Apple / Samsung : les négociations continuent, mais pas d’accord en vue

Christophe Laporte |
La ligne entre Apple et Samsung n’est pas coupée. Suite à la victoire judiciaire du Californien l’année dernière (lire : Apple : Samsung condamné à verser 1 milliard de dollars), les deux groupes continuent de discuter de temps à autre afin d’essayer de trouver un accord à l’amiable.

image : Samsung


Ce rapport publié par le Wall Street Journal marque une rupture avec ce qu’il se disait sur le sujet jusque-là. Le Coréen avait fait savoir en novembre dernier qu’il n’envisageait pas d’accord avec Apple.

Les négociations auraient repris à Séoul en décembre selon un des documents transmis à la cour de justice. Les deux sociétés auraient même été assez proches d’un accord en février, mais sans que cela aboutisse. Manifestement, les deux compagnies ont véritablement tenté de s’entendre, ce qui est assez nouveau. Alors qu'elles doivent se retrouver le 9 août au tribunal (lire : Apple v Samsung : une audience importante le 9 août), les discussions continuent, mais apparemment aucun accord n’est en vue pour le moment.

A priori, Samsung chercherait un accord global sur la question des brevets de manière à régler d’un coup tous les conflits avec son partenaire. Les sources proches du dossier ne savent pas si la firme de Cupertino est intéressée par un tel accord.

Ces négociations permettent sans doute de mieux appréhender les relations entre Samsung et Apple faites de hauts et de bas. On comprend mieux que la firme de Cupertino envisage de confier la production de ses processeurs ARM en 2015 (lire : Samsung fabriquerait les processeurs A9 de 2015).



Si Apple n’a fait que peu de commentaires sur cette affaire dernièrement, la perspective d’un accord avec Samsung du moins sur le plan théorique est loin d’être inenvisageable. Tim Cook a laissé entendre lors de l’une de ses dernières apparitions qu’il était de plus en plus lassé par ces batailles juridiques.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il est prêt à faire la paix à n’importe quel prix. Si Apple a brillamment remporté son procès l’année dernière, la situation actuelle est loin de lui être favorable. Alors qu’elle n'a obtenu aucune injonction ni un centime, son rival lui serait en mesure de bloquer très bientôt la commercialisation de l'iPhone 3GS et de l'iPhone 4 sur le sol américain grâce à une décision surprise de l'ITC (lire : Apple v. Samsung : l’ITC interdit la vente de l’iPhone 4 contre toute logique).

avatar bugman | 
Jamais vu autant de bordel entre deux entreprises voulant vendre du téléphone depuis qu'Apple ai déclaré une guerre thermonucléaire. (oui, allez y répondez, commentez... c'est voulu... non pour troller mais pour en discuter... sérieusement) @ graig02 : Nous avons grandi (nous sommes habitué), peut être le moment de se poser des questions sur la chose (au lieu de "choisir un camps" et partir en guerre comme de pauvres abrutis).
avatar nayals | 
@bugman : en même temps, quand ton entreprise a passé des années et dépensé des centaines de millions de dollars pour le développement d'un produit comme l'iPad, on peut comprendre qu'elle essaye de se défendre quand un de ses concurrents (Samsung) utilise ton produit pour créer une copie (Je fais référence à la 1e Galaxy Tab, copie du 1er iPad). Si je ne m'abuse, c'était le début de la gué-guerre. Là, je trouve que c'était tout à fait légitime. Et puis après, c'est devenu un peu n'importe quoi, chacun demande une injonction tous les 3 mois pour interdire les produits du concurrents, l'un (Apple) sort des brevets invalides, l'autre (Samsung) refuse de licencier ses brevets FRAND a des prix raisonnables... Bref, aujourd'hui, Apple n'est pas la seule à foutre la m*****, Samsung semble s'y donner à coeur joie aussi.
avatar bugman | 
@ nayals : Je ne me batterais jamais contre ceux qui disent qu'Apple a inventer le "pneu en caoutchouc" (multi touch and monolithe)... il est juste normal (et intelligent), à mes yeux, que les autres acteurs suivent (survivent) (qu'auraient ils pu faire d'autre ?) D'un autre coté, je leurs demande d'y mettre leurs pattes (et se battre pour être meilleurs). Dans le combat, je préfère la recherche à l'avocat (et Samsung a peut être a proposer dans ce sens... Apple devrait peut être aussi garder son sang froid et arrêter d'essayer d'interdire. Quand on est meilleurs on écrase, on n'interdit pas (d'être juste pauvre perdant)... au contraire). Si tu es meilleurs Apple, prouve le juste, pas besoin d'avocats ; Consommateur, ce n'est pas l'important pour moi. Samsung, mon message est le même (Apple a à mes yeux encore une certaine avance là dessus, même si quelques fois décevant... profite en donc, abruti).
avatar Bigdidou | 
@graig02 "Je ne sais pas si c'est les vacances ou la lassitude, mais c'est le genre d'article qui dépassait il y a encore quelques mois les 200 commentaires. " Oui, faut dire que ça devient seoulant, cette guéguerre, qui n'est plus qu'un piège à trolls et à geeks. Une sorte de Troll/Geek-opéra.
avatar MiGaNuTs | 
En meme tps, l'interdiction a la vente du 3gs qui n'existe plus, et du 4 qui va bientôt disparaitre (en mm tps que le 4S et le 5), je pense que c'est pas trop contraignant, Apple devrait y survivre.
avatar Cafeaulait | 
Le procès Apple/Samsung, le théâtre version Geek
avatar graig02 | 
@Bigdidou C'est sûr ;) Le genre de commentaires qu'on pouvait y lire n'était pas pour donner de l'éclat à ce site...
avatar t7x | 
Outre l'aspect "copie",etc de samsung, faut quand même reconnaitre qu'il fabrique des composants de bonne qualité, et que si ça peut permettre de se retrouver de nouveau avec des écran samsung et non des daubes LG dans nos macs...
avatar Vanton | 
@bugman : Ce n'est pas si simple. L'approche d'Apple est très différente de celle de Samsung. Se focaliser sur UN produit, cher, pour créer une rupture. Cette rupture est possible justement parce qu'il n'y a pas d'éparpillement. Et Apple fait avancer régulièrement l'univers des technologies grâce à ce positionnement particulier. Sauf que l'histoire a montré que ce n'est pas durable. Passé le boom du départ et l'effet de manche qui l'accompagne, ce n'est pas une stratégie viable. La concurrence a tôt fait de s'approprier le concept et de le décliner, souvent à moindre coût parce que le niveau d'exigence et de raffinement baisse. Et c'est tout le problème ! Là où ça se complique en plus c'est que pour mener à bien ses ruptures Apple se repose sur des technologies qu'elle n'a pas inventées. Samsung est un excellent fournisseur en plus, avec une R&D de pointe... Du coup c'est un problème sans réelle solution. Apple n'a pas les moyens de faire durer sa suprématie compte tenu des effets énormes à fournir pour proposer du neuf. Efforts qui empêchent un éparpillement nécessaire à la domination d'un marché. Et à côté de ça les concurrents ont besoin d'une locomotive capable de casser les codes pour proposer du neuf. Et sur cette base se rajoute le problème du (très bon) fournisseur concurrent...
avatar USB09 | 
@damiendu83600 De mémoire, 3 ans après la sortie de l'iPhone, Tim possédait un BlackBerry.
avatar Lucieaus | 
Ah tiens, Tim Cook a un iPhone.
avatar damiendu83600 | 
Tu pensais qu'il avait quoi ? un cookphone?
avatar graig02 | 
Je ne sais pas si c'est les vacances ou la lassitude, mais c'est le genre d'article qui dépassait il y a encore quelques mois les 200 commentaires. Au final, c'est peut-être tout aussi bien... Apple et samsung, les meilleurs ennemis du monde du smartphone...

CONNEXION UTILISATEUR