Optimisation fiscale : le gros problème de communication d’Apple

Christophe Laporte |

Ne comptez pas sur nous pour juger sur le fond en deux coups de cuillère à pot la décision de la Commission européenne qui a demandé au gouvernement irlandais de réclamer à Apple 13 milliards d'euros d'avantages fiscaux indus. Il s'agit d'un dossier éminemment complexe qui a souvent été traité de manière assez simpliste par les médias traditionnels. Le sujet méritera de toutes manières qu'on s'y plonge de nouveau à plusieurs reprises pour démêler la réalité du fantasme.

Cliquer pour agrandir

Cette affaire risque sans doute de connaitre plus d'un rebondissement dans les mois et années à venir. Lors d'un récent sondage, nous vous demandions si vous approuviez la décision de Bruxelles. Vous avez répondu oui à 61 %, non à 32 % et 7 % n'ont pas d'avis sur le sujet. Il est fort probable d'ailleurs que de l'autre côté de l'Atlantique, les résultats seraient bien différents : les mécanismes à l'œuvre au sein de l'Union européenne sont — et c'est bien normal — plus naturels pour nous Européens, même s'ils restent ardus et parfois arides. Alors imaginez un Américain !

Si l'on se concentre uniquement sur la forme, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Apple est dans une position délicate. Dans l'esprit de monsieur tout le monde, la firme de Cupertino va passer pour le grand méchant capitaliste, qui met en œuvre des moyens considérables pour ne pas payer d'impôts. Pour beaucoup, Apple, ce sera la société de l'iPhone ou du Mac, mais également (et peut-être surtout) la société reine de l'évasion fiscale. Voilà l'image qui risque de coller longtemps au Californien.

Il suffit d'ailleurs de lire les commentaires acides de ces derniers mois sur les actualités en lien avec l'optimisation fiscale d'Apple (mais aussi de Google et d'autres multinationales) pour s'apercevoir que cette idée a déjà largement infusé parmi vous. Pour le grand public, c'est en cours, et il est vrai que le montant du redressement fiscal frappe l'imaginaire de tout un chacun.

Pour Apple, cela pourrait nuire longtemps à son image de marque, que l'entreprise tente de parer de toutes les vertus (environnementale et responsable). Sa réaction à la condamnation est d'ailleurs assez « exceptionnelle » dans un sens. Elle a publié très peu de temps après sa condamnation un message à la communauté Apple en Europe, dans laquelle elle raconte son histoire en Europe, et ce dans plusieurs langues. Si l'on devait donner une quelconque valeur représentative à notre sondage, on dirait que le message n'a pas été reçu cinq sur cinq. Alors que dire des personnes pour qui Apple est une entreprise comme tant d'autres !

Depuis sa prise de fonction, Tim Cook a toujours été très préoccupé par l'image reflétée dans l'opinion publique par son groupe, sans doute beaucoup plus que son prédécesseur. Et d'ailleurs, on ne serait pas étonné que cette affaire soit évoquée à l'occasion du special event de l'iPhone 7. Longtemps, Apple a eu le rôle de David contre Goliath. Son incroyable succès au cours des 15 dernières années a changé la donne.

Pour ne pas passer pour le grand méchant, Tim Cook a ouvert son groupe à des thématiques sociétales auxquelles elle n'accordait pas grande importance, publiquement en tout cas. Apple est devenue une société engagée qui lutte contre les discriminations, pour la diversité, pour la protection de la planète ou encore pour le respect des conditions de travail des travailleurs qu'elle emploie directement ou indirectement.

Pour défendre ses valeurs, Apple est allée particulièrement loin. Cette année, sur les questions de la vie privée, Tim Cook n'a pas hésité à défier le FBI. La position courageuse d'Apple tranchait alors avec celles d'autres grands groupes qui ont longtemps adopté des postures beaucoup plus mesurées ou qui se sont fait longtemps très discrets, alors qu'ils sont souvent prompts à donner leurs avis pour un oui ou pour un non.

