Tim Cook : plutôt que le démantèlement de Facebook, une législation sur la collecte des données

Mickaël Bazoge |

La guerre froide entre Apple et Facebook se poursuit. Interrogé par ABC News, Tim Cook a laissé entendre qu'il n'aurait rien contre un démantèlement du réseau social. Il revient au régulateur de décider si Facebook ou les autres mastodontes constituent des monopoles qui doivent être brisés, mais si la réponse est « oui, il y a un monopole, et si oui [ces entreprises] en ont abusé, alors le remède c'est le démantèlement ».

Le CEO d'Apple estime cependant que le régulateur américain est trop concentré sur l'aspect anticoncurrentiel, et pas suffisamment sur la protection des données. « Casser » les grandes entreprises du numérique, comme c'est l'ambition de plusieurs candidats démocrates à l'élection présidentielle, sans s'intéresser à la collecte des données est sans intérêt, selon lui. « À moins que vous décidiez de réduire le volume des données que ces entreprises collectent, vous n'aurez rien accompli ».

Tim Cook en a profité pour remettre une couche sur la manière de faire d'Apple, qui « ne veut rien savoir des détails de votre vie » (sous-entendu : au contraire des Facebook, Google et compagnie). « Nous n'essayons pas d'aspirer toutes vos données pour créer un profil. Nous voulons que vos informations soient dans votre appareil, c'est entre vous et votre téléphone, pas entre vous et Apple ».

Le patron d'Apple en appelle aussi au gouvernement fédéral pour mettre sur pied une législation qui protège la confidentialité, à l'image du RGPD européen. « Je pense que nous pouvons tous admettre qu'après avoir essayé de faire quelque chose sans que les entreprises se soient auto-régulées, il est temps d'avoir une régulation rigoureuse ».

Enfin, Tim Cook a de nouveau martelé son soutien aux Dreamers, ces immigrés protégés par le programme DACA dont il est un fervent soutien. 450 employés d'Apple sont dans ce cas, mais il veut se battre pour toutes les personnes concernées. Il compte bien faire entendre son opinion face à l'administration Trump qui veut supprimer ce programme devant la Cour Suprême (lire : Face à Trump, Apple redit son soutien aux immigrés Dreamers).

avatar pim | 

Ça tape sur les copains, mais une fois cela fait, je doute que Mark, Sundar ou Satya volent à son secours, quand ils auront décidé que l'on pourra installer n'importe quelle app sur l'iPhone, venant de n'importe quelle source.

Le consommateur a tout à y gagner, car pour faire une app plus dangereuse que celle de Facebook, il faut vraiment aller la télécharger dans le Dark web !

avatar ckermo80Dqy | 

Vous pourrez tous faire du Cook bashing, puisque c’est la mode ici, sa position sur les dreamers est un exemple.

avatar occam | 

@ckermo80Dqy

Parlons d’exemple :
https://www.nytimes.com/2019/11/20/us/politics/trump-texas-apple-factory...

Il y a des paroles dans le vent, pour la galerie, et des gestes qui pèsent.
« Mr. Cook stood silently nearby. »

avatar Merkoriko 2 | 

@ckermo80Dqy

Ronald Reagan dans les 70's quand il était encore gouverneur de Californie était pour l'immigration illégale du Mexique, parce que cela mettait de la concurrence salariale entre les travailleurs US, pour beaucoup syndiqués avec de nombreux avantages sociaux, alors que les "wet backs" n'en demandaient pas tant...ces principes de Friedman et de l'école de Chicago, l'ultra libéralisme, seulement économique parce que pas contre une bonne dictature pour les appliquer (cf.le Chili de Pinochet, dont l'économie tomba en ruines avec ces joyeux préceptes) sont utilisés par nos gouvernants depuis des décennies avec les résultats magnifiques : riches de plus en plus riches, pauvres de plus en pauvres, anéantissement des droits sociaux et tendance à la réduction des droits civiques, malgré quelques hochets comme le mariage pour les LGBT...

Tout ça pour en venir à nos chers GAFA : collecter les données personnelles nous mènera un jour au désastre. Parce que Facebook a été démasqué sur les manips d'élections, et que je suis à peu près certains qu'un jour, les actionnaires d'Apple pousseront pour vendre les données de santé de chacun aux assurances privées : tout est en place, avec la Apple Watch et les iPhones, ne reste plus qu'un coup de tampon du board et quelques coups bien sentis de lobbying à Washington avant les élections....

avatar Calorifix | 

Si Tim Cook pense vraiment que Facebook et Google sont le Mal, il peut tout de suite rendre son chèque à Google et mettre un autre moteur de recherche par défaut sur Safari (voir aucun et laisser le choix à la personne) ainsi que refuser sur l'App Store toutes les applications qui embarquent un SDK Google, Facebook, Amazon, boites de pub / marketing, etc. Seulement à ce moment-là il sera crédible.

"Nous voulons que vos informations soient dans votre appareil, c'est entre vous et votre téléphone, pas entre vous et Apple" C'est d'ailleurs pour ça que les clés de chiffrements iCloud sont générées par l’utilisateur et restent sur le téléphone. Ou pas :D

avatar codeX | 

@Calorifix
Heureusement que dans le monde l'entreprises les raisonnements sont un peu moins binaires. Je ne vois pas en quoi le fait de ne plus installer Google par défaut comme moteur de recherche empêcherait Google de siphonner les données personnelles.

avatar Calorifix | 

Tu ne peux pas d'un côté taper sur Google concernant la vie privée et de l'autre accepter un chèque de Google pour qu'il puisse pomper les données de tes utilisateurs avec ton consentement. Il faut être cohérent (ce qui Tim Cook n'est pas cf par exemple sa position sur la Chine). Tant que ça ne touche pas son porte-monnaie Tim Cook est pour le respect de la vie privée, par contre dès que l'on parle pognons, tous ses beaux principes disparaissent.

avatar raoolito | 

tant de gens n’aiment pas leur boulot, voire meme cela leur pose des problemes de conscienc,e mais ils en acceptent le cheque en fin d emois.
Il y a un moment ou il faut verifier les priorités.
apple doit : abandonner la chine, abandonner les sous de google, abandonner son cash mis de coté, rejeter ses actionnaires, fabriquer ses iphones dans un pays aux salaires élevés et aux lois sociales rigoureuses, faire des produits 100% recyclables et produire 100% de son courant energies vertes et on peut en ajouter plein d'autres…
Autant pour l’optimisation fiscale, on frole l’illégalité, autant pour tout cela, nommez moi une compagnie multinationale qui fait tout cela  ?
En fait on a de tres grosses probabilité qu’apple soit une des plus en pointe sur tous ces sujets ^(oui, optimisation fiscale inclue malheureusement)

avatar webHAL1 | 

@raoolito

Je ne comprends pas ce que vous voulez dire avec votre message.

avatar Depret Lucas | 

@Calorifix

iCloud ce n’est pas la même chose et il veut que les données soit mieux contrôlé ;)

avatar reborn | 

@Depret Lucas

iCloud ce n’est pas la même chose

Aujourd’hui les gens capable de faire la part de chose ça ne court plus les rues.

avatar Depret Lucas | 

@reborn

iCloud c’est si tu le veux après voilà heureusement qu’on peut demander un nouveau MDP si on ne s’en souvient plus, peut-être qu’ils changeront plus tard

avatar Calorifix | 

Et le problème est là. Apple a donc potentiellement accès à tes données. Si je chiffre mes données, c'est précisément pour que personne d'autre que moi puissent y accéder.

avatar gwen | 

Moi ce que je comprends pas c’est en quoi la découpe d’entreprise va empêcher son monopole. Si on coupe Facebook en deux trois ou quatre, ça sera toujours la même chose. Ces différentes entités peuvent bien fonctionner ensemble comme c’est le cas aujourd’hui. Pour le coup je trouve que Cook a raison, c’est sur la gestion des données qu’il faut légiférer.

avatar pagaupa | 

« Nous n'essayons pas d'aspirer toutes vos données pour créer un profil. Nous voulons que vos informations soient dans votre appareil, c'est entre vous et votre téléphone, pas entre vous et Apple ».
Alors qu’il augmente la capacité des appareils et qu’il supprime le cloud! 😜

avatar marc_os | 

@pagaupa

Alors il faut supprimer tous les logiciels du type DropBox !
Car toutes ces boites pourraient voler vos données !

avatar occam | 

@marc_os

👍

avatar Mike Mac | 

Ah le respect de la vie privée, défendue par Tim.

