Fermer le menu

Mac Pro

Toute l'actualité du Mac Pro sur MacGeneration.

En savoir plus

L’iMac Retina sera plus rapide que le Mac Pro dans certains cas

| 21/10/2014 | 22:14 |  

L’iMac Retina n’a pas encore quitté les entrepôts d’Apple et nous n’avons pas encore pu le tester avec notre habituelle batterie de tests de performances. En attendant, on peut estimer ses performances, puisque son constructeur pioche dans un catalogue connu pour son processeur, celui d’Intel. En l’occurence, on a deux modèles, qui appartiennent tous deux à la famille des Haswell :

  • par défaut, Apple a opté pour un Core i5 quad-core à 3,5 GHz qui peut monter à 3,9 GHz quand il le faut (Core i5-4690) ;
  • en option (250 €), on peut choisir un Core i7 quad-core également, cadencé par défaut à 4 GHz et qui peut monter à 4,4 GHz en cas de besoin (Core i7-4790K).

Si on est intéressé par les meilleures performances, mieux vaut se tourner vers la deuxième option. Comme le rappelle Marco Arment, Apple ne pouvait pas proposer une meilleure option. Et pour cause, le processeur choisi est tout simplement le processeur le plus rapide au monde pour la majorité des tâches qui ne font appel qu’à un seul cœur.

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que même si tous les processeurs modernes sont construits autour de deux, voire quatre cœurs, la majorité des logiciels ne les exploitent en fait pas tous. Au quotidien, la majorité des logiciels, même les plus gourmands, n’utilisent en fait qu’un seul cœur à la fois et seule une poignée d’outils, en particulier les logiciels de montage vidéo ou ceux qui traitent l’image ou le son, savent tirer partie de tous les cœurs d’un processeur moderne.

Ceci étant posé, la puissance d’un processeur avec un seul cœur est primordiale. Et à ce petit jeu, même le meilleur des Mac Pro actuel devrait se faire battre par l’iMac Retina configuré avec le Core i7. L’ordinateur professionnel d’Apple peut contenir jusqu’à 12 cœurs et s’il doit faire tourner un logiciel adapté, il va laisser l’iMac sur place. Mais malgré cette débauche de puissance, il devrait être moins puissant sur des tâches basiques, ou pour des logiciels moins bien optimisés qui ne savent pas profiter de tous ces cœurs, il ne sera pas aussi rapide, alors qu’il coûte, beaucoup, beaucoup plus cher (7000 € pour avoir les 12 cœurs).

Est-ce que la différence sera sensible à l’usage ? Tout dépend de votre usage, mais elle devrait au moins être très nette vue à travers le prisme des log...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

OS X Yosemite maintenant installable sur les premiers Mac Pro

| 13/10/2014 | 17:15 |  

Il n'aura pas fallu longtemps pour que les bidouillleurs qui s'étaient mis en tête de rendre les deux premières générations de Mac Pro compatibles avec OS X Yosemite y arrivent. Moins de deux semaines après le premier billet de blog sur Pike's Universum, le fichier boot.efi bricolé qui permet d'installer le système est disponible.

Photo Paul Hudson CC BY

Le code source est mis à disposition sur GitHub. Le projet n'est pas totalement terminé. L'équipe compte apporter des améliorations à sa bidouille en ajoutant une interface graphique pour FileVault et en nettoyant le code, entre autres.

LaurentR, un lecteur, a publié un tuto détaillé pour l'installation de Yosemite sur un Mac Pro mi-2006 ou début 2007.

> Accéder aux commentaires

OS X Yosemite en route vers les premiers Mac Pro

| 09/10/2014 | 10:42 |  

Tous les Mac prenant en charge OS X Mavericks peuvent passer à OS X Yosemite, ce qui fait que des machines assez anciennes comme l'iMac et le MacBook Pro mi-2007 sont compatibles. Dans le cas du Mac Pro, le support commence à partir de la génération de début 2008... mais c'était sans compter sur des bidouilleurs qui travaillent actuellement à étendre la compatibilité aux générations précédentes.

Photo Paul Hudson CC BY

Pour Mavericks, un développeur, Tiano, avait recompilé un kernel compatible avec l'EFI 32 bits de ces ordinateurs. Installer OS X 10.9 sur un Mac Pro mi-2006 (la première génération) ou début-2007 (8 cœurs) était ainsi très simple. Il suffisait de suivre ce tutoriel publié par MacBidouille.

Des changements sous le capot imposent de revoir cette astuce pour qu'elle fonctionne avec Yosemite. C'est ce que sont en train de faire différentes personnes sur Pike's Universum, un blog où sont disséquées très régulièrement les entrailles des systèmes d'Apple. Nous ferons évidemment part de la solution quand elle sera disponible. En attendant, toutes les bonnes volontés sont appelées à participer au projet.

> Accéder aux commentaires

Intel lance les Xeon E5 v3, potentiels futurs processeurs du Mac Pro

| 09/09/2014 | 12:45 |  

Avant l'ouverture de l'Intel Developer Forum, le fondeur de Santa Clara a présenté sa nouvelle génération de processeurs Xeon destinés aux serveurs et aux stations de travail. Par rapport aux Xeon E5 v2, les changements sont importants, puisque la nouvelle gamme est basée sur une plateforme plus récente (Haswell au lieu d'Ivy Bridge) et utilise de la DDR4 à la place de la DDR3 (2 133 MHz contre 1 866 MHz). La finesse de gravure reste à 22 nm et le TDP augmente de 10 W à 15 W.

Pas moins de 25 processeurs, de 4 à 18 cœurs, composent cette famille, sans compter sur une dizaine d'autres modèles conçus pour des clients spécifiques.

Potentiels futurs processeurs du Mac Pro. Cliquer pour agrandir

En ce qui concerne les processeurs actuels du Mac Pro, ils ont chacun un ou des remplaçants attitrés :

  • 4 cœurs : E5-1620 v2 à 3,7 GHz > E5-1620 v3 à 3,5 GHz ou E5-1630 v3 à 3,7 GHz
  • 6 cœurs : E5-1650 v2 à 3,5 GHz > E5-1650 v3 à 3,5 GHz
  • 8 cœurs : E5-1680 v2 à 3 GHz > E5-1680 v3 à 3,2 GHz
  • 12 cœurs : E5-2697 v2 à 2,7 GHz > E5-2697 v3 14 cœurs à 2,6 GHz

Les Xeon E5 v3 ont le même nombre de cœurs et les mêmes fréquences que les v2 intégrés à l'heure actuelle au Mac Pro, à l'exception de la puce la plus haut de gamme. Le processeur E5-2697 v2 de 12 cœurs à 2,7 GHz est remplacé par un v3 doté de 14 cœurs à la fréquence un peu inférieure (2,6 GHz). Rien n'interdit non plus à Apple de piocher un ou des autres modèles différents.

AnandTech, qui a testé de fond en comble cette nouvelle génération, souligne les progrès réalisés sur le Turbo Boost et l'efficacité énergétique. Pour TechReport, « il y a des améliorations sur tous les fronts ».

Outre les processeurs qui sont donc prêts,...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Mac Pro : des configurations crédibles pour une gamme 2014

| 14/08/2014 | 22:30 |  

Apple a les moyens de mettre à jour le Mac Pro d'ici la fin de l'année. Dans les prochaines semaines, de nouveaux processeurs Xeon seront disponibles et AMD a présenté des cartes graphiques toutes neuves qui s'inscrivent dans la lignée de celles actuellement utilisées. MacWorld et MacRumors font le point sur les configurations probables du Mac Pro 2014 — si tant est que Cupertino se décide à le mettre à jour.

Le Mac Pro actuel (gamme de fin 2013) utilise des processeurs Xeon E5 v2 (nom de code Romley) basés sur la plateforme Ivy Bridge — il y a toujours un décalage de plateforme entre les processeurs grand public Core et les puces pour les stations de travail. La nouvelle génération, les Xeon E5 v3 (Grantley), basée sur Haswell, a commencé à sortir des usines le mois dernier et pourrait être lancée officiellement début septembre.

Alors qu'Intel n'a pas encore communiqué sur les caractéristiques de ces puces, le site ChipLoco s'en est chargée pour elle. Voici les processeurs actuellement intégrés et ceux qui pourraient leur succéder :

  • 4 cœurs : E5-1620 v2 à 3,7 GHz > E5-1620 v3 à 3,5 GHz ou E5-1630 v3 à 3,7 GHz
  • 6 cœurs : E5-1650 v2 à 3,5 GHz > E5-1650 v3 à 3,5 GHz
  • 8 cœurs : E5-1680 v2 à 3 GHz > E5-1680 v3 à 3,2 GHz

Il n'y a pas d'information pour le moment sur un remplaçant au Xeon E5 v2 de 12 cœurs. Ces processeurs v3 ont un TDP supérieur (140 W contre 130 W) et prennent en charge la DDR4 dont la fréquence est de 2 133 MHz (contre de la DDR3 à 1 866 MHz actuellement).

Il pourrait aussi y avoir du nouveau du côté des cartes graphiques. Le Mac Pro utilise des GPU qu'on ne retrouve dans aucune autre machine, mais qui sont très proches des FirePro Wx000. AMD a justement annoncé une mise à jour de cette gamme au début de la semaine (Wx100). Alex4D propose un...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le Mac Pro en vedette sur le tour de France

| 31/07/2014 | 14:11 |  

Même si les affaires de dopage ont quelque peu terni sa réputation, le tour de France demeure l’un des grands événements sportifs de l’année. C’est aussi pour les chaînes de télévision une prouesse technique que d’assurer le suivi d’une telle course dans des situations difficiles.

Quel rapport alors avec le Mac Pro ? Le site fcp.co nous apprend que la station de travail d’Apple a été utilisée par la télévision britannique pour assurer la diffusion de l’épreuve. Côté logiciel, c’est Final Cut Pro X qui a été utilisé. Pour Apple, c’est le duo de rêve.

Fcp.co promet de revenir en détail sur le flux de travail mis en place pour assurer le suivi d’un tel événement. On sait tout de même que six stations de travail Apple ont été utilisées : 4 pour l’édition et 2 pour « l’ingestion » (transfert / conversion de vidéo provenant de sources externes). Il va de soi que les configurations utilisées étaient tout sauf des configurations entrée de gamme.

Grâce à Xsan, les Mac avaient accès à 70 To de stockage en Thunderbolt 2. Le stockage en lui-même était assuré par des solutions de stockage Pegasus 2 R6. Dans l’équation, on trouve également des boitiers AJA IO 4Ks, qui permettent de lire, de convertir en temps réel en downscale aussi bien qu’en upscale (SD/HD/2K/Ultra HD/4K) et d’enregistrer des vidéos ainsi que des adaptateurs Thunderbolt 2 vers Fibre Channel.

Autant dire qu’il y en avait pour cher en matériel…

> Accéder aux commentaires

Promo : un contrat AppleCare pour Mac Pro à prix cassé

| 21/07/2014 | 14:02 |  

LDLC.com propose en quantités limitées un contrat AppleCare à prix fortement réduit pour le Mac Pro. Il est vendu 75€ (au lieu de 249€ sur l'Apple Store). Cette extension de garantie couvre la machine pour trois ans au total — à partir de la date d'achat - au lieu d'un an. Attention, un contrat AppleCare pour un Mac doit être acheté durant la première année de garantie pour être valable, au-delà il est trop tard. Cette offre n'a donc d'intérêt que pour les propriétaires des Mac Pro format cylindre.

> Accéder aux commentaires

Les nouveaux Xeon du Mac Pro sortent des usines d'Intel

| 16/07/2014 | 14:41 |  

Intel a commencé à vendre ses nouveaux Xeon E5 auprès de ses clients avec l'objectif de les voir commercialisés dans leurs produits avant la fin du trimestre. Brian Krzanich l'a expliqué hier soir lors de la présentation des résultats financiers de son groupe.

crédit : Mike Lau

Les Xeon E5 sont ceux que l'on trouve dans les Mac Pro 2013 (E5-1620 v2 et E5-1650 v2 "Ivy Bridge"). La nouvelle génération de cette plateforme — nom de code "Grantley" — est basée sur la microarchitecture "Haswell" que l'on trouve dans les iMac, MacBook Pro et MacBook Air aujourd'hui en vente.

Le nouveau Mac Pro a été dévoilé en juin 2013, officiellement lancé en octobre et les premières ventes ont commencé au compte-goutte au mois de décembre. La machine paraît donc éligible à un rafraîchissement dans la foulée de la production d'Intel.

Ces Xeon E5 "Haswell" devraient porter leur nombre de coeurs à un maximum de 14, secondés par 35 Mo de cache N3 (12 coeurs et 30 Mo de N3 au maximum aujourd'hui). La génération suivante est prévue pour le milieu de l'année prochaine et sera basée sur "Broadwell". Ces puces gravées en 14 nm au lieu de 22 nm pourront contenir jusqu'à 18 coeurs logiques et 36 virtuels via l'Hyperthreading. Ces processeurs utiliseront les barrettes de type DDR4, comme devraient le faire avant eux les Xeon E5 2014 (lire Samsung accélère la production de sa RAM DDR4).

> Accéder aux commentaires

3 milliards de dollars pour les 7 000 fournisseurs américains d'Apple

| 13/07/2014 | 10:00 |  

Apple fait partie des entreprises vedettes qui, avec Nissan, IBM, Toyota ou Coca-Cola, ont signé le programme SupplierPay. Émanation privée de l’initiative fédérale du gouvernement américain QuickPay, ce programme consiste, pour les sociétés signataires, à régler les factures de leurs fournisseurs dans les 15 jours suivant leur réception, alors que la moyenne est plutôt de deux mois (lire : Apple va payer ses fournisseurs plus rapidement). L’affaire est visiblement d’importance pour Apple, qui pour l’annonce de cet événement, avait dépêché à la Maison Blanche Jeff Williams, son vice président en charge des opérations. Mais il était tout aussi important pour l’administration américaine d’avoir Apple parmi les signataires.

Crédit Noah Berger / Bloomberg

Dans le communiqué accompagnant l’annonce de ce programme, on trouve ainsi l’exemple de la société Metal Impact, un sous-traitant du constructeur de Cupertino basé dans l’Illinois, qui lui fournit des composants pour la coque en aluminium du Mac Pro (produit, comme on sait, aux États-Unis, un investissement de 100 millions de dollars). Ce partenariat représente 18 nouveaux emplois pour Metal Impact et des millions de dollars de chiffres d’affaires. Apple et Metal Impact ont mis au point de nouveaux processus d’assemblage et ont conduit 40 expérimentations avec une dizaine de différents alliages dans plusieurs usines d’aluminium.

« Apple a cru en nous et a totalement modifié la manière dont nous regardons notre activité aujourd’hui », explique Metal Impact dans un communiqué. « Notre travail avec Apple nous a poussé à réaliser des choses que nous n’aurions jamais faites auparavant. Ensemble, nous avons créé un processus de production entièrement nouveau et nous avons bâti quelque chose que nous pensions impossible ».

Les différents composants du Mac Pro font intervenir des sociétés américaines présentes dans 23 États du pays. Évidemment, il est fort possible que certaines de ces entreprises fassent appel à d’autres fournisseurs étrangers; tout l’argent déversé par Apple ne reste donc pas nécessairement au pays. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’une intéressante opération de relations publiques pour la Pomme, à qui il a été reproché par le passé de faire bien peu de cas du « patriotisme économique américain ».

Plus globalement, Apple précise avoir dépensé plus de 3 milliards de dollars l’an pass...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Idée : un Mac Pro caché dans le bureau

| 03/07/2014 | 15:55 |  

Le nouveau Mac Pro est beau et compact mais encore un peu trop encombrant pour l'architecte Takara Maru. Propriétaire du cylindre, il a aménagé un emplacement dans le plateau en noyer de son bureau (surélevé pour travailler debout). Dans l'emplacement ainsi ajouré, il a inséré son Mac Pro. Celui-ci n'affleure que légèrement, juste assez pour apercevoir la Pomme, avec un effet assez réussi.

L'installation dégage ainsi de l'espace tout autour de la trappe (le plateau est aussi plus facile à nettoyer), puisque les câbles et périphériques se retrouvent tous en dessous.



> Accéder aux commentaires

Pages