Info MacG : Apple n’irait pas en cassation

Christophe Laporte |
La gestion du dossier par Apple sur le travail de nuit est des plus étranges depuis le début. Après avoir longtemps envisagé de se pourvoir en cassation dans ce dossier, Apple Retail France aurait finalement décidé de ne pas donner suite.

Condamné par le Tribunal de grande instance de Paris en mars dernier, l’empêchant d’employer ses salariés entre 21 h et 6 h faute d’accord, Apple Retail France avait affirmé alors être persuadé d’être dans son bon droit. Elle avait fait savoir qu’elle « prend en compte les impératifs de protection de la sécurité et de la santé des travailleurs » et que le recours au travail de nuit était « tout à fait occasionnel » et « justifié par la nécessité d’assurer une continuité de l’activité économique ».



Le pourvoi de cassation - une procédure lourde et coûteuse - n’avait que très peu de chance d’aboutir et donnait l’impression qu’Apple n’avait comme stratégie que le pourrissement de la situation et la volonté de gagner du temps.

La stratégie d’Apple est difficilement lisible du moins de l’extérieur. Une fois, elle annonce son intention de ne pas contester la décision, puis elle fait savoir qu’elle est prête à tout pour obtenir gain de cause avant de se raviser. Difficile d’y comprendre quoi que ce soit.

Si Apple ne souhaite pas aller plus loin dans cette affaire, elle n’est pas terminée pour autant. Les employés qui ont travaillé de nuit pourraient prendre l’initiative et demander des dommages et intérêts. Ce n’est sans doute pas pour rien qu’Apple s’est mise à communiquer sur le sujet en interne affirmant que les heures de nuits correspondaient à moins de 2 % du total des heures travaillées (lire : Info MacG : la direction d’Apple Retail contre-communique sur les horaires de nuit).

Mais c’est peut-être bien le fond du problème, si les heures travaillées sont effectivement minoritaires, elles ne sont pas non plus négligeables et c’est précisément ce qu’Apple Retail semble peiner à comprendre depuis le début.

avatar Switcher | 
Y'a-t'il seulement un pilote dans l'avion Apple Retail France ?
avatar jethro2009 | 
Oui, il est à Londres.
avatar pphilippe | 
A l heure ou avoir du taff est devenu un luxe on a encore des tarés pour revendiquer Allo???????
avatar Putko007 | 
Encore une histoire franco-française...
avatar Ali Baba | 
@pphilippe : Ça y est les gars, on a trouvé un gogo prêt a tout accepter. On va pouvoir l'exploiter.
avatar Mark Twang | 
@pphilippe : Ouaip. Travailler pour vivre et non vivre pour travailler.
avatar Un Vrai Type | 
Bof, je facturé cher les appels reçus de mes clients hors horaires normales. Idem pour mes vacances etc. J'ai un tarif x3 les samedi, x4 les dimanche... Le but est de dissuader mes clients de me faire suer pendant mes repos. Et franchement, ils le comprennent et l'acceptent. Un jour, les travailleurs seront tous indépendants et négocieront enfin leurs conditions... Mais c'est pas demain.
avatar Iteck | 
Pphilippe, toi, tu dois être au chomdu, alors tu te dis que tu ferais n'importe quoi pour un boulot... Je comprend, mais c'est voir à très court terme... Moi qui ait un boulot, je peux t'assurer que si on se défend pas un peu, chaque jour, à la moindre occasion, on se fait bouffer... Et que par la même occasion, si les gars qui ont un boulot ne se défendent un peu, ceux qui n'en ont pas encore ne sont pas prêt d'en avoir !!!
avatar benjabulle | 
Un référé TGI de mars, susceptible d'appel à priori, pour lequel on nous dit maintenant qu'un pourvoi en cassation ne serait plus envisagé par Apple. Dėjà là ça colle pas. Ensuite pour le pourvoi le délai est de 2 mois à compter de la notif, ça fait un bail que le délai semble être passé. Bref, manque un juriste chez Macg !
avatar MiRouF | 
Bonjour MacG, désolé pour ce post un peu relou mais je commence à en avoir un peu marre de l'usage du conditionnel à tout bout de champs dans vos news. Lorsqu'il s'agit de rumeur, soit, même si c'est fatiguant. Mais là, pourquoi le conditionnel dans votre titre, qui est une info exclusive et en gras ? Un journaliste est là pour apporter une information, vérifiée et croisée. Si votre source (que vous ne mentionnez pas d'ailleurs, ce qui est dommage) est sûre d'elle et que vous êtes sûr de votre source, allez-y, mouillez vous et affirmez ! Si votre source n'est pas sûre d'elle ou elle n'est pas fiable, vérifiez, attendez, et si toujours pas de confirmation alors n'écrivez rien, mais par pitié n'écrivez surtout pas Info MacG et en gras ! Imaginez le Figaro qui titre "Info le Figaro, les avoirs de Bernard Tapie seraient saisis". Ça ne va pas. Soit ça l'est, soit ça l'est pas. Un bon journaliste doit savoir retenir une information tant qu'elle n'est pas sûre. Et pas besoin de confirmation officielle, 2 sources différentes suffisent (mais il ne faut pas oublier de les citer dans l'article). J'aime beaucoup votre site et j'y viens régulièrement mais étant journaliste je ne supporte plus cet usage constant du conditionnel et des points d'interrogations dans vos titres. Si ça change, promis vous gagnez un abonné au club MacG !
avatar Jeje680 | 
@MiRouF : Et toi pète un coup ça détend !
avatar Jeff Tremblay | 
Question d'un nord-américain sur les français : À vous lire et relire, j'ai l'impression que vous voyez les relations de travaille de façon bi-polaire, soit on est un salarié soit on est un patron. Et rien entre les deux. Toujours en confrontation. Le salarié possède "la" vérité et le patron est un con. Belles paroles syndicalistes ou socialistes ou go-gauches (appelez ça comme vous voulez); mais jamais de résultat. C'est ma perception du monde français vu de mon coin d'Amérique. Corrigez moi si je me trompe ...
avatar Marksanders | 
On es loin de époque ou y'avais du boulot partout que tu pouvais envoyer balader le patron
avatar Freephone | 
@mirouf +1
avatar Almux | 
Je pense, surtout dans le cas présent, que la notion même de "travailler" peut tellement diverger d'un pays à un autre, qu'il serait absurde de vouloir lutter à imposer un point de vue plutôt qu'un autre!
avatar virgilerl | 
@MiRouF Les principes du site sont les rumeurs et les profits d'Apple Malheureusement , le grand reste est du conditionnel Sinon, je salue les salarié/es d'Apple qui sont formidables et se battent pour leurs conditions de travail. Si Apple ne veut pas de notre législation . Qu'il parte et vende leur téléphone chez eux . Je rappelle que notre code du travail respecte la vie humaine (salaire , securite du salarie , vie personnel , familiale , etc.......) . Chaque pays a sa prope législation. Je plains les étasuniens justifiant le droit de " Tirer d'abord". Cette fameuse loi dite "Stand your ground" (défendez votre territoire) En France, tuer un noir est un meurtre raciste et les membres du jury ne sont pas choisis pour leur couleur de peau. (Affaire Trayvon Martin)
avatar wmangon | 
C pas une raison parcequ'il n'y à plus de travail que de faire n'importe quoi avec les salaries parceque y en a pleins qui attendent de prendre la place Nan ? A ce moment la autant embaucher des niacs a 2 roupi de l'heure 24 sur 24 sans congés et en fonction du calendrier Maya a oui j'allais oublier avec des chaînes aux pieds comme au bon vieux temps :)) Les ploucs!
avatar bugman | 
@ pphilippe : Peut être que vous êtes responsable (aussi) de cela, ce "luxe"… qui ne vous est pourtant ni destiné, ni profitable, à accepter tout et n'importe quoi au lieu de simplement imposer vos droits (sans même oser espérer pouvoir parler de choix). Pire, pauvres fous, vous le revendiquez et emportez dans votre agonique chute vos faibles semblables. Voyant comment vos 'maîtres' vous ont 'éduqués', en sortant mon petit billet, je me surprend, souvent, à m'en délecter. Avec votre accord, je me ferais un plaisir de vous exploiter. Διάβολος.
avatar MiRouF | 
@jeje680 :-) c'est être tendu que de vouloir une véritable information sur un site d'information ? @virgilerl Justement, je comprends l'usage du conditionnel pour les rumeurs, c'est de bonne guerre, mais pas là alors que ce sont eux à la source de l'info. Ils avaient l'occasion d'annoncer une info importante et qui plus est en exclusivité. C'est rare, mais en utilisant le conditionnel ils n'assument pas leur scoop. Dommage !
avatar marenostrum | 
c'est nous qu'on paye ces stores, déficitaires. pour Apple c'est juste une vitrine. ils vont encore, augmenter les prix en septembre, vu leur décision de plus se battre devant la justice. nous on peut pas faire la grève.
avatar Mark Twang | 
@_io_ : 'Question d'un nord-américain sur les français : À vous lire et relire, j'ai l'impression que vous' Je m'arrête là. Les Français sont comme tous les peuples traversés par de nombreuses contradictions. En ce moment, ce qui caractérise les Français, c'est surtout une prodigieuse inculture populaire, écrasés que nous sommes par des attaques managériales anglo-saxonnes qui réécrivent notre histoire pour mieux détruire le droit du travail savamment construit sur des décennies de lutte mais aussi de dialogue social. Si la question est une pique, alors oui : nous sommes de grosses feignasses rêvant d'étriper les patrons (ou de prendre leur place). Si ma question est sincère, je vous recommande les vidéos de Franck Lepage, disponibles sur Youtube, pour mesurer à quel la culture populaire, l'éducation et la pensée ouvrière sont en lambeaux depuis les années 1980, victimes d'une revanche capitaliste (et non libérale, car même Adam Smith doit se retourner dans sa tombe en voyant ce qu'on ose aujourd'hui qualifier de libéralisme) cynique et débridée.
avatar codeX | 
@marenostrum Tu peux nous la refaire avec les mots dans le bon ordre ?
avatar marenostrum | 
"Avec votre accord, je me ferais un plaisir de vous exploiter." dans le mot "exploiter" y a "exploit". t'en est pas capable, à mon avis, d'en faire des exploits.
avatar bugman | 
@ marenostrum : Dans un message son sens à quand même une certaine importance : abuser, profiter... dans ce cas. Ton exploit personnel sera de le comprendre. Je te fais, pour cet exercice, la plus grande des confiances (en omettant, dans le fond et pour la forme, que dans le mot "confiance" on puisse y trouver une certaine forme de "connerie").
avatar joneskind | 
@Ali Baba : C'est clair...
avatar joneskind | 
@_io_ : Au Nord Américain. Un pays qui a foutu en prison des communistes et qui diabolise autant qu'il peut la moindre idée de gauche n'a aucune leçon à donner à un Français. Ici c'est le vrai pays des droits de l'homme, où les communistes et les nazis ne sont pas emprisonnés (chez toi y a que le KKK et la NRA qui ont le droit de parler), où les femen sont érigées en symbole national, et où le créationnisme est interdit. Y a bien des choses que les US ont à nous apporter, mais le mépris social et le fromage pasteurisés n'en font pas partie.
avatar joneskind | 
@mark twang : Des bisous !
avatar iDav92 | 
@MiRouF J'adore MacGé mais vous avez raison. Morandini fonctionne comme ça: conditionnel, questions...mais pas de réponse, pas d'enquête...bref, pas d'info, on vous dit sans rien dire.
avatar iDav92 | 
@_io_ C'est un peu caricatural, donc pas totalement faux. Cette façon bipolaire de fonctionner n'est pas à imputer seulement aux employés mais aussi aux patrons. Au lieu de voir de la collaboration, l'un voit l'autre comme un pompeur de ressources, l'autre le perçoit comme un outil...
avatar lefoudesondes | 
Franchement, considérer comme travail de nuit dans un Apple Store passé 21h c'est à mourir de rire :)))) Pour avoir fait les 3/8 dans l'industrie, ça me semble plus logique de majorer les heures de nuit ! C'est toujours la même rengaine en France: les acquis sociaux...
avatar iDav92 | 
@mark twang +1000
avatar fantomx6 | 
@mark twang Chapeau bas et + 1000
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@joneskind C'est gentil de faire l'association Nord-Américain avec États-Unis... C'est vrai que pour les États-Uniens ils sont le seul pays en Amérique (d'où l'appellation commune d'Américain), mais à voir qu'_io_ parle français, je crois plutôt que c'est un Canadien. Bien sûr, je peux bien me tromper, après tout y'a une assez grande quantité de francophone aux États-Unis. Et bien que je n'appuie pas tout ce que fait le Canada en tant que Québécois souverainiste, je crois que qu'on a rien à envier à la France. Et pour ce qui est des droits de l'homme, bien qu'il soit maintenant légal en France, j'en reviens toujours pas qu'autant de gens manifestent contre le mariage gai. Chose qui, dois-je te le rappeler, est légal dans plusieurs États et bien des pays depuis un moment. Bref, dire que la France est LE pays des droits de l'homme me semble exagéré (mais je dis pas que c'est complètement faux).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Céd Je tiens à préciser par contre que dû au fait que j'habite au Québec, les idées de gauches sont beaucoup plus présentes au niveau politique que dans le reste du Canada. Effectivement le Canada est loin d'être parfait lui aussi.
avatar Zouba | 
Assez étonnant de voir que certains ne comprennent pas que les salariés ne font que réclamer la stricte application de la loi. Rien de plus, mais rien de moins. Le respect de la loi, cela devrait parler à habitant des États-Unis, un pays où faire appel à un avocat pour faire respecter une loi est bien plus facile qu'en France.
avatar Jeff Tremblay | 
@ iDav92 : ta réponse est intéressante et intelligente. La perception que j'en ai d'ici c'est l'impression d'affrontement obligatoire entre entre employés et employeurs. Un genre de méfiance qui me semble démesuré. @ Joneskind : ce n'est pas en m'attaquant que tu me prouves le contraire de ma pensé. Avant de lancer ton fiel à tout vent, il faudrait que tu saches si je suis canadien, états-unien ou mexicain ... @ Mark Twang : il n'y avait rien de mesquin dans mon propos. Ça me servirai à quoi de vous insulter ? Je sais qu'il y a bien des façons de gérer une entreprise. Certaines sont plus populaires que d'autres selon le pays et sa culture. Je trouve intéressant de comparer ces visions et d'en discuter sans chercher à savoir qui pisse le plus loin.
avatar NFX | 
@_io_ + 1
avatar tipoli | 
A lire tout ces commentaires, ça me fait chaud au coeur ... de plus être en France.
avatar Terrehapax | 
Et notre magnifique code du travail, si humain, conduit les employeurs à embaucher le moins possible, à délocaliser, à ne s'engager que pour des CDD, à automatiser tout ce qui peut l'être. Même la distribution, qu'on croyait obligée de rester et d'embaucher, peut et va de plus en plus se faire à distance. On aura bientôt plus que les livreurs de la poste et des courriers express. C'est comme ça qu'on se traînait une croissance entre 1 et 2 % avant la crise et qu'on est condamné aujourd'hui, par la démagogie anti-patrons et anti-riches actuelle, à attendre que la reprise veuille bien se manifester chez nos partenaires pour espérer en récupérer quelques miettes.
avatar iDav92 | 
@Terrehapax : Oui bien sûr, ce n'est la faute qu'au code du travail, qu'aux employés et syndicats s'il y a du chômage en France...et les entreprises qui dégagent d'énormes bénéfices et qui licencient tu en penses quoi? Comme il y a des chinois mineurs qui bossent pour 3 fois rien, on devrait faire pareil pour éviter que nos employeurs délocalisent? Je suis le premier a dire que tout n'est pas de la faute des "patrons" mais de là à mettre tout sur le dos des employés y'a un monde! Et si le système de la bourse n'était pas bon pour les entreprises? Sa vision à court terme pour gagner de l'argent est-elle compatible avec la volonté des employés et des dirigeants d'avoir des entreprises pérennes?
avatar iDav92 | 
@tipoli : Éviter les problèmes, ce n'est pas les régler.
avatar Mark Twang | 
@_io_ : '@ Mark Twang : il n'y avait rien de mesquin dans mon propos. Ça me servirai à quoi de vous insulter ?' Alors, je réitère mon conseil. Franck Lepage est un ancien travailleur social qui a poussé assez loin sa réflexion sur la culture populaire et la culture d'entreprise en France. Sa série de "conférence gesticulées" est un modèle de transposition didactique qui mélange adroitement un discours ouvertement engagé dans le mouvement social et une réflexion sur ses échecs.
avatar Philactere | 
Vu de l'extérieur (mais d'Europe, pas d'Amérique du Nord), la France donne en effet l'impression de relations de travail plutôt malsaines. On a l'impression que le monde du travail n'est qu'un vaste champ de bataille où chaque partie se délecte de pouvoir baiser (dans le mauvais sens du terme) l'autre plutôt que de trouver des solutions négociées et profitables à tous. La question n'est pas de savoir à qui la faute, employés, employeurs, probablement les deux. Mais plutôt que faire pour rétablir le respect mutuel et sortir de cette confrontation permanente et stérile ?
avatar Mark Twang | 
@Philactere : 'La question n'est pas de savoir à qui la faute, employés, employeurs, probablement les deux. Mais plutôt que faire pour rétablir le respect mutuel et sortir de cette confrontation permanente et stérile ?' Je pense que c'est une question de modèle. La confrontation et le rapport de force sont inhérents au monde du travail comme à la société civile. La nature de la démocratie est d'être un processus qui régule ces confrontations pour faire avancer la société dans la reconnaissances des intérêts de chacun. Pour ce qui concerne la culture d'entreprise, elle n'est hélas pas démocratique. Ce qui y prévaut est la subordination des travailleurs. Pas seulement la subordination hiérarchique, qui est compréhensible et nécessaire, mais surtout, hélas, la subordination à la valorisation d'un capital, alors même que la propriété de ce capital échappe dorénavant quasi totalement aux travailleurs, voire même à la direction. L'offensive néo-libérale (c'est à dire ultra capitaliste) des années 1980 (Tatcher) jusqu'à aujourd'hui a eu le génie de faire croire qu'il n'y avait pas d'autre option, niant par là qu'une économie de marché pouvait être autre chose que purement capitaliste. Le libéralisme utopique d'Adam Smith croyait fermement que c'était l'intérêt de chacun qui serait un moteur de croissance suffisant pour produire plus de richesses qui in fine profiterait à tous. L'ultra capitalisme, dont le crédo est l'accumulation sans limite de richesses pour le seul propriétaire du capital, se moque de l'avancement de la société. Le renversement est total : on est passé d'un modèle libéral qui faisait de l'économie un moyen d'assurer le bonheur de l'homme à un modèle qui fait de l'homme un moyen d'assurer la croissance financière. Cela passe mal dans la société, mais plus des trois quarts des Français ne savent pas pourquoi, soit par manque de culture populaire, soit parce que le management moderne est totalement contaminé par la glose néo libérale qui a substitué aux mots qui nous permettaient de penser des mots qui ne nous permettent plus que d'appliquer la doctrine néo-libérale.
avatar benjaminhparis12 | 
@MiRouF Effectivement , le conditionnel est très utilisé chez mac ge , c est leur style ... Comme un journal de droite ou de gauche , du milieu , Mac ge est de conditionnelle ,
avatar benjaminhparis12 | 
Y a plein de gens "intelligents" sur ce site , on est bien entre Mac eux... :@ Même les forums du Monde ne sont pas aussi achalandés
avatar manuinbangkok | 
@MiRouF +100000000000000000000000 @jeje680 MiRouF expose un point de vue très intéressant, inutile de l'agresser !
avatar XiliX | 
@Mark Twang... C'est très enrichissant tes postes... et @Philactere "La question n'est pas de savoir à qui la faute, employés, employeurs, probablement les deux. Mais plutôt que faire pour rétablir le respect mutuel et sortir de cette confrontation permanente et stérile ?" C'est exactement ça... Toujours un plaisir de lire tes commentaires (sans ironie aucune) Concernant le conditionnel utilisé par MacGé, c'est tout à fait normal ici. Car l'information n'est pas encore confirmée par les protagonistes... Même si elles viennent des sources sures, tant qu'elles ne sont pas confirmées, le conditionnel est de mise.
avatar pharmakos | 
@_io_ Le problème c'est que les réactions de ceux qui vous ont insultés, expliquent pourquoi la France est dans une déconfiture économique noire (bien pire que celle annoncée officiellement) et que nous allons bientôt "pointer" au FMI avec la Grèce, l'Espagne et le Portugal... C'est du Darwinisme, l'espèce qui ne parvient plus à s'adapter aux nouvelles conditions de son environnement disparait !
avatar Mark Twang | 
@pharmakos : 'C'est du Darwinisme, l'espèce qui ne parvient plus à s'adapter aux nouvelles conditions de son environnement disparait !' Charmant. Filons la métaphore animalière et allons-y franchement : il y a ceux qui chassent et ceux qui sont chassés, les animaux malades affaiblissent le troupeau et doivent être abattus, il est parfois nécessaire de sacrifier la plupart de sa progéniture pour que le plus fort survive, les moutons sont faits pour être tondus... Ou alors on peut décider qu'un projet de société peut et doit permettre à chacun de trouver sa place en prenant soin les uns des autres. Choisis ton camp camarade. Pour moi c'est fait.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR