Fermer le menu
 

La pièce de théâtre qui secoue la Silicon Valley

Christophe Laporte | | 11:05 |  65
La pièce de théâtre The Agony and the Ecstasy of Steve Jobs fait de plus en plus de bruit dans le monde de la Silicon Valley. Ce monologue de deux heures assuré par un spécialiste en la matière nommé Mike Daisey évoque les conditions dans lesquels les produits Apple (ainsi que les autres produits high-tech) sont fabriqués en Chine (lire : Steve Jobs : un monologue au théâtre). Pour les besoins de sa pièce, Mike Daisey s'est rendu en Chine et a été particulièrement choqué par les conditions de travail des employés de Foxconn.



Dans son monologue, il raconte son voyage à Shenzhen où il a raconté des jeunes de 12 / 13 ans qui lui ont expliqué leurs conditions de travail et il a visité les entreprises de Foxconn. Lors d'un entretien donné à TechCrunch, l'homme affirme que cette expérience l'a profondément changé. Auparavant, il se décrivait volontiers comme un « Fanboy Apple ». La technologie était son unique hobby et il passait une bonne partie de son temps libre à « surfer sur des sites de rumeurs ». Le choc pour Mike Daisey a été d'autant plus violent, qu'il ignorait d'une certaine manière la manière dont ses biens sont produits. La question ne lui avait jusque-là pas même effleuré l'esprit.



Cette pièce de théâtre a connu de nombreux échos ces derniers jours. Steve Wozniak a assisté à une représentation et a affirmé « Je ne serai plus jamais le même après avoir vu ce spectacle […] Mike vit la douleur au lieu de la décrire. » Elle a également fait irruption lors de l'assemblée générale d'Apple la semaine dernière. Tim Cook à qui on avait demandé s’il avait vu la pièce ou s’il en avait connaissance avait sèchement répondu qu'il ne regardait que ESPN ou CNBC. S’il n'avait pas commenté la pièce, il avait apporté sa vision des choses, bien différente de celle de Mike Daisey.

Le directeur général d'Apple a certes reconnu que tout n'est pas parfait en Chine, mais que sa société prend des mesures pour améliorer les conditions de travail des employés de Foxconn et de ses sous-traitants. Apple n'a ainsi pas hésité à rompre des contrats avec des sociétés qui n'avaient pas respecté son code de conduite : elle a par exemple cessé toutes relations avec un fournisseur qui employait 42 mineurs et ne s'est pas engagé à cesser cette pratique. Neuf autres usines employant 49 employés de moins de 18 ans se sont cependant engagées à les renvoyer à leurs études en payant leur frais scolaires et le salaire perdu jusqu'à leur seize ans. Tim Cook insiste sur le fait que ces mesures bénéficient non seulement à Apple mais aussi aux autres sociétés et participaient à l'amélioration des conditions de travail chez les fournisseurs, aspect que les autorités chinoises prendraient très au sérieux (lire : Apple met à jour son rapport sur ses fournisseurs).
Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


65 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar seb2889 28/02/2011 - 11:19

La Chine étant l'atelier du monde, j'imagine que tout est fabriqué dans des conditions de travail déplorable.
C'est tout le "made in China" qu'il ne faut pas acheter. Mais c'est impossible.

avatar je@nnot 28/02/2011 - 11:20

@ arturus
LOL
le mec c'est un américain faut pas lui en vouloir...

avatar hippolak 28/02/2011 - 11:20

C'est triste !!! Il nous apprend rien ! C'est comme ca depuis la nuit temps



avatar FloMo 28/02/2011 - 11:21

Et s'il savait comment sont fabriqués ses vêtements, il se promènerait nu.

avatar HAL-9000 28/02/2011 - 11:25

@ hippolak - FloMo

Demande-t-il aux gens d'aller habiter dans le Larsac dans la vidéo ? Non. Il fait un constat de part son expérience. Après à toi, moi, de tirer les conclusions qui s'imposent... si conclusion il doit y avoir...

avatar Yohmi 28/02/2011 - 11:29

Si ça peut faire prendre conscience à tous ceux qui croient que les objets de leur quotidien sont fabriqués par des jeunes américains dynamiques en costard cravate, tant mieux. Mais j’espère bien qu’à la fin de son monologue il rappelle toutes les grandes marques du quotidien qui sous-traitent en Chine, et qui au final ne font rien d’autre que signer des contrats avec un prestataire, à savoir une demande et un résultat. Le problème est toujours le même : ne serait-ce pas au pays de réglementer les conditions de travail de ses citoyens ? Les entreprises ne sont pas des Zorros. Ce n’est pas leur rôle. Même s’il serait fabuleux qu’ils le fassent, bien sûr, au même titre que l’écologie d’ailleurs.
D’un côté, l’horreur des sweatshop, de l’autre, l’Apple Store qui vend le plus au monde. Dans le même pays.

avatar wonderxav 28/02/2011 - 11:29

Dans le même genre, allez voir "Blood in the mobile" (http://bloodinthemobile.org/) puis jetez votre iphone :)

avatar 2fast 28/02/2011 - 11:32

Jeune papa je suis allé faire un tour dans un magasin de jouet haut de gamme la semaine dernière. Je me suis amusé à regarder un maximum d'étiquettes. 90% des jouets étaient Made In China. Croyez le ou non mais ceux fabriqués en Europe et notamment en Allemagne n'étaient pas plus chers que ceux fabriqué en Chine. Comprendra qui voudra...

avatar Ali Baba 28/02/2011 - 11:34

@ HAL-9000 :
C'est vrai ; le risque c'est cependant de croire que le problème ne concerne qu'Apple, ou qu'Apple est pire que les autres alors que c'est plutôt le contraire.

Ceci dit, la réaction de Tim Cook n'est vraiment pas optimale. Ça fait vraiment World Company.

avatar oomu 28/02/2011 - 11:34

Bisounours. Je ne peux pas croire qu'il ne savait pas avant d'être aller sur place. Bon nombre de reportages, témoignages, écrits, etc ont décrit la Chine.

-
l'unique conclusion a avoir c'est qu'il faut que l'europe et les usa se réindustrialisent et que les cycles de produits industriels ralentissent (ha ben non, pas de nouveau mac tous les ans).

moins y aura de pétrole, plus il y aura de rééquilibrage et la Chine de devoir d'avantage compter sur sa consommation intérieur et enrichir sa population pour rester compétitive.

-
Comme pour Greenpeace, utiliser Apple permet d'être entendu.

-
Cela dit, je trouve extraordinaire le poids que prends Apple dans la tête des gens.

-
est-ce que tous les bonnes âmes du monde croient que les chinois des villes industrialisées souhaiteraient revenir à la chine de Mao ou à la Chine du 19eme siècle ?

avatar kubernan 28/02/2011 - 11:35

Il n'achète plus Apple du coup ?

avatar youpla77 28/02/2011 - 11:35

@oomu : entre savoir et voir de ses propres yeux ca change tout...

avatar spacetito 28/02/2011 - 11:36

je suis content de nourrir des enfant sans en achetant des Ordinateurs Apple, sans quoi ils mourraient de faim.

Le Pays des bisounours n'existe pas.

avatar elamapi 28/02/2011 - 11:37

80% des pièces de nos voitures sont fabriquées par des petites mains exploitées en Corée, en Chine et en Inde.
95% des nos Jean's délavés provoquent la mort par destruction des voies respiratoires des travailleurs au Vietnam.
Plus de la moitié des légumes que nous achetons chez Carrefour sont cultivés par des pauvres bougres qui, eux n'ont même, n'ont pas de quoi manger dans des pays d’Afrique et du Maghreb qui sont censés être "hors de ça".
Mieux .... 60% des travailleurs sur nos chantiers, en France, n'ont ni de quoi se loger, ni de quoi nourrir leur enfant de manière correcte ... en FRANCE.

Alors, bien sur, ça ne veux pas dire qu'il ne faut pas dénoncer les condition de travail en chine. Mais jouer sur UNE marque pour le buzz c'est juste pathétique.

avatar kubernan 28/02/2011 - 11:40

@ spacetito : Pas certains que tes achats leur donne une santé pleine et entière à ses enfants.

avatar Hasgarn 28/02/2011 - 11:41

SCOOP : tous les enfants chinois bossent pour Apple et Apple seulement.

Mais c'est bien sur !

avatar Silverscreen 28/02/2011 - 11:47

La démarche est intéressante et le public cible (il joue sa pièce dans la Sillicon valley) pas vraiment brossé dans le sens du poil. Donc, vu que le mec paye de sa personne en faisant un one-man show de 2 heures sur un sujet qui fâche chez lui, je trouve que le buzz est utilisé à bon escient.

Dans une interview, il précisait d'ailleurs qu'il était toujours utilisateur de produits Apple mais qu'il conserve son matos bien plus longtemps et réfléchit vraiment à deux fois à ses besoins réels avant de changer d'ordi ou d'acquérir un nouvel objet high tech. Et d'expliquer longuement que le problème concerne l'ensemble de l'industrie mais qu'Apple en est un peu la quintessence, en bien comme en mal (innovation technologique impressionnante mais consumérisme très encouragé).

Par contre, son one-man show est bien moins sur Apple que sur le consumérisme forcené occidental et les choses qu'on ne veut pas savoir…

avatar jodido 28/02/2011 - 11:48

@kubernan
et bien ça parait peut être choquant hein mais comme le souligne oomu la Chine a une histoire terrible, le peuple crevait littéralement de faim, alors aujourd'hui c'est pas le Péru mais leurs conditions de vie sont quand même un peu meilleures.

Oui il y a des choses aberrantes, mais bon tant que le culte du profit sans limite existera -Apple ou non- il en sera ainsi

avatar Yohmi 28/02/2011 - 11:50

@ kubernan
Comme il le dit dans la vidéo (qui d’ailleurs fait état d’un avis très nuancé et donc fort appréciable), il possède un iPhone. Mais il se rend compte de ce qu’il y a derrière, ça le hante davantage. Tout comme être écolo ne signifie pas ne plus se laver pour économiser l’eau, avoir conscience de la douleur dans laquelle sont assemblés nombre de produits aujourd’hui n’interdit pas leur achat. Cela ne veut pas dire par contre qu’il faut se dire que c’est normal, que c’est bien, que ça n’existe pas. Cela lui a permis de ne plus considérer les produits technologiques comme d’abstraits gadgets. Mais comme des composants tenus dans des mains d’enfants qui travaillent sans relâche et sans respect. Là où c’est très intéressant, c’est qu’il estime que le plus gros problème n’est pas une question de coût, même si cela mènerait probablement à une augmentation du tarif d’une manière ou d’une autre, mais avant tout une question d’organisation, car les usines de cette région sont dirigées par des bandits (d’après ses propres termes) qui ne respectent donc d’aucune façon les gens qu’ils font travailler.

Il n’est de toute évidence pas allé là-bas par hasard, donc il en avait entendu parler. Mais effectivement, le voir de ses propres yeux, c’est autre chose. Surtout lorsque l’on passe outre les mensonges, ne serait-ce que par omission ou tabous, de la presse. Et puis lorsque l’on acquiert la dimension humaine, en partageant du temps avec des gens, et que l’on le compare avec son quotidien de nanti bien à soi, qui pleure parce qu’il peut pas installer Windows XP sur son MBP 2011, le choc est tout autre.

avatar Preston Sturges 28/02/2011 - 11:50

@yohmi : absolument d'accord. Un moralisme pervers veut nous rendre responsable alors qu'il faudrait d'abord discuter de la Chine. C'est à eux d'améliorer les conditions de travail. Qu'on peut en revanche décrier.

Cette pièce doit être navrante.

avatar HAL-9000 28/02/2011 - 11:55

@ elamapi

A defaut de jouer sur toutes les marques, on en cible une... Ca marche comme cela.

avatar puccini 28/02/2011 - 11:57

Ce qui a choqué ce monsieur c'est la découverte de cet état de fait et non cet état de fait.

Il aurait pu faire quelques km de plus, aller visiter des usines de toute sorte, les faits y auraient été identiques.

Pourquoi nommer Steve Jobs dans le titre de sa pièce ? Parce que mettre un nom connu pour dénoncer cet état de fait est plus racoleur que de parler d' "Agonie et extase de notre mode de consommation".

avatar melaure 28/02/2011 - 12:00

@oomu, parfois je me demande si la télé américaine ne filtre pas les documentaires que nous voyons chez nous ... pour qu'ils restent aussi naïf sur le monde de production et la pollution planétaire ...

avatar HAL-9000 28/02/2011 - 12:00

@ spacetito

Ton raisonnement est obsolète. Regarde l'exemple de la Lybie, Tunisie, etc. Les politiques françaises (et autres) avaient tendances à dire "mieux vaut un dictateur qu'un pays sans rien, ou les gens crèvent de faim". Sauf que l'Histoire nous montre que les peuples en ont raz-le-cul que ce soit les autres, toi, moi, qui décident à leur place. Ils s'en branlent que "tu sois content de nourrir des enfant sans en achetant des Ordinateurs Apple, sans quoi ils mourraient de faim", car eux, ce qu'ils veulent ne se résume pas qu'a ne pas crever de faim. Ceux qu'ils veulent c'est de pas crever de faim ET avoir une vie decente, des droits, la parole, etc...

avatar youpla77 28/02/2011 - 12:08

@Preston Sturges : oui mais on peut aussi fabriquer ailleurs dans des pays où les conditions sont plus acceptables... Ca ne veut pas dire qu'il faut tourner les yeux sur les conditions de travail en chine, mais si les grandes entreprises produisent en chine ce n'est pas dans le but premier de fournir de meilleurs conditions de travail...

Pages