin de promouvoir la concurrence ». Les entreprises technos ont « beaucoup trop de pouvoir sur notre économie, notre société et notre démocratie », explique Elizabeth Warren qui déroule quelques uns des maux provoqués selon elle par ces géants du numérique : « Ils ont bétonné la concurrence, exploité nos informations privées pour faire du profit et ils ont modifié les règles du jeu à leur avantage. Ce faisant, ils ont nui aux petites entreprises et freiné l’innovation ».

Si la sénatrice américaine ne fait pas référence à Apple dans son texte, le constructeur de Cupertino est lui aussi visé par ce projet, selon un porte-parole de la campagne Warren qui le confirme à CNBC. Le principe est le suivant : les entreprises qui génèrent des revenus de 25 milliards de dollars (ou plus) et qui opèrent une plateforme de distribution connectant des vendeurs tiers aux consommateurs devront s’abstenir d’y distribuer leurs propres produits.

Dans l’exemple d’Apple, les applications développées par le constructeur ne pourraient être distribuées sur l’App Store. Il faudra que la Pomme se sépare de sa boutique, qu’elle crée une nouvelle entreprise indépendante par exemple. Par ailleurs, les plateformes devront respecter des normes de traitement équitable, raisonnable et non discriminatoire envers leurs utilisateurs. Enfin, elles ne pourront pas transférer ni partager des données avec des tiers.

Une entreprise qui ne respecterait pas ces dispositions sera condamnée, l’amende pouvant aller jusqu’à 5% du chiffre d’affaires annuel. Avant que ces mesures ne soient mises en œuvre, il faut encore qu’Elisabeth Warren remporte la primaire démocrate, puis qu’elle batte Donald Trump en 2020. Mais ces propositions ont un écho particulier de ce côté-ci de l’Atlantique, où la Commission européenne veille de plus en plus au mauvais grain : de nouvelles règles ont d’ailleurs été établies pour équilibrer le rapport de force entre les plateformes et les tiers.


avatar Lucas | 

Très intéressant qu’une figure proéminente de la politique US parle de démanteler Google, Amazon et Facebook, ce qui devient urgent, et ne pourra (sauf coup de théâtre de l’UE) venir que des États-Unis, qui ont déjà réussi à le faire dans le passé dans des industries comme le pétrole, la banque, l’automobile...

En revanche je comprends moins la question des Apps Stores, mettre des règles pour rééquilibrer et rendre plus transparentes les règles, mais séparer l’App Store d’iOS alors que c’est la création d’Apple/Google j’ai du mal (c’est pas la même chose que séparer WhatsApp de Facebook ou YouTube de Google, qui sont des rachats énormes et forment des monopoles)

avatar remids | 

@Lu Canneberges

C’est la même chose que de séparer Internet Explorer de Windows. Comme au bon vieux temps.

avatar Lucas | 

@remids

Non, parce que IE est toujours géré par Microsoft, c’est son imposition/monopole qui a été sanctionné. L’équivalent serait d’autoriser des applications par défaut et des boutiques alternatives.

avatar naarin | 

@Lu Canneberges

Une meilleure analogie serait la séparation d’EDF et ERDF. Une entreprise fournit la plateforme, l’autre un service qui utilise cette plateforme et cela en concurrence avec d’autres fournisseurs.

avatar Orus | 

Trump doit l'adorer cette bouffonne (les chinois aussi).
Les vrais ennemis ne sont pas les GAFA, mais les politiciens et le peuple stupide qui vote pour eux.

avatar Lucas | 

@Orus

Ahahah, qu’est-ce que tu racontes ? Et on peut rester respectueux, l’insulte n’est pas un argument politique et n’abaisse que celui qui la prononce.

avatar iPop | 

@Lu Canneberges

Je suis d’accord avec lui. je me souviens de mes amis l’air rêveur au grand sourire de Macron, maintenant ils font la gueule et mettent des vestes jaunes en râlant que ce n’est pas normal, etc...faut être responsable de ses actes.

avatar DDivo | 

@Orus

Elle ? Une « boufonne » ?
Renseigne toi malheureux ignorant que tu sembles être ?
Perso, elle m’inspire plus de respect que beaucoup d’autres dans ce pays.
Wait & See

avatar stephs30 | 

moi elle m'inspire aucun respect .... out

avatar nemrod | 

@stephs30

Tu as raison, bon voyage ? ??

avatar stephs30 | 

tout à fait ....

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Orus

Plutôt ceux qui utilisent en mode mouton et/ou decerébré tous leurs services: tu dois forcément comprendre de quoi je parle.

avatar iVador | 

@Orus

Cette « bouffonne » est tellement plus intelligente, brillante que vous, avec un CV qui rend le votre probablement tellement insignifiant ...
Enfin il n’y a rien à attendre des supporters de Trump, ils sont en état de mort cérébrale depuis longtemps.

avatar imrfreeze | 

@iVador

+1

avatar Pierre H | 

Donald l'a déjà dans son viseur, il l'appelle Pocahontas parce qu'elle a des origines amérindiennes lointaines. Maintenant il va pouvoir ajouter l'insulte suprême aux US : socialiste.

avatar iVador | 

@Pierre H

Trump l’appelle Pocahontas car il est une ordure raciste. Une raclure qui plaisante sur le genocide des indiens.

avatar imrfreeze | 

@Orus

C’est vraiment toi le bouffon tu sais pas de qui tu parles.

Cette femme que j’ai eu la grande chance d’avoir en Prof est ni plus ni moins que l’une de femmes les plus intelligentes de cette planète.

Si elle devenait Présidente des US cela modifierait les US et la politique mondiale dans un sens profondément positif.

Vraiment c’est triste de lire des commentaires comme le tien.

avatar RolandJDXI | 

Mon dieu, elle parle comme les communistes ! <;o)

Malgré qu'elle ait raison, aura-t'elle le courage d'aller jusqu'au bout ? Quels sont ses moyens pour faire plier les "riches" ?

C'est certain que si elle devenait présidente cela modifierait les USA, les riches iraient voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

avatar Bigdidou | 

@RolandJDXI

« Mon dieu, elle parle comme les communistes ! »

Tu sais, maintenant que les communistes votent Macron...

avatar fte | 

@Orus

Wow, quelle argumentation, quelle bienséance, quelle profondeur !

Ce ne sont pas des bouquets de fleurs qui sortent de ta bouche, c’est certain.

avatar cosmoboy34 | 

« Ils ont modifié les règles à leur avantages »
Combien d’autres industries si ce n’est plus prolifiques encore mais au moins aux conséquences beaucoup plus désastreuse le font encore ?

Les fonds de pensions
L’industrie du pétrole
Les assurances
L’agroalimentaire industrialisé

Combien d’autres encore s’affranchissent des règles bien plus que l’industrie technologique avec les conséquences bien plus désastreuse qu’une revente de donnée ?

Mais elle est à l’ouest complet

avatar Lucas | 

@cosmoboy34

Pfff... comme si Warren, Sanders, etc. ne s’occupaient pas aussi des fonds de pensions,
du pétrole, des assurances (coucou la sécurité sociale qu’il et elle veulent construire), l’agroalimentaire industrialisé et la grande distribution, etc. Faut se renseigner ;)

On lit tout le temps ce genre de réactions quand on parle d’une intervention ou d’une proposition d’une personne et qu’on lui reproche de ne pas s’occuper du reste... sans vérifier si c’est le cas >< !

MacG parle de ça spécifiquement car c’est son domaine et ne va pas faire des articles sur les programmes complets de chaque personne candidatant aux primaires et/ou élections présidentielles aux États-Unis !

avatar Seb42 | 

@Lu Canneberges

+1
Toujours facile de critiquer en se basant sur ce qui pourrait être fait ailleurs. Il y a et il y aura toujours mieux à faire ailleurs.
Les politiques sont toujours critiqués pour être critiqués sans regarder le fond de la proposition.

avatar CorbeilleNews | 

@cosmoboy34

Qu'est-ce que l'on fait alors ? Rien ?

avatar nemrod | 

@cosmoboy34

Ton argumentation détaillée te rend crédible ???

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@cosmoboy34
"Combien d’autres industries ... au moins aux conséquences beaucoup plus désastreuse qu’une revente de donnée ? Mais elle est à l’ouest complet"

1 - Argumentaire intéressant : Il y aurait donc d'autres criminels à sanctionner ?
Cela n'est pas un argument pour être indulgent envers elles.
2 - "aux conséquences beaucoup plus désastreuse qu’une revente de donnée ?"
Affirmation non fondée. Il est clair aujourd'hui que l'utilisation des "bigs datas" met en danger la possibilité meme des démocraties. Le démantèlement de compagnies est une urgence pour leur survie

avatar shaba | 

Comment ça qu’elle batte Trump ? Il a déjà annoncé qu’il était candidat ?

avatar remids | 

@shaba

Techniquement il le dit depuis son élection.
Il faudra cependant que les républicains laissent faire. Et qu’il ne soit pas empêché avant.

avatar raf30 | 

@shaba

Pour mémoire, je jour de son élection, il a annoncé se préparer pour 2020. Ça ne fait aucun doute, il sera candidat.

avatar jerome christopher | 

Une blague non ? La CIA ne laissera pas faire ! Elle est mal barrée d’un coup

avatar nemrod | 

@jerome christopher

Tu as pris tes ? ?

avatar apotheker | 

C’est du gauchisme de bas étages. La concurrence?! La blague dans le secteur numérique.
Il n’y a qu’à voir ce que les démantèlements ont fait dans l’histoire des industries, ça n’a fait qu’assoir encore plus le pouvoir d’une oligarchie.

C’est comme la TVA a 0% au lieu de 5%... QUI est assez con pour imaginer que les prix baisseront?
Dans la restauration le passage de la TVA de 19 à 5 n’a absolument rien fait baisser et il n’y a pas eu plus d’embauches! En revanche allez regarder les bilans comptables des restaurants et de brasseries. Leurs patrons se font des centaines de milliers d’euros par an et ça ne compte même pas dans leur revenus!

avatar YAZombie | 

?️
Ok, mais… c'est quoi ta proposition? Il est mieux de laisser filer? (C'est une vraie question, pas une agression) Pour info, on chante souvent les louanges des actions prises de ce côté-ci contre l'hégémonie des GAFA, sous l'impulsion de Margrethe Vestager en particulier, dans le journalisme de la Silicon Valley. Après, bien sûr, tu peux être critique du journalisme (il le mérite mais beaucoup moins que la chasse à cour à laquelle certains s'adonnent à loisir ces temps derniers), mais tout de même, quand des journalistes (ou des universitaires dans le cas de l'excellent Scott Galloway) comme ceux de Recode se posent les mêmes questions que nous, il y a peut-être une position plus affirmée que la critique apparemment gratuite à fournir non?

avatar occam | 

@apotheker

"C’est du gauchisme de bas étages. "

Historiquement, de John Sherman en 1890 jusqu’à Ronald Reagan en 1982, en passant par Teddy Roosevelt, Howard Taft, Robert M. La Follette, Fiorello La Guardia, Barry Goldwater, de grandes figures du parti républicain ont été à l’avant-garde de la lutte contre les monopoles et de la législation antitrust. Mais il s’agit de l’époque, irrémédiablement révolue, où des républicains disposaient à la fois d’un nombre n > 0 de neurones fonctionnels et d’une minimum de fibre morale.

On oublie peut-être que Ted Kennedy chercha et réussit à convaincre nul autre que Ronald Reagan du bien-fondé de la dérégulation de l’aviation et du trucking.

On oublie que Barry Goldwater batailla pour que les citoyens de l’Arizona puissent installer des panneaux photovoltaïques et déduire leur propre énergie de leur facture électrique sans être pénalisés par les monopolistes de l’électricité.

Que certains démantèlements, notamment celui de « Ma Bell » ATT, aient eu des conséquences diamétralement divergents de ceux escomptés est un fait. Mais c’est un fait qui illustre la « loi des effets pervers » (Law of unintended consequences) décrite par Robert K. Merton. Ce n’est nullement l’apanage du « gauchisme », ou de ce qui est décrié comme tel. Tout procès législatif, pris en tenaille entre nomothétique linéaire et réponses des systèmes légiférés hautement non-linéaires, y est particulièrement vulnérable.

avatar Bigdidou | 

@occam

« Tout procès législatif, pris en tenaille entre nomothétique linéaire et réponses des systèmes légiférés hautement non-linéaires, y est particulièrement vulnérable. »

« Entre centre et absence, entre savoir et jouissance, il y a littoral qui ne vire au littéral qu'à ce que ce virage, vous puissiez le prendre le même à tout instant. C'est de ça seulement que vous pouvez vous tenir pour agent qui le soutienne.
Ce qui se révèle de ma vision du ruissellement, à ce qu'y domine la rature, c'est qu'à se produire d'entre les nuages, elle se conjugue à sa source, que c'est bien aux nuées qu'Aristophane me hèle de trouver ce qu'il en est du signifiant: soit le semblant, par excellence, si c'est de sa rupture qu'en pleut, effet à ce qu'il s'en précipite, ce qui y était matière en suspension. »

Ça, c’est du Lacan.
Personne n’y a jamais rien compris non plus ;)
Mais c’est un autre style :D

avatar Bruno de Malaisie | 

@Bigdidou

C’est dans quel opus? Je ne connais pas. J’ai travaillé sur “Les Écrits” pendant ma thèse...
Nonobstant, la comparaison des deux textes est très pertinente en effet...
Merci pour cet éclat de rire!!!

avatar Bigdidou | 

@Bruno de Malaisie

Ouha, tu as bossé sur du Lacan ?
Toute ma sincère admiration ;)

avatar Bruno de Malaisie | 

@Bigdidou

DEA Psychanalyse à Montpellier. Plus la thèse derrière.
C’était le bon temps. C’était passionnant.
Lacan était un frappadingue de la langue et de son usage pour pousser les limites. C’est passionnant à lire, même si il faut rentrer dedans!!!

avatar Bigdidou | 

@Bruno de Malaisie

« DEA Psychanalyse à Montpellier »

Ah, ah, nous sommes des ennemis mortels, alors :D
Mais chapeau bas ;)

avatar Bruno de Malaisie | 

@Bigdidou

Fac de science?
Mon oncle y enseignait. La physique des solides.
Michel Galtier

avatar Bigdidou | 

@Bruno de Malaisie

Non, non, comportementaliste, traumas et addictions ;)
Pas des trucs que la psychanalyse fait super bien, quoi ;)

avatar occam | 

@Bigdidou

"Personne n’y a jamais rien compris non plus ;)"

Pour ce qui est des conneries de Lacan, il n’y avait guère grand-chose à comprendre.

Merci de m’y assimiler ; malheureusement, vous avez tort.

Même si je crève de fatigue, quelques éléments d’explication de texte :
• Nomothétique : qui pose normes ou lois
• Linéaire : l’effet de l’opérateur sur la variable est additif, homogène et proportionnel
• Système non-linéaire : système dans lequel une variation des paramètres de l’opérateur ne correspond pas à une variation équivalente et proportionnelle sur la variable. Typiquement, la réponse d’un système non-linéaire à une séquence de variations linéaires d’un ordre comparable peut paraître chaotique ou paradoxale.

Je n’avais pas l’impression jusqu’ici que vous aviez précisément besoin de l’explication de ces termes, mais bon. Chacun a le droit d’éteindre ses lumières quand bon lui semble.

Pour éclairer donc votre lanterne, voici un exemple actuel : le backstop du Brexit, censé garantir la libre circulation entre Irlande et Ulster en cas de no-deal Brexit.
Le principe nomothétique exige de ne pas discriminer l’Irlande en lui retirant unilatéralement des avantages que lui confère l’appartenance à l’UE. L’accord sur la libre circulation est un acquis communautaire. Effet qui découle directement et en droite ligne des lois régissant la communauté.
Mais le maintient du backstop implique soit la création d’une frontière à l’intérieur du Royaume-Uni, effet paradoxal, car contraire à l’idée de souveraineté nationale, soit à l’abandon du contrôle britannique sur la frontière entre Ulster et Irlande, i.e. entre le Royaume-Uni et l’UE, ce qui serait un abandon de souveraineté sans contrepartie, donc l’effet exactement contraire de celui recherché par les promoteurs du Brexit.

Une simple action linéaire entraîne donc un enchaînement de conséquences non-linéaires, avec des effets en cascade.

avatar Bigdidou | 

@occam

« malheureusement, vous avez tort. »

Quelle susceptibilité !
La moindre blagounette, c’est le drame.
Ma « culture » (au sens de mon environnement » me,fais citer un texte de Lacan, j’aurais pu citer un droit de texte législatif communautaire pris sur internet. Ou me citer moi même en jagonite médicale aiguë.

Je te compare pas à Lacan (qui,avait des bons coté), mais je n’vais pas tort de rien comprendre à ta phrase vu que, ben, c’est comme ça. Je comprends les mots un à un, mais tous ensemble, non.

Merci d’avoir pris le temps de ton exemple, je comprends mieux.

avatar the_nold | 

La différence est qu'à l'heure actuelle, pour la plupart de ses sociétés. Elles possèdent et exploitent les données.
Si l'on y réfléchit, ils te connaissent mieux que tu ne te connais. A l'heure actuelle, les segments "similaires" de Google, Facebook et Amazon sont très performants pour leurs clients.
Mais cette masse de donnée, qui permet le développement de l'IA et autres, devient critique, car c'est plus qu'une mine d'or, c'est la boîte de Pandore.
S'ils veulent, car les données leur appartiennent, ils peuvent influencer les décisions de 3/4 des états "libres".
Il n'est pas concevable qu'une ou plusieurs sociétés puissent avoir ce pouvoir, il doit y avoir une séparation des activités (tout comme il y a une séparation entre les banques spéculatives et les banques personnelles qui ont notre argent, en théorie).

avatar CorbeilleNews | 

@the_nold

Ou encore celle des pouvoirs !

avatar perrudja | 

@apotheker

Heu tu devrais arrêter de raconter n’importe quoi ! La baisse de la TVA a été une arnaque des politiques
pour taxer d’avantage la restauration. Augmentation des taxes sur les soft, des charges et prime supplémentaire aux salariés en place et quelques mois plus tard reaugmenrarion de la tva !
Je connais pas mal de restaurateurs et aucun d’entre eux ne gagnent les sommes que tu avances !!!
Faut arrêter de répéter les conneries des médias qui font du sensationnel pour faire de l’audimat !

avatar nemrod | 

@apotheker

Et ?

avatar Billytyper2 | 

@apotheker

Je pense que l’on a pas un comptable ?☀️

avatar Spinnozza | 

Je les attends ceux-là même qui attendent le démantèlement d’Amazon, Google et Apple (par manque de vision de moyen terme ou dogmatisme) lorsqu’il s’agira de démanteler les géants du numérique Chinois/asiatiques.
Ce ne sera pas la même chose au pays de la « République populaire » (démocratique ?)de Chine !

Cette candidate ne sera jamais élue et c’est heureux !

Nous avons besoin de géants occidentaux (qui payent leurs taxes !) pour contrer les géants futurs et actuels de l’Asie !

avatar reborn | 

@Spinnozza

+1 J’allais le dire et tu l’as fait avant

Les chinois doivent rigoler, plus besoin de démanteler quoi que ce soit puisse que les occidentaux vont le faire d’eux même.

Alibaba, Tencent etc.. rigolent

Pages

CONNEXION UTILISATEUR