Il y a non seulement ce différend avec l'Union européenne, mais il y a également cette déclaration de Tim Cook résumant cette affaire à de grosses conneries politiciennes. Du point de vue d'Apple, on peut éventuellement comprendre qu'elle ait l'impression d'être une victime collatérale d'enjeux qui la dépassent franchement. Elle peut aussi trouver de manière générale que le code des impôts, pensé au temps de l'ère industrielle, n'est plus du tout adapté à notre époque (Tim Cook ne se prive d'ailleurs jamais d'une occasion pour dire tout le mal qu'il pense des règles américaines pour le rapatriement de son trésor de guerre).

Le Premier ministre irlandais Enda Kenny et Tim Cook en 2015.

N'empêche : en agissant de la sorte, Apple va finir par réussir à rapprocher Bruxelles du peuple européen. Pas une mince affaire, tant l'Europe est une cible facile pour nos hommes politiques. Sans évoquer le fond encore une fois, la réaction de Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe, illustre peut-être le mieux le sentiment général. Il a récemment déclaré au WSJ qu'Apple, et plus généralement les grandes entreprises tech, n'avaient pas compris l'obligation morale qu'elles avaient de s'acquitter de l'impôt. Et d'ajouter qu'elles donnaient l'impression d'être déconnectées des réalités des pays dans lesquelles elles opèrent.

Il est probable que cette affaire n'aura pas une grande incidence sur les ventes d'Apple à court ou moyen terme, mais sur son image, c'est une autre histoire. Comme on le lit parfois ici ou là, cela risque chez beaucoup de confirmer l'intuition qu'Apple est également déconnectée de ses clients, et que plus grand-chose ne compte si ce n'est la satisfaction de ses actionnaires. Espérons que le keynote de ce mercredi donnera une impression différente !


avatar marenostrum | 

ils fabriquent rien en France. que est ce que tu veux qu'ils payent plus que la TVA ?

avatar Finouche | 

@marenostrum :
Pour la énième fois, Apple ne "paye" pas la TVA, elle la collecte puis la reverse à l'état. Cela n'a absolument rien à voir avec l'impôt sur les bénéfices.

avatar vache folle | 

@marenostrum :
Les impôts sur bénéfice et fortune de tous les produits vendus dans le pays!
La TVA n'est qu'une taxe (impôt) parmi d'autres.

avatar Domsware | 

@SIMOMAX1512

Le problème est de définir cette imposition juste moralement. Car pour certains le principe même de cette imposition est injuste.

Une entreprise ne paye pas de TVA : elle collecte la TVA. Par contre une entreprise paye les services qu'elle utilise pour son fonctionnement.

avatar marenostrum | 

la TVA leur fait vendre moins, parce que ça augmente le prix artificiellement. de mon derniers iPhone l'Etat français a touché 150 € de TVA, sans rien faire. donc l'intérêt est réciproque. Apple gagne mais aussi l'Etat gagne gratuitement, sans investir un sous.

avatar Domsware | 

@marenostrum

Oui. Néanmoins les produits concurrents sont aussi soumis à la TVA et par conséquent leur prix augmente également artificiellement.

avatar marenostrum | 

sauf que c'est pas la même qualité. moi c'est les produits Apple qui m'intéresse, sinon je ne serais pas là, lire les articles de ce site.
d'où je ne comprends pas les commentaires qui font les autres pour l'augmentations des impôts. à coup sûr ça va augmenter les prix.

avatar IceWizard | 

@marenostrum
"la TVA leur fait vendre moins, parce que ça augmente le prix artificiellement. de mon derniers iPhone l'Etat français a touché 150 € de TVA, sans rien faire. donc l'intérêt est réciproque. Apple gagne mais aussi l'Etat gagne gratuitement, sans investir un sous."
La TVA est un impôt sur la consommation, rapportant environ trois fois plus d'argent que l'impôt sur le revenu.

avatar byte_order | 

> de mon derniers iPhone l'Etat français a touché 150 € de TVA, sans rien faire.

Sans rien faire, mais bien sur.
Déjà, c'est grâce à l'argent dépenser par l'Etat que les clients français d'Apple peuvent raisonnablement esperer aller acheter un iPhone dans l'Apple Store le plus proche sans craindre de se faire braquer illico à la sortie. Ce n'est pas aussi vrai dans tous les pays du monde.

Mais à cela, on peut ajouter les routes et rails et aéroports et contrôle aérien et autres infrastructure sans laquelle aucun iphone n'arriverait jamais dans les rayons des Apple Store en France.

Mais également, tout bêtement, la bonne santé des français qui leur permet d'avoir envie d'un iphone plus souvent que d'une greffe d'organe.
Ou la bonne éducation des français, qui leur permet d'avoir une économie leur permettant pour un grand nombre d'avoir un pouvoir d'achat suffisant pour acheter un iPhone.

Enfin, n'oubliez pas le contrôle et le soutient au déploiement d'un réseau Internet et mobile qui permet de ne pas réduire un iphone a un ipod hors de prix.

"Sans rien faire". Bah tiens, comme c'est pratique de pensez ainsi.

avatar SMDL | 

@Domsware :

"Le problème est de définir cette imposition juste moralement. Car pour certains le principe même de cette imposition est injuste."

Oui. Et c'est une question politique très difficile, hyper technique. Tout est à réinventer dans notre cadre dorénavant planétaire.

avatar MiRouF | 

A lire pour ceux qui sont intéressés ce très instructif article de Politico sur le lobbying d'Apple auprès de l'UE (ou plutôt son manque de lobbying). Très bon article (même si d'un journaliste que je n'apprécie pas, mais c'est une autre histoire).
http://www.politico.eu/article/ifailure-apple-crashes-in-brussels-tim-cook-margrethe-vestager-13-billion-fine/
Pour ceux que l'anglais rebute, en gros il est expliqué qu'Apple, contrairement à d'autres grosses boites technologique, dont Google notamment, est inexistante à Bruxelles. Elle n'a quasiment aucun contact avec la Commission ou les députés européens, alors que d'autres boites sont omniprésentes.
"(Apple) employs the equivalent of just 2.5 full-time lobbyists, according to its entry in the transparency register, at a cost of €800,000-€900,000 last year. In contrast, Google has eight people working full time and has spent more than five times as much money, around €4.5 million".
(...) “With the other tech companies at least I knew who to call,” complained (an MEP). “With Apple, I have no idea who works here.”

avatar Domsware | 

@MiRouF

Merci pour cet article !

avatar byte_order | 

Cela lui apprendra d'être pingre au point de ne pas se payer quelques experts en droit européen.

avatar dvd | 

je ne vois pas où veut en venir l'auteur sinon dire que ça va être négatif pour l'image d'apple. ça on le savait non ?
en filigrane je note une tentative pour dédouaner Apple ou les conforter dans leurs actions. Avec Bfm tv ou Bloomberg, vous devez faire partie des médias à soutenir Apple.

avatar marenostrum | 

normal, ils vivent par Apple. si Apple ne vend plus en France, ils doivent changer de métier ou de maitre (Samsung ou une autre marque)

avatar byte_order | 

Et bien sûr, Apple va refuser de vendre en France parce que... ?!
Mais elle continuerait à vendre dans d'autres pays de l'UE, donc elle va s'opposer à la mobilité des biens au sein de l'UE grâce à... ?!

... parce que Apple n'a aucune moins de relai de croissance, au contraire elle en a trop, c'est le moment ideal pour quitter un marché uniqué de l'UE.

Mais oui. Tremblons, tremblons, et cédons à toute les demandes d'une multinationale qui vend quoi déjà, un truc forcément qu'elle seul produit... des smartphones. Ah, oui, y'a qu'elle qui en fait, donc pas de concurrence, elle est en position de force, et sans smartphone l'Europe va mourrir.

Cédons, nous n'avons pas le choix.

N'importe quoi...

avatar 8enoit | 

0,005% d'impôt Tim. 0,005.
Tu peux raconter tout ce que tu veux, faire le derviche ou le grand écart, tu ne nous ôteras pas de la tête que ce taux est moralement profondément injuste. Choquant dans l'absolu, mais plus encore en période de crise, et ce alors au tu es assis sur 200 Mds de cash dont une partie gagnée en Europe.

avatar Alim | 

Y a quand même 1747 crétins qui ont voté non...

avatar marenostrum | 

en règle générale les crétins sont plus nombreux que les gens intelligents.

avatar Finouche | 

@marenostrum :
Oui, et on est toujours le crétin d'un autre...

avatar NymphadoraTonks | 

@marenostrum :
Je suis cliente Apple, très bonne cliente même. C'est pas pour autant que je vais tout laisser passer à cette entreprise car j'aime ses produits.
Je vais pas prêcher pour leur offrir un traitement spécifique uniquement pour ne pas subir d'augmentation du prix des produits.
Si Apple augmente ses prix, ils perdront un nombres important de clients. Ils perdront encore plus d'argent, l'entreprise perd donc sur toute la ligne. La concurrence n'ira pas augmenter ses prix car ce sera pour elle une aubaine de capter ces potentiels nouveaux clients, car la concurrence justement est rude et nombreuses, elle doit deja batailler.

Apple a subit un traitement de faveur que n'ont pas eu la majorité des autres entreprises. C'est contraire aux pis européennes, elle doit donc reverser la somme qui aurait dû être versés en suivant la loi européenne et le taux en vigueur en Irlande. Elle se met en conformité avec la loi du marché dans lequel elle exerce. Et toute entreprise doit se mette en conformité, j'espère vraiment qu'elle ne sera pas la seule à payer sur ce coup.
Ici, Apple a du payer plusieurs centaines de millions d'euros pour une fraude avéré. L'entreprise est loin d'être blanche et le fait qu'elle soit une entité commerciale à but lucratif n'excuse en rien la fraude ou la non conformité aux règles.

avatar Alim | 

@marenostrum

Oui mais là ce n'est pas le cas. Fort heureusement :)

avatar IceWizard | 

@Alim
"Y a quand même 1747 crétins qui ont voté non..."
Et 385 crétins (moi y compris) ayant voté "Sans avis". Tu suggères quoi pour ces rebuts de l'humanité ? Lapidation, fouets, déchéance de nationalité, prison, internement psychiatrique ou déportation ?

avatar Paquito06 | 

@IceWizard :
Je suis pour l'ecartelement, mon prefere!

avatar IceWizard | 

@Paquito06
"Je suis pour l'ecartelement, mon préfère!"
Oui, mais on ne trouve plus de bons chevaux de nos jours. Avec des voitures c'est moins esthétique et trop rapide. Peut-être avec des motos ?

avatar Paquito06 | 

@IceWizard :
Atta de te faire ecarteler avec des Apple, trop hype

avatar byte_order | 

Ou le bûcher avec des Galaxy Note7 ?
;-)

avatar Manubzh | 

ahah !

avatar Domsware | 

@Alim :
J'en déduis que tu as voté non.

avatar Alim | 

@Domsware

Bah non j'ai voté oui.

avatar bbibas | 

Par le biais de ses rachats et de ses propres filiales, le Crédit agricole a administré pas moins de 1 129 structures offshore – un stock similaire à celui de la Société générale (1 005), sur laquelle Le Monde avait enquêté début avril. La BNP semble moins gourmande (468 sociétés), mais a utilisé des concurrents de Mossack Fonseca pour domicilier d’autres structures, sur lesquelles les « Panama papers » restent muets. A chaque fois, les banques n’ont pas hésité à proposer les services les plus opaques (actions au porteur, prête-noms, fondations) pour aider leurs clients à dissimuler leur identité
Bon moi je pense que ça fait bien pour Bruxelles d'attaquer Apple (entreprise emblématique) Bruxelles qui ne fait rien contre les banques. 35 000 salariés au siège de la commission -3 000 personnes mandaté par les multinationales pour faire du lobbying et sortir des lois qui vont dans leurs sens. Apple c'est l'arbre qui cache la forêt de la mafia européenne

avatar SMDL | 

@bbibas :

"Apple c'est l'arbre qui cache la forêt de la mafia européenne"

Il y a 35 ans, la dérégulation tatchero-regganienne l'emportait sur les héritiers de Keynes. La tentative de maîtriser le bateau ivre, cette manœuvre désespérée, nous sommes en plein milieu tandis que l'iceberg luit sous la lune indifférente.

J'aime bien Apple, son histoire, ses produits, elle n'est certes pas à l'origine de ce chaos politicien. Mais elle y participe, et en donnant de la voix. Sur le pont, je regarde, comme tous les passagers, ce que les équipes font et défont.

La société du spectacle, le spectacle de la société.
Conserver l'esprit à la bonne température. Le plus délicat.

avatar béber1 | 

SMDL
"J'aime bien Apple, son histoire, ses produits, elle n'est certes pas à l'origine de ce chaos politicien. Mais elle y participe, et en donnant de la voix."

Oui, c'est pas une entreprise transcendante.
Qu'on la deteste, qu'on l'aime (mon cas), qu'on l'admire ou pas, elle est bien terrestre avec ses qualités et ses défauts.
Qualités qu'il faut louer et apprécier quand elle en fait preuve, et défauts qu'il faut tout autant relever et stigmatiser quand elle en fait preuve aussi

avatar Tnt1701 | 

On veut nous faire croire que le fond du problème est qu'Apple ne paie pas d'impôts, ce sont de gros capitalistes qui refusent de payer ce qu'ils doivent bla bla bla. Le problème ici, c'est qu'Apple avait une entente avec l'Irlande, chacune des deux parties étaient gagnantes !

Le vrai problème est que ces voleurs de politiciens non élus par les peuples de l'Union Européenne tentent de dépouiller l'entreprise High Tech la mieux côté de tous les temps pour ramener un petit magot de 13 milliards d'euros sur le sol Européen. Une partie de ces taxes iront vers un fond européen quelconque, et vous pensez sérieusement que les peuples en verront la couleur ?

C'est l'Irlande qui a permis une relation privilégiée avec Apple, personne ne les ont forcés à baisser leurs impôts. Cela leur arrangeait bien, les entreprises et pas qu'Apple stimulaient leur économie. Pourquoi l'Irlande n'est pas accusée d'avoir accordé ses privilèges ???? Parce qu'il n'y a pas d'argent à gagner en attaquant l'Irlande, alors c'est bien plus évident de s'en prendre à ceux qui en ont.

À mes yeux, l'Union Européenne serait bien plus crédible en chassant ceux qui font de l'évasion fiscale de toutes les entreprises EUROPÉENNES, qu'ils chassent d'abord chez eux mais non, ils sont amis avec ces voleurs alors on détourne l'attention et on s'en prend à ceux qui n'ont rien fait de mal, à ceux qui ont suivi les règles grâce à une entente avec un pays.

Bah et puis quand il faut donner des milliards à la Turquie pour qu'ils fassent des camps de concentrations pour empêcher les Syriens de venir, c'est juste. Quand ils achètent leur pétrole à l'Arabie Saoudite qui finance les groupes terroristes qui attaquent des gens innocents un peu partout en France ou en Europe, c'est encore très juste ! Ils contrôlent les médias alors on en parle pas, alors là, les médias s'en donnent à coeur joie pour attaquer Apple, bah oui détournons l'attention des vrais problèmes ! Bandes de moutons.

avatar Finouche | 

@Tnt1701 :
Vous pensez donc que les sommes colossales dont sont privés les états par les multinationales (pas qu'Apple évidemment) et par ceux qui fraudent au détriment des peuples, ça n'est pas un vrai problème ?
Je pense au contraire que tout est lié. Il faut bien commencer par un bout si on veut s'atteler à régler les problèmes et corriger les erreurs.

avatar SMDL | 

@petit petard :

"Bandes de moutons." Dit la chèvre sans miroir.

avatar byte_order | 

> Le vrai problème est que ces voleurs de politiciens non élus par les peuples
> de l'Union Européenne...

Faudrait savoir. Quand ils sont irlandais, ces politiciens, pourtant pas élus par les peuples de l'UE mais uniquement les irlandais, passent des accords permettant une évasion fiscale historique hors de l'UE en se contrefoutant du droit communautaire de l'UE dont l'Irlande fait pourtant partie, vous trouvez ces accords légaux, voir souverains alors qu'ils constituent un gros finger envoyé à tous les autres peuples de l'UE.

Mais quand d'autres politiciens, parce qu'ils ne sont pas directement élus par les peuples de l'UE mais dont le boulot est de contrôler le respect des traités par tous les membres de l'UE, constatent qu'un pays ne le fait pas, alors là leur décision est illégal, c'est du vol.

Ouais. En gros vous êtes juste europhobe, y'a aucune logique derrière, c'est ça ?

avatar akaaw | 

La qualité rédactionnelle des articles de macg et igen est vraiment très appréciable contrairement aux torchons que nous présentent des sites poubelles comme phonandroid ou Frandroid. Frandroid ça va encore mais Phonandroid c'est vraiment une honte et je ne vous parle même pas des fautes d'orthographe et de grammaire.

avatar IceWizard | 

@Alim
"Mais la commission a décidé d'agir maintenant plutôt que il y a 10 ans

Elle n'était pas au courant de cette affaire il y a 10 ans mais que très récemment."

Tout le monde le sait depuis longtemps dans les milieux financiers, y compris les experts-comptables, les notaires de provinces et les journalistes, sans même parler des avocats d'affaires. Faut-il croire que les gens de la commission ne parlent jamais aux gens de la finance, ne lisent pas la presse, n'écoutent pas la tv et ne regardent pas la tv ?

avatar Un Type Vrai | 

C'est dingue, mais avant d'accuser, il faut des preuves, une enquête etc.

Cette sale Europe de merde où la délation ne suffit pas à emprisonner les gens...

avatar béber1 | 

IceWizard
"Tout le monde le sait depuis longtemps dans les milieux financiers…"

bien sûr, il y a un bal des faux-cul autour de cette affaire.
Mais cela ne veut pas dire que le fond de l'affaire soit de ce fait illégitime au point d'être relativisé, écarté ou rejeté.

Que Claude Juncker, l'actuel président de la Commission Européenne ait par le passé appuyé toute une politique au Luxembourg, son pays, favorisant par l'intermédiaire de montages financiers facilités, de holdings, etc. l'évasion fiscale en plein cœur de l'UE, n'exonère pas pour autant le fait que les pays-membres de l'UE se doivent de respecter les règles communautaires qu'ils ont librement signées et qu'ils doivent s'efforcer d'appliquer dans leurs négociations avec les entreprises et multinationales qui s'implantent chez eux.

C'est peut-être pour lui une façon de se racheter pour avoir participé à une dérive, à des crises et donc à un malaise croissant au sein d'une Union assez fragilisée aujourd'hui, et qu'il se doit de protéger au mieux maintenant dans ses fonctions de President.
Et d'une certaine façon, lui et quelques autres membres de la Commission ou de leur administration sont très bien placés pour savoir -depuis des années- comment on en est arrivé là et ce qu'il faut faire pour en sortir.

Notamment : marquer les esprits par un exemple à forte résonance médiatique : Apple
qui loin d'être un bouc-emissaire, n'est que la tête de pont de renom de tout un ensemble de règlements avec pas mal d'autres entreprises, et de rappels à l'ordre communautaires

avatar IceWizard | 

@Trillot Bernard
"Ceci dit, ce qui me chagrine, c'est qu'à l'évidence, l'Europe a été construite par des politiciens qui ont manifestement cherché à provoquer une concurrence européenne sur les charges sociales et sur les impots. L'idée est de faire baisser les coûts (charges sociales) et les impots pour affaiblir les états qui font trop de social au gout de certains.

Le résultat est que les états sont endettés et qu'un certain nombre voudraient un peu revenir en arrière. C'est ainsi qu'ils demandent à l'Irlande de faire payer à Apple les cadeaux qu'elle lui a fait."

L'Europe a été construite pour une seule raison : empêcher une nouvelle guerre en Europe. C'était un acte politique, après les horreurs de la seconde guerre mondiale. Il fallait créer un socle commun pour que les peuples considèrent leurs voisins comme des partenaires et non de futurs ennemis.

avatar Paquito06 | 

Apple car

avatar Paquito06 | 

? marche pas tous les smilies, weird

avatar esantirulo | 

Je me demande néanmoins si Tim Cook ne le prend pas de façon très personnelle : ce n'est pas un visionnaire de la technologie et il est possible qu'en tant que VP il a été l'architecte de l'optimisation des coûts de Apple ce qui inclus les sous-traitants mais qui sait, peut-être aussi les questions fiscales. Du coup si cette hypothèse est vraie, cela l'affaiblirait considérablement au sein du board d'Apple.

avatar esantirulo | 

Je me demande néanmoins si Tim Cook ne le prend pas de façon très personnelle : ce n'est pas un visionnaire de la technologie et il est possible qu'en tant que VP il a été l'architecte de l'optimisation des coûts de Apple ce qui inclus les sous-traitants mais qui sait, peut-être aussi les questions fiscales. Du coup si cette hypothèse est vraie, cela l'affaiblirait considérablement au sein du board d'Apple.

avatar Goundy | 

C'est quand même impressionnant de voir que certains arrivent à défendre Apple sur ce sujet. Les gars réveiller vous un peut ! C'est de notre argent qu'il s'agit. Si notre argent allait comme il se doit dans les poches de l'état pour qu'il revient au peuple comme services j'aurais dis OK. Mais là c'est du raquette et du vol pure au profit des actionnaires.
Et sur tout un point qu'il faut sur tout pas oublier non plus c'est ce genre "d'optimisation fiscales" ou "du vol en toute l'égalité" en termes exacts qui motive les géants à délocaliser. Le business n'a pas d'état d'âme. Si l'herbe est plus verte ailleurs ils iront la bas et ils s'en tapent royalement si Pierre ou Paule n'aura plus d'emplois ! Enfin... Si tous les politiciens qu'on paye par nos impôts travaillent pour nos intérêt on en serait pas arrivé à la...

avatar Domsware | 

@Goundy :
Justement ce n'est pas de notre argent dont il s'agit. Dire cela c'est de la filouterie et de la démagogie. De la manipulation afin de toucher une corde sensible chez le lecteur. Et de le gagner à sa cause. Toucher l'émotionnel plutôt que l'intellectuel.

Et le croire est au mieux une erreur de raisonnement.

avatar byte_order | 

En tant que citoyen européen, l'évasion fiscale hors de l'UE représente bien de l'argent qui aurait du revenir aux recettes des états de l'UE, donc, indirectement, aux citoyens européens.

L'argent des impôts non payés par Apple est bien notre argent, à nous, européens.

D'ailleurs, les américains tiennent exactement le même discours sur l'argent offshore d'Apple, dont une partie devrait, selon les américains, revenir à l'état américain et donc au contribuable américain.

A chaque fois que quelqu'un echappe à l'impôt, quelqu'un paye forcément à sa place, soit en argent, soit en dégradation des services publiques.

Demandez aux irlandais qui se serrent la ceinture depuis 2008 s'ils n'ont pas l'impression que ces 13 milliards ce n'est pas leur argent, celui qui pourrait financer un an de système de santé ou 1/4 du budget annuel de leur pays...

avatar Manubzh | 

et toi tu n'as rien compris, s'en est navrant

Pages

CONNEXION UTILISATEUR