Les iMac Pro s’éteignent parfois inopinément et sans raison connue

Nicolas Furno |

Certains utilisateurs d’iMac Pro se plaignent d’un problème fort gênant. Le tout-en-un professionnel d’Apple s’éteint parfois inopinément, que ce soit au milieu d’une tâche en cours ou en veille. C’est le signe d’un kernel panic et d’après les multiples témoignages que l’on trouve notamment sur les forums d’Apple, le problème est lié à BridgeOS, le système d’exploitation dédié à la puce ARM Apple T2 qui a un rôle central dans cette machine.

La puce Apple T2 de l’iMac Pro gère de nombreux aspects, tant matériels que logiciels (photo iFixit).

Les causes du problèmes ne sont pas connues et les témoignages montrent qu’elles peuvent être très diverses. Certains développeurs l’ont noté quand ils compilent leur app avec Xcode, une tâche très exigeante pour le matériel. D’autres lors d’un transfert de fichiers via l’Ethernet 10 Gbit/s, certains uniquement quand les ports Thunderbolt 3 sont liés à plusieurs appareils en même temps, d’aucuns quand ils connectent deux écrans externes à l’iMac Pro (mais pas avec un seul), et on trouve même des cas où le kernel panic a eu lieu pendant une veille.

Bref, il ne semble pas y avoir de coupable désigné et il n’y a pas plus de solution à ce jour. Les premiers témoignages ont commencé à apparaître dans les jours qui ont suivi la commercialisation, le SAV d’Apple a aidé des dizaines d’utilisateurs à essayer de déterminer la cause et de trouver une solution, mais rien ne se dessine clairement pour le moment. Désactiver telle ou telle fonction ne règle pas le bug, pas plus que des réinstallations complètes de macOS ou des changements du côté des périphériques utilisés. Certains ont changé trois fois de carte-mère en Apple Store ou obtenu une machine de remplacement, sans obtenir aucun résultat.

Apple n’a pas reconnu officiellement le problème et on ne sait pas si tous les iMac Pro sont potentiellement concernés, ou seulement une minorité. Si vous utilisez cet ordinateur, avez-vous rencontré ce problème ? N’hésitez pas à témoigner dans les commentaires !


avatar Pongo | 

J’avais ce souci sur un iMac 27´Arrêt brutal en plein boulot 4 a 5 fois par semaine. Je me suis dit qu’il était sensible à la chaleur. Qu’il se mettait lui même en sécurité même si franchement je le poussait pas dans ses retranchements.
J’avais fait l’acquisition du logiciel HDD fan control (une vingtaine d’euros). Et j’avais mis les réglages du démarrage du ventilo un poil plus sensible. Problème réglé depuis 2 ans.

avatar frankm | 

Contient la puce A10 des iPhone 7 qui s'éteignent si la batterie faibli un peu. Voilà pourquoi

avatar MacMarc | 

C'est juste l'inverse: le processeur de l'iPhone est ralenti en cas de vieillissement de la batterie pour éviter qu'il plante en cas de forte sollicitation.

avatar Raynaud Kévin | 

Ouais il faut le brider pour éviter les extinctions inopinées ?

avatar frascorpion | 

J’ai un iMac 2012 Late et quelque fois s’éteint subitement donc obligée de débrancher la prise et rebrancher pour le rallumer !!!

Pénible ça ! La cause ? je ne sais pas ?

avatar Hinamori | 

@frascorpion

A mon avis tu as un soucis avec l’alimentation. On m’en avait déjà parlé, il faut changer cette pièce.

avatar frascorpion | 

@Hinamori

D’accord
Mais comment savoir si c’est vraiment ça ?

avatar Hinamori | 

@frascorpion

Difficile de le savoir sans avoir changé cette pièce malheureusement...

avatar MacMarc | 

Difficile à dire comme ça.
Ça pourrait tout aussi bien être un mauvais contact dans le bloc multiprises auquel il est branché ou au niveau de câble d'alimentation... Je vérifierais ça avant toute chose.

avatar klemanet | 

@frascorpion

Je suis passé le remettre en Apple Store (même modèle même année). Ils n’ont rien trouvé après l’avoir fait tourner une semaine non stop soit disant. Le problème est toujours là et apparaît de manière vraiment aléatoire. Seul moyen de pouvoir travailler longtemps dessus actuellement: débrancher le mac a chaque fin d’utilisation et vider la charge en restant appuyer sur le bouton de démarrage pendant quelques secondes une fois débranché

avatar tong | 

@frascorpion
Comme déjà dit probablement un pb d'alim. J'ai eu le même soucis, résolu en changeant l'alim d'origine par une LiteON (un remplacement par l'alim d'origine d'Apple ne fait que reporter le pb).
Tu as un thread très fourni ici https://discussions.apple.com/message/29372545?start=540&tstart=0
avec le tuto ifixit tu peux t'en sortir pour pas trop cher si tu es précautionneux… et si le pb vient bien ton alim… :)

avatar Madalvée | 

J’ai un sèche-cheveux Brandt et je n’ai pas ce souci.

avatar naarin | 

@Madalvée

Hahaha ?

avatar Giloup92 | 

@Madalvée
S'il accumule de la poussière, tu auras ce problème, comme j'ai eu.

avatar armandgz123 | 

Sur une machine pro ça la fou vraiment mal...

avatar fte | 

@armandgz123

Ce n’est pas une « machine pro ». C’est une machine qui s’appelle « pro ».

avatar armandgz123 | 

@fte

Oui enfin une machine avec de telle capacité (même si c’est un tout en un) quelqu’un travaillera déçu et risque de perdre son travail...

avatar fte | 

@armandgz123

C’était une boutade. Mais...

Le risque est le même sur une machine à 500 € qui s’arrête trois fois par jour. Perdre son boulot.

La taille ou le prix d’une machine ne détermine pas le risque.

Dans tous les cas ce n’est pas un comportement normal. À 500 € ou à 10’000 €.

avatar armandgz123 | 

@fte

Ah !

Oui tout à fait, mais le risque de perdre son boulot est moindre car souvent c’est word ou Excel qui sont utilisé et qui possèdent une sauvegarde automatique en temps réels,

Alors que sur iMac Pro, ce sont des logiciels plus puissant et gourmand qui je pense n’ont pas de sauvegarde comme Word ce qui m’a fou vraiment mal :/

avatar ziggyspider | 

Tu parles d'une sauvegarde automatique, en plantant il fait du bonneteau avec le texte !

avatar armandgz123 | 

@ziggyspider

Ah bon ?

avatar pocketalex | 

@armanddgz123

Photoshop et After Effect ont des outils de backup régulier et de récupération du travail en cours, je n'ai jamais perdu un seul travail ces 5 dernières années...

Par ailleurs, avant de critiquer le matos, il est impératif de sauver régulièrement son travail, Mac comme PC. Point. C'est juste pas possible autrement.

Bosser 8h sans sauver une seule fois... change de job ! Et pas dans un boulot impliquant un ordinateur

C'est comme ne pas backuper ses datas...

avatar armandgz123 | 

@pocketalex

D’accord je n’étais pas au courant. J’ai des collègues qui utilisent des logiciels de simulation où chaque phase peut durer plusieurs jours, si il y a un plantage, pas de sauvegarde.

avatar JoTaPé | 

@fte
Comme c'est une machine moderne, elle répond au nouveau paradigme Apple : "ça dépend" :-)

avatar Bigdidou | 

@armandgz123

"Sur une machine pro ça la fou vraiment mal..."

C'est le moins qu'on puisse dire.
C'est un peu la cata, là.
Apple va tout de même finir par donner raison aux plus pessimistes :(

avatar fte | 

@Bigdidou

"Apple va tout de même finir par donner raison aux plus pessimistes :("

C’est déjà fait, je le crains.

Apple n’est plus fiable, ça fait des années qu’Apple n’est plus fiable...

La meilleure machine d’Apple est le Mac mini. Je ne suis pas loin de le croire en tout cas.

avatar jazz678 | 

@fte
« Apple n’est plus fiable, ça fait des années qu’Apple n’est plus fiable.. »

Les études de consommateurs montrent le contraire

Quand une entreprise n’est plus fiable, les clients finissent par déserter. C’est très loin d’être le cas

On n’a aucune idée du nombre de machine affectées et certains tirent déjà des conclusions

avatar fte | 

@jazz678

"Les études de consommateurs montrent le contraire"

Je ne crois pas que les études consommateurs montre ça. Soit nous n’avons pas lu les mêmes, soit nous n’avons pas la même lecture des chiffres.

avatar ForzaDesmo | 

@jazz678

«Les études de consommateurs montrent le contraire
Quand une entreprise n’est plus fiable, les clients finissent par déserter. C’est très loin d’être le cas
On n’a aucune idée du nombre de machine affectées et certains tirent déjà des conclusions
»
Pour preuve c'est maintenant devenu très courant depuis ces dernières années. Et cela fait une machine et un problème de plus. Et il y a toujours des personnes pour nous sortir ce genre de réflexion. Combien de personne pensent à switcher malgré leur amour pour le système pommé ? Combien de personne sauteraient sur un hackintosh si on pouvait trouver des machines toutes faites ?
A l'heure actuel il y a plus de chance de tomber sur une machine neuve à problèmes que le contraire. C'est vraiment une descente.
Ca me rappelle mon iMac 27" 2011 qui avait se symptôme qui devenait de plus en plus fréquent jusqu'au jour ou la carte mère (CG) a lâché.
Aujourd'hui j'ai un MBP 15" (2018) et je suis là à prier pour que le clavier ne me lâche pas et en prenant toutes les précautions possibles avec une protection et une façon un style de frappe très "tout en douceur".
Honnêtement je suis triste de voir Apple prendre cette pente ?.
Allez les gars !!! Bougez-vous un peu, remettez-vous un peu en cause pour votre honneur et pour l'image de la marque !!!

avatar jazz678 | 

@ForzaDesmo

« Combien de personne pensent à switcher malgré leur amour pour le système pommé ? Combien de personne sauteraient sur un hackintosh si on pouvait trouver des machines toutes faites ? »

Chiche. Combien ?

« A l'heure actuel il y a plus de chance de tomber sur une machine neuve à problèmes que le contraire. C'est vraiment une descente. »

Tu sors ça d’où ?

« Honnêtement je suis triste de voir Apple prendre cette pente »

Honnêtement ne t’en fait pas trop pour elle

avatar oomu | 

On ne s'en fait pas pour Apple, on est Triste, c'est tout ;)

Dans le même genre, je m'en suis jamais fait pour Microsoft, je suis horrifié, c'est tout :)

avatar ForzaDesmo | 

@oomu

Exactement ?
Comme quoi ce que je dis est compréhensible par celui qui veut bien se donner la peine de comprendre. Merci @oomu.

avatar pagaupa | 

@ForzaDesmo

L’imac 27 2011! Un grand moment pour moi...celui qui m’aura détourné d’Apple, la suite n’aura été que de mauvaises expériences...

avatar byte_order | 

@jazz678
> Quand une entreprise n’est plus fiable, les clients finissent par déserter.

Quand passer à la concurrence est assez indolore.
Quand un paquet de vos logiciels et, ne nous mentons pas, vos habitudes sont fortement dépendant d'une plateforme particulière, migrer ailleurs n'est pas indolore.

Hors le niveau de captivité par Apple n'est pas que lié aux bons sentiments. Y'a un certain nombre de choses qui sont volontairement - et parfois même arbitrairement - faite pour rendre l'idée d'aller voir ailleurs plus couteuse.

Les exemples d'entreprises dont la qualité n'est pas au top mais dont il est difficile pour la clientèle de faire jouer la concurrence sont légions dans l'histoire du commerce.
Exemple : Microsoft dans les entreprises...

avatar pagaupa | 

@jazz678

Toujours à défendre son bébé APPLE, de plus en plus handicapé...

avatar jazz678 | 

@fte

« "Apple va tout de même finir par donner raison aux plus pessimistes
C’est déjà fait, je le crains. »

Par définition les plus pessimistes perçoivent tout négativement et n’attendent qu’une chose : avoir des éléments qui alimentent leur pessimisme.

Il ne leur en faut pas beaucoup

avatar byte_order | 

@jazz678
> Par définition les plus pessimistes perçoivent tout négativement

Effectivement

> et n’attendent qu’une chose : avoir des éléments qui alimentent leur pessimisme.

Euh, ça c'est votre définition.
Y'a des pessimistes qui n'attendent d'avoir des éléments alimentant leur pessimisme.
Par ailleurs, tous les pessimismes ne sont pas forcément dans l'erreur.
Croire qu'il suffit de voir la vie d'une manière positive pour qu'elle le devienne relève de la naïveté.

On peut parfaitement être pessimiste sur un sujet particulier *et* avoir raison de l'être : les éléments qui viennent le confirmer n'alimentent pas le pessimisme, ils confirment seulement qu'il était fondé.

> Il ne leur en faut pas beaucoup

C'est vrai.
Mais à contrario, il en faut beaucoup à l'optimiste pour ouvrir enfin les yeux sur une réalité qu'il refuse de voir depuis très longtemps.

Dans les deux cas, la vue peut être erronée comme correcte, c'est juste sur que cette vue se focalise sur l'observation du négatif ou du positif. Le focus entraine un effet tunnel, cela ne veut pas dire que ce qui est observé est faux, mais que ce qui n'est pas observé vous échappe.

Rien de plus, rien de moins.

avatar jazz678 | 

@byte_order

« c'est votre définition. »
Y'a des pessimistes qui n'attendent d'avoir des éléments alimentant leur pessimisme. »

Ok. Ce que je voulais dire c’est qu’on est par définition plus sensible à des éléments ou arguments négatifs.

« Par ailleurs, tous les pessimismes ne sont pas forcément dans l'erreur. »

Je ne dis pas le contraire. Par contre ils ne verront que le verre à moitié vide ?

« Croire qu'il suffit de voir la vie d'une manière positive pour qu'elle le devienne relève de la naïveté. »

Je te jure que ça aide. Ne serais-tu pas un peu pessimiste?

« Mais à contrario, il en faut beaucoup à l'optimiste pour ouvrir enfin les yeux sur une réalité qu'il refuse de voir depuis très longtemps. »

Il s’en f.... il souffre moins puisqu’il est optimiste ?

avatar byte_order | 

@jazz678
> Je ne dis pas le contraire. Par contre ils ne verront que le verre à moitié vide ?

Si vous considérer que le verre est toujours à moitié plein ou à moitié vide, c'est qu'aucun camp n'est encore dans le vrai.
Lorsque ce sont les pessimistes qui se révèlent être ceux qui étaient dans le vrai, par définition le verre n'est plus à moitié vide, il est nettement plus vide que plein.

> Je te jure que ça aide. Ne serais-tu pas un peu pessimiste?

Cela dépend des sujets.
Sur l'état de la planète, je suis effectivement pessimiste, et je pense sincère que "voir" la vie de manière positive ne suffira pas, au contraire je pense que c'est même une cause du problème que de croire que la "vie" trouvera bien une solution à notre place.

> Il s’en f.... il souffre moins puisqu’il est optimiste ?

Précisément.
On confond souvent optimiste vs pessimiste avec la cigale et la fourmi.
Dire que l'hiver viendra (hello Game Of Thrones...) c'est pas être pessimiste mais responsable.

avatar fte | 

@jazz678

"Ne serais-tu pas un peu pessimiste?"

Parfois, être pessimiste est la solution au problème.

Je roule à 200 sur l’autoroute, il pleut, mais tout va bien, les accidents sont rares sur l’autoroute. L’optimisme peut tuer. Remplace l’autoroute par l’écologie.

avatar Bigdidou | 

@fte

"Parfois, être pessimiste est la solution au problème"

C'est surtout une question de point de vue qui tient à pas grand chose.
Par exemple, les suisses optimistes pensent qu'ils vont gagner le Mondial.
Alors que dans le reste du monde, ce sont les gens vraiment très pessimistes qui pensent ça.
Je dis ça...

avatar ForzaDesmo | 

@Bigdidou

«C'est surtout une question de point de vue qui tient à pas grand chose.
Par exemple, les suisses optimistes pensent qu'ils vont gagner le Mondial.
Alors que dans le reste du monde, ce sont les gens vraiment très pessimistes qui pensent ça.
»
Incontournable. ?

avatar fte | 

@Bigdidou

"Je dis ça..."

Excellent ! ⚽️

avatar jazz678 | 

@fte

« Parfois, être pessimiste est la solution au problème.
Je roule à 200 sur l’autoroute, il pleut, mais tout va bien, les accidents sont rares sur l’autoroute. L’optimisme peut tuer »

Tu confonds pessimisme et prudence. Optimisme et inconscience.
Ce n’a juste rien à voir

avatar occam | 

@fte

"La meilleure machine d’Apple est le Mac mini."

La preuve, les tentatives d’Apple de l’assassiner par indigence. Preuve aussi, les prix encore obtenus par les modèles 2012.

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

« C'est un peu la cata, là. »

Ben voyons...
C’est ressassé depuis des années et Apple se porte à merveille

avatar occam | 

@jazz678

"Apple se porte à merveille"

Sans doute.

Il ne vous aura cependant pas échappé que la discussion porte sur la fiabilité — ou la défaillance — d’un modèle d’iMac vanté par Apple comme outil de travail destiné aux utilisateurs nécessitant des performances substantielles et consistantes.

L’assise financière de l’entreprise n’est pas le sujet de la discussion. Et vous le savez très bien.
On peut tout à fait considérer que l’actuelle plateforme Mac est compromise, et son devenir discutable, sans préjuger globalement de l’avenir radieux d’Apple, du moins tant que les iBidules iOS et leurs échoppes attenantes continueront à chier des montagnes de cash.

Alors, allez dire la bonne parole à ma collègue architecte, dont l’iMac Pro — elle en était si fière ! — joue la narcolepsie en plein rendering final de Vectorworks (pas donné non plus) juste avant la présentation qui devait définir sa carrière.
En sortant, veillez à vous procurer un steak pour votre oeil au beurre noir.

avatar jazz678 | 

@occam

« Il ne vous aura cependant pas échappé que la discussion porte sur la fiabilité — ou la défaillance — d’un modèle d’iMac vanté par Apple comme outil de travail destiné aux utilisateurs nécessitant des performances substantielles et consistantes. »

Jeu a l’impression que vous partez du postulat que tous les iMac pro seraient défaillants. A ce stade je ne généraliserais pas. Nous n’avons aucune idée de l’ampleur des pannes.
Ensuite les performances d’une machine ne sont absolument pas inversement corrélées à la fiabilité. En clair ce n’est pas parce qu’un ordinateur est très performant qu’il ne devrait pas tomber en panne (je ne minimise pas la panne pour autant).

« L’assise financière de l’entreprise n’est pas le sujet de la discussion. Et vous le savez très bien. »

Ce n’est pas le sujet de départ effectivement mais dans le domaine qu’est celui d’Apple, la fiabilité des appareils est un un paramètre majeur ayant un impact direct sur la bonne santé de l’entreprise. Je réfute le fait de tirer une conclusion générale sur la fiabilité de l’entreprise à partir de pannes signalées sur des forums, qui par définition, drainent plus de gens qui ont des raisons (bonnes ou mauvaises) de se plaindre.

« On peut tout à fait considérer que l’actuelle plateforme Mac est compromise, et son devenir discutable, sans préjuger globalement de l’avenir radieux d’Apple, du moins tant que les iBidules iOS et leurs échoppes attenantes continueront à chier des montagnes de cash. »

Chacun peut considérer ce qu’il souhaite sans que ce soit forcément la réalité.

« Alors, allez dire la bonne parole à ma collègue architecte, dont l’iMac Pro — elle en était si fière ! — joue la narcolepsie en plein rendering final de Vectorworks (pas donné non plus) juste avant la présentation qui devait définir sa carrière. »

Ce que je lui dirait c’est qu’au lieu de râler, elle gagnerait à contacter le SAV pour faire constater le problème et qu’on lui trouve une solution.

avatar occam | 

@jazz678

"au lieu de râler, elle gagnerait à contacter le SAV pour faire constater le problème"

Elle l’a fait. Après moultes esquives du SAV — auxquelles les vôtres n’ont rien à envier — elle se trouve à la même enseigne que tous les autres clients d’Apple affligés par ce problème : étiologie inconnue, pas de solution en vue, et surtout perte abyssale de confiance dans son outil de travail. Fan d’Apple depuis son premier iMac Bondy Blue il y a vingt ans, ce Mac sera son dernier. Parce qu’il en va de son gagne-pain.

Qu’il ne faille pas généraliser, on se le tient pour dit.
Mais la personne victime du genre de défaillance décrite ici l’est à 100%. Et c’est sur ces cas-là qu’une entreprise comme Apple est jugée. Sur son aptitude à résoudre le problème, comme sur son attitude : minimiser et relativiser, ou se mettre d’abord à la place du client.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR