« La France a toujours eu une place à part pour Apple », Tim Cook

Nicolas Furno |

C’était la première fois que Tim Cook passait officiellement en France. Une visite qui a commencé hier, dimanche 5 février, dans l’Apple Store de Marseille puis à celui du Louvre. Aujourd'hui, le patron d’Apple a rencontré un couturier parisien et JR, il a cassé la croûte chez l’habitant et échangé avec des développeurs à l’Apple Store du Marché Saint-Germain et les journalistes du Figaro.

Le quotidien a en effet obtenu une interview du CEO où il évoque l’Apple Store des Champs-Élysées, la réalité augmentée, l’intelligence artificielle et la fiscalité.

Photo Sébastien SORIANO/Le Figaro. Cliquer pour agrandir

Tim Cook confirme l’intérêt d’Apple pour les Champs-Élysées

La rumeur est ancienne : on parlait déjà en 2010 d’un Apple Store sur les Champs-Élysées, certainement l’avenue parisienne la plus connue au monde. Depuis le mois de novembre, son ouverture était quasiment officielle avec l’apparition d’un document émanant du département et qui évoquait l’ouverture.

C’est, à notre connaissance en tout cas, la première fois qu’Apple confirme officiellement son intérêt pour l’artère. Interrogé par le journal, Tim Cook répond clairement que son entreprise a des vues sur les Champs-Elysées. Sans toutefois dire explicitement qu’il s’agit d’un Apple Store et le patron reste très flou à ce sujet : « S'agissant de l'espace sur les Champs-Elysées que vous évoquez, nous travaillons encore pour savoir ce que nous allons en faire. »

Voici le bâtiment sur les Champs-Élysées qu’Apple veut occuper. Cliquer pour agrandir

Alors, Apple Store ou bien bureaux ? Étant donné qu’il s’agit d’un bâtiment commercial qui donne directement sur l’avenue, on voit mal pourquoi Apple n’en ferait pas une boutique en bonne et due forme. Peut-être que les permis sont difficiles à obtenir sur le plan architectural en revanche.

Europe : fiscalité et production

Le Figaro a interrogé Tim Cook sur deux points qui fâchent. Pour commencer, la production essentiellement chinoise sur fond de polémiques outre-Atlantique. Apple pourrait-elle produire en Europe, voire en France ? La réponse est claire :

Dans ces débats sur la localisation des usines, il y a une trop grande tendance à se focaliser sur le lieu où est assemblé le produit. Lorsque vous ouvrez le produit et en regardez les différents composants, vous verrez que le monde entier est représenté. Nous avons 4600 fournisseurs en Europe, et nous avons déjà dépensé 11 milliards de dollars sur le continent.

Autre sujet abordé, la fiscalité et notamment le refus d’Apple de rembourser les 13 milliards d’euros à l’Irlande comme le réclame l’Union Européenne. On connaissait la position de Tim Cook sur ces sujets, sa réponse au quotidien n’est pas surprenante :

Nous payons plus d'impôt que n'importe quelle entreprise au monde. Nous ne faisons pas d'évasion fiscale. D'après nous, la loi est claire. Nous devons payer des impôts là où nous créons de la valeur.

Illustration proposée par l’Union Européenne.

Réalité augmentée et intelligence artificielle

Ne vous attendez pas à une annonce fracassante, Tim Cook s’est contenté de répéter ce qu’Apple a déjà eu l’occasion d’exprimer à plusieurs reprises sur ces deux sujets prospectifs. Le CEO renouvelle son intérêt pour la réalité augmentée et souligne le succès de Pokemon GO pour appuyer son argument.

Quant à l’intelligence artificielle, elle « rend l’iPhone encore meilleur ». Un appareil devenu indispensable, souligne Tim Cook qui croit au passage à un retour des ventes en hausse, empruntant au passage une comparaison avec le marché du PC :

Regardez ce qui s'est passé avec le PC. Si vous revenez dans les années 1990 et au début des années 2000, vous verrez que les ventes ont parfois baissé, avant de repartir de plus belle. Le smartphone prendra le même chemin. Les produits innovants font toujours la différence.

Photo Sébastien SORIANO/Le Figaro. Cliquer pour agrandir

Apple et la France

Même si Tim Cook a pris son temps pour venir en France — cela fait cinq ans qu’il est à la tête d’Apple —, il n’a pas manqué de rappeler à plusieurs reprises les liens entre l’Hexagone et son entreprise. Lors de l’inauguration de l’Apple Store du Carousel du Louvre, le premier dans le pays, Pascal Cagni avait même déclaré que « La France est la fille aînée de l'Eglise Apple », rien que ça.

Le CEO d’Apple n’utilise pas de métaphore religieuse, mais il a malgré tout souligné ces liens privilégiés par le biais de la créativité notamment :

La France a toujours eu une place à part pour Apple. C'est le meilleur endroit pour découvrir et discuter avec tous les musiciens, les graphistes, les designers ou les photographes qui utilisent nos produits. Il y a une telle énergie créatrice.

Tim Cook de passage chez JR, le célèbre artiste français. Cliquer pour agrandir
Tim Cook en visite chez le couturier français Julien Fournié qui travaille désormais sur son iPad Pro, avec un Apple Pencil pour dessiner ses créations. Cliquer pour agrandir
Tim Cook avec le photographe qui a pris des photos utilisées dans le cadre de la campagne Photographié avec l’iPhone. Cliquer pour agrandir

Au-delà de saluer les artistes et développeurs français, Tim Cook avait un message très intéressé à faire passer : « Notre présence en France est déjà importante. Nous employons plusieurs milliers de personnes. Elles travaillent dans nos Apple Store, certaines sont ingénieurs. Nous avons en effet acquis discrètement quelques sociétés dans le pays […] nous avons contribué à la création de 180 000 emplois en France, dont une majorité dans l'économie des applications ». Une manière, aussi, de répondre à tous ceux qui critiquent les impôts payés par Apple dans le pays. Rappelons à ce sujet que le fisc enquête sur l’entreprise depuis près de deux ans.

avatar Philbee | 

+1

avatar alex9517 | 

En parlant de l'Apple store des champs Élysée, j'y suis passé jeudi et un permis de construire y a été accroché, portant le nom Apple retail France, perso j'y vois un Apple Store, mais sait-on jamais

avatar Hasgarn | 

@alex9517

Appel Retail, ce sont les Apple Store.
Donc il y a un peu plus que "des chances".
Thx pour l'info !

avatar alex9517 | 

@Hasgarn

De rien :) j'aurais dû prendre une photo :D la prochaine fois ??

avatar Link1993 | 

Bah mince, pas de Mac au Figaro ! ;)

avatar spece92 | 

@Link1993

Lol la manière dont il détourne le regard : « cachez-moi ces … que je ne saurais voir »

avatar Ios_What a joke | 

Enorme je n'avais pas remarqué mais on dirait tellement ça. "Oh my gosh, use at least our iMac with HDD... You bunch of peasants!"

avatar narugi | 

@Link1993

Le patron de Figaro va se faire offrir des Mac pour toute la rédaction.
Il a dû faire une attaque Tim Cook en voyant cette monstruosité sur des bureaux.

On le savait Tim Cook est un soutien de F. Fillon ?
Entre capitalistes on se comprend ha ha ! ?

avatar en ballade | 

@narugi

"va se faire offrir "

Forum Appl€ ! Offrir.....

avatar vince29 | 

> nous avons déjà dépensé 11 milliards de dollars

> refus d’Apple de rembourser les 13 milliards d’euros à l’Irlande

sans commentaire

avatar Malum | 

Si deux commentaires
1- l'Irlande n'a pas imposé à Apple ces milliards selon ses lois. Cette somme n'est demandée que par l'Europe et non le pays en cause
2- Apple paye grosse modo un taux d'imposition mondial d'environ 20 % bien plus élevé que la moyenne des multinationales dont celles du CAC 40 qui avec les crédits impôts recherche et autres niches fiscales (en France hein) arrivent à des taux parfois inférieur à 10 %, de pus Apple est la première entreprise mondiale au niveau du montant d'impôts payés. À ces impôts directs s'ajoutent tous les impôts locaux de leurs stores, les impôts payés par les sous-traitants, les salariés etc. Enfin chaque produit Apple étant plus cher que la concurrence pour un même produit cela fait entrer dans les caisses de l'Etat le différentiel de TVA.
Votre réflexion est d'une facilité d'une réflexion limitée mais qui permet de fédérer tous ceux qui sont mal informés et mal intentionnés à l'encontre d'Apple se croyant des défenseurs en costume blanc de la morale économique. Et vous quelle est votre attitude vis-à-vis de vos impôts, des limitations de vitesse, des parcmètres, de l'Internet gratuit (œuvres musicales écoutées gratuitement sur YouTube ou piratée en ptop etc.) ?

avatar vince29 | 

Tu crois vraiment à ce que tu racontes au point 1 ?
t'as vraiment rien compris ?
tu trolles ?
t'as oublié de virer tes oeillères proApple ?
tu comptes enchaîner sur un discours anti-Europe ?

2)
T'as des sources sur l'imposition mondiale? Parce que entre l'imposition européenne qui est à peanuts et l'imposition aux US qui doit être s'en approcher because boite postale à Reno Nevada au lieu de Cupertino,Ca (bizarre j'attendais plus le Delaware, en même temps je ne suis pas spécialiste en montage fiscaux;je suppose que pour Apple c'est encore plus avantageux) je ne vois pas trop comment ils atteindraient 20%

Quand à la valeur créée par les sous-traitants c'est un non argument : je vole tout le monde mais je reverse une obole à des intermédiaires charge pour eux de redistribuer des miettes.

techniquement les impôts me devraient une année de redevance perçue indûment (étourderie de ma part : case redevance cochée par défaut alors que je n'ai pas de télé)
j'ai plus de 2000 albums acquis légalement donc j'ai ce qu'il me faut côté musique.
Les parcmètre je connais pas (j'ai mon parking et mon employeur aussi).
Sinon on avait inventé les zones bleues qui jouaient le même rôle mais comme l'impôt ne rentre pas faut bien inventer des solutions alternatives.
Pour ce qui est de la limitation de vitesse j'ai un peu de mal avec le 413.5 alors j'applique intelligement le 413.7 (comme SJ si j'ai bien compris) et je dois être le seul en France à respecter les distances de sécurité et à utiliser le clignotant (enfin c'est l'impression que j'ai)

avatar Olivier S | 

Ben alors MacG, il n'a pas fait un petit détour par Lyon pour vous dire bonjour ? Pas cool Tim ?

avatar mirando | 

D'après nous, la loi est claire. Nous devons payer des impôts là où nous créons de la valeur.

Beau mépris des pays qui ne font que consommer des produits Apple.
Et merci aux employés qui travaillent pour Apple dans ces pays.

Impressionnant comme c'est maladroit. De La Défense à La Fillon.

Payer si peu d'impôts est totalement indécent.

avatar iLionel | 

@mirando

"Payer si peu d'impôts est totalement indécent."

Sans me faire le défenseur d'Apple, ce serait plutôt que les français payent autant d'impôts est totalement indécent.

avatar fte | 

@mirando

Ce qui est indécent je ne sais pas mais injuste dans tous les cas, c'est que les lois européennes soient si mauvaises que des montages fiscaux permettent à des entreprises réalisant des profits gigantesques de payer un pourcentage d'impôt si réduit lorsque des PME et particuliers paient plein pot.

Le vrai responsable c'est l'Europe.

avatar r e m y | 

@fte

Les lois européennes n'ont rien à voir là-dedans, au contraire!
C'est un accord privé avec le gouvernement irlandais qui a permis à Apple (entre autres entreprises) d'être quasiment exonéré d'impôts.
Et c'est parce qu'il y a l'Europe (et en l'occurrence la DG Concurrence), que ce type d'accord peut être déclaré illégal (parce que contrevenant justement aux lois européennes) pour essayer de remettre l'Irlande dans le droit chemin.

Sans l'Europe et ses lois, personne n'aurait dénoncé cette situation et Apple continuerait à bénéficier d'un taux d'imposition de 0,005% en Irlande.

avatar IceWizard | 

@t r u m p
"Sans l'Europe et ses lois, personne n'aurait dénoncé cette situation"

C'est ta tromperie du jour, Donald ? Tu viens de te réveiller et tu nous sort une nouvelle vérité alternative ?

Si tu lisais autre chose que Geek News et Geek First, tu aurais lu un des nombreux articles de la presse économique parlant des pratiques d'optimisation fiscales des grosses entreprises en Irlande, et en particulier d'Apple dés 2010/2011.

Par exemple un article de BFM Business datant de 2011 :

http://bfmbusiness.bfmtv.com/01-business-forum/fiscalite-le-systeme-d-op...

Un article de 2013 expliquant le processus en détail, publié suite à une demande du fisc français de récupérer 200 millions d'impôts à Apple :

http://www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Articles/Des-circuits-d-opt...

Le rapport de l'OCDE (qui n'est pas un organisme européenne, mais mondial), publié en Février 2013 en parle abondamment :

http://www.oecd.org/fr/presse/locde-plaide-en-faveur-dune-intensificatio...

--------------------
@t r u m p
"et Apple continuerait à bénéficier d'un taux d'imposition de 0,005% en Irlande."

En 2014, l'irlande a renoncé TOUTE SEULE au mécanisme permettant aux multinationales de ne payer quasiment aucun impôts sur son territoire. Depuis 2015, Apple (et Samsung, Microsoft, Google, etc..) doit payer 12,5% d'impôts sur ces bénéfices irlandais, comme toutes les entreprises locales !

Un article du Monde sur le sujet, publié en 2014 :

http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2014/10/14/l-irlande-renon...

----------
@t r u m p
"Sans l'Europe et ses lois, personne n'aurait dénoncé cette situation"

L'Europe n'a pas bougé le petit doigt pendant que les multinationales profitaient de l'Irlande pour ne pas payer d'impôt. La commission européenne n'a commencé son enquête qu'APRES LA FIN des pratiques d'optimisation.

avatar béber1 | 

@IceWizard
@REMY

"et Apple continuerait à bénéficier d'un taux d'imposition de 0,005% en Irlande."
En 2014, l'irlande a renoncé TOUTE SEULE au mécanisme permettant aux multinationales de ne payer quasiment aucun impôts sur son territoire. Depuis 2015, Apple (et Samsung, Microsoft, Google, etc..) doit payer 12,5% d'impôts sur ces bénéfices irlandais, comme toutes les entreprises locales !
Un article du Monde sur le sujet, publié en 2014 :
http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2014/10/14/l-irlande-renon

Ne sois pas aussi agressif dans ta réponse

Quand tu dis : "l'irlande a renoncé TOUTE SEULE au mécanisme permettant aux multinationales.." c'est vrai et pas vrai.
C'est sous la menace d'une enquête lancée en 2013 par la Commission que le Gouvernement Irlandais par la voix de son Ministre des Finances Michael Noonan a fini par décider en 2014 de supprimer le système du « double Irish » .

Pour rappel, voilà le texte officiel motivant la Decision:
http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-2923_fr.htm
"(…)Conséquence de la méthode d'affectation avalisée dans les rulings fiscaux, le taux d'imposition effectif sur les sociétés appliqué à Apple sur les bénéfices d'Apple Sales International n'était que de 1 % en 2003 et est passé à 0,005 % en 2014.  
(…)
La Commission peut ordonner qu'une aide d'État perçue illégalement soit récupérée sur une période de dix ans précédant la première demande de renseignements, 2013 en l'occurrence. L'Irlande doit maintenant récupérer les impôts impayés par Apple sur son territoire entre 2003 et 2014, à savoir 13 milliards d'euros, plus les intérêts."

Donc ce sont certainement les pressions croissantes de la Commission, elle-même sans doute pressée par certains pays-membres et par la montée croissante des crises systémiques à l'intérieur de la zone Euro (politiques, économiques…montées chômage, populismes, dettes, crise grecque, attaques sur l'Euro, etc)… que le Gouvernement Irlandais a fini par accepter, en octobre 2014, à renoncer à son système fiscal d'impositions "variables" et du "Double Irish" permettant aux multinationales des systèmes d'évasions vers des Paradis fiscaux, comme les Bermudes pour Google.
Disons que cela devenait un peu trop gênant et critique

Mais attention, pour ne pas faire perdre son attractivité à l'Irlande, le Gouvernement irlandais a tout de suite annoncé d'autre solution très attractive du point de vue fiscal :
http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2014/10/15/l-irlande-suppr...

et très progressive,
car les multinationales concernées pouvaient continuer à bénéficier de ce régime fiscal du "Double Irish" jusqu'en 2020 :

http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2014/10/17/les-grandes-mul...
"Le double Irish, dont bénéficient notamment Facebook et Google, qui permet de ne payer pratiquement aucun impôt sur les sociétés, sera interdit à partir de janvier 2015 aux nouvelles entreprises, et en 2020 pour celles qui ont déjà mis en place un tel système."

Donc remy s'est peut-être trompé sur le taux d'imposition d'Apple en Irlande en 2016 (quoiqu'il faudrait vérifier..), mais pas en ce qui concerne l'action de la CE, même si celle-ci a plutôt tardé pour faire son boulot de Gardienne des Traités.

avatar fte | 

Déjà saoul à 9h du mat ? Eh bin.

avatar alfatech | 

@fte

"Le vrai responsable c'est l'Europe"

0uf! enfin quelqu'un qui connait un peu les lois en Europe et qui ne critique pas dans le vent… Ca fait du bien.
Des lois ont été faites avec cet Europe (les gouvernements pensaient rafler le magot) ça se retourne juste contre eux. Exemple à très petite échelle: je suis travailleur frontalier et je paye mes impôts dans le pays qui m'emploi et rien en France…combien de fois ma région avec l'appuis du gouvernement a voulu récolté un pourcentage au passage en voulant contourner les lois! heureusement que ça ne marche pas.  est dans l'oeil du viseur car jalousée mais toutes les grosses boites en font autant, à savoir profiter des lois misent en place.

avatar r e m y | 

@alfatech

Mais vous ne voulez vraiment rien comprendre!
Apple n'utilise aucune loi européenne dans cette affaire! Juste une pratique nationale irlandaise....
Et c'est justement une loi européenne (plusieurs lois meme) qui sont enfreintes et c'est l'Europe qui a déclaré ces accords locaux illégaux.
Sans Europe, ses lois, ses commissaires qui essaient de les faire appliquer, ... Apple et les autres pourraient juste continuer à bénéficier des largesses irlandaises sans que personne ne puisse rien dire!

avatar alfatech | 

@r e m y

"Mais vous ne voulez vraiment rien comprendre!
Apple n'utilise aucune loi européenne dans cette affaire! Juste une pratique nationale irlandaise...."

alors va te renseigner, l'Europe permet depuis X années d'avoir une boite aux lettres dans le pays que l'on veut en disant que c'est le siège social et payer les impôts dans le dit pays (Total et autres boites du CAC40 qui sont elles carrément des boites Françaises en ont fait tout autant en ne payant quasi rien en France, Arcelor Mittal avec son siège au Luxembourg en possédant plusieurs usines en France par exemple, il y a une multitudes d'exemples). Les impôts sont une affaire complexe, c'est pour ça que beaucoup s'entourent d'équipes compétentes, c'est tout un art. Il y a une différence entre ne pas payer ses impôts et savoir comment en payer le moins possible en respectant les lois…et les ristournes proposées d'un pays en particulier n'est clairement pas un délit pour l'entreprise, par contre le pays devra rendre des comptes si les autres n'apprécient pas en prenant ses responsabilisées.

avatar r e m y | 

@alfatech

Sauf que
- ce n'est pas ce qui est reproché à Apple dans cette affaire à 13 milliards... mais juste de ne pas payer en Irlande les impôts qu'elle devrait payer sur la base des bénéfices qui y ont été rapatriés selon un accord jugé illégal au regard du droit européen.
- ce n'est pas l'Europe qui a cree des lois autorisant l'exode fiscal, tout au plus ne l'a-t-elle pas interdit (ce que de toutes façons elle ne pourrait pas faire lorsque les paradis utilisés sont hors Europe)

avatar alfatech | 

@r e m y

"Sauf que
- ce n'est pas ce qui est reproché à Apple dans cette affaire à 13 milliards... mais juste de ne pas payer en Irlande les impôts qu'elle devrait payer sur la base des bénéfices qui y ont été rapatriés selon un accord jugé illégal au regard du droit européen."

Comme je te l'ai dit juste avant…C'est à l'Irlande de rendre des comptes, pas .

"- ce n'est pas l'Europe qui a cree des lois autorisant l'exode fiscal, tout au plus ne l'a-t-elle pas interdit (ce que de toutes façons elle ne pourrait pas faire lorsque les paradis utilisés sont hors Europe)"

Si si c'est bien l'Europe qui autorise l'exode fiscal (je reprends ton terme mais il est faux, car tu ne penses qu'aux cotés négatifs de la chose) qui est en fait l'autorisation de payer ses impôts dans le pays où se trouve le siège social…Beaucoup de pays dont la France pensaient récupérer un pactole monstre grâce à ça (d'ailleurs il suffit de regarder encore aujourd'hui nos politiques penser que des boites vont venir en nombre chez nous alors qu'ils sont à coté de là plaque, surtout en ayant explosé les impôts ces dernières années, avant ces augmentations de malades ce genre d'affaires étaient très rares) mais au final les entreprises ne sont pas bête et utilisent ces outils mis à leur disposition.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR