Apple contre Samsung : la plaie reste vive chez les créateurs de l'iPhone

Florian Innocente |

« Un petit groupe parmi nous a travaillé sans relâche sur ce produit pendant des années. On a bossé jusque tard la nuit et les week-ends, nous avons sacrifié du temps familial, nous avons manqué des anniversaires. Nous avons déposé des brevets et fait les choses correctement de manière à profiter des fruits de notre labeur. Lorsque les téléphones de Samsung sont sortis, vous pouvez imaginer tous les sentiments négatifs que cela a engendré », a déclaré Tony Blevins, Vice-Président chargé des approvisionnements chez Apple.

Lui et certains de ses collègues ont apporté leurs premiers témoignages dans la nouvelle séquence du procès Apple contre Samsung qui s'est ouverte hier et va durer jusqu'à vendredi. Sept ans après le début des hostilités entre les deux groupes, les plaies sont toujours vives chez ceux qui ont participé à créer l'iPhone.

« C'était un plagiat éhonté, ils ont essayé de voler l'essence même de l'iPhone » a dit Richard Howarth, l'un des deux plus proches collaborateurs de Jonathan Ive. Lorsque John Quinn, l'avocat de Samsung a voulu savoir si les brevets déposés protégeaient tout l'iPhone ou juste une partie, Howarth a admis qu'un téléphone pouvait être démonté sous réserve d'avoir les bons outils tout en insistant sur le fait que « l'iPhone est une idée. L'ensemble forme l'iPhone… Vous ne pouvez pas en isoler juste une partie et dire : "On protège juste ça" ».

L'un des brevets sur lesquels repose l'accusation (les parties noires sont celles protégées)

Blevins a défendu la méthode d'Apple dans sa conception des produits « La philosophie d'une grande majorité des entreprises repose sur l'assemblage de pièces » chercher les meilleures pour les réunir en un produit « Apple fait complètement l'inverse » en partant d'un design et en trouvant ensuite les composants qui conviendront.  

John Quinn affirme que le calcul des dommages infligés à son client est erroné. Que les experts d'Apple, en voulant estimer ce que Samsung a gagné avec ses téléphones, ont par exemple omis de décompter les dépenses en marketing et publicité.

Samsung, conforté par une décision de la Cour suprême, veut imposer un chiffrage basé sur les seuls éléments de ses téléphones qui ont enfreint des inventions d'Apple et non sur la totalité de bénéfices qu'il a retiré de leurs ventes.

C'est tout l'enjeu de ce nouvel épisode judiciaire, définir ce que Samsung doit encore payer à Apple. Au fil des étapes devant les tribunaux, le milliard initial a fondu à 548 millions et sur ce montant le groupe sud-coréen en conteste la part du lion : 399 millions.

L'avocat de Samsung a demandé hier que le solde soient réduit à 28 millions de dollars. En face l'avocat d'Apple a réclamé à nouveau le milliard de dollars pour 3 brevets (portant sur des aspects matériels) ainsi qu'un petit 5 millions pour ceux relatifs au logiciel. Au vu de la fourchette, c'est ce qui s'appelle, d'un côté comme de l'autre, se réserver une marge de manœuvre.

avatar fousfous | 

Ce procès montre au moins une chose: on peut piller sans problème une entreprise sans crainte de la justice.
On vit que ça a donné la possibilité à Facebook pour piller Snapchat et tout les constructeurs pour l'iPhone X.

avatar frankm | 

@fousfous

Samsung se présente comme un suiveur rapide. Sans aucune honte.

avatar Avenger | 

Personnellement, je n'ai jamais trouvé que les iPhones étaient de véritables réussites, côté Design. Une forme d'une banalité affligeante. Pour moi difficile de faire du méga sexy avec un parallélépipède rectangle. Les design qui sortent de l'ordinaire sont ceux qui utilisent des écrans courbés. Ce qu'Apple ne fait pas, à ma connaissance.
L'utilisation régulière de matériaux ultra-sensibles aux traces de doigts qui les transforment en quelque chose de visuellement immonde, à l'usage. Quand au design de l'interface, même si il est également souvent copié, ce n'est pas non plus super original.
Finalement, les anciens GSM, de par les claviers physiques et les petits écrans, offraient souvent des formes et des couleurs très originales et variées. J'ai adoré les Alcatel One Touch Easy et le One Touch Easy DB.

avatar Malum | 

Vous vous trompez complètement de sujet. Outre le fait que l’on se fout royalement de votre avis personnel égocentré, il ne s’agit pas d’un jury pour juger de l’esthétique de miss Univers mais de condamner une entreprise (qui le reconnaît) qui en a pillé une autre. Que le design vous plaise ou non ce n’est pas le propos. En dehors du vol en soi, au-delà de l’aspect commercial et financier, cet article parle d’un désarroi et de l’immense sentiment d'injustice de ceux qui ont bossé comme des dingues et avec passion pour voir leur travail pillé sans honte et sans remords par une entreprise à l’esprit d’escroc.

avatar Avenger | 

@ Malum,

Arrête, je vais pleurer. Sinon, tu sais, en général, sur les forums, les avis donnés sont personnels. C'est un peu le but, non?

avatar adixya | 

Oui mais il faut bannir les avis qui sont CONTRE apple, ça écorche trop malum.

avatar Avenger | 

@ adixya
Oui, j'avais déjà remarqué cela. Mais ce n'est que mon avis ;-)

avatar Malum | 

Contre Apple ? Mais mon gars cela n’à rien à voir avec Apple et vous avez mis le doigt justement sur le commentaire inepte du vangeur. Il est hors sujet complètement ce qui lui permet de racler un produit Apple.

avatar Malum | 

Donc vous n’avez pas compris. Vous êtes hors sujet. Un avis personnel sur le sujet a un intérêt et encore s’il éclaire le sujet et s’il n’est pas une complainte nombriliste ce qui n’est pas un avis, hors sujet n’a aucun intérêt.

avatar byte_order | 

@Malum
> Outre le fait que l’on se fout royalement de votre avis personnel égocentré,

"On" ?
C'est qui "on" dans votre commentaire ?
En fait, c'est pas on, mais votre avis.
Personnel.
Donc tout autant égocentré.

Pour le sujet du proces je suis d'accord.

Pour les larmes, par contre, je partage pas.

Vu le nombre hallucinant de gens qui bossent comme des dingues, avec passion qui vivent chaque jour un immense sentiment d'injustice (en perdant leur emploi, par exemple, au hasard, pour cause de spéculation financière...) sans le moindre espoir de voir un jour un semblant de compensation de leur désarroi, les larmes pour les employés d'Apple ont vraiment du mal à couler.

D'autant que *malgré* ce vol du fruit de leur travail, Apple est bel et bien devenu l'entreprise qui a profité le plus du fruit de leur travail, et eux-mêmes en ont très probablement largement bénéficier aussi.

Mais je note que vous êtes sensible au sentiment d'injustice. C'est applicable à l'injustice fiscale aussi ?
Non ?
Oh. Etrange géométrie variable.
Enfin, pas si variable en fait, orientée plutôt...

avatar Malum | 

Mais mon gars vous nous (ce nous et ce on concernent tous ceux qui sont comme moi, et jusqu'à preuve du contraire nous veut dire un ensemble mais non la totalité) avec cette histoire fiscale. Apple verse des milliards de dollars d’impôts, est le premier contributeur mondial. C’est une raisonnement simpliste et populiste. Apple respecte les lois de la guerre fiscale que font les états. Retournez-vous contre les députés et leurs électeurs. Apple ne fait pas autre chose que tous les Français qui font faire des travaux par des auto-entrepreneurs sans TVA et avec charges sociales réduites, ou à des taux de 10 % ou avec un PTZ payé par les autres, ou mettre leur argent dans une assurance vie hors droits de succession ou défalquer les 66 % de dons etc.

Votre raisonnement oublie ce que fait Apple de cet argent grâce à la guerre fiscale : investit dans tous les domaines des dizaines de milliards de dollars : énergie verte, traitement des eaux, diminution drastique des composants dangereux ou polluants, recyclage etc.
Par son écosystème Apple créé des centaines de milliers d’emplois qui est un partage de richesse, ce qui diminue les chômage dont la pression des charges sociales, plus ces personnes et leurs sociétés faisant des bénéfices payent des impôts. Dans votre raisonnement populiste qui vous flatte vous oubliez tous les artistes, écrivains, développeurs, tous les Apple Store en dur qui font travailler des locaux avec les impôts locaux (taxes locales), les enteprises qui ont construit, celles qui font la maintenance, les consommables achetés sur place, les fluides etc.
Visiblement votre vue étroite de l’ensemble du système économique ne vous permet pas d’appréhender le probléme dans son ensemble. Le cas typique est l’Irlande qui a préféré moins d'impôts directs mais des emplois, un transfert local de richesse et au total plus.

Enfin où avez-vous lu une seule fois que j’étais pour la fraude fiscale ? Jamais de la vie. La différence entre Apple et un fraudeur et elle est double : elle ne fraude pas et elle n’utilise pas son argent pour se payer une montre d’hyperluxe dont le retour à l’économie est très très faible et reste dans le circuit fermé des riches.

avatar byte_order | 

> Apple ne fait pas autre chose que tous les Français qui font faire des travaux
> par des auto-entrepreneurs sans TVA et avec charges sociales réduites, ou à des taux
> de 10 % ou avec un PTZ payé par les autres, ou mettre leur argent dans une assurance
> vie hors droits de succession ou défalquer les 66 % de dons etc.

Ah, donc tous les français négocient avec l'état français un régime fiscal exclusif en pratiquant le chantage à l'exil !? Parce que c'est ça que Apple a fait avec le gouvernement Irlandais.
Vous êtes sérieux, là, ou vous savez quand même que votre comparaison ne tient pas la route ?

> Votre raisonnement oublie ce que fait Apple de cet argent grâce à la guerre fiscale :
> investit dans tous les domaines

Tous !?
Non. Uniquement ceux qui l'intéresse, elle.

Mais c'est un grand classique : les riches ne doivent pas être imposé parce qu'ils redistribuent déjà leur argent ailleurs. La fameuse théorie du ruissellement.

Ou oubliant complètement qu'on leur offre alors le luxe de l'investir que comme *eux* le veulent, luxe qu'aucun autre contribuable lambda n'a, lui.

Perso, Apple n'a pas investi le moindre euro dans le programme d'aménagement de la fibre optique de mon patelin, ni dans l'ouverture d'une classe d'école supplémentaire ou le soutien au développement d'une ferme bio voisine. S'ils avaient payé comme les autres entreprises irlandaises leur (pourtant déjà très très faible) 11% d'impôt dû en Europe, on pourrait au moins considérer que cela serait un peu le cas.
Mais là, non.

Tout simplement parce que la richesse d'Apple lui permet

1) de corrompre, via chantage à l'emploi, un gouvernement (lui aussi complice, en effet, mais cela n'absout pas la démarche active d'Apple pour autant) pour obtenir un régime fiscale exclusif qui a tout de l'évasion fiscale (transferts de fonds hors de l'UE sans réel justificatif économique) avec l'aval du gouvernement irlandais.

2) de choisir comme bon lui semble dans quel domaine elle va investir son argent, là où les autres contribuables ne peuvent influencer ces domaines d'investissement que par une démarche démocratique pour élire une politique particulière.
Démocratiquement.

Pour le reste, je vous laisse à votre croyance ridicule comme quoi sans Apple les développeurs ne développeraient pour aucune autre plateforme, les musiciens ne composeraient plus, les écrivains se seraient suicidés, qu'aucune activité économique n'existerait, bref que sans Apple le monde n'existerait pas en gros, tellement c'est ridicule.

Je ne sais pas si j'ai une vue étroite, mais voir la situation a travers le prisme d'une seule entreprise me parait contraire à la définition d'une vision d'ensemble...

> Le cas typique est l’Irlande qui a préféré moins d'impôts directs
> mais des emplois, un transfert local de richesse et au total plus.

C'est pas moins d'impôt, mais aucun impôt. 0,001% la dernière année.
Et justement, rien ne dit que c'est véritablement plus, tout ce qui est sûr c'est que Apple, elle, n'est pas du tout perdante dans cette affaire.

avatar alfatech | 

@byte_order

"Je ne sais pas si j'ai une vue étroite"

Oui tout à fait.......Et tes comparaisons sont toutes aussi foireuses que celles que tu critiques.

avatar byte_order | 

Quelles comparaisons ?
Comparer les droits et devoirs d'un contribuable a un autre n'a pas de sens ?!

Pourtant, cette comparaison n'est même pas la mienne, mais celle de @Malum, qui compare le comportement fiscal d'Apple avec celui de n'importe quel contribuable.

Je fais juste l'effort de gratter un peu en dessous de cette comparaison.
Vous m'accorderez au moins que je fais l'effort d'argumenter un chouia plus.
Cela donne un peu plus de matière au débat que des "Oui, non, si, pas du tout" autoritaires.
Fictivement autoritaires, vu que par définition personne ici n'est une autorité légitime en quoi que ce soit plus qu'une autre.

avatar Sokö | 

@byte_order

Vous devriez écrire dans l’Humanité et Alternatives Économiques 😱

avatar webHAL1 | 

@byte_order
« Pour le reste, je vous laisse à votre croyance ridicule comme quoi sans Apple les développeurs ne développeraient pour aucune autre plateforme, les musiciens ne composeraient plus, les écrivains se seraient suicidés, qu'aucune activité économique n'existerait, bref que sans Apple le monde n'existerait pas en gros, tellement c'est ridicule. »

Ben si, notre devoir est de rendre hommage à ces sociétés qui font vivre tant de gens ! Toutes ces personnes qui, sans ces entreprises bienveillantes, se retrouveraient à attendre, l'œil morne et le bras ballant, que quelque chose se passe dans leur triste vie.
D'ailleurs, Malum a pris Apple comme exemple, mais il a bien sûr encore bien davantage d'estime, d'admiration et de respect pour Samsung ! Car la Pomme n'emploie que 123'000 personnes, alors que le gentil géant coréen fait directement vivre 308'000 employés et leurs familles dans sa seule branche "Electronics" (et des dizaines de milliers d'autres via les diverses filiales du groupe Samsung). Et comme Samsung Electronics écoule nettement plus de smartphones qu'Apple, beaucoup plus de personnes vivent indirectement de la vente et du support de ces appareils que pour les iPhone (l'essentiel des ventes se faisant dans des boutiques qui appartiennent pas au fabricant). Sans parler du fait que ceux-ci utilisent Android, un système ayant une part marché sans commune mesure avec iOS et donc que, là encore, énormément de développeurs vivent indirectement grâce à Samsung.
Malum a ici cité Apple, mais en vérité c'est Samsung qui occupe une place spéciale dans son cœur pour faire vivre tant de personnes à travers le monde !

avatar C1rc3@0rc | 

@Avenger

Ben il y a une dimension fonctionnelle et ergonomique qui limite les possibilités.

On pourrait tres bien imaginer des smartphone ayant la forme de disque ou meme de trou de serrure (d'ailleurs avec l'imbecilite de l'encoche on en est pas loin), mais le probleme c'est le contenu a afficher et d'assurer une interface permettant d'interagir a une main et souvent avec un seul doigt (le pouce) en situation de mobilite extreme et cela de maniere tres rapide et fractionnelle...

Le format des images, disons la majorité des video c'est un rectangle plein au rapport 16/9 ou 4/3, les "pages" numeriques repose sur les formats des livre et cahiers (format americain (letter) ou europeens (An), il faut aussi integrer l'organistation en grille qui est aussi habituelle que fonctionnelle...

Bref, pourquoi par faire un smartphone en forme d'etoile ou de croissant de Lune, ce serait original en effet, mais on perd la possibilité de couvrir les besoins...

Apres, on peut rester sur du rectangulaire, mais avoir des formes pliables (clapet, glissierer, charnieres) mais la tout a ete exploré et abandonné pour de bonnes raisons liees a la fonctionnalité.

On peut par contre penser que si on abandonne le tactile et l'ecran tactile on a effectivement moins de problème de restriction de forme.

Mais tant qu'un smartphone sera un ecran tactile, la meilleure forme sera le rectangle plein de 6" au plus en format 16/9.

avatar fosterj | 

Apple a presque 1000 milliards de CB. Plus de 250 milliards de cash.

Et bien sur on ne parle de l’optimisation fiscale ..

Mais non il faut en plus de l’argent sur les brevets. C une honte.
Bref rien a foutre de copier ou ne pas copier.

Ils sont là pour faire avancer l’humanité ou continuer à accumuler ?

avatar fousfous | 

@fosterj

Les 2 ne sont pas incompatibles...

avatar byte_order | 

Euh, si.
L'épuisement de la planète le rappelle chaque jour.

avatar nemrod | 

@ fosterj, je ne sais quoi te dire sinon de faire attention à toi, tu dois être un des derniers specimens de ton espèce. La question est, quelle est cette espèce ?

avatar philipponna | 

@fosterj

Tu parle pour rien dire enfaite !
La honte c’est samsung depuis le début voilà faut le dire Haut et fort merci

avatar fosterj | 

La preuve est combien de centaines de millions pour faire les cakes de part et d’autre en justice ?

Veulent pas filer ce pognon à des projets Green ou humanitaire ?

Ce monde marche sur la tête ..

avatar Serdinant | 

@fosterj

« Veulent pas filer ce pognon à des projets Green ou humanitaire ? »

Je te proposer de commencer par donner l’exemple en cédant toutes tes économies.

avatar nemrod | 

@ fosterj, tu persistes :o Mais ils le font. Essaye d'éviter les généralités, essaye de réfléchir un peu ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR