Comment les pénuries mondiales limitent la production de l’iPhone

Anthony Nelzin-Santos |

Longtemps épargnée, Apple est finalement rattrapée par les pénuries de composants qui affectent particulièrement l’industrie informatique. Les « difficultés d’approvisionnement » lui ont fait rater 5,25 milliards de dollars de ventes pendant l’été, un chiffre qui devrait encore augmenter pendant les fêtes. Mais quels sont ces fameux composants que les usines peinent à produire, que les fabricants s’arrachent, et que les clients payent de plus en plus cher ? Décryptage, en suivant la chaine de production de votre iPhone.

Image iFixit/MacGeneration (CC BY-NC-SA).

La pénurie de puces

Automobiles, réfrigérateurs, défibrillateurs, brosses à dents, serrures… tous ces ordinateurs comportent de petits contrôleurs ou de gros processeurs. Tous ces ordinateurs souffrent donc des difficultés d’approvisionnement de puces plus ou moins spécialisées, produites par milliards d’exemplaires avec des technologies éprouvées et abordables, dans des « fonderies » qui ont souffert des premiers confinements.

« La pénurie concerne les anciennes générations », expliquait Tim Cook en octobre, « et nous achetons principalement des puces de nouvelle génération ». Apple peut réserver une partie de la capacité de production de TSMC, qui fabrique les puces Ax et Mx, sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Sauf que le fondeur taïwanais fournit aussi les fournisseurs d’Apple !


avatar Etincelle | 

Super taff 👏

avatar raoolito | 

bien bien bien...
bon ben sur ce je vais aller me coucher hein? on a eu assez d'excellentes nouvelles pour la journée, je vais rever d'apocalypse moi...

avatar totoguile | 

composants en 28nm : 50 Weeks de leadtime (délais entre commande et livraison) chez TSMC.
FET (composants de puissance pour les alimentations AC/DC et DC/DC) : 52W de leadtime
"Vieux composants en 40nm" : 52W de leadtime également

Augmentation des délais, augmentation des prix (et "expeditings fees" si vous voulez etre livré plus tôt), augmentation du prix des matières premières ...

Pour les livraisons, le prix du conteneur a flambé pour le transport maritime. vous pouvez aussi ajouter 1 à 2 semaines de délais en plus entre les quarantaines douanières, les arrets dans plus de ports ...

Bref, 2021 est pire que 2020, et 2022 ne s'annonce pas trop top non plus :/

avatar iGildas | 

Merci pour ces articles de qualité

avatar MartyMcfly | 

C’est pas le pied ☹️

avatar Nesus | 

Très bon travail de journalisme de Monsieur N.

Il faut également ajouter l’augmentation du prix du transport quel que soit sa nature.
Va venir s’ajouter l’inflation portée par une augmentation massive du prix du blé. L’augmentation du prix du gaz, par ricochet celui de l’électricité et par extension, on sait que le pétrole fera de même.
Bref, pour faire simple tout est plus difficile à avoir et du coup la loi de l’offre et la demande fait augmenter les prix. Il est donc plus compliqué d’investir pour moderniser, plus coûteux et les délais sont plus longs pour obtenir les matériaux.
Rien n’indique que ça va s’améliorer à court terme. Certains parlent déjà de moyen terme (5 ans) avec des analyses fines et intelligentes, mais qui s’avancent sur des éléments que nous ne sommes pas sûrs de voir arriver. Quoi qu’il en soit, il va falloir s’habituer au moins pour 2 ans dans le meilleur des scénarios.
Et oui, l’ensemble des appareils électroniques vont voir leur prix progresser, mais s’ils n’y avait qu’eux…

avatar abalem | 

Super article Anthony ! Orienté tech of course, puisque c’est notre marotte, et le sujet, mais mettant en relations les éléments du problème qui manque mnt dans tous les articles de la presse généraliste qui parlent du sujet « parce qu’il faut bien » sans rien y connaître. Du bon journalisme quoi, et un plaisir à lire !

Bon, cela étant, ça donne un aperçu pas glop du « monde d’après », même qu’on est dedans ; sécheresse, inondations, incendies, pénuries, désorganisation du système récurrente à mesure que la machine se grippe… On atteint peut-être le plafond de verre ; et l’iPhone 15, ou 16 ou 17 était le dernier ? 😳

avatar scoubix | 

Je travaille dans la tech, chez un fabricant leader sur son marché de solutions grand public et pour les entreprises de solutions PC, serveurs, stockage, réseau, cloud…et je peux confirmer que cette pénurie mondiale, c’est pas de la tarte ;-( là où nous pouvions avant livrer certains produits en 2 jours, on est maintenant sur des lead times qui avoisinnent ou dépassent les 150 jours pour certaines gammes!! Et le pire, c’est qu’on est pas les plus mauvais en la matière, on est même mieux lotis que certains concurrents.

Il est clair que la machine est en surchauffe: nous battons des records de chiffre d’affaires, parce que les clients continuent à nous commander comme jamais…mais nous n’arrivons pas à livrer, donc à les facturer, avant plusieurs mois. La conséquence personnelle, c’est que comme tout commercial qui se respecte, une partie de ma rémunération est variable, indexée sur le chiffre d’affaires que je fais avec mes clients. Mais comme ils ne sont pas livrés, ils ne sont pas facturés…et moi je ne suis donc pas payé dessus, car cette rémunération variable se déclenche à la facturation client. Ma rémunération est en baisse alors que je prends des commandes comme jamais. Allez comprendre…
Avec le risque ensuite que le client « débooke », c’est-à-dire annule sa commande, faute de pouvoir lui livrer dans un délai raisonnable, car même s’il peut difficilement trouver mieux ailleurs en délai, son budget alloué n’est pas reconduisible éternellement.

Bref c’est un beau merdier qui n’est pas prêt de s’arranger…et à force d’être en surchauffe ça va finir par péter. Je ne vois pas comment on va pouvoir rester plus longtemps en phase de croissance alors que ce qui rentre d’un côté du tuyau en commandes sort au compte-gouttes de l’autre.

avatar 7X | 

Pour se rassurer, disons-nous que toutes ces non-livraisons, c'est du CO2 économisé. C'est le moment ou jamais de découvrir la sobriété heureuse. Certains attendent demain pour manger, nous pouvons attendre un ou deux ans pour changer de voiture ou de téléphone.

avatar Greg | 

Très bon article Anthony 👏👏👏

avatar jura39 | 

Bravo pour cet article 👏👏👏

CONNEXION UTILISATEUR