Cartes graphiques, taches sur les écrans : les petits soucis de l'iMac

Anthony Nelzin-Santos |
Cartes graphiques défectueuses, taches à l'écran, les iMac récents n'ont pas été exempts de problèmes plus ou moins importants et plus ou moins reconnus par Apple. Des problèmes d'autant plus gênants que l'iMac est une machine tout-en-un fermée dédiée au grand public et donc difficilement réparable. Alors qu'une nouvelle génération d'iMac doit être présentée d'ici l'été, faisons le point sur ces soucis de conception.

iMac

Le coup de froid des Nvidia 8800 GS
Plusieurs séries de cartes graphiques Nvidia ayant équipé les Mac entre 2007 et 2008 ont posé de réels problèmes aux utilisateurs. Le cas le plus connu est celui des GeForce 8600M GT des MacBook Pro : très répandu et largement médiatisé, il a poussé Apple à élargir la garantie des machines touchées à quatre ans, la justice forçant Nvidia à remplacer la carte-mère de tous ceux qui en faisaient la demande. Mais ce n'est pas le seul problème qu'ont eu Apple et Nvidia.

La carte GeForce 8800 GS, proposée en option sur les iMac 24" début-2008, connaît elle aussi de graves problèmes de fiabilité. Ce problème est beaucoup moins connu, car il a été beaucoup moins médiatisé : il touche une simple option d'un modèle haut de gamme d'une seule série de machines, et est plutôt aléatoire. Il est néanmoins revenu récemment sur les forums et différents sites : ces machines ont désormais quatre ans et sont sujettes à des pannes plus fréquentes.

8800 GS
La Nvidia GeForce 8800 GS des iMac début-2008.


Si vous avez cette carte graphique, les symptômes sont faciles à déceler : l'affichage connaît des ralentissements, voire des gels, qui obligent à redémarrer la machine et reviennent à intervalles réguliers, voire de plus en plus rapprochés. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le problème n'est pas la surchauffe de la 8800 GS, c'est au contraire son refroidissement trop rapide : certaines séries, qui utilisent un matériau inapproprié, sont plus fragiles que d'autres et finissent par souffrir du traitement draconien infligé par le système au matériel. Pour que l'iMac garde son sang-froid, Apple ventile, mais ces cartes qui chauffent beaucoup préfèrent refroidir à leur rythme.

La prise en charge de ce problème est diverse : mieux vaut que la carte rende l'âme et espérer qu'à l'Apple Store ou à l'APR du coin, le test d'éligibilité retourne le code qui vous permettra d'obtenir une extension de garantie et un remplacement gratuit de la carte-mère. Le prix de la réparation approchera sinon le coût d'un demi-iMac.

Les écrans mouchetés
L'autre grand problème est beaucoup plus récent : il s'agit des fameuses taches grises des écrans des iMac 11,2 et 12,1, sortis entre juillet 2010 et aujourd'hui, plus épisodiquement sur des modèles plus anciens. On a tendance à l'oublier, mais l'écran, qui résume l'iMac à lui tout seul, a souvent été le point faible de cette machine tout-en-un. Certains ont eu la jaunisse, d'autres scintillaient, plusieurs souffraient d'un rétroéclairage peu homogène. Le problème des taches se distingue cependant par son caractère aléatoire, qui explique une prise en charge difficile, faute de reconnaissance claire par Apple.

Les symptômes ne peuvent pas être ratés : des taches grises, tournant parfois sur le brun, apparaissent à l'écran, derrière la dalle de verre. Elles varient de la simple piqûre à des traînées plus ou moins étendues, notamment dans les coins et la partie supérieure, très rarement sous la forme de lignes verticales. De ce que l'on sait, ce problème vient de la conception même de l'iMac : le flux de ventilation, de la face inférieure vers l'extracteur au dos du sommet de l'écran, favorise le dépôt de poussières sur la dalle. La chaleur aide à les fixer sous la forme d'un amalgame graisseux grisâtre. Il est possible de démonter la dalle de verre et l'écran pour les nettoyer, mais il est très difficile de le faire sans introduire des poussières dans le système. Et les traces reviendront.

skitched

Ce problème est fréquent, mais reste limité par rapport à la masse des iMac en circulation, et dépend grandement des conditions d'utilisation : un iMac collé au mur en environnement fumeur le présentera à coup sûr, un iMac sur un large bureau utilisé pour de la bureautique n'en souffrira peut-être jamais. Les caractéristiques de ce phénomène compliquent donc la prise en charge, mais contrairement à ce qu'on a pu lire, Apple ne l'a jamais ignoré. L'absence de consignes officielles a malheureusement confronté certains clients à des refus de prise en charge, notamment chez les APR en difficulté et soumis aux quotas d'Apple, et aux Genius fatigués derrière leur « bar » engorgé. Ceux qui ont réussi à obtenir une nouvelle machine ont néanmoins pu constater que puisque les conditions d'utilisation et la conception de l'iMac n'avaient pas changé, le problème avait pu revenir. Heureusement, Apple préconise désormais le nettoyage systématique de la machine, qui devrait soulager les clients touchés.

Se sortir de ces problèmes
Prévenir ces problèmes est difficile, mais on peut au moins y réagir. Au titre de l'article L211-156 du Code de la consommation, Apple offre une garantie contractuelle d'un an. Au titre des articles 1641 à 1649 du Code civil, Apple doit aussi fournir une garantie légale contre les vices cachés : l'ordonnance no 2005-36 transposant la directive 1999/44 sur la garantie des biens de consommation la fixe à deux ans. Ces bases légales vous offrent un premier rempart, qu'Apple renforce en cas de problème flagrant par des extensions de garantie.

Si toutefois la personne à laquelle vous vous adressez résiste, n'hésitez pas non seulement à être bien renseigné sur le problème et vos recours potentiels, mais aussi à durcir le ton (sans pour autant hausser la voix), notamment si vous êtes dans un Apple Store. La combinaison des deux a un effet assez radical auprès de cette société qui n'aime pas particulièrement faire de vagues.

AppleCare

L'AppleCare facilite un éventuel remplacement dans un cas tendancieux comme celui des écrans mouchetés : il n'est pas (encore ?) couvert par la garantie légale, mais l'est par la garantie contractuelle. Et l'AppleCare est précisément une garantie contractuelle étendue à trois ans. Lorsque l'on peut mettre pas loin de 2 000 € dans une machine, le tarif de l'AppleCare, 179 €, peut sembler raisonnable comme prix de la tranquillité.

Reste que ces problèmes montrent les limites du concept de l'iMac : ce tout-en-un qui doit rester silencieux et ne pas trop chauffer tout en étant (très) puissant s'accommode parfois mal de composants exigeants. Le cas des cartes Nvidia GeForce 8800 GS en est une preuve directe, celui des écrans mouchetés une confirmation indirecte. Alors que l'on parle de changements assez substantiels pour la révision 2012, on ne peut qu'espérer qu'Apple ait retenu la leçon de ce qui est loin d'être une débâcle, mais ressemble de plus en plus à une triste agonie.
avatar PPbis | 
@ SwisssAlex pour le disque dur qui lâche il est claire que inconsciemment tu en est responsable ! je m'explique ! • si tu est du genre à taper du point sur la table • si ton bureau vibre achaque fois qu'une porte claque est bien c'est normal que le diusque dur il te laches car l'imac est posé en dur sur le bureau j'ai des mac depuis 96 et qui tournent tous aucun disque dur n'a lacher la solution je vous la donne poser votre imac sur une mousse entre sa base et votre ta
avatar PPbis | 
et plus jamais vous n'aurez de panne de disque dur mecanique il faut des amortisseur car ceux-ci déteste les choc vous pigez posez vos imac sur une mousse de la largeur de sa base et super votre mac vivra longtemps longtemps si c'est pas l'écran qui le lâche avant les SSD n'auront pas ce problème mais en attendant SSD de 1 go c'est The solution pour jamais AVOIR de Panne disque dur, toujours posé sur mousse
avatar Guuus | 
@PPbis N'importe quoi, je trimbale des disques durs dans des sacs à dos et sur des tables.. Ils marchent parfaitement bien.
avatar ange | 
Sur mon iMac 24 pouces, début 2009, équipée d'une ATI Radeon HD4850, ce n'est pas des taches mais des incrustations remanentes, par exemple la colonne de texte de gauche de Mail se devine si je me une fenêtre contenant un aplat, même si MAil et déplacé (mais qu'il était longtemps à cet endroit!). vous pensez que cela peut être pris en compte par apple, après 2 ans sans Apple care ?
avatar nayals | 
@bookjack : Mais je serais ravi d'être comme toi, de ne pas avoir un seul problème ! Sauf que j'en ai un de problème, il est bien là. Je ne l'ai pas inventé, je n'en suis pas responsable. C'est un vice de conception d'Apple. Nous sommes nombreux à avoir ce vice. Toutes nos excuses pour les partager ici, on devrait plutôt se taire. Sincèrement, les commentaires et articles élogieux sur Apple ne manquent pas sur MacG. Mais Apple n'a jamais été parfaite. Ce n'est pas anormal que pour une machine haut de gamme, des taches immondes apparaissent au bout d'un an.
avatar kalinette | 
je suis aussi victime de belle tache sur mon ecran 27' quelle honte. vu le prix, j'attend de le finir, malgré un ecran de merde, et une fois en bout de course, je retourne sur PC (apres 10 ans de mac), puisque APPLE s'est moqué de moi et semble ne rien faire pour satisfaire ses clients autrement qu'avec des gadgets inutiles. "grandeur et decadence" d'APPLE, moi je quitte le navire des que possible.
avatar Macaxo | 
@ Kalinette, mieux vaut prendre un Mac mini autrement plus fiable et un bon moniteur de qualité. C'est un peu facile de dire "Cette fois, c'est fini, je passe au PC". ;-)
avatar ispeed | 
Arrêtez les plaintes Apple est le seul à faire de l'art avec ses écrans iMac et si vous regardez bien ça ressemble à des nuages : Vous avez une vision de iCloud :)
avatar Nutellash | 
Si seulement Apple reconnaissait TOUS ses vices cachés!!
avatar lmouillart | 
@Nutellash il n'y a aucun intérêt pour aucun industriel à faire ça, ni en terme d'image (puisque c'est admettre dans les média qu'il y a de nombreux problèmes), ni économiquement.
avatar Calintz | 
iMac 21.5 de 2011. Devrais-je prendre un AppleCare ? Sachant que je n'ai jamais eu ne serait-ce que un souci. Même pas un redémarrage, sauf sous Bootcamp :D
avatar zipock | 
Je suis hors sujet mais juste pour dire que parfois on peut être aussi content des machines "récentes". Mon macbook pro 2,2 (2006) est toujours en parfait état de fonctionnement... en maintenant presque 6 ans d'utilisation il a été plus été plus souvent allumé tous ventilateurs battants (pour du rendu d'archi ou photoshop bien corsé) qu'éteint. Je trouve ça complètement fou qu'il résiste aussi bien. Si il rend l'âme demain je serais triste mais toujours impressionné par sa longévité.
avatar eTeks | 
La dalle d'un 27" s'enlève facilement en passant un ongle dernière la vitre dans un coin de l'écran, mais attention à ne pas introduire de poussière, ce qui est bien plus compliqué ! D'après vos commentaires, Apple résous quelques fois le problème en nettoyant l'écran. Personne ne connaîtrait le nom du produit miracle qu'ils utilisent ? Le faire soi-même éviterait de bloquer la machine pendant quelques jours.
avatar lmouillart | 
@zipock heureusement que tous les mac ne sont pas touché par ce type de souçis, c'est bon de le rappeler. Sur les laptop les souçis de jaunissement sont moins présent (ou pas présent) car les seules parties qui chauffent sont la dalle elle même et les LED derrière et ça chauffe donc très peu. A l'inverse les iMac et surtout les haut de gamme ont des CPU carte graphique et disque dur rapide qui chauffe beaucoup à la fois le chassi et la dalle qui supporte peu. Il ne serait d'ailleurs pas étonnent de retrouver ce type de problèmes sur les nouvelles tablettes et nouveaux smartphone qui chauffent plus que les génération précédente.
avatar Armas | 
Le mien est un survival, 3 ans, il faisait partie de la génération défectueuse de 2008/2009, acheté en refurb mais n'a plus jamais eu de problèmes depuis que je lai reçu. Un bijou qui fume encore des machines de moins d'un an grace à une bonne optimisation du système. J'ai quelques artefacts liés à la temperature résiduelle sur l'écran lorsque je l'éteins, mais ils partent rapidement et sont invisibles tant que l'ordi reste allumé.
avatar PPbis | 
@guss dans le sac à dos les disques ne tournent pas et une utilisation sporadique pour des disques externes n'a rien à voir avec une utilisation intensive de toute façon si tu ne me crois pas alors cogne sur ton disque pendant qu'il tourne si tu oses, c'est que vraiment tu ne me crois pas… mais je doute que tu le fasses !
avatar bertux | 
Ça donne envie d'acheter Apple vos commentaires. L'angoisse ... Vous m'avez refroidi là !
avatar shenmue | 
@Ltmouillard:"Il ne serait d'ailleurs pas étonnent de retrouver ce type de problèmes sur les nouvelles tablettes et nouveaux smartphone qui chauffent plus que les génération précédente." C'est faux, ils ne chauffent pas plus, en moyenne, et des tests de PC World l'on montré, le dernier iPad chauffe même moins en utilisation courante que l'iPad de seconde génération. Le problème des dalles vient aussi de la qualité de celles-ci, de leur résistance intrinsèque à la chaleur, et il est notoire que les dalles LG utilisées sur les iMAcs sont de belle bouses. Déjà, s'ils pouvaient passer par un autre fournisseur (ce qui est prévu), ce serait pas mal. Les discours sur "ça va êre comme ça partout", c'est du troll, un de plus avec toi.
avatar shenmue | 
@Kinky:"Presque tous les iMac aluminium sont touchés à terme." C'ets faux encore, aucune étude fiable, aucun cumul de retours ne permet d'affirmer que cela touche TOUS les iMacs à terme. Encore un troll. Faut dire, Kinky, -Jimmy Mouillart et consorts, ça risque pas de voler bien haut. Heureusement que Mcgé justement prend du recul par rapport à la prise en otage de l'info Apple par des fanatiques haineux de cette marque.
avatar shenmue | 
@Kinky:"Macbidouille a particulièrement bien enquêté sur le problème qui caractérise l'iMac alu :" Ils n'ont pas bien enquêté, ils ont fait des articles à charge en globalisant à partir des cas qu'ils traitent, soit via leurs forums, soit par retours de certains utilisateurs. Mais ils n'ont AUCUN chiffre permettant de globaliser à tous les iMAcs. De plus, si ce que tu dis sur la piètre qualité des dalles LG est vrai, et C'EST VRAI pour le oup, cela indique plutôt un problème de fabrication des dalles côté LG, qui a sûrement eu un cahier des charges stricts pour que les dalles respectent un certain niveau de chaleur. Ceci dit, en utilisation grand -public, les iMacs sont loin de pousser la CG à fond et si toi tu nous racontes (des cracks ?) sur ton open Space perclu d'iMacs tachetés (et tu crois qu'on va te croire ?), je connais bien sûr de mon côté des gens qui n'ont aucun problème...coment ça ça n'a aucune valeur ce genre d'arguments ? .ben oui, et c'est ceux là qu'utilisent ceux qui nous racontent que tout le monde serait touché par le problème. Faudra trouver autre chose hein...
avatar Dadourun | 
@lmouillart : Je suis d'accord avec toi, et je regrette d'autant plus l'abandon du design Tournesol. Celui-ci conjuguait à merveille le côté esthétique (limite magique, cet écran comme en suspension) et ergonomie (on oriente l'écran et on ajuste parfaitement la hauteur et l'inclinaison). Depuis, on a perdu ce côté pratique et, pire, cela a manifestement un impact sur la qualité. Mal joué Johnny, il faut retourner à la planche à dessin !
avatar lmouillart | 
@shenmue "les nouvelles tablettes et nouveaux smartphone qui chauffent plus que les génération précédente" Je n'ai pas parlé d'ipad ou d'iphone spécialement, typiquement les HTC One X et les Prime chauffent plus que les même gamme de génération précédente. Que ça chauffe plus c'est inévitable : le baseband est plus rapide et chauffe plus, la carte graphique idem, pareil pour la cpu. Les performances augmentent plus vite que la capacité des constructeurs à contraindre la monté en température. Il faudra juste mettre des petits trou dans les tablettes et des petits ventilateurs.
avatar shenmue | 
@Kinky:"Se faire traiter de troll par shenmue est un honneur." Tant mieux que tu le prennes comme cela, mais l'ensemble de tes interventions montre clairement que tu en es un, de troll. Et ton lien ne change rien à cela. Botter en touche ne change pas la réalité.
avatar jibe | 
A propos de la 8800GS imac 24 early 2008 : la mienne a lâché, je viens d'avoir l'assistance téléphonique d'APPLE et ils refusent toute prise en charge (matériel trop ancien dixit mon interlocuteur), est-ce qu'il y a une chance que cela bouge ? est-ce que j'aurais plus de chance en allant à l'APR du coin ? PS : Solution pour continuer à utiliser son iMac pour des tâches ne demandant pas de puissance graphique. : Déplacer/supprimer les modules du kernel (noyau) concernant les drivers Nvidia. /Système/Bibliothèque/Extensions/ Les modules concernant les drivers Nvidia sont ceux dont le nom commence par GeForce… et NV… . (Il suffit de déplacer ces fichiers dans un autre dossier et redémarrer la machine.)
avatar koichi | 
@ shenmue : Troll ou pas troll, vu le nombre de sujet abordant les écrans tachés des imacs, on ne peut ignorer ce problème. Dire que c'est la faute de LG et de ses dalles... c'est pas mon problème, le fabriquant de l'imac reste Apple et est le seul responsable. Pour ce qui est de ton avis de "l'utilisation grand public", j'ai l'exemple concret de l'imac de ma copine. Elle l'utilise pour surfer, retoucher quelques photos de temps en temps, jouer un peu à Peggle Night.. rien de bien extravagant, elle ne lui fait pas faire des calculs de rendu C4D pendant 3 jours... après 13/14 mois de belles taches sont apparues dans la partie supérieur droite de l'écran ! Merci aux différents sites (MacGé, MacBidouille, Dirty-screen) de parler de ces problèmes, car, à mon avis, la prise en charge par Apple de ce défaut, touchant une part non négligeable des utilisateurs d'imac, passera par la médiatisation du problème.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR