Apple et Samsung se retrouvent au tribunal pour une dispute de 399 millions de dollars

Florian Innocente |

Partenaires pour la fabrication des iPhone, concurrents sur le marché du mobile et adversaires devant les tribunaux. C'est ce troisième aspect des relations savoureuses entre Apple et Samsung qui revient dans l'actualité cette semaine.

La juge Koh va retrouver les deux entreprises pendant 5 jours. Sur les 548 millions de dollars que Samsung doit payer à Apple dans le cadre du méga-procès qui les oppose depuis 2011, le fabricant sud-coréen en conteste encore 399 millions. Il espère un nouveau coup de rabot après avoir déjà réussi à presque diviser par deux l'amende initiale.

La juge Lucy Koh, crédit Russell Yip / The Chronicle

Trois brevets précis de design avaient été enfreints : celui sur la forme de rectangle arrondi, celui définissant une face avant comprenant une bordure ainsi qu'un bouton d'accueil et un autre pour la grille d'icônes sur l'écran. Deux autres brevets seront examinés, celui qui définit un rebond en fin de défilement (les terminaux Android utilisent maintenant un effet visuel coloré à la place) et celui du "toucher pour zoomer" dont on se sert pour agrandir une portion de page web ou de photo.

Samsung espère voir fondre ces 399 millions, avec le soutien d'une décision de la Cour suprême en décembre dernier. La plus haute juridiction des États-Unis a établi que le calcul des dommages à verser pouvait se faire sur la valeur des éléments qui ont participé à l'infraction, et non sur la valeur du produit tout entier comme ce fut le cas lors du premier jugement. Apple reste campée sur le principe que le produit incriminé forme un tout indissociable.

La Cour suprême n'est pas allée jusqu'à refaire les comptes, c'est tout le sens du nouveau rendez-vous cette semaine devant la juge Koh : décider si la base du calcul original doit changer ou non.

Plusieurs membres d'Apple et de Samsung vont défiler devant la barre. Jony Ive n'est pas prévu a priori mais il pourrait être amené à produire un témoignage si Samsung en fait la demande. Richard Howarth, l'un des piliers du studio design d'Apple sera en revanche appelé à témoigner, tout comme Greg Joswiak, le bras droit de Phil Schiller ainsi que Susan Kare, au titre d'experte, qui créa les premières icônes du Macintosh.

avatar Un Type Vrai | 

C'est mes yeux ou c'est la photo qui a un soucis côté netteté ?

avatar sebluk | 

@Un Type Vrai

Rien de tout ça, c’est parce que c’est une chinoise !

avatar JONYBLAZ | 

Une broutille pour les les 2 concurrent quand on connais leur coffre

avatar Carbonized | 

La juge Koh doit en avoir marre de passer sa vie à juger le même procès...
C'est très compliqué, surtout que l'on juge des brevets qui ont été invalidés il y a quelques années, mais qui étaient valables au moment du dépôt de la plainte.
Entre le véto d'Obama sur le ban des iPhone aux USA, l'avis de la cour suprême, les invalidations des brevets, les nouvelles plaintes d'Apple et de Samsung, cela ne s’arrête jamais.

avatar frankm | 

@Carbonized

Oui elle doit en avoir plein le Q

avatar alfatech | 

@Carbonized

"La juge Koh doit en avoir marre de passer sa vie à juger le même procès..."

Avec le pognon que ça doit lui rapporter sur ce genre d'affaires médiatiques c'est pas sûr.

avatar MarcMame | 

@alfatech

"Avec le pognon que ça doit lui rapporter sur ce genre d'affaires médiatiques c'est pas sûr."
----------
On dirait que tu fais une confusion entre juge et avocat qu'un enfant ne ferait même pas.

avatar alfatech | 

@MarcMame

"On dirait que tu fais une confusion entre juge et avocat qu'un enfant ne ferait même pas."

Parce que tu crois qu'il n'y a pas de corruption dans ce genre d'affaires ? Alors tes histoires de gosses tu te les gardes pauvre tâche.

avatar pagaupa | 

@alfatech
"Alors tes histoires de gosses tu te les gardes pauvre tâche."

Toujours dans l'insulte...
Attention à la diffamation!

avatar alfatech | 

@pagaupa

"Toujours dans l'insulte..."

Je me suis simplement mis à son niveau....Sauf que moi j'ai l'honnêteté de ne pas passer par une manière détournée.

"Attention à la diffamation!"

Pourtant le "c'est pas sur" n'était pas difficile à comprendre.

avatar Yacc | 

@alfatech

« Parce que tu crois qu'il n'y a pas de corruption dans ce genre d'affaires ? »

🙄🙄🙄🙄

Par contre des affaires de ce niveau de visibilité peuvent servir une carrière qui est déjà impressionnante.

Elle a déjà été pressentie pour la cour d'appel des États-Unis pour le neuvième circuit,

avatar r e m y | 

@alfatech

Tache! Pas tâche... 🤦‍♂️

avatar alfatech | 

@r e m y

"Tache! Pas tâche... 🤦‍♂️"

Fichu correcteur automatique 😉

avatar pagaupa | 

@MarcMame

"Avec le pognon que ça doit lui rapporter sur ce genre d'affaires médiatiques c'est pas sûr..."

Si le juge lisait ça, je pense que tu en aurais des nouvelles..

Mais bon! Il est vrai que toi et Yacc avaient cette faculté incroyable de vous mettre au niveau des autres...
Vous êtes frères? Vous sortez du même endroit?

avatar alfatech | 

@pagaupa

"Si le juge lisait ça, je pense que tu en aurais des nouvelles.."

Ha mais je t'invite à lui envoyer une copie 😂 Aucun problème

avatar pagaupa | 

@alfatech

Autre chose à foutre...

avatar quentinf33 | 

C’est quoi ces brevets qui n’ont aucun sens ?

avatar Sindre | 

Ça en devient presque indécent.

avatar pagaupa | 

Oups erreur de destinataire!
C'était pour alfatech...

avatar Nibz | 

Je veux bien participer à la «dispute » pour récupérer les miettes qui tomberont des poches des protagonistes 😂

avatar domtom93 | 

Qu ils me fassent le chèque à mon nom et le problème sera réglé ....

CONNEXION UTILISATEUR