Et cette application d'espionnage d'autrui en Chine : "Xuexi Quiangguo", elle serait dispo sur le Play Store d'Android mais pas sur l'AppStore d'Apple ? Ou alors aurais-t-on autorisé au gouvernement chinois de mettre sur les iPhones un AppStore à eux pour pouvoir disséminer tout un arsenal de produit d'espionnage de masse ?

Cette application très prisée du Président Xi Jinping permet d'accéder à tout sur les smartphones d'autrui .

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/xi-jinping-espionne-les-smartp...

"Ce «cheval de Troie» permet aux concepteurs de l’application de consulter les messages de l’utilisateur, surveiller les sites qu’il visite, enregistrer ses conversations en activant un micro, ou même prendre contrôle de son téléphone selon l’enquête publiée le 12 octobre, en partenariat avec l’entreprise de cyber sécurité allemande Cure53. Elle leur offre les privilèges d’administrateur, et de «super utilisateur», ce qui «leur donne le pouvoir de tout faire, y compris télécharger, détruire des logiciels, ou modifier des dossiers comme des données», constatent les chercheurs."

Enfin avec le principe de la notation des citoyens chinois, qui fait froid dans le dos, assortie d'une surveillance poussée par vidéo surveillance, qu'en est-il de ce qui est autorisé ou pas sur les smartphones Android et Apple? Système de notation qui permet de faire baisser les droits du citoyen et réduire les avantages auxquels il a droit... Ce qui peut restreindre des prestations sociales, d'accès au travail ou la liberté de voyager....

On attend Tim à la barre pour la défense d'1,5 milliard d'êtres humains.

avatar reborn | 

@Mike Mac

Et en allant un peu plus loin on s’aperçoit que seule la version Android siphonne tout.

https://siecledigital.fr/2019/10/14/app-xuexi-qiangguo-chine-espionne/

avatar byte_order | 

@reborn
> Et en allant un peu plus loin on s’aperçoit que seule la version Android siphonne tout.

On s'aperçoit que seule la version Android a été inspectée dans le cadre du rapport fait par Cure53 sur cette application.

Si vous avez une source d'audit similaire fait sur la version iOS, je suis preneur.
Mais attention à ne pas confondre un fait établi sur une situation particulière avec une preuve que ce fait n'a lieu que dans cette situation. L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@byte_order
c'est là où l'on peut lire ta malhonnêteté : contradiction entre ton post 1 et 2
Perte de temps d'un imbécile qui pollue l'intelligence de ce forum.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@reborn Merci @reborn

Quelle perte de temps que toutes ces personnes qui manipulent l'information et polluent l'intelligence.
@Mike Mac
J'espère que tu corrigeras en conséquence et que tu concluras par ton exemple "Xuexi Quiangguo" on peut constater comment Apple protège l'utilisateur contrairement à la concurrence.

avatar switch | 

Que le grand cuisinier de Cupertino commence par balayer devant sa porte: Sous iOS, Siri est un véritable mouchard qui "sniffe" ce que font les applications pour en "apprendre" et proposer de meilleures réponses. Belle intention, sauf que les réglages d'autorisations sont réglés sur "ON" pour chaque application, et que chaque nouvelle application installée est systématiquement ajoutée à la liste de Siri avec ce même réglage activé par défaut. C'est bien moins grave que le comportement de Facebook, mais il n'est vraiment pas rassurant d'avoir un tel mouchard en mode "pieuvre" dans son appareil.

avatar reborn | 

@switch

C’est sur que si tu as les suggestions Siri d’activé..

Sache que les suggestions Siri c’est strictement en local.

avatar switch | 

Je n'ai rien activé de mon côté, c'est la configuration iOS de base !
Et que fait Siri dans les réglages iCloud d'iOS ?
Même si Siri est en local, il n'empêche qu'un developper à récemment trouvé un petit fichier de résumé crée par Siri pour l'application Mail sur macOS.
De là à suspecter que ce résumé est envoyé à Apple, il n'y à qu'un pas facile à franchir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR