La Commission européenne inflige une amende record à Google : 4,3 milliards d’euros

Mickaël Bazoge |

Google devra signer à la Commission européenne un gros chèque de 4,3 milliards d’euros, selon Bloomberg. Le régulateur européen doit confirmer l’amende – la plus élevée jamais infligée par la Commission — ce mercredi ; c’est la conclusion de l’enquête débutée en 2013 concernant les pratiques commerciales du créateur d’Android avec les opérateurs (contrats d’exclusivité, vente à perte).

Margrethe Vestager

Sundar Pichai, le CEO de Google, a eu un coup de fil ce mardi avec Margrethe Vestager, la commissaire européenne en charge de la concurrence, afin d’être tenu au courant de la désagréable nouvelle. Ce n’est pas la première fois que l’entreprise américaine écope d’une douloureuse : en juin 2017, la Commission infligeait une amende de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante, cette fois dans le secteur des comparateurs de prix.

Au-delà de la note salée (Google a les poches profondes), on verra un peu plus tard aujourd’hui si la Commission européenne décide aussi de mesures plus contraignantes. Le régulateur pourrait ainsi permettre aux constructeurs de smartphones de s’affranchir des obligations les liant à Google, et qui les forcent à installer les apps et services du moteur de recherche.

Les fabricants peuvent toujours utiliser la version open source d’Android dans leurs appareils, mais ils ne peuvent pas proposer le Play Store et d’autres services très populaires de Google. C’est tout ou rien.

Mise à jour — La Commission européenne a comme prévu confirmé la grosse amende de 4,34 milliards d’euros infligée à Google, pour « violation des règles de concurrence » au sein de l’Union.

Le régulateur européen reproche à l’entreprise américaine d’imposer depuis 2011 des « restrictions illégales aux fabricants d'appareils Android et aux opérateurs de réseaux mobile », dans l’objectif de consolider sa position dominante sur le marché de la recherche sur internet.

Dans le détail, la Commission reproche à Google d’avoir exigé des constructeurs la réinstallation de l’app Google Search et le navigateur Chrome comme condition à l’octroi de la licence du Play Store ; d’avoir payé des constructeurs et des opérateurs pour qu’ils installent l’app Search ; d’avoir empêché les fabricants qui voulaient réinstaller des apps Google sur leurs appareils de vendre « ne serait-ce qu’un seul appareil » sur un fork Android.

Le moteur de recherche doit mettre fin à ces trois pratiques dans les 90 jours, sous peine d’astreinte pouvant aller jusqu’à 5% du chiffre d’affaire quotidien mondial d’Alphabet.

La décision n'empêche pas Google de mettre en place un système raisonnable, équitable et objectif garantissant le bon fonctionnement des appareils Android utilisant ses applications et services propriétaires, sans toutefois affecter la liberté qu'ont les fabricants d'appareils de produire des appareils fonctionnant sous des forks Android.

Il n’est pas interdit d’avoir une position dominante bien sûr ; ce qui l’est, c’est d’en abuser. Google annonce faire appel de cette décision. Le dossier va manifestement occuper les juristes des deux côtés de l’Atlantique pendant un bon moment.

avatar umrk | 

Peanuts ! La BNP a payé bien plus !

avatar neilaur | 

C'est affligeant de stupidité...

avatar YARK | 

C'est surtout affligeant de stupidité de se laisser sans arrêt marcher sur les pieds.

Exemples :
- sites administratifs publics français avec démos vidéos Youtube !!!
- défense militaire française sous PC Windows !!!

Pendant ce temps là, l'autre bouffon met - entre autres - des taxes sur l'acier à l'Europe !

Pour les GAFAM, même 4 milliards, c'est une miette, alors que pour la Santé 4 milliards c'est énorme.
Je te souhaite de ne pas avoir de maladie grave.
C'est tellement mieux la politique de chacun pour sa gueule, hein ?
Vrai sauf quand on a besoin des autres... faut juste pas être pauvre ou malade. Belle mentalité.

Mais ne t'inquiètes pas, Google avec sa batterie d'avocats d'affaire ne paiera qu'un dizième de cette somme que dans 10 ans.

avatar Un Type Vrai | 

La SNCF va migrer pleins d'applicatifs sur le cloud (60% de leurs applications)
Choix des prestataires :
Cloud : Amazon / Microsoft / IBM
Logiciel : Saleforce / J'ai un trou de mémoire là, désolé.

Que des américains.

C'était bien la peine de faire grève pour l'exception française et quémander des sous de NOS impôts pour les dépenser aux US...
Quand à la protection des données personnelles ...

Bref.

avatar Indecence | 

"défense militaire française sous PC Windows !!!"
-

Ben oui. Tu veux quoi, un MAC? Le MAC est fait pour faire du Pages, iMovie, Garageband, etc... et certainement pas pour les choses sérieuses.

MAC pour la maison avec l'iPhone.
Le PC Windows pour bosser avec de vrais logiciels.

avatar YARK | 

Linux ça te parle ?

avatar Moonwalker | 

PTDR

avatar YAZombie | 

@neilaur, "C'est affligeant de stupidité...": il y a infiniment plus stupide. Ton commentaire creux reflet d'une opinion dont tout le monde se fout à juste titre puisqu'elle n'est fondée sur rien, par exemple.

avatar apotheker | 

Faudrait arrêter de freiner les grands groupes qui portent la croissance mondiale.

avatar xDave | 

@apotheker

Ben voyons
Et les laisser faire comme bon leur semble.
Écraser toute concurrence sur leur passage en mode Attila, faudrait pas qu’une velléité d’herbe plus verte ailleurs repousse. 😕

avatar Oncle Sophocle | 

Bravo l'humour au ...e degré ! (:-))

avatar Jeton Bajrami | 

Et si l'Europe cessait d'être rétrograde pour rien ? Si en Europe on acceptait enfin d'aller de l'avant ? Et si on cessait de faire du soft power à l'eurpèenne. Après les français s'étonnent que Google refuse la commercialisation de produits tels que les Pixels...

avatar lmouillart | 

Aucun rapport, le souci comme l'a relevé la commission, c'est l'aspect tout ou rien des packages GMS de Google. Les journalistes et utilisateurs s'en plaignent assez lorsque par exemple ils utilisent des produits Samsung et que nombre d'applications Google viennent en doublon.

Le bon coté de la chose c'est que cela va supprimer ces pratiques et surement relancer un peu la concurrence au niveau des assistants, boutiques d'applications etc ... et je l'espère faire redescendre quelques fonctionnalités de Google Services à Android en les rendant moins dépendante de Google.

avatar Jeton Bajrami | 

Mais c'est logique, Google vend un système d'exploitation, les marques n'ont qu'à faire le nécessaire pour ne pas mettre d'autres applications et ainsi éviter les doublons.... C'est comme si Acer demandait à Windows de ne pas mettre de gestionnaire de tâches parce qu'ils voulaient mettre le leur.

Déjà que Google est "gratuit", on va pas encore leur reprocher de se faire de la pub ? Si ? Puis bon si l'user lambda n'est pas capable de désinstaller une appli, il n'a rien à faire avec un smartphone

avatar lmouillart | 

Justement Android n'est pas à Google, c'est à l'OHA. Google utilise sa force, pour embarquer en plus ses applications en un paquet indivisible, d'où la condamnation.
Il n'y a pas de rapport entre le modèle de Microsoft avec Windows et celui de Google avec Android.
Le bon parallèle serait que si Apple ou Microsoft veulent un accès a YouTube sur macOS ou Windows, alors ils doivent mettre Google en moteur de recherche par défaut, proposer en préinstallation si elles existait les applications natives : GMail, GMaps, Youtube, Allo, Duo, Youtube, leur store, GOffice, etc...

avatar Sgt. Pepper | 

@lmouillart

👍

avatar Ze_misanthrope | 

Oui et alors? Ils proposent un service et si les conditions te plaisent pas, tu mets Dailymotion à la place.

Pourquoi la commission devrait obliger Google à travailler en bénévole, les produits sont gratuits car fournis en pack, demander à tout le monde d'avoir accès aux services Google sans contrepartie, c'est pas un peu gros?

avatar Un Type Vrai | 

Tu n'as pas saisi le problème donc.

avatar Ze_misanthrope | 

Si la condition d'imposer un package d'applications unique, pour assurer un bon fonctionnement semble choquer beaucoup de lecteurs ici.
Il semblerait que des expériences fragmentées avec des demi packages soit mieux si j'en crois le post auquel nous répondons

avatar bibi81 | 

Si la condition d'imposer un package d'applications unique, pour assurer un bon fonctionnement semble choquer beaucoup de lecteurs ici.

Le but du package ce n'est pas pour assurer un bon fonctionnement mais pour tuer toute concurrence.

avatar LoossSS | 

@Jeton Bajrami

J'ajouterai aussi, en plus de la réponse de @lmouillart que "l'utilisateur lambda" ne PEUT PAS désinstaller les applications natives... Donc il n'a pas "rien à faire avec un smartphone".

Gmail ou Gmaps, c'est comme l'appli SMS de ton iPhone, tu ne peux pas l'enlever (à moins de changer de ROM ou partir dans des bidouilles root etc.)

avatar Ze_misanthrope | 

Non, tu te trompes et c'est limite mensonge.

avatar IPICH | 

@Jeton Bajrami

Ah parce que tu crois que c'est Samsung qui a foutu les apps Google sur sa surcouche?et de gaité de cœur en plus?

Ils ont pas le choix avec Google et c'est justement ça qui est critiqué: la position de monopole de Google, qui peux être dangereux justement pour ce que la commission européenne défend, à savoir la pérennité de la concurrence et la lutte contre le monopole puissant et dangereux.

avatar Jeton Bajrami | 

IPICH > Pareil chez Apple... Mais là on ne dit rien ?

YAZOMBIE :

Mais ? Oui, la commission est composée d'hommes et de femmes, je n'ai jamais vu une class action à l'américaine se plaindre d'une quelconque concurrence déloyale de Google. ---> Vérifie tes infos. Ce n'est que cette satanée commission qui semble en souffrir. Pas les européens et encore moins l'union qui risque quoique ce soit.

Ai-je dit que c'était le rôle de la commission de créer un modèle équivalent en Europe ? Non. Merci. Au revoir.

La vanité de l'entreprise ? Je ne travaille pas pour Google. Mais je sais analyser en dehors de ce que les Etats veulent bien dire... Dans ce cas-là, on peut dire qu'Apple fait pareil... Obligé de créer un compte, d'utiliser ses services etc...

avatar IPICH | 

@Jeton Bajrami

Et de quoi pareil chez apple? Précise un peu... si tu parle des applis du genre GarageBand ou iMovie c'est pas tout à fait pareil et on peux les désinstaller complètement et en toute simplicité donc pas comparable.
Puis ces applis sont les seules de leurs types préinstallés dans les iphone, elles sont d'Apple et ne font pas doublon avec d'autres applis déjà présentes de Google par exemple donc non vraiment aucun rapport

Pages

CONNEXION UTILISATEUR