Fusion Drive : explications et essais sur un "ancien" Mac

La redaction |
Apple a présenté Fusion Drive en même temps que ses nouveaux iMac et Mac Mini, proposant en option de combiner dans une même unité de stockage logique un SSD et disque dur conventionnel..



Mais le groupe a précisé dans le même temps qu’il s’agissait d’une fonction logicielle, à savoir gérée par le système d’exploitation - OS X - indépendamment du matériel. Une vraie surprise qui n’a pas manqué de mettre en émoi bon nombre de bricoleurs, à commencer par ceux qui ont déjà remplacé le lecteur optique SuperDrive de leur MacBook Pro ou Mac Mini pour doter leur machine d’un SSD complété par un disque dur traditionnel. Comment ça marche ? Comment l'installer ? Explications !



Fusion Drive : Apple s'inspire du monde de l'entreprise


De fait, avec Fusion Drive, Apple emprunte au monde de l’entreprise : dans cet univers où le stockage est contraint par une triple exigence d’économie, de sécurité et de performances, les données informatiques sont confiées à des systèmes de stockage qui, connaissant les ressources physiques dont ils disposent - disques durs lents, disques durs rapides, SSD - optimisent en continu le placement des données sur ces différents supports en fonction de la demande.

Les SSD restant plus onéreux que les disques durs conventionnels, il serait dommage d’en peupler intégralement une baie de stockage alors que, en réalité, seule une portion des données stockées sont sollicitées suffisamment souvent pour justifier le recours au SSD. En outre, procéder à cette répartition - ce tiering - manuellement serait à tout le moins contraignant. Attention : on parle bien là de stockage, pas de sauvegarde et encore moins d’archivage.



Si Fusion Drive fait bien de l’auto-tiering et non pas du caching - ce qui reviendrait à dupliquer certaines données et non pas seulement à les déplacer - la question demeurait de savoir s’il s’appuyait sur des ressources matérielles, comme le contrôleur SATA, ou uniquement sur le système d’exploitation. En effet, les contrôleurs SATA des Mac récents, signés Intel, intègrent une technologie baptisée Smart Response qui pourrait faire penser à Fusion Drive. Mais il semble que ce ne soit pas le cas.

Le véritable responsable de Fusion Drive semble être CoreStorage, introduit par Apple avec Lion, et jusqu’ici principalement utilisé par FileVault, pour le chiffrement du disque dur. Mais CoreStorage est bien plus que cela. Comme l’explique Apple, CoreStorage est avant tout un gestionnaire de volumes logiques : une couche d’abstraction entre des ressources de stockage - disques physiques, partitions de disques physiques, images disques, ensemble RAID logiciel... - et... des volumes de stockage qui seront utilisables par OS X, après initialisation du système de fichiers. Cette couche d’abstraction définit quatre types d’objets : groupe logique, volume physique, famille logique, et volume logique.

Le groupe, c’est un ensemble de ressources. Par exemple : deux disques durs ou une partition d’un disque et un disque dur complet. Autant de ressources «brutes» que CoreStorage appréhende sous le nom de volume physique. Partant, un groupe peut être utilisé pour générer une ou plusieurs familles logiques : elles contiennent les propriétés qui seront communes à tous les volumes logiques qui seront générés à partir d’elles, le chiffrement intégral du volume, par exemple. Enfin, le volume logique est donc généré à partir d’une famille. Il lui sera appliqué un système de fichiers et OS X pourra alors l’exploiter.

Avec Fusion Drive, l’idée est donc de créer un groupe logique à partir d’un SSD et d’un disque dur traditionnel, pour ensuite en retirer une famille logique puis un volume logique. C’est CoreStorage qui semble donc censé se charger de l’optimisation du placement des données, au sein du groupe logique, pour fournir les meilleures performances.

