AAPL : Tim Cook parle, l’action baisse

Christophe Laporte |
Nouvelle baisse pour l’action Apple qui a fini hier la séance en baisse de 2,4 % à 420,05 $. Conséquence de ce recul, la capitalisation boursière du Californien passe pour la première fois depuis janvier 2012 sous les 400 milliards de dollars à 394,45 milliards de dollars pour être exact. Elle est actuellement la deuxième capitalisation boursière de la cote, juste derrière Exxon Mobil Corporation dont la capitalisation boursière est de 400 milliards de dollars.

Si Tim Cook a affirmé la semaine dernière ne pas être satisfait de l’évolution du cours de bourse (lire : Apple : une assemblée générale sans surprise), le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a une influence plutôt négative sur son évolution si l’on en croit ce tableau dressé par le Huff Post.



En effet, les six dernières fois où il a pris la parole publiquement, l’action a fini la séance dans le rouge. C’était le cas lors de la présentation de l’iPad mini en octobre 2012, lors de la présentation des résultats trimestriels d’Apple en octobre 2012 et en janvier 2013, lors de l’annonce de la relocalisation d’une partie de la production des Mac aux États-Unis en décembre, lors de la conférence Goldman Sachs début février ou encore lors de l’assemblée générale d’Apple la semaine dernière. Drôle de coïncidence…

Sur le même sujet :
- Les conseils de Warren Buffet pour Apple

Tags
#AAPL
avatar JPTK | 
C'est qu'il doit dire des trucs censés alors.
avatar Malvik2 | 
Time Cook n'aurait jamais dû rentrer dans le jeu des actionnaires, en leur distribuant des dividendes… Il est rentré dans une spirale infernale
avatar Benz Hine | 
normal, il a le charisme d'une huitre et ne rassure pas en faisant rêver un minimum comme le faisait son prédécesseur. Bref, aujourd'hui l'action est la plus sous-évaluée du Nasdaq et du Dow et il en a l'entière responsabilité.
avatar Jymini | 
Et quel était l'impact lorsque Steve Jobs prenez la parole pour des occasions similaires ?
avatar Berechit | 
Le problème de Cook est qu'il a le charisme d'une cocotte en fonte (et encore, il faudrait donner un handicap à la cocotte)... Même si la bourse est une histoire d'argent, c'est une activité où l'envie est maîtresse, surtout avec des sociétés comme Apple... Le gros avantage de la société à la pomme croquée est qu'elle peut fonctionner sans la bourse... Bon, les actionnaires veulent une part du gâteau qu'est la réserve de trésorerie mais Apple peut gérer ça ! Autre intérêt : la baisse du cours va réduire son besoin de trésorerie pour les rachats d'actions !
avatar rikki finefleur | 
malvik2, aucun rapport. C'est que les resultats et les perspectives ne sont pas bonnes. Rien a voir avec dividende ou pas. Entre les imac qui n'arrivent pas a sortir , les macbook qui se vendent moins , et l'ipad mini qui bouffe la marge de l'ipad, + des phones chinois de + en + agressifs en terme de qualité prix, tout n'est pas rose.
avatar Thorent | 
@berechit : +1 Il y a presque de quoi se demander s'ils forcent pas un peu le trait pour réaliser un bon coup derrière. Leur objectif doit être le produit avant tout, peu d'entreprises peuvent se le permettre, mais s'ils voient à long terme ils seront gagnant sur tous les tableaux.
avatar 6nema | 
c clair que dès qu'il parle, on baille d'ennui. Donc soit on change le cuisto (Cook), soit on prend un porte parole qui a du charisme !
avatar Adrienhb | 
@malvik2 : +1 rikki finefleur: il y a peut-être de tout ça. Mais s'intéresser au cours de bourse pour Apple n'avait aucun intérêt. Apple a-t-il vraiment besoin des actionnaires pour vivre ? J'en doute...
avatar elamapi | 
J'imagine la petite goute de sueurs de ceux qui ont acheté a 600+ $
avatar Shralldam | 
Bon, déjà, ceux qui disent que T. Cook a le charisme d'une huître, j'aimerais d'abord voir le vôtre, de charisme, tiens. Sinon, l'action baisse après l'annonce de l'iPad mini, alors que ce produit est un franc succès… OK. L'action baisse après l'annonce de la relocalisation d'une partie de la production aux U.S.A. (ce qui est pourtant une bonne nouvelle)… OK. Les derniers résultats trimestriels d'Apple sont toujours exceptionnels (même si en léger retrait), et devinez quoi ? L'action baisse. Ben tiens. Alors, je me demande où se situe le dysfonctionnement : chez Tim Cook, qui serait soi-disant tout mou, ou tout simplement dans le marché, qui c'est bien connu possède une clairvoyance infaillible, suffit de voir la crise économique actuelle.
avatar Luther | 
Yen a d'autre des articles comme celui là? #Nul
avatar Jeje680 | 
Pourrait on avoir la suite de l'article pour comparer quand job prenais la parole svp merci !!!!
avatar codeX | 
Pas d'action -> pas de stress. Quand aux donneurs de leçons bien de chez nous, j'ai nommé les deux trois kékés ci-dessus, je leur conseille de vite monter leur boite et de faire plein de bonnes affaires grace à leur charisme.
avatar rikki finefleur | 
Comme dit cedric de orlm, quand on voit le board maintenant d'apple on dirait des papys contrairement a celui de goog par exemple.. C'est vrai que cook est particulièrement fade. Quand il sourit , on dirait chez lui un immense effort.. pas faux @Adrienhb, c'est un peu le travers des societes en bourse..
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@rikki finefleur : Ils ont la cinquantaine , donc a moins que pour toi les gens de 50 ans sont des papy ... Ceux de Google on la quarantaine a tout cassé ... C'est pas une histoire d'âge . C'est juste que steve jobs est plus la avec son champs de distorsion de la réalité ... Mais pour le reste rien a changer .
avatar saji_sama | 
L'action baisse? Tant mieux ça permet a Apple de racheter ses actions pour pas cher, meme chose pour tous les investisseurs, ça permet de creer un point d'entrée d'achat largement sous-évalué (pour ceux qui auraient rater le rally de 2012), par rapport à la valorisation réelle d'Apple donc c'est pas plus mal, ceux qui ont acheter à 600$+ auraient du voir le vent venir et revendre rapidement pour racheter maintenant, ou conserver et accumuler, ce qui permet de lisser le prix moyen. Dans tout les cas cette baisse (consolidation) est bénéfique meme si elle n'est pas représentative de la situation économique d'Apple. Il suffit d'avoir les nerfs solides, et d'attendre le long terme. Comme l'a dit Buffet […] "Si vous pouvez acheter un billet d'un dollar pour 80 cents, c'est une très bonne chose à faire. »
avatar Log_Boy | 
Et pour être total HS, ils comptent annoncer une keynote un de ces jours ou ils roupillent severe chez Apple ?
avatar jiheme | 
@saji_sama : 'L'action baisse? Tant mieux ' Faudrait savoir ... Dans le genre girouette ...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Log_boy : Une keynote pour quels produits ? Apple les a tous présenté en fin d'années . Peut être l'iwatch ou une télévision .
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Mrdodo : Par télévision je voulais dire une grosse mise a jour de Apple TV mais en restant en boîtier .
avatar saji_sama | 
@jiheme Si seulement tu lisais l'intégralité de mon message.... mais tu n'en a pas la capacité intellectuelle nan?
avatar Benz Hine | 
@ Mrdodo Pour quels produits ???? heu au hasard, iWork ? MacPro ? Macbook Air sans MAJ depuis 1 an ? un iPhone 5 mis à jour ? (qui se vend moins que l'iphone 4S).
avatar puff | 
C'est très bien que l'action d'Apple baisee, elle était beaucoup trop haute, et s'ils font les choses comme il faut, ils pourront racheter leurs actions, ou une partie. Pas besoin de tous ces rapaces...
avatar Benz Hine | 
@ Puff Elle était beaucoup trop haute ? Sur quoi reposes-tu ton affirmation au juste ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Benz Hine : Le MacBook Air c'est en juin , l'iPhone 5 ne se vend pas moins que le 4s vu que c'est le smartphone le plus vendue au monde ce trimestre devant l'iPhone 4s et le S3 . Donc moi aussi je vois bien le macpro .
avatar saji_sama | 
@Puff L'action n'a jamais été trop haute, elle est soit sur-évaluée, soit sous-évaluée, on peut considérer que à partir de 600$+ l'action etait sur-évaluée à court terme (effet d'annonce de l'iPhone 5), pour déterminer la valeur d'une action, on utilise des instruments comme le PER, le PEG etc, meme a 700$, Apple était sous évaluée du moins sur le moyen-long terme, ce que tu peux qualifier d'action haute peut etre le cout d'acquisition de l'action, peu de petits porteurs peuvent se payer facilement une action à un demi smic, mais il suffit de faire un stock split de 10:1 par exemple et l'action devient à nouveau "abordable" et c'est évidement indolore sur l'activité financiere d'Apple. Apple devrait juste couper les dividendes, racheter massivement ses actions à bas prix, faire un stock split de 10:1, l'action va monté en fleche, les investisseurs seront contents, Apple ne paiera plus autant aux actionnaires qui feront de l'argent grace a la hausse du cours, et tout cela sans dépenses inutiles.
avatar Armas | 
Tim n'a pas le charisme de steve. Le fait qu'il n'emballe pas son monde dans du caca en lui souhaitant bon appétit ne fait pas pour autant de lui un mauvais gestionnaire. J'attends de voir encore deux ans avant de me prononcer sur son manque flagrant d'efficacité. J'pense que ce qui lui manque ce sont des reves, des idéaux a partager comme en avait Jobs. Quoi qu'il en soit, il a dégagé Scott Forstall et ca, c'est la meilleur chose qui pouvait arriver. Scott Forstall était un jeune aux dents longues avec un temperament fougueux et irascible qui faisaient de lui une sorte de demi icone chez apple, mais sans potentiel. Une coquille vide, exactement comme Balmer.
avatar iCaramba | 
Eeettt… on s'en fous… (nous les non actionnaires)
avatar Bertin | 
Voilà une bonne occasion pour Apple de racheter ses actions. Acheter au plus bas et vendre au plus haut. La distribution aux actionnaires restants sera moins importante… Qui gagne? Qui perd?
avatar xatigrou | 
@saji_sama : les gens qui s'intéressent à l'analyse technique avec un minimum de sérieux savent au moins une chose : on ne va jamais contre la tendance. Or AAPL est clairement sur une tendance baissière en daily (n'importe quel enfant à qui on montre un graph peut le constater). Donc non, on n'achète pas maintenant, parce qu'on ne rattrape pas un couteau qui tombe (autre expression à la mode quand on veut durer un minimum en bourse). Il sera toujours temps de penser à racheter quand ça montera mais à la limite, si on veut travailler l'action Apple actuellement, c'est plutôt vers la vente à découvert qu'il faut se tourner. ""ceux qui ont acheter à 600$+ auraient du voir le vent venir et revendre rapidement pour racheter maintenant, ou conserver et accumuler"" C'est toujours très facile de commenter un graphique de droite à gauche, mais c'est prévoir ce qui va se passer à droite qui permet de gagner. En quoi ceux qui auraient acheté à 600 auraient dû voir le vent tourner ? Vu que ça montait ? En quoi faudrait-il acheter maintenant ? Vu que ça tombe ? Et j'espère vraiment que ceux qui ont acheté à 600 ont mis un stop parce que c'est mignon tout plein d'avoir "les nerfs solides, et d'attendre le long terme", mais tous ceux qui ont laissé leur chemise en bourse y ont pensé très fort. Jusqu'à couler. On ne connaît pas le futur d'Apple. En tant qu'utilisateur fétiche de produits de la coopérative fruitière, j'espère que leur succès va continuer. Mais qui sait ? Leurs bénéfices actuels sont liés aux ibidules, que sait-on du futur sur ce marché ? Une guerre des prix est en train de consommer la marge d'Apple sur le marché des tablettes, ce dernier a du s'adapter au marché en sortant l'ipad mini qui est moins rentable. Rien ne dit que ça va suffire, des tablettes convenables sortent à 200€, et même bientôt à moins de 150€. Rien ne dit non plus que le marché de la tablette va continuer à grimper.
avatar xatigrou | 
suite Et le même phénomène est en train de gagner le marché des smartphones, jusqu'à récemment en haut de gamme, soit on prenait un iphone, soit on prenait une mauvaise copie sans âme de chez Samsung. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, des concurrents redoutables comme Sony, HTC, ou encore Nokia deviennent crédibles et pourraient bien démoder l'iphone et les savons coréens. D'autre part une guerre des prix sur les smartphones est tout à fait possible, parce que honnêtement de très bons smartphones sortent à 200€, et d'excellents smartphones sortent à 300€. ça, les gens en ont de plus en plus conscience. Et quid des forfaits subventionnés ? Les grands marchés ne vont-ils pas être progressivement gagnés par cette nouvelle mode des forfaits low cost, qui incitent les clients à regarder le prix de leur précieux ? Donc le retour de l'action Apple à 600 est tout sauf une certitude. C'est de la spéculation en mode espoir. Il semble en tous cas que ça soit l'avis du marché.
avatar xatigrou | 
On n'a jamais vu d'actions "monter en flèche" suite à un stock split. Jamais. 90% des actions sont détenues par des fonds qui gèrent les lignes par paquets de milliers d'actions, ils se fichent bien de la parité.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Actuellement la mode chez les investisseurs c'est Google d'après ce que je vois ( j'y connais pas grand chose en bourse ) .
avatar saji_sama | 
@xatigrou Que la tendance soit baissiere c'est une chose, mais de la même manière que tu ne sais pas jusqu'ou l'action va baisser, tu ne sais pas non plus quand le signal d'achat sera clairement annoncer avant que cela soit fait et ca va tres vite donc relativement trop tard pour acheter donc tu perds aussi au change, à 400$-425$ on atteint clairement un support technique et psychologique, et fondamental (PER,PEG etc). Et quant a shorter Apple, je te le déconseille actuellement, car tu risques de te prendre tout le marché haussier dans la face, a 600$ oui il fallait shorter. Le but est justement d'aller contre le marché, shorter avant tout le monde, acheter avant tout le monde, c'est juste une question de timing, mais si tu ne fais que suivre le marché, tu prends certes moins de risques, mais tu fais moins de profits aussi. Cependant l'action est dans tout les cas plus abordable à ces niveaux là, que quand elle était a 600$ vis a vis des fondamentaux. Les stops sur des achats a 600$ est déjà acquis, la seule solution est de continuer à accumuler pour baisser le prix moyen d'achat. Tu pouvais acheter a 600$ si tu vendais a 700$, le rally 600-700$ était uniquement basé sur l'effet d'annonce de l'iPhone 5, et comme a chaque sortie, l'action monte le mois d'avant pour s'effondrer le mois suivant, donc oui c’était prévisible et attendu avec en prime les doutes du fiscal cliff et les positions trop importantes des hedges funds sur AAPL. Quand aux fondamentaux, ils sont excellents donc le sell-off n'est basé que sur du court terme, et de l'incertitude, Apple est très clairement sous-évaluée, 60% des profits totaux de l'industrie, 40 milliards par ans de bénéfice net, 137 milliards de cash, ça sa me parle. et c'est pas 90% mais 64% qui sont détenues par des fonds de pensions. Quand je parle que l'action montera en fleche c'est grace au stock split et au rachat d'action part Apple qui diminuera de fait l'offre sur le marché, qui provoquera un signal d'achat, donc oui l'action montera en fleche Inst. own 64% P/E ratio 9.46 P/E ex cash 6.17 P/E/G 0.49 P/E/G ex cash 0.27 Le reste n'est que de l'analyse technique, les fondamentaux sont bien plus pertinants https://www.dropbox.com/s/u7mhy8s14vrn0vl/Analyses%20fondamentales.xls?m
avatar jiheme | 
@saji_sama : 'mais tu n'en a pas la capacité intellectuelle ' Capacité intellectuelle de conjuguer l auxiliaire avoir a la deuxième personne du singulier : tu as . Moi je l ai . Rip
avatar saji_sama | 
@jiheme c'est parce que je bosse en même temps donc pas le temps de me relire et moi je ne lis pas que les 4 premiers mots d'une phrase, donc réponds moi sur le fond plutôt que sur la forme, et tu paraîtras plus intelligent sans passer pour un troll ^^ @saji_sama : 'L'action baisse? Tant mieux ' Faudrait savoir ... Dans le genre girouette ... Tu as écris 6 mots sans faire de phrases, bravo !!
avatar JPTK | 
Vivement qu'elle soit à 100 €.
avatar Darth Philou (non vérifié) | 
Je suis plutôt de l'avis de Xatigrou dont le commentaire est très pertinent et de bon sens. A saji, je rajouterais qu'en bourse, l'important n'est pas de prendre position, mais de savoir en sortir. Qui sait prédire avec certitude et de façon répétée le futur d'un cours ? Personne ! Ceux qui prétendent le contraire sont des charlatans. La tendance étant clairement baissière, le mieux est effectivement de vendre à découvert, avec le stop de protection adéquat.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@JPTK : Pourquoi ?
avatar DarKOrange | 
@[MGZ] Shralldam +100
avatar saji_sama | 
@Darth Philou @@xatigrou Tirer sur l'ambulance qui crame, bande de spéculateurs ^^ Je suis partiellement d'accord avec vous, mais je pense que la tendance va s'inverser prochainement, donc oui, une stratégie short, mais sur du court terme uniquement (un mois grand max). Je maintiens qu'a certains moments il faille "poser ces couilles sur la table", et tenter le rebonds.
avatar rikki finefleur | 
saji_sama le fait de racheter ses propres actions n'est pas synonyme de voir monter les cours. Cela peut même détruire de la valeur. D'ailleurs bien des sociétés sur la mauvaise pente ont recours a ce stratagème. Prenez FT qui a régulièrement utilisé cela. Conclusion pour un euro de cash investi dans leurs propres actions il se retrouve now avec 0.33 cts.. Généralement une société qui commence a racheter ses actions est une société déclinante soit parce que son cours et ses perspectives sont mauvaises, soit parce qu'elle ne sait que faire de son cash. D'ailleurs si Apple avait racheté ses actions a 700 cela aurait nettement dévalué ce montant investi, et amputé d'autant sa capacité. warren buffet fait des pirouettes, ce n'est pas parce que tu achetes a 0.8$ que ton action va monter a 1$, et en même temps il dit que sa société a connu des revers de 50% . Donc le montant investi aurait perdu lui aussi un -50% (seriez vous heureux de voir votre investissement etre détruit de 50% ?) En conclusion, un rachat d'actions est un pari sur l'avenir, comme tout autre placement mais n'implique pas, loin de là une réussite, mais peut etre destructeur pour la cie. Le cash ayant cet aspect important, celui de ne jamais se dévaloriser, contrairement à une action, et le cash possède donc une capacité défensive immuable. Bref rachat d'action = ça sent mauvais dans la plupart des cas. on peut citer aussi MS, alcatel et autres qui ont racheté leurs propres actions par exemple pour une incidence sur le cours nulle , voir destructive, car cela ne changeait en rien son état sur le marché des ventes, son positionnement produit et ses résultats financiers.
avatar baga57 | 
Qu'il se taise a jamais ! LOL !
avatar thierry61 | 
Enfin bon... alcatel et cie n'ont jamais eu les fondamentaux d'AAPL.. (la valeur boursière de Apple représente actuellement 1/3 à 1/4 des "petites économies" de cette boite, c'est assez amusant). Sinon sur le fond, je suis en gros d'accord avec saji-sama, xatigrou et rikiki finefleur (les différents propos ci-dessus ne sont pas si contradictoire que cela). N'oublions tout de même pas au passage de souligner la "composante" irrationnelle des mouvements boursiers. Tout n'est pas toujours explicable rationnellement. L'analyse technique ne sert assez souvent, qu'à expliquer a posteriori des mouvements moutonniers et les croyances (dans la croissance soutenue de la boite, dans son éventuel crash, dans son rachat par un concurrent, etc, etc, ) savamment entretenus par les opérateurs. Bien souvent on essaye d'anticiper, mais en levant le pouce en l'air, en regardant ce que fait le voisin et en tripotant je ne sais trop quel gri gri mathématique. En tout cas "shorter" aujourd'hui aux alentours de 400, c'est un peu comme acheter il y a quelques temps de cela aux alentours de 700; c'est.... sportif. Quant au charisme de Tim Cook, il n'est ni pire ni meilleur que celui de bien des patrons de "Blue Chips"
avatar saji_sama | 
@Thierry61 +100 AAPL est repassé a 425$, zone de support, comme quoi :)
avatar Akerloof (non vérifié) | 
@ malvik2 Le jeux des actionnaires ?? Apple ne lui appartient, non ça appartient à un groupe de proprio qui vont du fond de pension des retraites des pompiers de Californie au actionnaires de Citigroup .. Donc Cook devra faire le jeux que les actionnaires lui dictent, sinon il prend la porte illico. C'est un bon CFO, mais pas le manager de l'année au regards des perspectives à long terme..
avatar Orus | 
Normal, Tim Cook est à peut près aussi charismatique qu'un bigorneau. Une sorte de retour en arrière avec l'incroyable Gil Amelio.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Orus : Amelio était pire niveau charisme , il ne connaissait même pas ce qu'il devait dire pendant les keynotes .
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Orus : Et puis ne terme de décision et de stratégie Tim Cook est un dieu à côté d'amelio

Pages

CONNEXION UTILISATEUR