Fermer le menu
 

Phil Schiller : « Nous allons complètement repenser le Mac Pro »

Florian Innocente | | 14:15 |  170

« Nous sommes en train de complètement repenser le Mac Pro ». Phil Schiller, entouré d'autres responsables logiciels et matériels d'Apple, a rompu le silence autour de cette machine. Ils ont levé (un peu) le voile sur l'avenir de cette station de travail à l'occasion d'une réunion avec une poignée de journalistes américains.

Cliquer pour agrandir

Le Mac Pro, dans son format actuel, est condamné au profit d'un nouveau modèle qui en corrigera les défauts et les limites — notamment thermiques — induits par son design tout en compacité. Ce tout nouveau Mac Pro est en préparation mais de par sa « nature modulaire », il n'est pas le seul sur lequel cogitent les équipes. Il y a également sur les rails un futur écran pour les professionnels. « Une équipe travaille d'arrache-pied » à ces deux produits, a expliqué Schiller. L'aventure avec LG et son écran Ultrafine 5K mal blindé n'aura finalement été qu'une passade.

Il ne faut rien attendre pour cette année, la patience reste de mise. Les ingénieurs ont reçu comme consigne de « prendre leur temps », de manière à concevoir quelque chose qui puisse évoluer au fil du temps.

Nous voulons le concevoir de telle manière qu'on puisse le tenir à jour régulièrement, et nous voulons absolument en faire notre machine de bureau la plus haut de gamme, la plus puissante, conçue pour nos utilisateurs professionnels les plus exigeants.

Nous voulions faire quelque chose d'audacieux et de différent. Ce que nous avons mal évalué à l'époque c'est que nous sommes allés vers un design taillé sur mesure, dans lequel nous nous sommes retrouvés quelque peu coincés — à l'intérieur d'une forme circulaire.

Des propos qui sentent bon le retour à un format de parallélépipède plus traditionnel que le cylindre, joli mais très peu pratique. John Ternus, responsable de l'ingénierie matérielle, ajoute « Il répondait très bien à un besoin. Simplement, il n'a pas la flexibilité qui nous est nécessaire. Il n'était pas assez souple pour quelqu'un qui voudrait une configuration différente pour les GPU  ».

Il faut se souvenir que l'intérieur du Mac Pro est fait d'un bloc en forme de triangle, sur les faces duquel sont accrochées les cartes graphiques. Le système de refroidissement n'est pas fait pour que l'une des faces de ce triangle soit dotée d'une carte beaucoup plus puissante que l'autre, avec un dégagement thermique plus élevé à réguler d'un coté que de l'autre.

Parmi les autres leçons apprises par Apple ces quatre dernières années, le fait que de mettre deux cartes graphiques n'allait pas être suivi d'effet et adopté par les logiciels, a poursuivi John Ternus :

Je pense que nous nous sommes enfermés dans une impasse en matière de gestion thermique. Nous avons conçu un système avec un type de processeurs graphiques dont nous pensions avoir besoin à ce moment là, et nous avons cru qu'une architecture à deux GPU serait bien adaptée. C'était la limite thermique dont nous avions besoin, ou la capacité thermique dont nous avions besoin. Mais les manières de travailler, basées autour d'un tel dispositif, ne se sont pas développées aussi largement que nous l'espérions.

En somme, contrairement à la vision à laquelle Apple s'est accrochée pour inventer le Mac Pro 2013, la tendance dans les stations de travail s'est plutôt ancrée sur des configurations équipées d'une seule grosse carte graphique. Le Mac Pro 2013 n'y était pas préparé. Apple avait prévu le nécessaire dans macOS pour que les développeurs optimisent leurs logiciels à l'utilisation de deux GPU mais ce n'est pas devenu une tendance lourde comme elle l'espérait :

Être en mesure de mettre un seul GPU plus puissant exigeait une architecture différente et une plus grande capacité thermique que ce dont le Mac Pro était capable. C'est devenu assez difficile à ajuster (on se souvient des déboires rencontrés par les utilisateurs et même d'un rappel technique à cause de ses cartes graphiques, lire Le Mac Pro désespère les pros, ndlr).

Au même moment, nous avons vu tellement de nos clients aller vers l'iMac que nous nous sommes dits que cela pourrait être un moyen de répondre à des besoins que le Mac Pro ne remplissait pas. Et nous avons mis beaucoup d'énergie derrière cela.

Avec ce Mac Pro nous avons conçu quelque chose que nous pensions génial… et nous avons découvert que c'était super pour certains et pas pour d'autres — au point que nous en avons conclu qu'il fallait emprunter une autre voie et trouver une nouvelle réponse.

Schiller n'a pas souhaité donner d'indication quant à la direction qu'Apple prendrait pour la connectique de cette machine. Sinon pour dire que ce qui se fait sur un Mac n'est pas forcément le reflet de ce qui va être décidé pour un autre. Chaque produit a sa spécificité : « Ce n'est pas parce que nous avons retiré quelque chose sur un produit que nous allons le faire sur un autre ».

Au fil de la conversation une question est venue sur l'intérêt d'Apple pour les cartes graphiques externes. Federighi a juste répondu : « Je pense qu'elles ont un rôle à jouer ». Sans en dire davantage mais assez peut-être pour relancer des spéculations. Comme cette rumeur d'un écran qui intégrerait une carte graphique pour les portables. À moins qu'Apple ne laisse le soin à d'autres de fabriquer ces périphériques et se contente de bien les gérer dans macOS.

Autre détail intéressant dans le contexte politique actuel, Apple ne souhaite pas dire pour l'heure si elle sera en mesure de faire fabriquer à nouveau ce Mac Pro aux États-Unis.

Schiller s'est aussi voulu rassurant pour le futur du Mac en général :

L'avenir du Mac est important et envisagé sur le long terme chez Apple. Nous y sommes profondément attachés, nous avons la ferme volonté de continuer à aller de l'avant et d'investir dans le Mac. Et si nous avons marqué une pause, une interruption dans les mises à jour et les renouvellements, nous en sommes désolés — c'est ce qui s'est passé avec le Mac Pro, et nous allons arriver avec quelque chose de formidable pour le remplacer. C'est bien notre intention.

Ce à quoi Craig Federighi, faisant référence aux innombrables discussions qui ont eu lieu sur internet à propos de l'intérêt d'Apple pour le Mac comparé aux iPhone ou iPad, enfonce le clou : « Le Mac est — chose que nous disons encore et encore et que nous répétons ici — une part immense de notre futur, nous y investissons énormément ».

Source : Buzzfeed, Daring Fireball, Mashable et TechCrunch

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


170 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar otop 04/04/2017 - 17:28

@Achylle_

"Reste à leur faire comprendre que baisser les prix de 20% serait pas mal aussi :-)"

on se calme ;) (il faut d'abord virer Jony ;)

avatar NAVY7GAS 04/04/2017 - 15:29 via iGeneration pour iOS

Moi je pense que c'est Federighi qui est derrière ce changement de fusil d'épaule - il les a travaillé au corps avec patience, c'est le seul du crew que je trouve encore sincère et pragmatique, c'est peut-être lui qui a fait tomber les murs que Ive ou Schiller tentaient de dresser entre ses clients (pas forcément fortunés mais créatifs) et Apple.

avatar reborn 04/04/2017 - 15:55 via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS

C'est une équipe dirigeante, ils prennent les décisions ensemble. Les guerres interne sont fantasmé.



avatar fte 04/04/2017 - 19:18 via iGeneration pour iOS

@reborn

Tu n'as pas bossé en entreprise depuis quand ?

avatar iOx2 04/04/2017 - 17:15 via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS

Il faut faire attention aux apparences, c'est pas parce que Federighi a l'air sympas pendant les présentations et que beaucoup de monde l'apprécie (moi notamment) qu'il faut forcément le considérer comme le "gentil de la bande" et les autres c'est les "méchants".

Comme dit précédemment ce genre de décision importantes ne sont pas prises sur un coup de tête par une personne seule, et nous de l'extérieur on ne saura jamais la vérité 😉

avatar Remords Sincères 04/04/2017 - 15:30

Même pour un truc "pro" ils ont d'abord pensé au design avant tout, avant le coté perf, avant le côté pratique, avant le côté fiable.
Incroyable cette entreprise, vraiment incroyable. Qu'est-ce qu'ils sont stupides. Et ils vont recommencer dans ce crédo pour le prochain, c'est obligé. Ils sont omnibulés par le design, par la beauté; jour et nuit ils ne pensent qu'à ça.

Donc ils vont re-pondre un Mac Pro avec 4 processeurs Xeon non ventilés, ça va ENCORE surchauffer et ça va encore être un produit boudé car mal pensé.

avatar macfredx 04/04/2017 - 20:54 via iGeneration pour iOS

@Remords Sincères

"Qu'est-ce qu'ils sont stupides. "

Alors que toi...

avatar Mike Mac 04/04/2017 - 15:33 (edité)

Une urne funéraire, c'était un design prémonitoire pour le dernier modèle de Mac Pro.

Une pensée émue à tous ceux qui taillaient en pièces ceux qui ne comprenaient pas qu'on ait pas gardé un boitier modulaire plus "classique" - par principe plus Pro - sur l'air d'Apple a toujours raison...

Si la nouvelle se concrétise, il pourront bouffer leur chapelet.

avatar huexley 04/04/2017 - 15:40

Non ils en auront rien à faire, de la même manière que ceux qui chiaient sur Samsung quand ils ont sorti le premier tel "pelle à tarte" et qui ont applaudis quand Apple l'a fait ;-)

avatar yellocabb 04/04/2017 - 16:02 via iGeneration pour iOS

C'est une excellente nouvelle pour le Hack tout ça. Wait and see... Nvidia stp du Pascal sous macOS!

avatar jojo5757 04/04/2017 - 16:28 via iGeneration pour iOS

Ils ont virés le Jony ou l'ont empêché de mettre les pattes sur le Mac Pro ? Bein oui faire un truc nouveau et design c'est pas forcément faire un truc pratique, il a pas encore compris ca le Jony, que les machins bobo c'est bien pour les bobos mais pas pour ceux qui bossent avec...

avatar Tatooland 04/04/2017 - 16:48 via iGeneration pour iOS

Est-ce que enfin Apple à compris que personne n'en a rien à cirer d'avoir une tour de forme circulaire ou un iPhone 3 micromètre plus fin mais qu'on veut un truc fonctionnel !

avatar reborn 04/04/2017 - 16:48 via iGeneration pour iOS

@Tatooland

En fait depuis 2014 l'iPhone n'a pas minci

avatar oomu 04/04/2017 - 16:51

donc, ça confirme que le double GPU et AMD fut un mauvais calcul.

OpenCL ne décolle presque pas (même quand je fouine du github je trouve du cuda en cascade et parfois en opencl genre "on a aussi pensé à faire une version opencl"), tout ce qui est distribué chez Apple est resté un peu en plan et effectivement Nvidia pousse vers des cartes monstrueuses plutôt que du double ou quadri gpu (et décourage de faire du quadri gpu).

J'espère que tout du mac pro fin 2013 ne sera pas jeté à la poubelle. Les entrées sorties en pagailles, sa discrétion, tout en y faisant revenir ce qui plaisait du mac pro pré 2013 (excellente alim et la place pour y rajouter plein de trucs)

mais en réalité le plus important : des mises à jours régulières, pas tant pour moi (j'ai po le sous) mais pour faire vivre tous les différents segments du marché pro et garantir aux éditeurs qu'il y aura régulièrement du matos pour lequel vendre des logiciels

s'il y a un marché du logiciel, y aura du logiciel. Si y a des logiciels, y aura la possibilité de pros sur Mac. et donc une pérennité. Ce qui m'importe énormément. (histoire de savoir si dans 6 ans y aura encore du mac ou de me farcir WinLux 2021)

avatar stemou75 04/04/2017 - 16:52 via iGeneration pour iOS

On voit beaucoup Phil Schiller depuis l'automne dernier. C'est moi où il y a manifestement un ré-équilibrage des responsabilités chez Apple .....

avatar Chanteloux 04/04/2017 - 16:53

Enfin! Apple autocritique, transparent et ouvert aux besoins des clients! J'ai peine à croire que ça va durer.... c'est le Apple que j'aime...

avatar Orphanis 04/04/2017 - 16:57

Il faut comprendre qu'il n'y aura pas de rafraîchissement du Mac Pro avant au moins 18 - 24 mois. Entre "repenser" - "concevoir" - "produire" - "annoncer"- "commercialiser à une échelle suffisante" : il faut compter un laps de temps important. Et au regard de la tendance tarifaire d'Apple, à mon avis il faudra compter sur une augumentation substentielle du prix.

Pour l'heure, le Mac Pro est le seul ordinateur d'Apple qui permette de travailler à l'aise sur la suite Adobe avec des fichiers lourds : j'ai tenté de remplacer le mien par un IMac 5K gonflé à bloc et en dépit de ce que l'on peut lire sur certains testes, il est à la limite (en deça selon moi) d'une utilisation professionnelle (Chercher "Lightroom" et "IMac 5K" et vous trouverez un nombre incalcubale d'utilisateurs dubitatifs). Si vous souhaitez faire de la retouche rapide et avoir une utilisation généraliste de votre machine, l'IMac 5K est suffisant mais si vous êtes vraiment un professionel qui espère travailler à l'aise avec des fichiers Moyen Format...C'est le Mac Pro ou un P.C.

Pour l'heure et n'en déplaise aux esprits chagrins, les Mac Pro actuels sont largement suffisant pour une utilisaiton professionnelle (un professionnel de la photo va être plus attentif à la gestion de plusieurs écrans, d'apptitude à calibrer correctement un écran et la capacité pour ce dernier d'afficher l'itnégralité du spectre RGB que de 5K....A ma connaissance, il n'y a pas d'Eizo 5K et cela veut dire quelque chose). Quant à son évolutivité : quasiement tous les photographes soucieux de sécurité travaillent sur des RAID externes (généralement 5 baies pour une sécurité optimale). J'ai possédé le dernier Mac Pro avant le cylindrique et je possède le Mac Pro 6 Core actuel et je peux vous dire que je ne regrette absolument rien de mon ancienne machine: l'évolutivité du premier est virtuel car en dehors du disque dur et de la ram, les autres changements sont possibles mais il faut de la bidouille pour le faire chez Apple (carte graphique flashée avec les limitations que cela suppose parfois...etc.).

avatar oomu 05/04/2017 - 11:13

je pense encore que le mac pro fin 2013 était une voie intéressante SI et SEULEMENT SI Apple l'avait mis à jour régulièrement (TB3 aurait apporté beaucoup)

mais effectivement il est vrai que le double gpu n'a pas pris (voir le marché des GPU) et même si ce n'est pas dit dans l'entretien, l'impasse totale sur Nvidia est une erreur.

je possède aussi le mac pro "cylindrique" et un bien plus ancien mac pro "camion". Les deux ont leur force.

et si le mac pro "camion" m'a permis de changer le gpu, voir des gpu nvidia pour PC, cela est fait sans support officiel ni maintenance. et je fini par être limité par l'alimentation.

Cependant, modulons, un mac pro "camion" à jour permettrai de le booster en capacité et performance avec des cartes de stockage flash en pcie, de faire du double gpu, etc.

un mac pro "cylindique" à jour aurait TB3 pour du e-gpu, pour encore plus de performance en stockag externe, etc.

Qu'Apple me trouve un autre compromis entre modularité et discrétion avec la performance, ok, mais il faut surtout qu'elle maintienne à jour !

-
je ne suis pas convaincu par les actuels imac 5K. Je conçois parfaitement que dés fin 2014, des professionnels dépendants du Mac se soient tournés veux eux mais cela faute de mieux, et aussi pour l'écran impossible à avoir seul (et en 2014 aucun mac n'aurait pu utiliser pleinement un 5K). Un choix par dépit.

mais face à une machine équipés de xeons, + de MEMOIRE VIVE, d'une plus grande marge thermique etc, la différence est dramatique pour du travail.

avatar Orphanis 04/04/2017 - 17:12 (edité)

Ce n'est pas la durée des cycles de rafraîchissement des gammes qui est inquiétante du point de vue du professionnel (il ne va changer de machine chaque année) mais plutôt les itinérations d'Apple en matière de software (Aperture par exemple) et l'impression diffuse que les "créas" ne sont pas une cible prioritaire pour Apple (même en qualité de "vitrine"), c'est l'augumentation constante des prix et le fait qu'Apple prennent pafois des décisions incompréhensibles du point de vue hardware sur certaines machines (on dira ce que l'on voudra de l'ère Jobs mais quand vous achetiez une machine, elle était conçue pour fonctionner correctement : le 1er Macbook ou le 1er IMac 5K avec des cartes graphiques qui ne permettent pas de gérer correctement l'OS était inimaginable, l'actuel 5K dont la carte graphique permet de faire fonctionner confortablement l'OS mais pas les applications 2D gourmandes aurait été improbable...etc.).

Quant à ce qu'il dit de l'IPad Pro, c'est presque du cynisme : une super machine volontairement castrée par Apple pour des besoins de segement. Vous avez beaucoup de puissance mais aucun logiciel qui permettent véritablement d'en tirer parti !

avatar oomu 05/04/2017 - 11:18

les professionnels ont besoin de projeter leur renouvellement à l'avance. Tous les logiciels, formations et workflow ne sont pas transférables à Windows, Linux ou ma grand-mère d'un claquement de doigt.

vous avez donc besoin de savoir si dans 5 ans, après amortissement, vous aurez encore une gamme de produits répondant à votre travail. Ben sinon, on passe à windows, tant pis si le modèle mac de _aujourd'hui_ aurait été super cool.

Aussi, et cela est plus indirect, vous ne devez pas penser que pour votre rythme mais à la globalité de la communauté des utilisateurs pro: les gens ne vont pas mettre à jours tous en même temps. il faut donc régulièrement une gamme cohérente et attrayante pour que le produit, et donc sa pérennité, son écosystème, reste vendable.

On ne peut pas rester sur un produit qui devient viable à vendre qu'une fois tous les 5 ou 7 ans. Un Autodesk ne va pas être convaincu par ça d'y porter tous ses outils.

Le problème est: on ne peut pas investir sur des lubies instables d'Apple.

avatar mat 1696 04/04/2017 - 17:10 via iGeneration pour iOS

C'est vraiment très positif! J'ai l'impression qu'ils commencent un peu à redescendre sur terre, ils me paraissent plus sincère, moins langue de bois. Et pour preuve, ils reconnaissent leurs erreurs! Donc si ce qu'ils disent est vrai, ça sera vraiment positif pour le Mac!

avatar 0MiguelAnge0 04/04/2017 - 17:16 via iGeneration pour iOS

Quand le design pur prend le pas sur la fonction: virez Ives!!!

avatar VanZoo 04/04/2017 - 18:03

Au temps de Jobs, c'était pareil ( Le Cube )

avatar xDave 04/04/2017 - 19:03

Le Cube ne devait pas remplacer une tour type G3/G4

avatar Malum 04/04/2017 - 19:31

Sauf que c'est absolument faux. Le design n'est venu qu'appuyer la réflexion d'ingéniérie informatique qui voulait deux cartes graphiques. C'est une erreur d'analyse des besoins et ou de l'évolution de ces besoins. Cela aurait pu être l'évolution souhaitée. Donc oui tout faux. Le design correspondait à la conception avec un refroidissement unique associé à un silence des mieuxvenus et ce n'est pas du tout l'inverse, ce que vous affirmez.

Pages