Installation de Fusion Drive : pas à pas


Nous avons essayé de le faire avec un MacBook Pro 8,1 (13 pouces) datant de début 2011. Avec succès. Celui-ci est doté d’un SSD OCZ Agility 3 de 64 Go, ainsi que d’un disque dur de 320 Go - avec lequel la machine était livrée d’origine. Le SSD a été installé à la place du disque dur; ce dernier a quant à lui pris celle du SuperDrive. Initialement, cette configuration permettait de réserver le SSD à OS X - pour le swap notamment, un important facteur de ralentissement malgré les 8 Go de mémoire vive de la machine - et aux applications. Le dossier utilisateur était resté sur le disque dur d’origine. Cette configuration s’avère globalement satisfaisante avec des délais de démarrage très courts, des ralentissements liés à la mémoire virtuelle (et donc au swap) insignifiants, et des lancements d’applications très rapides. Sauf... pour les applications utilisant massivement des données stockées sur le disque - du cache... - dans la bibliothèque.



C’est notamment le cas de Reeder qui stocke un cache des flux RSS fortement générateur de ralentissements à son lancement. La promesse de Fusion Drive, dans ce contexte, c’est celle de la disparition de ces derniers petits désagréments. Nous nous sommes inspirés des travaux de Patrick Stein, et qu’il a partagés sur son fil Tumblr.

Mais la création d’un groupe logique est un processus destructif. Dès lors, une sauvegarde complète de la machine s’impose, avec Time Machine ou Carbon Copy Cloner. Celle-ci réalisée, nous avons redémarré le MacBook Pro sur la partition de restauration de Mountain Lion, Recovery HD, pour accéder au Terminal et pouvoir utiliser librement la commande diskutil : après redémarrage sur Recovery HD, il suffit de dérouler le menu Outils >> Terminal.

Partant de là, il est nécessaire de retrouver les partitions et disques à utiliser, c’est la commande diskutil list, lancée dans le Terminal, qui nous fournit ces informations. Dans notre cas, nous avons identifié la partition disk0s2 - celle du SSD sur laquelle OS X est installé - et disk1 - le disque dur. Ces informations en main, on peut passer à l’étape suivante et lancer la création du groupe logique avec la commande diskutil cs create Fusion Drive disk0s2 disk1.

Cette commande indique à CoreStorage de créer un groupe logique baptisé «Fusion Drive» à partir de la partition disk0s2 du SSD et du disque dur dans sa totalité. Les partitions existantes de ce dernier sont détruites.

Le processus de création du groupe ne dure que quelques secondes. La commande diskutil cs list permet de vérifier qu’il s’est correctement déroulé et que le groupe logique voulu est bien créé. Surtout elle permet de récupérer son identifiant unique (UUID) qui sera indispensable pour la suite.



Commande suivante : diskutil cs createVolume <UUID> jhfs+ Fusion HD 100%

Celle-ci indique à CoreStorage de créer un volume logique baptisé «Fusion HD» et initialisé avec le système de fichiers HFS+ journalisé, à partir du groupe précédemment créé, en occupant 100 % de l’espace disponible sur ce groupe.

Quelques minutes plus tard, le processus est terminé. Nous refermons le Terminal pour revenir à l’accueil des outils de restauration et lancer l’installation de Mountain Lion sur le nouveau disque qu’il nous propose : Fusion HD.

Les essais de Patrick Stein ont montré, de manière technique, un fonctionnement conforme aux attentes, sur sa machine. De notre côté, force est de constater qu’après installation et restauration, le MacBook Pro s’avère aussi réactif qu’avant l’opération : OS X et les applications sont bien sur le SSD. Mais, surtout, certains petits ralentissements ont disparu : par exemple, Reeder se lance désormais en un clin d’oeil.

Ces premiers essais semblent concluants, pour le moment... Notez d'autre part que le TRIM est parfaitement compatible avec Fusion Drive. Nous avons réussi à réactiver cette fonctionnalité avec TRIM Enabler.

Durant le week-end, nous tenterons l’expérience avec une autre machine : un Mac Mini 4,1 (mi-2010), avec un modeste processeur Intel Core 2 Duo cadencé à 2,4 GHz. Plus intéressant : son contrôleur disque n’est pas signé Intel comme celui du MacBook Pro; il est produit par Nvidia et n’embarque donc pas la technologie Smart Response. Nous verrons comment se déroule l’opération.

Sur le même sujet :
- Apple donne des explications sur Fusion Drive
- Fusion Drive : comment ça marche ?

Tags
avatar globeman | 
Aviez vous déjà un système sur 2 disques avant la manie? moi j'ai déjà mon SSD installé avec Lion dessus et les comptes utilisateurs sont sur le HD. J'aimerai faire la manip du fusion drive pour s'implifier tout ça, c'est la restauration de time machine qui me fait peur. Je vais en profiter pour passer sur montain lion
avatar Irae00 | 
@BeePotato : merci des conseils, finalement j'ai réussi à récupérer mon système d'un côtéi par mon autre Mac et de l'autre en faisant des restaurations sauvages des dossiers individuellement (genre importer mon dossier utilisateur et créer un compte du même nom, je les ai relié et supprimé le compte provisoire, tout fonctionne). En fait le fin mot de l'histoire c'est que Time Machine n'avait pas sauvegarder le dossier Application ni Library... Pourtant je lui avais bien demandé de sauvegarder tout le disque, je ne sais pas pourquoi cette limitation... Sinon le Fusion Drive à l'air de bien fonctionner, le système à l'air aussi réactif qu'avant, et je n'ai plus à me soucier de quel dossier va sur quel disque, et mon système à l'air bien plus stable avec un Mountain Lion tout neuf, il avait pas dû supporter de passer directement de 10.6 à 10.8 ! Cheers
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Tester avec succès sur mon iMac 27 2011 sur lequel j'avais ajouté un SSD 256 Go Vertex3. J'ai juste suivi la procédure décrite et c'est nickel !! Juste restaurer derrière depuis sauvegarde Timemachine. Bien plus simple à gérer avec un seul drive ;-)
avatar nicolasvan | 
ça vaut vraiment la peine de passer à Fusion Drive quand je gérais déjà tout avec des Symbolic Link ? iMac 27' SSD 250 HDD 1T
avatar stefdefrejus | 
Pour info pour Fusion Drive et Bootcamp il y a une astuce. J'ai un SSD 256 Go dans l'iMac avec 1 partitions MacOS et une Windows. J'ai testé la manip ci dessus en ne mettant dans le groupe Fusion Drive que la partition MacOs et le DD interne (1To). Donc l'idée est d'installer Windows AVANT de créer le FusionDrive ;)
avatar BeePotato | 
@ electarus : « ce que je n'aime pas c'est qu'on soit obligé de changer l'efi avant de mettre l'os que je veux. » Bizarre… Sur un PC, ça n’a jamais semblé déranger personne d’installer un autre boot manager que celui d’origine avant d’installer Linux (ou quoi que ce soit d’autre que Windows). Pourquoi cela paraît-il choquant sur un Mac ? Pourquoi cela est-il présenté comme Apple tentant de nous retirer la propriété complète de nos machines, alors même qu’Apple ne fait rien pour empêcher l’installation d’un boot manager alternatif ? Il s’agit juste d’un processus normal dès lors qu’on veut installer un OS qui n’est pas complètement adapté à la machine sur laquelle on veut le faire tourner.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
J'ai un iMac 24' mi-2007 avec le disque de 320Go plein. J'ai envie d'essayer un Fusion Drive avec le disque dur 320Go interne + un disque externe en firewire pour étendre la capacité. Ca devrait mieux marcher que de booter sur le firewire externe seulement ?
avatar Irae00 | 
@ofthesun9 : pourquoi booter sur le firewire ? Ton système est installé sur le 320Go interne a priori non ? Ton disque Firewire ne vient qu'en complément non ?
avatar pierrot99 | 
C'est marrant cet article vient de me faire comprendre que si je commandais un FusionDrive, j'avais 2 disques, un SSD et un HD … Jusqu'à maintenant j'étais persuadé qu'il s'agissait de SSHD type Seagate Momentus Hybrid qui inclut dans un seul boitier HD+SSD et qui inclut une techno qui fait la même chose, à savoir stocker les données les plus utilisées dans la flash .. et ce de façon indépendante de l'OS. A quand un comparatif et une comparaison performance/prix et surtout fiabilité entre ces 2 technos ? Que se passe-t-il si on a des morceaux d'OSX sur le SSD, d'autres moins utilisés sur le HD et que le HD casse … ? La restauration TimeMachine … ? à vérifier avant de lui confier des données vitales :-) Maintenant combiner plusieurs volumes physiques en un volume logique, ça existe depuis longtemps (de mémoire je le faisais sur NT3,51 c'est dire), mais là on a ajouté le fait que le système peut gérer différentes qualité de support. Intéressant.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@fabricio33 merci ;)
avatar electarus | 
@BeePotato : pk tu dis qu'il est pas completement adapté à notre machine? C'est 100% compatible je ne comprend pas. Sur pc, le boot manager par default de la plus part des distros est grub, et lui il est compatible avec un pc et est integré dans l'image disque, il pourrait l'etre chez mac mais apple bride. Mais le pire c'est que dans bootcamp apple nous bride à uniquement windaube seven, xp c'est fini! Oui je sais on peut encore l'installer mais bootcamp etait plutot pas mal la dessus et bien on peut l'oublier.
avatar iBook 68 (non vérifié) | 
J'espère juste que ce sera plus fiable que la bascule automatique des cartes graphique de mon MacBook Pro... Dans le style fonction pourrave, j'ai jamais vu pire, ça me plantait complètement le Mac avec extinction forcé pour reprendre la main. Je n'utilise plus que la carte NVDIA et depuis c'est nickel.
avatar Irae00 | 
@pierrot99 : si j'ai bien compris la Keynote tu n'auras pas exactement deux disques, tu auras un HD classique et des puces de Flash soudées quelque part directement sur la machine. En gros, un Macbook Air avec un DD classique en plus. Quant à OSX il s'installera exclusivement sur le SSD, la force de Fusion par rapport au simple montage de volume logique c'est qu'il gère automatiquement le déplacement des fichiers non système en fonction de ceux qui sont le plus utilisés, et cela en transparence (comme le fait le Momentus XT d'ailleurs il me semble, sauf que sur 4Go tu ne met pas grand chose). Là tout de suite l'avantage que j'ai vu et qui m'a fait sauté le pas de la manip' (avec le fait que je voulais réinstaller mon système proprement) c'était que je laissais toujours quelques Go de libre sur mon disque de démarrage (SSD) au cas où je voulais y transférer un projet de travail ou simplement pour télécharger ce que je veux dans une journée sans avoir à déplacer un fichier de ce disque vers l'autre. Là c'est automatique, je mets tout sur le même disque, et je ne me soucie plus de la gestion de ces fichiers. Je ne pense pas que ce soit révolutionnaire (le nom est bien choisi quand même pour le faire croire) mais du coup la facilité permet de proposer de nouvelles solutions au grand public en toute simplicité. Et bien moi aussi j'apprécie la facilité au quotidien ;)
avatar Irae00 | 
@iBook 68 : il y en a qui aimeraient bien avec ce type de problème sur les MBP Retina 13" ^^ (je plaisante bien sûr)
avatar pierrot99 | 
@Irae00 Ah ok, toi tu as compris une 3ème chose … le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'est pas très clair de la part d'Apple, donc 3 possibilités: - flash soudée + HD - disque SSD + HD - disque SSHD hybride Perso je pense cependant que c'est la 2ème solution, car la première implique que toutes les cartes mères supporte de la flash soudée, ce qui ne me semble pas évident et pas souple pour Apple. Par contre la dernière génération du Momentus à 8gb de flash, et surtout c'est de la SLC, pas de la MLC comme pour 95% des SSD du marché, donc vraiment de la flash conçu pour 10 fois plus de cycles ecriture/lecture et donc plus apte à ces incessants déplacements de données. Ce qui est intéressant c'est qu'en fait FusionDrive est une techno logicielle qui peut (cet article le démontre) s'appliquer à un SSD + HD existant, et ça c'est plutot bien. Reste la question de la fiabilité de tout ça, surtout comme je disais, que se passe-t-il si on a des morceaux d'OSX sur les 2 disques et qu'un des 2 crashe … C'est clair que sans TimeMachine, c'est un peu roulette russe.
avatar Irae00 | 
Pour répondre (à nouveau) à ton dernier paragraphe, Apple a bien précisé que les fichiers systèmes seront sur le SSD. Contrairement au Momentus, il y a assez de place sur l'option d'Apple ;) pas besoin de disperser les fichiers systèmes sur les deux disques. Par contre le reste des fichiers migrent du SSD vers le HD. De plus Time Machine est sensé être totalement fonctionnel pour recouvrer un Fusion HD (encore une fois ça a été précisé par Apple). Mes récents déboires avec Time Machine n'étaient nullement lié à une sauvegarde de Fusion Drive. Je vais essayer de retrouver l'info pour la flash soudée...
avatar pierrot99 | 
@ Irae00 Ok intéressant tout ça :) Je vais peut être tenter sur mon macbook pro qui a depuis plus de 2 ans un SSD Intel et le DD d'origine …
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Irae00 Oui, je boot actuellement sur le DD interne de 320Go (plein) et je me sers du FireWire pour faire de la place manuellement. J'aimerais n'avoir qu'un seul volume, et donc soit je boot sur le firewire et j'abandonne l'utilité de mon DD interne, soit j'essaye Fusion drive pour mixer les deux ( et utiliser automatiquement le plus rapide des deux pour les fichiers souvent utilisés)
avatar jokoe | 
Si je comprends bien, CoreStorage = Logical Volume Manager. Et ce n'est apparu qu'avec Lion ? Ça doit faire plus de 10 ans que ça existe sous Linux... Ah, wikipedia me souffle 1998, soit ... 14 ans. Mieux vaut tard que jamais...
avatar yopp | 
Et qu en est il de l autonomie? Que je suppose que dans le cas d un montage classique ssd + hd dans un MBP, le hd ne tourne pas en continu (pas chez moi en tout cas) alors que avec Fusion Drive, les 2 doivent fonctionner tout le temps...
avatar Irae00 | 
@pierrot : c'est justement avec un Intel 160Go que j'ai fais la manip, il était dans mon MBP avant et je l'ai transféré dans mon MacMini @Jokoe : ils ont peut-être fait ça tard mais ils ont fait ça bien non ? Je ne sais pas si il y a d'autres équivalents à Fusion Drive à part la solution d'Intel ?
avatar hadrien.eu | 
@electarus : Appele moi comme tu veux si ça te fait plaisir. En attendant, quand je suis confronté à un problème, je cherche une solution et je me débrouille au lieu de remettre tous les torts sur Apple qui n'en a évidemment rien a foutre que tu ne puisses pas installer Linux sur ses machines. C'est pas son problème. C'est celui des revendeurs de distrib. Donc tu vas sur le forum d'Ubuntu, tu cherches et si tu trouves pas, tu te plains auprès de la communauté Linux, ces fainéants, qui n'ont pas daigné anticiper ton problème.
avatar hadrien.eu | 
@electarus : 'ce que je n'aime pas c'est qu'on soit obligé de changer l'efi avant de mettre l'os que je veux.' T'es bien obligé de foutre grub sur un PC. Et alors, t'as chialé auprès de IBM ?
avatar Irae00 | 
@ofthesun9 : ben tente donc Fusion Drive, ça a bien marché pour Patrick Stein avec son disque USB alors pourquoi pas, mais blinde quand même bien Time Machine au cas où ;)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Comment CoreStorage sait-il quel est le disque le plus rapide ? Il faut que ce soit le premier lors de la création du Volume, ou bien y-a-t-il une détection faite par OS X ? Question subsidiaire : peut on rajouter ultérieurement un PV à un Groupe déjà créé ? Ce serait TOP !
avatar momolerobot | 
Je m'étonne du silence de MACBIDOUILLE sur ce sujet. Donc pour ma part je resterai prudent et attendrais un article de leur part où d'un site qui aura fait tous les tests : bootcamp, partition multiples, etc...
avatar synystrale | 
Bonjour, j'ai besoin de votre aide, je bloque au niveau du terminal : 1) j'ai recovery 10.8 et non pas hd qui s'affiche... Je boot dessus! 2) je n'ai pas outil mais utilitaire pour trouver le terminal! 3) lorsque je tappe dedans: "diskutil list" , il me dit commande not found !!! Ou ai-je fait une erreur?? Merci beaucoup d'avance.
avatar synystrale | 
J'y suis parvenu mais désormais il me dit couldńt unmount disk...
avatar Irae00 | 
@synystrale : j'ai dû me débrouiller également sans trop connaitre le Terminal pendant ma "démerde", alors je vais essayer de t'aider : - tu ne peux pas "unmounter" ton disque si tu es actuellement dessus : il faut que tu démarre à partir d'une clé USB, ça simplifie les choses - fais bien la différence entre tes volumes physiques et tes volumes logiques - lorsque tu fais juste "diskutil" il te donne toutes les actions que tu peux faire avec cette fonction, pareil si tu tapes "diskutil corestorage" En gardant ces 3 choses à l'esprit tu devrais comprendre le système et te débrouiller tout seul, perso j'y connaissais rien mais avec de la concentration (et un peu de chance) on s'en sors Bon courage
avatar synystrale | 
En effet il fallait passer par la clef boutable de mountain lion... Merci beaucoup pour ton aide!!!
avatar momolerobot | 
Bon jai craquė et essayė et malheureusement... La premiere ligne fonctionne sans soucis La deuxieme ligne elle bloque pendand des heures avec un 10, 20, 30%...... Donc un control c Apres depuis uitlitaire disque je vois bien le disque fusion drive mais un repair dure des heures et obligė de le stopper. Ensuite impossible de refaire les manip : ll indique qu'il existe deja un lv Si je fais un diskutil cs list jai bien un lv avec un uuid J'utilise celui ci pour leffacer par un diskutil cs deletevolume mais la encore erreur. Donc fusion drive pour moi ne fonctionne pas ! HELP Macbookpro 15 pouces i7 2ghz fev 2011 avec samsund ssd 830 256 go et dd hm100ui 1To
avatar globeman | 
Manip faite et tout fonctionne parfaitement, par contre utilitaire de disque ne marche plus , pareil chez vous? À priori l'utilitaire fourni avec les Mac avec option fusion drive est spécifique
avatar Dagda-Esus | 
momolerobot, j'ai fait pas mal de tests sur mon macbook pro 15pouces 2011 (on a le même appriorit) Premièrement, il faut spécifié la partition sur le disque pour que la création de volume marche (ce qui à échouer chez toi donc ;)) Deuxièmement, si on foire à un endroit il faut un osx 10.7 bootable pour reformatter les disques dur avec simplement l'utilitaire de disque (sous 10.8, ça marche pas et sous 10.7 les commandes de création de fusion drive marchent pas !) Troisièmement, pour ma part, après création du fusiondrive, j'ai put copié une copie d'un système fraichement installé (que j'avais gardé sur le HDD), mais elle n'a jamais voulut démarré, de même, lancé l'installation depuis l'installeur dans l'osx bootable ne marche pas. Il ne me reste qu'à essayé de booté sur un installeur, faire les commandes dans le terminal puis lancé l'installation directement et voir si ça marche... mais j'ai peu d'espoir. Ce modèle aurait un soucis particulier dans l'efi (d'où les problèmes de boot) ou j'ai simplement pas de chance ? :(
avatar Mehuneau | 
Dagda-Esus il y a bien un problème sur ton MBP, mais pas dans l'EFI : dans le correcteur orthographique. ;-)
avatar Totophe | 
Attention la commande c'est : diskutil cs create Fusion\ Drive disk02 disk1
avatar trueRock | 
Merci pour cet article, je viens d’installer un SSD à la place du DD et le DD à la place du lecteur optique et de mettre en place fusion drive sur mon MacBook Pro début 2011. Petite précision cependant (je ne sais pas si cela a été dit), mais je ne suis pas arrivé à mettre fusion drive sur un disque protégé par FileVault, en effet, FileVault utilise Core Storage et il faut enlever FileVault pour mettre en place fusion drive.
avatar munkyno | 
Merci MacG et Mac bidouille aussi pour le bon tuto sur le démontage de l'iMac. Installation d'un crucial M4 512Go dans mon imac27' de 2011 de 1To hier avec la nappe SATA d'ifixit. Puis installation de tout ça en fusion drive. J'avais mon système sur disk1s2 et mon SSD sur disk0, et la ligne de code pour conserver l'espace est: diskutil cs create "Fusion Drive" disk0 disk1s2 puis la commande suivante : diskutil cs createVolume [UUID] jhfs+ "Fusion HD" 100% Tout c'est bien passé. Puis dans la foulé j'ai restauré ma backup time machine. Quelques heures après, mon iMac redémarre comme un grand garçon. J'ai activé le Trim avec le petit soft "Trim Enabler". Et maintenant TOUT EST OK !! HD de 1,5To. Un seul truc que j'arrive pas à faire c'est la mise a jour du firmware du crucial M4... IMPOSSIBLE de faire un CD bootable avec leur fichiers. Soit je suis très bête, soit y'a un truc qui va pas. si quelqu'un a une solution... je suis preneur ! [EDIT] j'ai réussi la MAJ du firmware... en gravant l'image iso en dmg.
avatar clark37000 | 
Bonjour SSD en disk0 et DD avec montain lion en disk1 mais la commande diskutil cs create Fusion Drive disk0 disk1 ne fonctionne pas. J'ai essayé en changeant l'ordre des disques en modifiant le texte comme l'on fait certain (rajout de guillemet enlever un espace) mais rien je bloque il me dit Couldn't unmount disk HELP merci
avatar clark37000 | 
je sèche littéralement à la dernier étape. je pense que ma création de fusion drive a fonctionné car quand je tape diskutil cs list il me donne un groupe Fusion drive avec le deux disques en dessous (par contre le groupe family comme sur votre exemple n'apparait pas) je prend l'UUID du groupe en haut mais rien a faire il refuse de le formater en faisant diskutil cs createVolume jhfs+ "fusion HD" 100% je veux bien de l'aide après 5 heures je suis au bord de la crise de nerf. merci
avatar sveireman | 
Ca marche merveilleusement bien ! Configuration : iMac 27" de 2011 i5 de 2.7 Ghz - SSD Sandisk Extreme 120 GB + HDD 1 TB d'origine Kit iFixit acheté chez MacWay. Merci MacG !
avatar Oracle | 
Je viens de donner un coup de jeune à mon MBP 13" mid 2009 : passage de 4 à 8 Go, remplacement du SuperDrive par un SSD de 240 Go (avec le Caddy OWC) et mise sous FusionDrive avec le HDD d'origine de 500 Go. J'ai fait un reboot sur la partition Recovery HD d'où j'ai lancé une restauration TimeMachine qui a duré environ 4h. Mon Mountain Lion revit, mon Aperture revit, et moi aussi. L'etape de changement du disque a été plutôt laborieuse : - Le tournevis cruciforme fourni avec le Caddy OWC ne parvenait pas à enlever une des vis minuscules qui tient le SuperDrive, il tournait dans le vis et le pas de vis était niqué. J'ai du changer de tournevis. - Je ne savais pas exactement comment retirer les nappes qui relient les péripéhriques à la carte mère, notamment celle du speaker je n'ai jamais réussi à l'enlever ne sachant pas dans quel sens elle se fixe. J'ai préféré la laisser et contourner, ça passait sans y toucher, en fin de compte. L'étape de création du disque Fusion a été simple comme bonjour en mettant bien les guillemets autour des noms à espace "Fusion Drive", "Macintosh HD" - et oui ce n'est plus un HD mais bon, on ne casse pas presque 20 ans d'habitudes comme ça. Mes logiciels ont refonctionné instantanément à l'exception de : - Google Drive, qui me dit que mon dossier Google Drive a peut être le bon nom, mais qu'il n'est pas dupe, qu'il sait que ça n'est pas un dossier Google Drive, - Firefox, qui avait perdu les droits de lecture/ecriture sur le dossier de mon profil - SketchBook Pro 2011, qui a perdu sa licence. - J'ai du foirer un truc dans mon backup TimeMachine car iTunes m'a retéléchargé toutes les Apps (j'avais initialement exclu le dossier des Apps de mes backup TimeMachine, mais je l'avais pourtant bien remis dans ma toute dernière sauvegarde que j'ai sélectionné pour la restauration). Je vais maintenant tester tout ça quelques temps pour m'assurer qu'il n'y a pas de pertes ou de régression, notamment autour d'Aperture, puis je referai toute l'opération en changeant le HDD pour un plus gros. Je ne suis pas très bidouille, Terminal et ouverture d'ordi, mais j'ai réussi à faire tout ça sans trop de complication. Merci MacG !
avatar cravendish | 
Idem, vrai coup de jeune pour un MBP 17 pouces de 2009 (Core 2 duo 2,93 Ghz, 8 Go RAM). Après avoir longuement hésité sur les emplacements (et beaucoup lu), j'ai choisi de mettre le SanDisk SSD-256Go à la place du Superdrive, le HD reste dans son emplacement d'origine, et le Superdrive va dans ceci: http://www.amazon.fr/dp/B00A2VNUK4/ref=pe_386181_37038081_pe_205631_30430471_M3T1_dp_1 (marche très très bien!) J'ai suivi les instruction d'ifxit.com pour le démontage. Pour la création du Fusion Drive, ne pas oublier de mettre les guillemets dans les deux lignes de commande: - diskutil cs create "Fusion Drive" disk0s2 disk1 - diskutil cs createVolume jhfs+ "Fusion HD" 100% (par contre, pas de souci avec l'espace entre "Fusion" et "Drive" ainsi qu'entre "Fusion" et "HD"). Le tout a été bouclé en 45 minutes (en prenant mon temps), sans compter, bien évidemment, la restauration Time Machine (4 heures). Le démarrage prenait 1 min 45 sec et prend désormais un peu moins de 30 sec. Photoshop en 2 sec à la place de plus de 30... Bref, un vrai plus pour 150 euros en tout! N'hésitez pas!
avatar dandu | 
Parfait :) Une remarque sur le contrôleur : Smart Response, c'est *uniquement* du marketing, et la technologie d'Apple ne l'utilise pas. J'ai testé avec des périphériques en Thunderbolt sans soucis, sur un contrôleur Marvell.
avatar jerdopler | 
Excellente nouvelle et merci pour ce compte rendu !
avatar Philomo | 
Moi je n'en veux pas de cette usine à gaz, ce qui m'intéresse c'est savoir si on pourra virer Fusion Drive pour retrouver la gestion manuelle du DD et du SSD.
avatar Kriskool | 
Moi j en veux pour mon mac ssd+1To et je serai preneur d un tuto asap pour l'installer !
avatar Gabcont | 
C'est quoi la différence entre stockage et sauvegarde/archivage?
avatar max2817 | 
Est-ce que je le tente sur mon MacBook Pro 15" 2,2 GHz ?
avatar Mageekmomo | 
Excellente nouvelle, mais est-ce que les gains en valent vraiment la chandelle quand on a déjà fait le remplacement superdrive par ssd ? Quels autres applis en bénéficient (Handbrake ?) Je vais essayer de gagner encore quelques mois de vie pour mon MB late 2008 si ça vaut le coup
avatar flambi | 
et du coup bootcamp ??

Pages

CONNEXION UTILISATEUR